• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 19 avril 2011

Commentaires d’Annie Lacroix-Riz sur la campagne de réhabilitation de Louis Renault entreprise par le service public de télévision

Posté par communistefeigniesunblogfr le 19 avril 2011

Publié le 17 avril 2011 sur :

Commentaires d'Annie Lacroix-Riz sur la campagne de réhabilitation de Louis Renault entreprise par le service public de télévision  dans HISTOIRE img_logo_lgs

 URL de cet article : http://www.legrandsoir.info/Commentaires-sur-la-campagne-de-rehabilitation-de-Louis-Renault-entreprise-par-le-service-public-de-television.html

 

Commentaires sur la campagne de réhabilitation de Louis Renault entreprise

par le service public de télévision

 

renault-htiler dans IDEES - DEBATS - PHILO

Annie LACROIX-RIZ

Commentaires sur dossier Louis Renault France 2 préparé par les journalistes du JT de France2

le 20 mars 2011

David Pujadas – Une page d’histoire maintenant, et quelle histoire ! Elle concerne le constructeur

automobile Louis Renault. Pour beaucoup, il est le symbole de la collaboration pendant la seconde

guerre mondiale, mais les historiens désormais se divisent et ses petits enfants se battent pour sa

mémoire. Faut il réhabiliter Louis Renault, c’est le dossier de cette édition, il est signé Gérard Grizbec,

Didier Dahan.

 

Commentaire Annie Lacroix-Riz

Puisque « les historiens désormais se divisent », les journalistes de France 2 ont décidé, comme ceux du Monde Magazine le 8 janvier 2010, de ne

donner la parole qu’à tel historien qui n’a jamais travaillé sur la question (voir ci-dessous).

Début du document reportage

Commentaire journaliste

L’objet du scandale, le voici, cette photo prise à Berlin : Louis Renault juste à côté d’Hitler. Certes, l’image a été prise avant la guerre, au salon de

l’automobile de 1938, mais tout de même, pour beaucoup, elle confirme que Renault avait de bonnes relations avec le dirigeant nazi. Cette photo était

exposée au musée d’Oradour sur Glane consacré à la deuxième guerre mondiale. Oradour, le symbole de la barbarie nazie. Ici le 10 juin 1944, la division

Das Reich a massacré tout le village, 642 victimes, hommes, femmes, enfants. A la demande de la famille Renault, le musée d’Oradour a dû retirer cette

photo et la remplacer par ce cache noir. Car être photographié à côté d’Hitler en 1938 n’implique pas que l’on va collaborer par la suite.

Commentaire Annie Lacroix-Riz

Outre que la photographie date de février 1939 (date à laquelle le Reich avait déjà démembré la Tchécoslovaquie et où les milieux informés savaient

parfaitement qu’il s’apprêtait à avaler le reste), la remarque serait pertinente si cette rencontre relevait du hasard (or, elle a lieu au salon de l’auto de

Berlin), et surtout si Louis Renault n’avait pas noué avec l’Allemagne hitlérienne une collaboration économique et politique sans réserves, dès le début du

régime et avec un éclat particulier par une rencontre de deux heures avec Hitler en février 1935). Cette volonté maintes fois affirmée de collaboration avec

les gens de bonne volonté (dont Hitler faisait partie, selon Louis Renault) passa notamment par la décision de paix à tout prix, le sabotage de la production

de guerre et la guerre contre la classe ouvrière en général, celle de Renault en particulier. Louis Renault a joué un rôle décisif dans ce que l’ambassadeur

de France François-Poncet, émissaire du Comité des Forges à Berlin de septembre 1931 à novembre 1938, appela explicitement devant un diplomate de

l’Axe Rome-Berlin, à cette dernière date « la fascisation de la démocratie » française. Ce que j’appelle « la garde rapprochée » de Louis Renault, lui-même

grand bailleur de fonds du fascisme français dans l’entre-deux-guerres, le trio synarcho-cagoulard dirigeant des usines Renault (toutes catégories),

François Lehideux, René de Peyrecave et Charles Petiet, joue dans le putsch ouvrant sur le régime de Vichy un rôle déterminant, consacré depuis l’été 1940

par des fonctions ministérielles ou équivalentes, au cours des quatre années d’Occupation (tel Lehideux, ministre jusqu’en avril 1942, et directeur

responsable du comité d’organisation de l’automobile du 30 septembre 1940 à son arrestation, le 28 août 1944.

[Lire la suite sur : legrandsoir.info/]

 

Publié dans HISTOIRE, IDEES - DEBATS - PHILO, Propagande - Desinformation | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy