• Accueil
  • > CONSO
  • > Alain Bocquet interpelle François Fillon à propos du scandale de la flambée des prix des produits alimentaires

Alain Bocquet interpelle François Fillon à propos du scandale de la flambée des prix des produits alimentaires

Posté par communistefeigniesunblogfr le 29 avril 2011

Source : elunet.org/ – Cidefil 28 avril 2011

 

Alain Bocquet

Flambée des prix des produits alimentaires

Alain BOCQUET interpelle Monsieur François FILLON


Question écrite déposée par Alain BOCQUET, Député du Nord, à l’Assemblée nationale, à propos du scandale de la flambée des prix

des produits alimentaires :

Monsieur Alain BOCQUET attire l’attention de Monsieur François FILLON, Premier Ministre, sur le scandale de la flambée des prix

des produits alimentaires, à l’heure du blocage des salaires et du refus du gouvernement d’accorder le moindre coup de pouce au Smic.

La Fédération du Commerce et de la Distribution (FCD) où se retrouvent divers grands distributeurs dont Carrefour, Auchan, Casino, annonce que les prix

en grande surface augmenteront de 2 % en 2011, préservant ainsi ses marges.

Dans le détail c’est pire encore pour les familles, les retraités et personnes âgées disposant des revenus les plus faibles. Il est question en effet

d’augmentations de 15 à 20 % pour la farine, 5 à 10 % pour les pâtes, 10 à 20 % pour le café, 4 à 8 % pour l’huile, le beurre, le pain.

Associations de consommateurs et syndicats agricoles dénoncent l’opération en soulignant par exemple que le blé n’entre que pour 5 % dans le prix du pain

et que l’évolution de son coût ne peut suffire à justifier des hausses de 4 à 8 %. Et rappellent que les prix des matières premières avaient fortement baissé

entre 2008 et 2010, sans que les consommateurs en tirent un quelconque bénéfice.

Ajoutées à celles du gaz, de l’électricité, des carburants, des loyers, etc… ces hausses auxquelles le gouvernement ne réagit pas sont intolérables.

Il demande à Monsieur le Premier ministre quelles dispositions le gouvernement entend prendre pour répondre à l’exigence d’encadrement des prix des produits

de première nécessité ; pour revaloriser pensions, allocations et salaires et porter le Smic à 1600 euros.

 

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy