• Accueil
  • > Humour
  • > Un pastiche au vinaigre de « cuicui fit l’oiseau »

Un pastiche au vinaigre de « cuicui fit l’oiseau »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 février 2011

 

Source : Les divagations N R V de cuicui fit l’oiseau

 

Pourquoi les parents de MAM, âgés de 93 ans, n’auraient-ils pas le droit

d’épargner pour leurs vieux jours ? Pastiche 19.

 

Pastiche au vinaigre.

Un pastiche au vinaigre de


MAM déclare en exclusivité : « certaines paroles  insinuant 

que mes parents agiraient en temps que prête-noms sont

des propos indignes. Les pré-ados du 4ème âge ont aussi

le droit de s’éclater comme des bêtes ! »

 

MAM1a dans POLITIQUE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

MAM et POM , habilement déguisés pour échapper aux paparazzi visitent leurs nouveaux appartements en Tunisie

 

 

 

 

Photo choisie par Étienne Courgeotte, rédacteur en Chef.

Un éditorial inédit d’Yves Tétard de la section Dassault n°1 



Une odieuse campagne de calomnies venant de la gauche socialo-collectiviste a encore frappé une innocente famille française.

S’attaquant à de pauvres vieillards à la santé précaire mais néanmoins toujours verts, le bolchevisme veule, incarné par  quelques socialistes interlopes,

s’est attaqué ces derniers jours aux pauvres parents de notre intègre Ministre des Affaires Étrangères, son Excellence Michèle Alliot-Marie.


Accusant à demi-mot, cette dernière d’avoir envoyé ses pauvres parents, négocier à sa place en Tunisie auprès d’un milliardaire proche du régime de M. Benali, 

M Aziz Miled, afin d’accroître leur participation dérisoire à une société civile immobilière pour un infime montant d’environ 400.000 €.

Certains suppôts bolcheviques soupçonnant même scandaleusement une sous-évaluation de la valeur de la transaction au dixième de son montant réel !

Le Jivaro, dans son souci toujours plus exacerbé, de pénétrer  les fondements de la  vérité a interrogé notre Ministre des Affaires Étrangères.

Mme Alliot-Marie nous a déclaré la main sur le cœur qu’elle a très gros, que l’information était erronée et nous a fourni la version définitive qui, ajouta t-elle,

mettra fin à toutes les supputations odieuses formulées à l’encontre de sa famille.

Les parent de Michèle, âgés de seulement 93 ans, ne sachant plus où passer leurs 52 week-ends se sont offerts un petit 3 pièces à Hammamet au bord de la mer

avec piscine et boîte de nuit à proximité pour se « déchirer la gueule » selon ses propres termes.

Ces Saintes personnes ont eu en outre, l’idée incroyablement généreuse

de racheter une cinquantaine d’appartements afin de les louer à des Tunisiens

pauvres et nécessiteux, moyennant un loyer infime ne couvrant même pas les frais. 

« Mon mutisme et mon embarras furent uniquement dus à  la pudeur. En effet, je voulais participer à cette entreprise charitable avec modestie et humilité,

anonymement et sans la moindre publicité. Hélas, les évènements n’ont pas permis de masquer cette œuvre philanthropique ! » nous a t-elle déclaré, 

la voix couverte par des sanglots.

« De plus, a t-elle surenchéri, je voulais envoyer des forces de l’ordre françaises pour assurer la sécurité de ces pauvres gens mais j’ai été bien mal comprise

par des adversaires ignobles prêts à tout pour me nuire… » 

Elle se mit à sangloter et sa sincérité éclata au vu et au su de tous nos lecteurs probablement émus jusqu’aux tréfonds de leur âmes.


Le Jivaro, votre quotidien, est fier de faire enfin la lumière sur une affaire, qui,

montée en épingle par une infecte officine gauchiste, a failli nous priver d’une

éminente Ministre doublée d’une Sainte Femme qu’on pourrait définir sans

exagération comme la meilleure d’entre nous.

 


Yves Tétard de la section Dassault n°1,  journaliste assermenté.


Bien chers amis, 

bonnes lectures et à après.

 

Publié par cuicuifitloiseau.blogspot.com/2011/02/pourquoi-les-parents-de-mam-ages-de-93.html

 

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy