• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 12 février 2011

Renault Maubeuge passe à la caisse

Posté par communistefeigniesunblogfr le 12 février 2011

Renault Maubeuge passe à la caisse  dans ECONOMIE humanite  le 10 Février 2011 - Ghislaine Rivière

 

Renault Maubeuge passe à la caisse 

 

Concurrence interne, cadences, pression… 
Les salariés de MCA Maubeuge, filiale de Renault dans le Nord, payent déjà les conséquences des bons résultats du constructeur automobile.

Ils ne vivent plus, ces ouvriers de MCA (Mécanique Construction Automobile) à Maubeuge. Dans cette filiale du groupe Renault, pas le temps d’aller aux toilettes ou de boire une gorgée d’eau sur la chaîne de montage de la Kangoo. Même les délégués syndicaux préfèrent témoigner dans l’anonymat. « Ils m’ont dit d’enlever mes gants pour travailler plus vite, j’ai refusé, ils m’ont alors dit d’en couper le bout. » « Si tu n’as pas la bonne carte syndicale, pas de rallonge de salaire, moi je suis CGT, je gagne 1 400 euros après dix ans de boîte, pareil pour les camarades de SUD. » « Si tu acceptes qu’un accident de travail dont tu es victime ne soit pas déclaré comme tel, on te trouve une place dans un bureau, on te paye le taxi pour venir travailler : tu es un bon élément. Si tu tiens à ce que l’accident de travail soit déclaré, ton poste, quand tu le reprends, n’est pas forcément adapté aux incapacités liées à cet accident, forcément tu n’atteins pas tes objectifs : tu deviens un mauvais élément. »

organisation de prêts internes de personnel

Le site comptait 6 000 salariés dans les années 1970-80. Effectifs de décembre 2009 : 2 178. De décembre 2010 : 2 096. On n’arrête plus la chute. Ni la chaîne. On mange par groupe de deux ou trois et une équipe assure le remplacement. En 2010, certains ont dû bosser le 11 novembre. Du jamais-vu. Le plan de travail 2011 devrait prévoir la production de 150 000 véhicules au lieu de 140 000 en 2010. Si la demande commerciale se confirme, les congés 2011 seront concentrés sur quatre semaines à cheval sur juillet-août. Plus de fermeture à Noël, des ponts qui vont sauter et dix samedis travaillés minimum (on s’attend au double). Après une période de baisse d’activité qui fixait la cadence à 45 véhicules par jour, il va vraisemblablement falloir à nouveau tendre vers les 60. Pour faire face au surcroît d’activité, le groupe Renault organise des prêts internes de personnel. « La direction comptait sur une centaine de gars du site de Douai, une soixantaine ont accepté de venir, malgré la prime de 900 euros par mois. » Quant aux intérimaires : « certains travaillent aussi chez Toyota à Valenciennes, ils disent qu’à MCA, c’est pire ! Au point de ne plus vouloir y venir ! » témoigne un syndicaliste.

Pourtant, dans le Maubeugeois, avec un taux de chômage qui flirte avec le double de la moyenne nationale, travailler n’est plus vécu comme un droit, mais comme une chance. Qui tourne au cauchemar chez MCA, tandis que le groupe Renault affiche un bilan 2010 de plus de 3 milliards de bénéfices. Le plan stratégique 2011-2013, que le constructeur va rendre public aujourd’hui, porte, quant à lui toujours plus hauts les objectifs de véhicules à produire et de marge bénéficiaire à atteindre. De quoi ouvrir encore plus grand la porte au dumping social interne, à toutes les formes de pression et à la dégradation des conditions de travail.

« 5 %, c’est pratiquement les mêmes objectifs de marge que dans le plan 2006, qui avait conduit à des suicides », se souvient un salarié. « Et attends ! ajoute-t-il, quand les chiffres de productivité vont sortir de la future usine de Tanger au Maroc, tu vas voir la pression sur les sites français ! »

un plan de départ pour les salariés usés

Le revenu moyen par ménage dans la Sambre-Avesnois est inférieur à 12 000 euros par an. « Ils savent que les gens ont besoin d’argent. Même l’augmentation des salaires de 5 % que réclame la CGT ne rattraperait pas le retard sur le coût de la vie, la direction propose 1,8 % », s’insurge un ouvrier. Et le travail ne cesse de s’intensifier avec le non-remplacement des départs en retraite.

Le groupe vient par ailleurs de proposer un plan de départ pour les salariés usés. Au moins 150 salariés de MCA doivent entrer, sur la base du volontariat, dans ce dispositif de trois ans de dispense d’activité avant la retraite prévu pour 3 000 salariés en France, avec perte de salaire. Quelqu’un payé 2 500 euros brut aura 1 400 euros net. Mais pourra toujours être appelé à travailler en cas de besoin.

À Maubeuge, il est question de fabriquer des véhicules Mercedes, dans le cadre d’une alliance avec Daimler. « Il faut que les châssis soient les mêmes que ceux de la Kangoo, sinon comment c’est possible sans investir pour adapter la chaîne ? On verra… » En attendant, 150 premiers véhicules électriques sont sortis des chaînes maubeugeoises. L’espionnage industriel dont la marque au losange prétend être victime n’a pas l’air d’émouvoir. « Le moteur électrique a été inventé il y a près d’un siècle ! Alors, qu’y aurait-il de vraiment secret ? La nouvelle Kangoo est restée bâchée pendant des semaines. On nous interdisait les téléphones portables… Mais toutes les infos et les photos étaient déjà publiées dans Auto Plus ! », raille un salarié.

Fin janvier, Annick Mattighello, conseillère régionale (PCF), a rappelé qu’en octobre 2007 la région a alloué à MCA une subvention de 1 million d’euros, sous réserve de la création de 800 CDI sur trois ans. Idem pour la communauté d’agglomération Maubeuge Val de Sambre et pour l’Europe. L’État a apporté 3,2 millions d’euros au titre de l’aménagement du territoire. MCA a ainsi perçu au total 6,2 millions de fonds publics. Aujourd’hui, l’outil de travail vieillit et les effectifs présentent un déficit de 933 par rapport aux objectifs contractualisés. L’élue communiste a demandé que la direction de MCA soit rappelée au respect de la convention, que Renault s’engage sur un projet industriel « à la hauteur », et « qu’en dernier ressort », la région et la communauté d’agglomération exigent le remboursement des subventions.

 

Publié dans ECONOMIE, PRECARITE, SOCIAL, Souffrance au travail | Pas de Commentaire »

« Paroles de Français » : « Ce n’était pas Sarkozy, c’était un Pinocchio dont le nez s’allongeait à la mesure de cette interminable émission »…

Posté par communistefeigniesunblogfr le 12 février 2011

Accueil 10 février 2011

20110211sarkozytf12.jpg

 

Le plan com’ de Nicolas Sarkozy n’a pas marché

 

Les éditorialistes de la presse française ne sont pas tendres avec la prestation du président de la République, qui a barbé 8,3 millions de télespectateurs jeudi soir lors de l’émission « Paroles de Français ».

Le président de la République n’a pas captivé les Français jeudi soir. Avec 8,3 millions de téléspectateurs, soit 34% de part de marché pour l’émission « Paroles de Français », selon Médiamétrie, la prestation de Nicolas Sarkozy, longue de plus de deux heures et demie sur TF1, a fait moins recette que le précédent exercice de 2010 (8,6 millions).

L’opération de communication que le chef de l’Etat comptait réaliser avec « Paroles de Français » ne semble pas avoir fonctionné. C’est le constat que dressent bon nombre d’éditorialistes de la presse française ce matin qui ont la dent particulièrement dure. Dans Midi Libre, Yann Marec juge ainsi que « le remake télévisuel de l’an dernier, formaté pour dérouler la politique gouvernementale, manquait singulièrement de contradiction ». « Parole usée, électorat déboussolé, image brouillée, opinion désabusée, serments éculés », énumère Rémi Godeau dans l’Est républicain, « dans une mise en scène sur mesure, le crypto-candidat a dévoilé sa stratégie ». « Censé être à l’écoute, il a souvent  »oublié » les questions du panel faire-valoir », accuse l’éditorialiste.

« Ce n’était pas Sarkozy, c’était un Pinocchio dont le nez s’allongeait à la mesure de cette interminable émission », assène Jean-Marcel Bouguereau dans la République des Pyrénées. « Une émission sur mesure d’où l’on avait soigneusement choisi les Français en évitant, comme lors de la précédente émission, tous les gréviculteurs qui l’avaient pollués. »

« Hier soir,  »Paroles de Français » aura donc permis à Nicolas Sarkozy, au plus bas dans les sondages, de se livrer à une tentative de reconquête de l’opinion via un échantillon choisi aux petits oignons« , renchérit Jacques Guyon dans la Charente libre. « Pourquoi s’embarrasser de journalistes susceptibles de vous gâcher un solo de compassion ou une improvisation sur la justice sociale quand on a la chance d’avoir un choeur de « vrais » gens, posant les  »vraies » questions et face auxquels on peut faire un vibrant récital de nouvelles promesses? »

Il faut chercher dans Le Figaro pour trouver enfin un commentaire avenant pour le président. Etienne Mougeotte y estime qu’en « répondant aux questions concrètes de neuf Français anonymes plutôt qu’aux admonestations péremptoires de stars des médias, le président a voulu conjuguer les contraintes de la mondialisation avec le volontarisme hexagonal ». Mais pour Jacques Camus de la République du Centre, qui dénonce les « questions-prétexte posées par les Français sélectionnés » et qualifie Jean-Pierre Pernaut de « Monsieur Loyal », l’émission « s’appelait improprement  »Paroles de Français ». Il fallait plutôt comprendre  »Paroles du Président ». »

 

Lire les réactions……

….. « Sarkozy ne sort pas grandi de cette soirée laborieuse » (Pierre Laurent – PCF)

….. Ubu Roi sur TF1 : la réaction du Parti de Gauche

….. Une co-production publicitaire TF1-Elysée pour A. Montebourg (PS) qui demande la même émission pour M. Aubry

….. Sarkozy sur TF1: « mortellement ennuyeux » (Bayrou, MoDem)

….. Sarkozy/TF1 : Vous avez dit information ? (SHJ-CGT Audiovisuel)

….. Mailly (FO) a trouvé Nicolas Sarkozy « un peu laborieux »

 

Lire également : Du vent sur un plateau, par Patrick Apel-Muller

 

Publié dans POLITIQUE, Politique nationale, Propagande - Desinformation | Pas de Commentaire »

Une bien intéressante chronique

Posté par communistefeigniesunblogfr le 12 février 2011

 

Source : Pangloss.blog.lemonde.fr/9 février 2011 – La chronique du Fourbe

le Gang Ben sarko ou le gouvernement des arsouilles…

Grand bruit dans le Landerneau de la magistrature, après la dernière sarkolinade du Fourbe :

Ne reculant devant rien, cette gouape avait pris pour prétexte l’horrible assassinat d’une jeune femme découpée en morceaux par un fou, pour se remettre en selle et clouer au pilori les grippeminauds, ces pelés, ces galeux d’où venait tout le mal, et qui avaient laissé échapper le foldingue.

Le Fourbe leur vouait une haine tenace, comme pour tous ceux qui avaient un diplôme qui ne fut point en peau de lapin, comme le sien.

Il jubilait, devant les étranges lucarnes :

lerastaquouere12935608691297264464.jpg

Les responsables des fautes seront recherchés et punis ! 

 

 

Réponse de la bergère au berger, les grippeminauds en rébellion avaient rétorqué que le responsable était le Fourbe lui-même, qui, par son irresponsabilité et sa haine hystérique de tout ce qui était service public, les avait privés de tout moyen.

Et les argousins de renchérir qu’eux aussi en avaient par-dessus la casquette, des rodomontades du Fourbe, de ses lubies et de ses lâchetés :

LAFOTAKI ? CELAFOTA ! Alors qu’il était le premier responsable du désastre.

[Lire la suite sur : pangloss.blog.lemonde.fr/]

 

Publié dans POLITIQUE, Politique nationale | Pas de Commentaire »

Quand Nicolas Sarkozy assassine le Français : inculture ou manipulation ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 12 février 2011

 

Perdre sa langue, c’est perdre sa culture, mais aussi sa mémoire, individuelle et collective. Et dans cette mémoire, insiste Gastaud, il y a la mémoire des luttes, le combat pour des droits démocratiques. Défendre sa langue, défendre toutes les langues, c’est défendre l’émancipation humaine. (source Bernard Gensane)

 

Source : Plume de presse11 février 2011 par Olivier Bonnet

URL de l’article : http://www.plumedepresse.net/a-paroles-de-francais-paroles-en-mauvais-francais/

 

A « Paroles de Français », paroles en mauvais français

 

Quand Nicolas Sarkozy assassine le Français : inculture ou manipulation ? dans Culture cancre_optBien sûr, là n’est pas le plus important. Les mensonges proférés ou les injustices causées par sa politique sont autrement plus cruciaux, mais tout de même ! Qu’il nous soit permis, une fois n’est pas coutume, avant que de revenir ultérieurement sur le fond, de nous intéresser à cet aspect-là de la personnalité de Nicolas Sarkozy, tant on reste stupéfié d’entendre le président de la République autant malmener la langue française. Nous venons d’en donner un premier exemple : on dit « stupéfait », au contraire de la faute commise par lui hier soir. Nous avons relevé deux autres exemples dans ses longs monologues de l’émission. « Bon, d’abord, ce que vous venez de nous dire, c’est ce que vivent le quotidien de tant de gens », répond-il d’entrée à la pharmacienne victime de cambriolages. Une phrase qui ne veut strictement rien dire telle quelle, sinon une façon extrêmement incorrecte de signifier « C’est ce que vivent au quotidien tant de gens » ou « C’est le quotidien que vivent tant de gens ». Et que dire de la formule : « Y’a un moment aide-toi, le ciel t’aidera » ? Lui coûterait-il tant que cela de faire des phrases complètes ? Remarquez, on a connu pire avec lui dans le genre des horreurs langagières, avec par exemple les « Si y’en a que ça les démange d’augmenter les impôts » ou encore, à propos des études supérieures : « On se demande c’est à quoi ça leur a servi pour avoir autant de mauvais sens ? », phrases citées par le site La communauté des experts. Parfois, aussi, Sarkozy invente des mots, comme lorsqu’il parla d’ « héritation » au lieu d’ « héritage », durant la campagne électorale – on notera que les médias et, partant, l’opinion, ont été en l’occurrence beaucoup plus indulgents avec cette faute-là qu’avec la célèbre « bravitude » de Royal… Depuis hier soir, il faut ajouter au vocabulaire présidentiel l’adjectif « sécure », qui n’existe pas comme le relève le linguiste Jean Véronis, équivalent franglais de « sécurisé ».

Détails que tout cela, comme nous l’indiquions en introduction ? Si l’on veut, sauf que le défaut de maîtrise du français que manifeste Sarkozy révèle son inculture, et qu’il est assez consternant qu’un pays auréolé de la gloire de tant de brillants poètes et écrivains – qui contribuent à son identité nationale ! – soit désormais affligé d’un président inculte. Ses fautes, barbarismes et approximations bc_opt dans POLITIQUEsont aussi révélatrices d’un profond mépris de la culture, admirablement analysé par Barbara Cassin, philologue et philosophe, directrice de recherches au CNRS et du Centre Léon-Robin sur la pensée antique. Elle commence par citer une célèbre saillie de l’homme – est-ce un hasard ? – qui s’applique à assassiner l’Éducation nationale  : « L’autre jour, je m’amusais, on s’amuse comme on peut, à regarder le programme du concours d’attaché d’administration. Un sadique ou un imbécile, choisissez, avait mis dans le programme d’interroger les concurrents sur La Princesse de Clèves. Je ne sais pas si cela vous est souvent arrivé de demander à la guichetière ce qu’elle pensait de La Princesse de Clèves… Imaginez un peu le spectacle ! »

Voici à présent le commentaire implacable de Barbara Cassin : « Il y revient trois fois, heureux du coup de pied dans la fourmilière, de la désacralisation du beau et de l’oeuvre, d’une oeuvre énigmatique. Nous ne parlerons donc à la guichetière que de guichet, ou de choses qu’elle peut comprendre dans son sous-métier de sous-femme, selon une version plus banale de l’imbécillité ou du sadisme – c’est tout ce qu’elle a besoin de savoir.»  Où le mépris de la culture rejoint le mépris social… Finalement, non, ces fautes ne sont pas si anodines ni anecdotiques que cela.

kiosque2 dans Politique nationale

 

 

Soutenez ce blog ! Votre serviteur, journaliste au chômage, tente le pari de vivre grâce à plumedepresse : pour deux euros, rejoignez le Club des plumonautes en vous abonnant pour un mois au Kiosque permanent, le rendez-vous pluri-quotidien de notre revue de Web, actualisée en temps réel six jours sur sept. Cliquez sur le kiosque ci-dessous !

 

inscription-kiosque/

À lire également :


Sarkozy dans « Paroles de Français » : nouveau festival de mensonges à venir

Publié dans Culture, POLITIQUE, Politique nationale | Pas de Commentaire »

MOUBARAK A DÉMISSIONNÉ !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 12 février 2011

Site national du PCFPierre Laurent, secrétaire national du PCF

Moubarak a démissionné : 2-0 pour la démocratie !

MOUBARAK A DÉMISSIONNÉ ! dans Democratie egypt

 

Moubarak a démissionné. Quelle joie ! C’est une formidable et remarquable victoire.

Je veux rendre hommage au peuple égyptien, à l’extraordinaire détermination de sa jeunesse. Ils sont la fierté du monde.

A leur côtés, nous seront vigilants pour que cette victoire ne soit pas confisquée et que la démission d’Hosni Moubarak ouvre

vraiment la voie à la transition vers la démocratie. Décidément, nous vivons une année historique.

La démocratie mène 2-0. Et le match ne fait que commencer!

 

Publié dans Democratie, Egypte, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy