IVG quarante ans après…

Posté par communistefeigniesunblogfr le 10 avril 2011

blog.jevaisbienmerci.net/
IVG quarante ans après... dans Droits des femmes LOGO-IVG-JVBM

Publié le 7 avril 2011 sur :

img_logo_lgs dans SOCIETE

URL de cet article : http://www.legrandsoir.info/IVG-je-vais-bien-merci.html

 

ivg4af448

IVG : Je vais bien, merci

emcee

Pétition à l’initiative du collectif de femmes « les filles des 343 salopes » et à l’adresse de toutes celles qui soutiennent la démarche

du collectif

Tous les coups sont permis pour freiner, voire interdire, l’accès à l’IVG (fermetures des centres, suppressions de crédits, au Planning,

notamment, lenteurs des démarches, pressions psychologiques …).

Merci de bien vouloir signer ce texte et de le diffuser largement autour de vous :

Plus de 200 000 femmes avortent chaque année en France. Cet acte, pratiqué sous contrôle médical, est des plus simples. Pourtant, le parcours

des femmes qui avortent, lui, l’est de moins en moins :

Le droit à l’IVG est menacé : en pratique, par la casse méthodique du service public hospitalier, et dans les discours, car l’avortement est régulièrement présenté comme un drame dont

on ne se remet pas, un traumatisme systématique.

Ces discours sur l’avortement sont des slogans éloignés de ce que vivent la grande majorité des femmes, ils ont pour but de les effrayer et de les culpabiliser.

Nous en avons marre que l’on nous dicte ce que nous devons penser et ressentir. Depuis le vote de la loi Veil en 1975, a-t-on cessé de prédire le pire aux femmes qui décident

d’avorter ?

Nous en avons assez de cette forme de maltraitance politique, médiatique, médicale. Avorter est notre droit, avorter est notre décision.

Cette décision doit être respectée : nous ne sommes pas des idiotes ou des inconséquentes. Nous n’avons pas à nous sentir coupables, honteuses ou forcément malheureuses.

Nous revendiquons le droit d’avorter la tête haute, parce que défendre le droit à l’avortement ne doit pas se limiter à quémander des miettes de tolérance ou un allongement de la corde

autour du piquet.

Nous disons haut et fort que l’avortement est notre liberté et non un drame. Nous déclarons avoir avorté et n’avoir aucun regret : nous allons très bien.

Nous réclamons des moyens pour que le droit à l’IVG soit enfin respecté. Nous réclamons son accès inconditionnel et gratuit mais également la liberté de faire ce que nous voulons de

notre corps sans que l’on nous dise comment nous devons nous sentir.

Les filles des 343 salopes

Pour signer, c’est ici

Source illustration ajoutée : Dazibaoueb 

Sur le même sujet lire :

Le manifeste, rédigé par Simone de Beauvoir, commençait par ces phrases :

« Un million de femmes se font avorter chaque année en France.

Elles le font dans des conditions dangereuses en raison de la clandestinité à laquelle elles sont condamnées, alors que cette opération, pratiquée sous contrôle médical, est des plus

simples.

On fait le silence sur ces millions de femmes.

Je déclare que je suis l’une d’elles. Je déclare avoir avorté.

De même que nous réclamons le libre accès aux moyens anticonceptionnels, nous réclamons l’avortement libre. »

 

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy