Témoignages du Japon

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 mars 2011

Source :  Témoignages du Japon  dans Japon humanitefr le 25 Mars 2011

 

ahataka.jpg

Témoignages du Japon avec le journal Akahata

 

L’Humanité a conclu un partenariat de solidarité avec le quotidien communiste japonais Akahata. Ainsi 
au jour le jour, 
des témoignages forts

extraits 
de reportages 
du journal nippon réalisés sur place sont publiés depuis le lundi 21 mars. Extraits.

akahata_3 dans Japon

  • De Fukushima à Miyako, aux côtés des sinistrés (21 mars) 

Un des lycées de Fukushima est devenu un centre pour les réfugiés victimes du tremblement de terre et du tsunami. Il héberge aujourd’hui 140 personnes. Parmi elles,

une femme de trente-trois ans, enceinte, devrait accoucher dans une dizaine de jours. Elle nous confie être inquiète et se demande comment elle pourra élever son enfant.

La municipalité a bien trouvé un hôpital qui l’accueillera pour l’accouchement. –> la suite

  • « Rire est bon pour la santé » (22 mars)

Comme antidote à l’extrême détresse, l’extrême solidarité. Certains des occupants d’un des camps de réfugiés improvisés de la ville de Miyako s’aident aussi à retrouver de

la joie de vivre. Plus d’une semaine après la catastrophe les habitants du quartier le plus détruit sont toujours contraints de vivre dans les pires conditions dans des abris provisoires.

--> la suite

  • L’immense calvaire des personnes âgées (23 mars)

Dans deux villes de la zone sinistrée, la détresse des plus anciens est extrême mais rencontre parfois une solidarité qui, dans l’esprit de ses protagonistes, doit primer sur tout.

Dans l’école primaire d’Ishimaki quelque 700 personnes ont trouvé refuge. 60 % d’entre elles sont des personnes âgées. Autour des lieux on découvre un spectacle de désolation.

–> la suite

 

spejap

Articles extraits du numéro spécial Solidarité avec le Japon du 24 mars

  • « S’activer pour ne pas penser » 

L’envoyé spécial du quotidien Akahata s’est rendu auprès de la population du port d’Ôtsuchi ravagé par le tsunami. Des survivants témoignent. Parmi eux, les jeunes lycéens déploient toute leur énergie pour aider à sauver ce qui peut l’être. « Le 20 mars, j’ai pu entrer dans la ville d’Ôtsuchi (préfecture d’Iwate), l’une des plus touchées par le tremblement de terre et le tsunami. La vague a avalé plus de 110 hectares de terres, détruisant presque entièrement la ville ». –> la suite

  • Sols liquéfiés dans la banlieue de Tokyo

La députée Tomoko Tamura (Parti communiste japonais) s’est rendue le 20 mars dans la ville de Urayasu (Chiba, grande banlieue de Tokyo), fortement touchée par le phénomène dit de liquéfaction des sols provoqué par le grand tremblement de terre, et a découvert l’étendue des dégâts. Elle a été très attentive aux requêtes des citoyens dont l’inquiétude grandit. –> la suite

  • Face à la contamination des produits agricoles

Le député communiste japonais Kensho Sasaki demande des enquêtes et des informations fiables. Une deuxième réunion des représentants du gouvernement et des groupes parlementaires sur le sinistre s’est tenue le 20 mars au parlement pour débattre de l’accident à la centrale nucléaire de Fukushima et de la situation concernant la production d’électricité. –> la suite

akahata_3

 

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy