FN : la manipulation des médias

Posté par communistefeigniesunblogfr le 31 mars 2011

Lu sur : FN : la manipulation des médias dans F-Haine img_logo_lgs31 mars 2011


L’attraction extrême-droitière sur les esprits journalistiques faibles.

L’aspirateur FN fonctionne à fond dans les médias.

arton13265-2c7d7 dans POLITIQUE

Maxime VIVAS

 

Globalement à la remorque des leaders frontistes, les médias proches du Pouvoir (et quelques autres) nous bassinent à longueur d’années

les thèmes d’extrême-droite. Parfois, entre les deux tours, ils cognent un peu sur le FN. Quand Jean-Marie Le Pen est sélectionné pour les

présidentielles à la place de Lionel Jospin par exemple.

Cela s’appelle passer des années à fabriquer une bombe et quelques heures à souffler sur la mèche dans un affolement la plupart du temps factice.

C’est que l’extrême-droite leur est moins étrangère que la gauche de la gauche. On a vu comment le Front de Gauche, deuxième parti de gauche

a disparu des médias le soir du premier soir des cantonales (et les jours suivants aussi) et comment ses résultats officiels ont été scindés entre ses

diverses composantes afin que n’apparaisse pas, qu’avec près de 11% des voix en moyenne pour ses candidats, il était peut-être exagéré de ne parler

que des 15, 2 % du FN et de crier au feu (au vote utile).

Il est en tout cas patent que les tripatouillages, lors de l’annonce officielle des résultats par le ministère de l’Intérieur qui a refusé d’enregistrer, pour la première fois, l’étiquette

Front de Gauche, la complicité des grands médias dans cette affaire ne servent ni la démocratie ni l’image que les Français peuvent avoir des journalistes.

Donc, le postulat ici est que les médias, dans leur majorité, s’ils ne souhaitent pas vraiment l’accession du FN au pouvoir, ont les yeux de Chimène pour bien des points de son

programme. En quelque sorte, ils le popularisent bien mieux que ne le font les militants du FN sur les marchés. Pour la démonstration, prenons le cas du plus médiatisé des

journalistes : l’incontournable, Robert Ménard, partout invité, de préférence sans contradicteur.

Que pense-t-il des électeurs du Front national ? « Ce n’est pas que je les comprends, c’est que je les approuve » (« On refait le monde », RTL lundi 21 mars 2011).

[Lire la suite sur : legrandsoir.info/]

À  lire également :

http://www.legrandsoir.info/Envers-de-l-Intox-Le-Front-National-en-baisse.html

 

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy