• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 2 février 2011

Le « voyage » en France de Fatoumata – l’Africaine

Posté par communistefeigniesunblogfr le 2 février 2011

Source : Rouge Midi – 31 janvier 2011 - Laurent CHEVALIER

Le « voyage » en France de Fatoumata – l’Africaine

 

Le « voyage » en France de Fatoumata - l’Africaine dans Racisme - Xenophobie arton5641-53b52Je m’appelle Laurent CHEVALLIER.

Je suis cinéaste et durant plus de vingt ans, j’ai réalisé plusieurs films en Guinée-Conakry (Djembefola, L’Enfant Noir, Circus Baobab, Momo le doyen, etc…). C’est dans ce pays, en 1999, que j’ai rencontré mon épouse Manty CHEVALLIER – CAMARA qui depuis vit en France à mes côtés, loin de sa famille. Nous avions prévu d’inviter sa grande sœur Fatoumata CAMARA à venir passer un mois chez nous pour qu’elle soigne des problèmes chroniques de tension et qu’elle puisse découvrir nos deux enfants, ses neveux.

 

Peine perdue puisqu’après une semaine passée en zone d’attente à Roissy, elle vient d’être réembarquée dans l’avion pour Conakry. Elle n’aura donc connu de notre « beau pays » qu’un centre de rétention et deux tribunaux, celui de Bobigny et celui de la cour d’appel de Paris, avec comme unique moyen de transport des fourgonnettes de police…

Que lui reprochait-on ?

De s’être présentée, à sa descente d’avion, devant la police des frontières sans toutes les pièces nécessaires à son entrée sur notre territoire. Certes son passeport était parfaitement valable, tout comme son visa et son attestation d’hébergement. Mais voilà, il lui manquait le papier d’assurance médicale, attestation qu’elle avait oubliée à Conakry. De même, elle n’avait pas assez d’argent sur elle. Elle aurait du présenter la somme de 870 euros (soit 29 euros fois 30 jours) et ce malgré une attestation d’hébergement de sa famille qui assurait pourtant la prendre entièrement en charge.

24 h après les faits, sur les conseils de la Croix Rouge qui assiste les « retenus », je me suis présenté le mardi18/01 à la ZAPI, la zone d’attente de l’aéroport de Roissy, avec les éléments manquants : somme requise et copie de l’attestation d’assurance, pour régler ce problème et permettre à Fatoumata d’être relâchée. Mais l’officier de police, malgré mon insistance, a refusé catégoriquement de me recevoir, l’affaire devant être jugée.

[Lire la suite sur : rougemidi.fr/]

 

Publié dans Racisme - Xenophobie | Pas de Commentaire »

Mediator : 15 000 à 20 000 cheminots et ayants droit concernés !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 2 février 2011

Source : Le blog de Canaille le Rouge31 janvier 2011

médiator chez les cheminots, point de vue d’un militant

Le chiffre est effrayant 15 à 20 000. Pourquoi ce chiffre ? Qui sont les agents concernés, dans quelles catégories de personnels les retrouve-t-on?

L’objet thérapeutique de ce produit considéré comme médicament, coupe faim, outil d’amaigrissement voir anti-diabète va vite cerner les cibles. Si les études sont mises en route, une piste hélas risque à coup sûr de se trouver rapidement sur le devant de la scène : 

Il est évident qu’une vie passée en 3×8, en posté ou décalé, cela dans tous les services de la SNCF, à ne vivre 4 repas sur 5 durant une carrière que de casses-croûtes ou conserves réchauffées vite fait ne créée pas les meilleures conditions pour une alimentation équilibrée, l’hygiène diététique en souffre. Quand les mêmes sont dans les rémunérations les plus basses au pouvoir d’achat laminée, de terribles chances d’y retrouver leur famille.

De même qu’on a très rarement vu les administrateurs des houillères attraper la silicose , ceux des mines d’amiante souffrir d’asbestose, il y a fort à parier que proportionnellement on trouvera beaucoup moins d’agents des états major de direction sous prescription de ce « gère la faim pour travailler plus et gagner moins »  que parmi les agents qui se coltinent aux difficultés de l’entreprise.

La chasse au « sur-poids » organisée dans certains cabinets médicaux de la SNCF a poussé ainsi à une médicalisation du traitement de pathologies dues d’abord à l’organisation du travail sans qu’aucune enquête épidémiologique ait été diligentée.

Ce serait faire payer par la Caisse de Prévoyance des cheminots les conséquences d’une organisation du travail basée sur la diminution des effectifs et l’organisation en 3×8 et autre du travail pour compenser par le travail en continu le manque de moyen matériel et de personnel, l’insuffisance d’investissement.

Ce serait un détournement des missions et des moyens de leur régime de protection sociale financé par les cotisations issues de leur travail.

Données avancées au conditionnel qui doivent correspondre à l’intime conviction de nombre de militants dans l’entreprise.

Cette gestion de la pénibilité physique et du stress par des   »solutions » médicamenteuses individualisées n’est pas nouvelle. Elle a poussé à une culpabilisation, stigmatisant une pseudo mauvaise hygiène de vie pour masquer de plus en plus les déficits en moyens matériels et en personnels, les conséquences des bas salaires et des pensions sur la qualité de l’alimentation des familles cheminotes poussant à des dérèglements pathologiques qui ne sont pas supportables et qui, devant le bilan du Médiator, relève d’un comportement criminel.

[Lire la suite sur : canaille-le-rouge.over-blog.com/]

 

Mediator : 15 000 à 20 000 cheminots et ayants droit concernés ! dans SANTE pdf télécharger le tract de la CGT

110131communiquemediatorchemcopie1.jpg

Publié dans SANTE, Syndicats, TRACT, Transports - SNCF | Pas de Commentaire »

SNCF : La contre-attaque des maîtres-chiens

Posté par communistefeigniesunblogfr le 2 février 2011

Source : laissezpasser.info/le blog de Marie Barbier – 1er février 2011

 

Les maîtres-chiens de la SNCF contre-attaquent

Ils ne comptent pas en rester là. Les trente-huit maîtres-chiens sans papiers de la SNCF qui avaient entamé en octobre 2008 une longue lutte pour obtenir leur régularisation, passent à la deuxième phase de leur action : les poursuites. Hier, ils étaient rassemblés, avec leurs soutiens, devant le conseil des Prud’hommes de Paris où onze sociétés devaient répondre, entre autre, de travail dissimulé. « Des sommes considérables » sont en jeu affirme l’avocat des maîtres-chiens, Xavier Robin, qui regrette un report de l’affaire à une date ultérieure.

L’audience sera certainement fixée après celle du tribunal correctionnel, puisque, suite à la plainte du feu ministère de l’Immigration, le procureur du tribunal de Paris a cité à comparaître, les 3 et 4 mai prochain, les entreprises sous traitantes. Insuffisant selon Dominique Malvaud (Sud Rail) qui regrette que le procureur n’ait pas désigné de juge d’instruction et que la SNCF ne soit citée à comparaître qu’en tant que témoin. « Nous avons des éléments de preuve que des hauts cadres de la SNCF ne pouvaient pas ignorer ce qui se passait ». Anne Quentier, avocate du liquidateur de la société Vigimark (principal sous-traitant) confirme : « La SNCF était parfaitement au courant de la situation depuis 2006, date à laquelle Vigimark lui avait signalé par courrier ses inquiétudes, elle n’a reçu aucune réponse. »

Sud Rail et les salariés sas papiers se sont constitué partie civile. Ils entendent bien faire de ce procès celui de l’externalisation. « En 2004, la SNCF a confié le gardiennage à des sociétés privées, raconte Dominique Malvaud. En quelques mois, on est passé d’emplois protégés à des sans-papiers travaillant au noir pour des sous-traitants en cascade, c’est une dérive complète ». Et la SNCF n’est pas le seule concernée : la lutte actuelle des travailleurs sans papiers soutenue par onze organisations a mis sur le devant de la scène d’autres grosses entreprises comme Bouygues ou Vinci.

Lire aussi :
Deux maîtres-chiens sans papiers de la SNCF en grève de la faim
« Un jour, tu es forcé de te révolter »

Maîtres chiens sans papiers à la SNCF

 

Publié dans Luttes, Sans Papiers - Immigration, Transports - SNCF | Pas de Commentaire »

Violence policière : À Anduze, on matraque et on gaze !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 2 février 2011

Accueil 2 février 2011

Violence policière: la vidéo qui fait scandale

Comment un gendarme gradé asperge de gaz lacrymogène de paisibles manifestants. A voir ici.

« A ce jour, il n’y a pas d’enquête disciplinaire engagée », explique la direction générale de la gendarmerie nationale (DGGN). Pourtant, il y aurait de quoi au vu de cette vidéo qui a fait le tour du net ce mercredi.

Ce film montre un sit-in organisé par de paisibles manifestants à Anduze (Gard) qui bloquaient le 21 janvier dernier un train touristique régional pour protester contre une réorganisation locale de communes. Tout se passait bien jusqu’à ce qu’un chef d’escadron de gendarmerie arrive avec ses adjoints. Le gradé a la bombe de gaz lacrymogène très facile et en use à bout portant sur des protestataires apparemment pacifiques et pour la plupart âgés. La manifestation a ensuite quelque peu dégénéré et des coups de matraque sont tombés sur un manifestant qui n’a pas apprécié de se prendre une bonne giclée de gaz. A sa place, on le serait à moins.

cbknik2
Image de prévisualisation YouTube

http://www.youtube.com/watch?v=dpuJeEr6dH0&feature=player_embedded#

Manifestation « la 2c2a vivra » du vendredi 21 janvier 2011 Anduze Gard
Intervention violente sans sommation des gendarmes
Nombreux blessé(e)s parmi les manifestant(e)s

 

le communiqué de la section PCF d’Alès

Source : http://vdr.pcf30.over-blog.com/

Le député-maire UMP, président du Grand’alès,

matraque et gaze … comme d’hab.

INTOLÉRABLE. HONTEUX !

300 manifestants, citoyens, élus locaux, de la région d’Anduze ont manifesté contre le diktat de M. Roustan qui veut annexer au Grand’Alès la communauté de communes d’Autour d’Anduze, vraie entité territoriale.
Comme à l’accoutumée, Max Roustan, coauteur de la réforme désastreuse des collectivités territoriales qui vise à détruire les démocraties de proximité que sont les communes et les Départements, charge violemment ceux qui s’expriment et ne se soumettent pas.
Roustan veut engloutir par la force des territoires pour les mettre sous sa tutelle, les vider de leur substance, de leur capacité de décider avec leur concitoyens et imposer sa politique libérale.
Nous condamnons avec vigueur cette violence couverte par le sous-préfet.
Nous appelons élus et citoyens à combattre fermement cette réforme scélérate que M. Roustan tente de mettre en œuvre par anticipation.

La section d’Alès du Parti Communiste Français.

 

Publié dans Police, POLITIQUE, Politique nationale | Pas de Commentaire »

Éducation nationale : message d’un enseignant

Posté par communistefeigniesunblogfr le 2 février 2011

Reçu par courriel

Bonjour tout le monde,

Il se passe beaucoup de choses en ce moment dans et pour les écoles primaires de notre pays… [...]  Il me semble que ce qui suit peut et doit être entendu par tout le monde…

Tout le monde, j’imagine, doit savoir comment se profile l’avenir des écoles et donc de nos enfants et petits enfants… Même si les médias en parlent très peu et très mal… Mais ce qui se décide en ce moment, ce n’est pas exclusivement le problème des enseignants mais de tous ceux qui se sentent concernés de près ou de loin par l’éducation de nos enfants ou petits enfants…

 Voilà donc la situation :

Afin de supprimer le maximum de postes d’enseignants dans les écoles maternelles et primaires voici ce que met en place depuis 3 ans le gouvernement :

1-    Suppression des postes d’enseignants spécialisés pour les élèves en difficulté ou handicapés : ils coûtent trop cher selon le ministère, puisque ces enseignants n’ont pas en charge une classe mais interviennent en plus des enseignants des classes ordinaires pour aider les élèves en difficulté ou handicapés. Comme je l’avais senti venir, le poste que j’occupais il y a encore un an et demi n’existera donc plus en septembre prochain. Les enfants autistes, trisomiques, mal voyants ou en fauteuils roulants… leurs parents et leurs enseignants devront se débrouiller seuls ou avec l’aide de structures spécialisées types SESSAD pour lesquelles il y a environ 2 ans et demi d’attente pour une prise en charge !

 2- Suppression de la scolarisation des enfants de -3 ans (puis des enfants de 3, 4 ans) : On se souvient de la fameuse phrase de Xavier Darcos alors ministre de l’éducation nationale (« On ne va pas payer un enseignant qui a bac plus 5 pour surveiller des siestes et changer des couches ! ») Les parents d’enfants scolarisés en maternelle sauront rectifier d’eux mêmes : les enseignantes de maternelle ne changent pas les couches et ne surveillent pas les siestes mais font un travail nécessaire et indispensable de socialisation et d’apprentissage. Mais bon… A la rentrée prochaine, donc, les enfants de moins de 3 ans ne seront plus scolarisés (alors que c’est souvent la galère pour trouver des places disponibles en crèches !) De ce fait, de nombreuses écoles dont la mienne passent dans le rouge. Prenons donc un exemple concret : Actuellement, mon école est composée de 5 classes et chacune accueille entre 24 et 32 élèves (ce qui est bien… je ne pense pas que l’on soit en « sous régime »)… Et pourtant cette décision de ne plus scolariser les enfants de -3ans nous menace de fermer une classe dès la rentrée 2012 ! Pourquoi ? Parce qu’il y a aussi la mesure suivante :

 3- Augmentation progressive du nombre d’élèves par classe pour l’attribution des postes : Actuellement, comment fait-on pour estimer le nombre de postes (donc d’enseignants) par école. C’est simple : on prend l’effectif total de l’école, on le divise 25 et on a le nombre de postes (la moyenne d’effectif par classe est donc actuellement de 25). Or, cette moyenne augmente et pas un peu : désormais ce sera 26 pour le primaire et 32 pour la maternelle (oui parce qu’avec de l’entrainement, une instit de maternelle peut changer beaucoup de couches en très peu de temps !!!) Ils prévoient d’augmenter progressivement le nombre d’élèves par classe en primaire. Voilà donc pourquoi mon école (qui se situe dans une ville en pleine augmentation démographique) sera contrainte dans un peu plus d’un an de fermer une classe ! Ma « vieille » directrice, qui est à 5 mois de la retraite et qui, à mon avis, n’a jamais manifesté ou fait grève pour quoique ce soit tout au long de sa carrière en est malade ! Elle fera peut-être grève pour la première fois de sa vie à 5 mois de la retraite !

4- Réaménagement du rythme scolaire : Non non, ce n’est pas pour le bien physiologique de nos petits… mais bien pour économiser des postes ! Ainsi, des disciplines enseignées jusqu’alors par les instits comme les arts plastiques, la musique, le sport seront bientôt encadrées par des « animateurs » ou peut-être même des retraités de l’éducation nationale ! Gain de temps pour les enseignants et donc suppression de postes ! Je ne parlerai même pas ici des inégalités qui vont se créer entre les élèves d’écoles ou de municipalités « riches » et les autres d’environnements plus défavorisés, puisque ces disciplines seront gérées par les collectivités locales.

Alors la question qui une fois de plus revient est : s’il y a des économies à faire, est-ce dans l’éducation qu’il faut les faire ?

Luc Chatel, ministre actuel de l’Éducation nationale a obtenu une maîtrise de sciences de gestion en 1987 puis un DESS de marketing L’Oréal en 1990 (tiens tiens ?!!!). Il travaille initialement dans le marketing en qualité de chef de produit, puis aux ressources humaines et devient DRH d’une entité du groupe. Drôle de choix que de le nommer ministre de l’Éducation nationale, non ? Le dernier prof que Luc Chatel a du voir pour « de vrai » ce doit être son prof de thèse qui a du lui dire : « Pour être un winner, un vrai requin… faut saquer d’in ! » Alors Luc Chatel saque d’in ! en 1988 (après avoir été scolarisé chez les jésuites, au lycée saint Louis de Gonzague, dans le 16ème arrondissement de Paris). Puis il intègre le groupe international de cosmétiques

Sachez que les recteurs d’académie touchent une prime en fonction du nombre de fermetures de postes dans leur académie (allez voir sur le site du journal le monde :

http://www.lemonde.fr/societe/article/2010/12/20/des-primes-variables-pour-les-recteurs-d-academie_1456066_3224.html )

Bientôt également la prime pour les proviseurs et principaux.

Le fonctionnement du monde de l’entreprise peut-il s’appliquer à l’Éducation nationale ? L’instruction des enfants est-elle un produit ?

Alors je ne sais pas s’il y aura des manifs… mais moi j’irai… et pas en tant que prof… mais en tant que parent ! 

 

Publié dans Education nationale | Pas de Commentaire »

Expulsion musclée d’un sans-papiers : un passager témoigne

Posté par communistefeigniesunblogfr le 2 février 2011

Expulsion musclée d'un sans-papiers : un passager témoigne  dans Politique nationale humanitefr le 31 Janvier 2011

Expulsion musclée d’un sans-papiers : un passager témoigne

 

videoexpulsion.jpgL’expulsion en vidéo

 

 

Le 20 janvier, aéroport Roissy Charles de Gaulle, sur le vol AF 3096 Paris-Bamako, un homme de nationalité malienne doit être expulsé. Des passagers protestent et filment la scène, quatorze d’entre-eux seront placés en garde à vue et passibles de poursuites judiciaires.

Une professeur retraitée qui se trouvait dans l’avion témoigne.

A-t-on aujourd’hui le droit de s’indigner en France ??? Voilà l’expérience que je viens de vivre et qui me permet d’en douter.

Le 20 janvier 2011, je prenais l’avion à Roissy pour rentrer à Bamako, au Mali où je vis actuellement. L’avion était prévu à 16 h 05… Il est parti à 20 h 45 !! Que s’est-il passé pendant ce temps ?

D’abord nous n’avons pu embarquer qu’après une attente de trois quarts d’heure… c’est tellement habituel qu’on n’y a même pas prêté attention. On s’installe dans l’avion normalement (250 passagers) et tout à coup un homme avec un brassard de la police arrive et distribue à certains passagers un trac en leur demandant de le faire circuler aux autres. Imaginez l’interrogation des passagers non francophones. Voilà quelques passages du texte : « Vous avez peut-être été sollicité… pour vous opposer à l’embarquement d’un personne expulsée de France… qui embarquera sur ce vol…. La décision de reconduite est un acte légitime de l’Etat Français….. Le délit (empêcher l’expulsion) sera puni d’une peine de 5 ans d’emprisonnement et 18000 euros d’amende. » etc etc….

De plus, le policier nous a précisé que l’expulsé allait manifester son opposition en criant, en hurlant, en se débattant et de s’excuser pour le désagrément… que cela ne durerait que 5 mn et qu’après le départ de l’avion tout serait terminé !! L’expulsé est arrivé, encadré par la police et a commencé a hurlé « lâchez moi, je veux pas partir… ». Aussitôt, certains passagers se sont levés, indignés par la scène imposée. Le personnel d’Air France ainsi que les policiers présents leur ont intimé l’ordre de s’asseoir sans quoi l’avion ne partirait pas et que tous les passagers seraient débarqués. Il faut préciser que jamais on n’a su les raisons de son expulsion. Devant la détermination des passagers révoltés, le commandant de bord a pris la décision de reconduire l’avion au parking et appel a été fait à la police.

 

Lire la suite… »

Publié dans Politique nationale, Sans Papiers - Immigration, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Médicaments sous surveillance

Posté par communistefeigniesunblogfr le 2 février 2011

Accueil 31 janvier 2011

77 médicaments « sous surveillance »

 

L’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) a rendu publique lundi une liste de 77 médicaments et 12 familles de médicaments placés « sous surveillance renforcée », dans la foulée de la polémique suscitée par le Mediator.

L’Afssaps rappelle que « tous les médicaments » disponibles sur le marché en France font l’objet d’une surveillance et que ceux figurant sur la liste publiée lundi feront l’objet d’un « suivi renforcé » ou d’une enquête de pharmacovigilance, qui permettra de prendre les mesures adaptées « si nécessaire ». « Cela ne doit en aucun cas conduire les patients à qui il a été prescrit un de ces médicaments à l’interrompre sans avoir préalablement pris conseil auprès de leur pharmacien et/ou consulté leur médecin », souligne-t-elle.

[Lire la suite sur : humanite.fr/]

Lire également : Médicaments sous surveillance : l’analyse de Prescrire sur : prescrire.org/

 

Publié dans SANTE, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Cantonales 2011 : Présentation des candidats du Front de Gauche dans le Nord

Posté par communistefeigniesunblogfr le 2 février 2011

Source : PCF Nord

Cantonales :

Présentation des 40 candidats titulaires et des 40 candidats suppléants

télécharger l’article Voix du Nord :

PDF - 1.3 MoVdN 11-01-31

 

Dans la rubrique « On peut difficilement faire plus court » le reportage de F3 sur la présentation des candidats du 29 janvier 2011 :

http://www.dailymotion.com/video/xgtabb

présentation des Cantonales dans le Nord sur F3
envoyé par fprovost. – L’info video en direct.

Voir des photos : CLIQUER ICI

 

Présentation officielle des candidats aux cantonales 2011 par Charles Beauchamp le 29 janvier 2011 à Lille

Télécharger

Word - 46 ko

 

Publié dans Cantonales 2011, Front de Gauche, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

16e rapport de la Fondation Abbé Pierre sur l’état du mal-logement en France

Posté par communistefeigniesunblogfr le 2 février 2011

 

3,6 millions de français mal logés

 

affiche-garc3a7on dans PCF

A nouveau la Fondation Abbé Pierre attire l’attention sur le scandale du mal –logement en France : 3,6 millions de personnes, soit 100.000 de plus que l’an dernier, sont confrontées à la précarité en ce domaine. En réalité, comme le souligne également la Fondation Abbé Pierre, ce sont des millions de personnes qui vivent dans des conditions de logement inadmissibles à notre époque et dans un pays tel que le notre, ce que le Conseil de l’Europe avait d’ailleurs dénoncé en juin 2008.

Au drame que vivent déjà ces millions de personnes s’ajoute la cruauté des expulsions locatives. Leur nombre ne cesse d’augmenter à la suite de l’envolée des impayés de loyers dus à l’augmentation du chômage et des difficultés à vivre que la crise aggrave lourdement. Cette situation n’a rien d’une fatalité.Elle résulte des choix politiques et économiques du gouvernement de la Droite qui a décidé de sacrifier le logement social, comme il sacrifie les services publics et la solidarité nationale, au profit des intérêts égoïstes du privé.

Le prélèvement et véritable hold-up de 340 millions d’euros sur trois ans, sur les organismes HLM, comme la diminution du budget en faveur du logement social passant de 850 millions d’euros en 2008 à 480 millions en 2010, tendance qui va se poursuivre, le montrent suffisamment. Quant à l’intention de faire en sorte que les locataires deviennent propriétaires ce n’est qu’un leurre pour permettre à l’État de se désengager encore davantage et un piège quand on sait que les copropriétés ont de plus en plus de difficultés à faire face aux charges.

Le logement est devenu le premier poste de dépense des ménages, représentant plus de 25% de leurs ressources.Il est donc urgent d’imposer une autre politique du logement. Le PCF propose de réorienter dès maintenant les finances publiques en vue de la construction de logements accessibles à tous au lieu de favoriser le logement privé spéculatif. Il propose également la construction d’un grand service public national, décentralisé, structuré autour d’un pôle public financier, d’une agence nationale foncière et d’une entreprise publique de la construction pour mettre en œuvre une véritable Sécurité Sociale du logement correspondant aux besoins des familles et à leurs moyens de contribution.

 

Rapport mal-logement 2011

rml_11_synthese-pdf-image dans PRECARITE


 

 

application/pdf iconrml_11_la synthese.pdf

 

application/pdf iconrml_11_les chiffres.pdf

 

 + d’infos :

http://www.chantierlogement.com/abbe-pierre

http://www.fondation-abbe-pierre.fr/

 



 

Publié dans Logement, PCF, PRECARITE, SOCIETE | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy