• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 8 avril 2011

Sarkozy dans le Puy-de-Dôme : Réouverture de la chasse aux pauvres !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 avril 2011

Source : Actuchomage – 8 avril 2011

Sarko et le contrôle des chômeurs : un vrai chant du cygne

Sarko et le contrôle des chômeurs : un vrai chant du cygne

 

Il nous fatigue !

La meilleure défense des incapables étant l’attaque, passé le débat nauséabond « sur la laïcité » et les diverses

déclarations contre les « étrangers », notre président s’agite. En panne d’imagination, il se tourne vers ses

anciens boucs émissaires : nous. Mais qui marche encore dans sa combine ?

[Lire l’article sur : actuchomage.org/]

 

Sarkozy a trouvé ses coupables : les Chômeurs !

http://www.dailymotion.com/video/xi0p9n

Vidéo dailymotionPar Actuchomage

« Nicolas Sarkozy s’est prononcé jeudi 7 avril 2011 pour un renforcement des contrôles exercés sur les chômeurs, estimant qu’il s’agissait d’un élément de «justice sociale envers

les salariés et les ouvriers qui travaillent dur».

Après la stigmatisation rampante ou affichée des musulmans, celle des immigrés, voici que les Chômeurs fainéants (chers à Sarkozy) refont leur apparition, comme en 2007.

Une manière de masquer le fiasco de sa politique de l’emploi.

En 4 ans, le nombre de Chômeurs de catégorie A est passé de 2 millions à 2,7 millions, soit 700.000 demandeurs supplémentaires entre 2007 et 2011 !

La ficelle est grosse. La ficelle est épaisse.

Nous vous proposons de la couper sur www.actuchomage.org »

Publié dans POLITIQUE, Presidentielle 2012, UMP | Pas de Commentaire »

Au service exclusif des puissances financières, le Conseil européen adopte un pacte de destruction des droits sociaux

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 avril 2011

Source : Patrick Le Hyaric – 7 avril 2011

« Pacte pour l’euro plus » : le pacte de destruction des droits sociaux

 

Crise économique et sociale en Europe : Le Conseil européen des 24 et 25 mars a adopté un pacte, au mépris des Parlements nationaux et

du Parlement européen, dont les dispositions vont encore plus loin que le traité de Lisbonne en matière d’austérité et de destruction des droits

sociaux.

Au service exclusif des puissances financières, le Conseil européen adopte un pacte de destruction des droits sociaux dans Austerite acquis+sociaux

Extrait de l’éditorial de Patrick Le Hyaric dans l’Humanité Dimanche :

« C’est pourtant pour renforcer cette prééminence d’un Euro fort, pour attirer les capitaux, que le dernier Conseil européen a

décidé d’un projet dit « pacte pour l’Euro plus ». Ce projet, comme l’était au début le traité de Lisbonne ou la directive

Bolkestein, est totalement caché à nos concitoyens. Pourtant, il aura de terribles conséquences pour la vie quotidienne de

chacun. Il est basé sur une vaste escroquerie politique et intellectuelle. Pour prétendument faire face aux dettes publiques,

le « pacte pour l’Euro plus » va au-delà des traités de Maastricht et de Lisbonne, en organisant un coup d’état supranational

au service de la Commission de Bruxelles qui décidera « a priori » de la nature et des orientations des budgets des États.

Ajoutons que ce texte va jusqu’à vouloir régir la nature des négociations sociales. Ce coup d’état se fait au service exclusif des

puissances financières et contre les travailleurs, dont il est prévu d’abaisser les salaires au nom de la « compétitivité »,

d’allonger le temps de travail, de reculer encore l’âge ouvrant droit à la retraite, alors que l’impôt sur les sociétés serait abaissé

et que les impôts les plus injustes dits « impôts de consommation » seraient augmentés. Le modèle du travail serait celui

de  « la précarité généralisée », au nom du concept de « flexi-sécurité ». Il n’y a aucune issue de ce côté. Ce sera un nouveau transfert accéléré de la valeur ajoutée

produite par le travail vers le capital. Ce sera l’appauvrissement généralisé pour les familles, la surexploitation des travailleurs de plus en plus précarisés, encore plus

insécurisés.

Le combat unitaire, le rassemblement contre ce projet doit prendre une nouvelle ampleur. C’est urgent ! Cette action pour les salaires, l’augmentation des retraites,

la sécurité de l’emploi, la défense et la modernisation de nouveaux services publics, l’accès au logement, à l’école pour toutes et tous, participe de l’indispensable

mouvement contre ce pacte pour l’argent, au niveau de tout le continent. »

Lire l’article

Voir l’interview de P. Le Hyaric

Source illustration ajoutée : PCF Grésivaudan

 

Publié dans Austerite, ECONOMIE, POLITIQUE, Union europeenne | Pas de Commentaire »

États-Unis : la banque Wachovia au coeur d’un scandale de blanchiment d’argent sale

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 avril 2011

Source : Les mots ont un sens

URL de l’article : http://www.lesmotsontunsens.com/une-banque-americaine-a-blanchi-380-milliards-de-dollars-des-cartels-mexicains-10218

Une banque américaine a blanchi 380 milliards de dollars des cartels mexicains

 

Un géant bancaire américain, Wachovia, est au coeur d’un des plus gros scandales de blanchiment d’argent sale de tous les temps.

380 milliards de dollars issus du trafic de drogue seraient passés par ses succursales, en toute impunité. Une bombe à fragmentation

balancée hier par le Guardian.

Wachovia, trafic drogue

La banque a fait l’objet de poursuites judiciaires acharnées. Et comment ! En Mars 2010, en vertu de la loi américaine sur le secret bancaire, Wachovia et

l’administration américaine ont signé un accord amiable, resté secret jusqu’ici : 110 millions de dollars d’amende pour avoir autorisé des transactions

relatives à des trafics de drogue et 50 millions pour avoir échoué à surveiller les mouvements de capitaux utilisés pour le transport de 22 tonnes de cocaïne.

Et… c’est tout ! Aucun dirigeant n’a jamais été inquiété à titre personnel.

Du « too big to fail » au « too big to jail »…

Pourtant, l’enquête a montré que Wachovia était au courant de ces petits trafics depuis 2004. Entre 2006 et 2007, la banque a même fait l’objet de 6000

à 7000 procédures de redressement, mais ça n’a pas eu l’air de gêner grand monde. « Un nombre absurde« , selon Martin Woods, un employé londonien de la

banque embauché pour lutter contre le blanchiment. Dans ces conditions, comment se peut-il que la direction n’ait pas eu « le sentiment que quelque chose allait très, très mal ?« 

 Heinh, comment ? D’ailleurs, à plusieurs reprises, ce Woods a balancé des rapports incendiaires à sa hiérarchie, car le pot aux roses n’était finalement pas si difficile à mettre à jour…

Mais ça n’a pas eu l’air de gêner grand monde.

[Lire la suite sur : lesmotsontunsens.com/]

 

Publié dans ETATS-UNIS | Pas de Commentaire »

Monsanto tente d’imposer « l’épi de la mort » au Mexique

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 avril 2011

Source :

Monsanto tente d'imposer 4 avril 2011

URL de cet article : http://www.legrandsoir.info/Mexique-Monsanto-et-l-epi-de-la-mort.html

Comment Monsanto exploite la crise alimentaire en tentant d’imposer son maïs GM aux fermiers mexicains

Mexique : Monsanto et l’épi de la mort

 

arton13278-9c2bd dans Amerique latine

Alfredo ASSEDO

Monsanto a fait de la chute des réserves internationales de maïs et du désastre causé par le froid dans les cultures de céréales

du nord du pays son argument principal pour imposer les semences commerciales de maïs transgénique au Mexique en

présentant ses graines manipulées comme la solution pour pallier à la raréfaction de la graminée,et à la pénurie.

La firme va même plus loin : dans une conférence de presse, le président de la multinationale en Amérique Latine,

José Manuel Maduro, a osé affirmer que « …. la décision du Mexique de ne pas les autoriser [les transgéniques] a contraint

ce pays à importer 10 millions de tonnes de maïs et c’est la raison pour laquelle une décision rapide est nécessaire. »

Monsanto est déterminé à imposer l’épi de la mort.

Le cynisme de Monsanto semble ne pas avoir de limites. La firme prétend que si le Mexique n’est plus autosuffisant en maïs et doit en importer des millions de

tonnes annuellement, ce n’est pas à cause d’une politique agricole favorable aux multinationales ni d’un modèle injuste de libre-échange qui privilégie les

importations et a abandonné la majeure partie des productions nationales, mais parce que la pays n’a pas adopté les semences commerciales du maïs

transgénique.

Les efforts persistants de la multinationale ont eu des résultats. Après que le gouvernement lui ait refusé l’autorisation de tester la semence pilote du maïs

transgénique à Sinaloa, à la fin de l’année dernière, voilà que maintenant, le secrétaire de l’Agriculture, de l’Élevage, du Développement Rural, de la Pèche et

de l’Alimentation (SAGARPA) vient d’autoriser Monsanto à semer du maïs jaune, génétiquement modifiée pour résister à l’herbicide glyphosate, dans le cadre

d’un programme pilote du premier cycle agricole de Tamaulipas.

Pourtant le vrai danger -un danger mortel pour l’alimentation, la santé et la culture du pays- serait de choisir Monsanto au lieu de fortifier l’agriculture

nationale.

La culture de maïs transgénique augmentera la perte de souveraineté alimentaire du pays et contaminera les espèces d’origine locales.(…)

[Lire la suite sur : legrandsoir.info/]

 

Publié dans Agriculture, Amerique latine, Environnement | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy