• Accueil
  • > Archives pour janvier 2011

Éducation : La prime au mérite, une machine de guerre contre l’École de la République

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 janvier 2011

Éducation : La prime au mérite, une machine de guerre contre l'École de la République dans Education nationale logo

Communiqué du 26 janvier 2011

La prime au mérite est une machine de guerre contre l’école

de la république

 

ecole1 dans PCF

Le Ministre de l’Éducation Nationale Luc Chatel a annoncé ce matin la création d’une prime au mérite pour les chefs d’établissements.

Ces critères « au mérite » sont une véritable machine de guerre contre l’École de la république, l’accès aux droits et aux savoirs. Ils favorisent l’accroissement des difficultés des élèves et les inégalités sociales de réussite scolaire.

A l’heure où le gouvernement veut rendre les établissements autonomes laissant à la charge des collectivités locales leur financement, c’est une pression supplémentaire mise sur les chefs d’établissement et donc sur les établissements eux-mêmes.

La conséquence de leur mise en concurrence risque d’être dramatique ! Faute de moyens pédagogiques, ce principe de prime va pousser les chefs d’établissement à « recruter » de moins en moins d’élèves issus de familles populaires.

Les logiques de marché et la concurrence ne doivent pas être le leitmotiv des établissements scolaires ! L’école n’est pas une entreprise et les chefs d’établissement ne doivent pas être des patrons. 

Pour le PCF, l’éducation n’est pas à vendre. Elle doit être libérée du marché et gratuite ! C’est d’une transformation progressiste, dont l’école a besoin, pour satisfaire son rôle de service public, assurant partout et pour tous la qualité et l’égalité des conditions d’enseignement.

 

Publié dans Education nationale, PCF, POLITIQUE, Politique nationale | Pas de Commentaire »

Chili : « Les damnés de l’eau »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 janvier 2011

Source : humanite.fr/

Caimanes, Los sin agua / Les damnés de l’eau

 

Un documentaire de Jean Ortiz et Dominique Gautier qui dénonce les ravages d’une multinationale « voyoue », qui confisque l’eau des communautés rurales du centre du Chili, et empoisonne les quelques filets restants. Elle a construit, en pleine Cordillère des Andes, la plus grande poubelle chimique d’Amérique latine. Les « comuneros » résistent… En partenariat avec l’Humanité.

Image de prévisualisation YouTube

 

 

Publié dans Chili, Environnement | Pas de Commentaire »

Appel pour une dynamique populaire du Front de gauche

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 janvier 2011

Source : patricklehyaric.net/26 janvier 2011

 

Pour une dynamique populaire du Front de gauche :

engageons nos énergies citoyennes

 

 

Appel pour une dynamique populaire du Front de gauche dans FranceIl faut chasser la droite du pouvoir en 2012. Massivement présente dans les mobilisations contre la réforme des retraites, cette exigence lance à la gauche un défi auquel elle ne peut se dérober : elle doit se rassembler pour lutter contre les effets de la crise dans laquelle nous plonge un capitalisme dépassé par sa propre cupidité et son aveuglement, et ouvrir une véritable alternative politique.

 

Ce ne sera pas facile. La désespérance et la colère ont creusé un fossé profond entre les couches populaires et la gauche, nourrissant l’abstention et la protestation sans perspectives politiques. Impossible de surmonter cet obstacle sans s’engager sur des mesures qui s’attaquent énergiquement à l’accumulation des richesses et des pouvoirs entre les mains de quelques uns et restaurent concrètement les valeurs de liberté, d’égalité, de solidarité et de justice sociale.

 

La création du Front de gauche a fait naître un espoir qui s’est manifesté aux élections européennes et régionales. Que cet espoir grandisse et il marquera le paysage politique. Il remettra les attentes populaires au centre d’une véritable alternative de gauche dont la construction dépasse sa forme actuelle pour mobiliser des millions de femmes et d’hommes dans la perspective d’un véritable Front citoyen et populaire.

 

C’est pourquoi, membres ou non de partis ou d’autres organisations démocratiques, nous souhaitons aller au-delà d’un soutien au Front de gauche pour en devenir pleinement parties-prenantes. Nous avons des idées, de l’énergie, des liens avec des milliers de femmes et d’hommes dans notre pays. Rassemblons nos forces avec pour projet de construire et de gagner ensemble. En nous engageant personnellement, nous pouvons donner naissance à une véritable dynamique politique et citoyenne.

 

Les responsabilités des partis constitutifs du Front de gauche sont essentielles. L’une d’elles, à notre sens, est de faire en sorte que soit créé le cadre qui nous permettra de nous lancer dans la bataille. Un cadre auquel il sera possible d’adhérer directement sans autre condition que de partager les objectifs fondamentaux du Front de gauche. Un cadre dans lequel nous pourrons faire valoir nos idées et démultiplier sur tout le territoire des milliers d’initiatives citoyennes de rassemblement pour faire vivre un nouvel espoir à gauche et l’enraciner.


Voir les premiers signataires et signer l’appel sur : http://dynamique-frontdegauche.fr/

 

Publié dans France, Front de Gauche, POLITIQUE, Presidentielle 2012 | Pas de Commentaire »

Cantonales 2011

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 janvier 2011

cantonales dans POLITIQUE

 

Une nouvelle majorité de gauche 

au Conseil général, porteuse des exigences

les plus fortes !

 

Cet enjeu est au cœur des élections cantonales des 20 et 27 mars 2011.

L’ambition des communistes et de leurs élus au sein du Front de Gauche

est de constituer une nouvelle majorité de gauche

qui porte une grande ambition démocratique.

 

Des exigences fortes !

 

Publié dans PCF, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

« Cruiser et Mediator : même combat ? »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 janvier 2011

Source : syndicat paysan

Cruiser et Mediator : même combat ?

Communiqué de presse – 25 janvier 2011

Lors de l’audience du lundi 24 janvier au Conseil d’État, le Rapporteur Public a demandé l’annulation des décisions par lesquelles le ministre de l’Agriculture a autorisé l’insecticide d’enrobage de semences CRUISER en 2008, 2009 et 2010.

Les manquements du ministre et de l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (AFSSA), agence chargée de l’évaluation, ont été énoncés par le Rapporteur public. La Confédération paysanne rappelle avoir constaté, après lecture d’une partie du dossier d’études complémentaires demandées à Syngenta que l’AMM du Cruiser en 2008, a été accordé suite à une falsification d’expérimentation et à des dissimulations des effets sur les abeilles.

Le Conseil d’État devrait suivre l’avis du Rapporteur public. Or,le Ministre de l’agriculture a, pour la quatrième année consécutive, donné une AMM au Cruiser le 08 décembre dernier pour la campagne de semis 2011 ; il devra tirer les conséquences de la décision de la juridiction suprême.

Il faut en retenir que l’État n’assure plus ses missions de garantie de la santé publique. Le Cruiser n’a pas fait l’objet d’une évaluation complète en termes de dangerosité, ce qui n’a pas empêché le Ministre de l’agriculture de l’autoriser à la vente afin de traiter des centaines de milliers d’hectares.

En pleine tempête Médiator, le constat qui prévaut pour le médicament en santé humaine s’avère extensible au domaine agricole.

La Confédération paysanne attend du Ministre de l’agriculture qu’il revienne sur sa décision d’autorisation de l’insecticide de la firme Syngenta.

 

 

 


 

(*) Union nationale de l’apiculture française, syndicats apicoles professionnels de Bretagne, du Centre et de l’Ouest et de Rhône_Alpes, de l’Unaf et associations Générations futures, les Amis de la Terre, et France Nature Environnement 

******************************

Sur le cruiser, relire sur notre blog :

Apiculture : “Tour de ‘passe-passe’ juridique au profit de l”agrochimie”

 

Publié dans Agriculture | Pas de Commentaire »

Le communisme est-il toujours un projet d’avenir ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 janvier 2011

Accueil 24 janvier 2011

Le communisme est-il toujours un projet d’avenir ?

Le nouveau hors-série de l’Humanité

Le communisme est-il toujours un projet d’avenir ? dans HISTOIRE le_communisme_441

Un numéro hors série de l’Humanité décrypte les origines et l’évolution du communisme en France. Quarante personnalités parlent de l’avenir.

La crise financière, particulièrement spectaculaire aux États-Unis et en Europe, a érodé la confiance dans un ordre économique présenté généralement par les idéologues du libéralisme comme l’aboutissement de la civilisation humaine. Puis on se mit à reparler du capitalisme. Les oeuvres de Marx firent leur réapparition dans les librairies, et Nicolas Sarkozy lui-même tenta de se poser en « moralisateur » du capitalisme. Engagement illusoire certes, mais qui reflète l’impopularité d’un système considéré comme injuste et dont, fait nouveau, l’efficacité est de plus en plus discutée. La lutte des classes n’est plus un sujet tabou, ainsi que l’a montré, au cours des manifestations pour les retraites, le badge si populaire « je lutte des classes ». Les forces politiques se réclamant du marxisme, en premier lieu les communistes, n’ont pas engrangé encore de grands bénéfices électoraux dans le climat actuel. Le terrain perdu n’est pas encore regagné. Pour autant, l’hypothèse communiste, l’espérance d’une gestion du monde en commun reste d’actualité, suscite un regain d’intérêt.

Le 90e anniversaire du Congrès de Tours (du 25 au 30 décembre 1920) était une occasion à saisir pour comprendre pourquoi la France contemporaine s’est construite aussi avec le concours du communisme. C’est finalement la question que l’Humanité s’est efforcée de traiter dans le numéro hors série exceptionnel qui va être disponible au cours des prochaines heures dans les kiosques, et que l’on peut commander directement à l’Humanité. La France fut le seul pays européen dans lequel la fondation du Parti communiste résultât de la volonté majoritaire des socialistes d’alors. Les horreurs de la Première Guerre mondiale, contre laquelle Jaurès s’était dressé, les souvenirs de l’oeuvre inachevée de la Révolution française, ce vieux rêve jacobin, Babeuf, la Commune de Paris sont autant d’éléments qui disposaient le mouvement ouvrier français à choisir la radicalité, et à éprouver de la sympathie pour la révolution russe de 1917.

De nombreux historiens spécialistes de l’histoire sociale et du mouvement communiste ont conjugué leur savoir et leur expertise : Jacques Girault, Roger Martelli, Serge Wolikow, Annette Wieviorka, Roger Bourderon, Claude Mazauric. décryptent les premières formes de la pensée communiste. Des contributions aident à comprendre l’évolution du PCF au cours du XXe siècle : un parti qui reste longtemps attaché à l’exemple de l’Union soviétique mais qui, en France, s’affirma comme un grand parti national initiateur du Front populaire, un acteur majeur de la Résistance ainsi que des avancées sociales de la Libération. Une table ronde avec Marc Ferro, Bernard Pudal, Jacques Giraud, et un passionnant dialogue entre les philosophes marxistes Lucien Sève et André Tosel invitent le lecteur à poursuivre le débat et la réflexion.

Le dernier chapitre, ouvert par un article de Patrick Le Hyaric, directeur de l’Humanité, publie des textes de personnalités de gauche de toutes générations, qui s’expriment sur l’avenir d’une espérance qui vient de loin.

Jean-Paul Piérot

coco-495 dans PCF

 

 Cliquez ici pour commander ce hors-série disponible dans notre boutique en ligne 

Ce hors-série de 84 pages est vendu au prix unitaire de 7 euros + 1 euro de frais de port pour la France métropolitaine.»

Pour imprimer le bon de commande cliquez sur la photo :

.

 

Publié dans HISTOIRE, PCF, POLITIQUE, Presse - Medias | Pas de Commentaire »

Boycott Israël à Perpignan : énorme mobilisation, le procès renvoyé !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 janvier 2011

Reçu par courriel

Boycott Israël à Perpignan : énorme mobilisation, le procès renvoyé !

Publié le 24-01-2011

 

Les maîtres-chanteurs du CRIF et leur marraine Michèle Alliot-Marie ont pris une claque, lundi à Perpignan, où le tribunal a fait droit aux objections de la défense des militants BDS poursuivis, et a renvoyé le procès à la fin de l’année. En l’occurrence, tandis que des centaines de manifestants étaient rassemblés devant le Palais de Justice sous les bannières « Boycott Israël », « Des sanctions contre Israël, pas contre nous », et « Solidarité avec Yamina, Jeanne et Bernard », le tribunal s’est rangé à l’argumentation développée par M° Antoine Comte, l’un des avocats des prévenus.

Antoine Comte a fait valoir, d’emblée, que la loi utilisée pour poursuivre les militants de la campagne BDS, suivie d’une condamnation (à 1.000 € d’amende) par la Cour d’Appel de Bordeaux dans un cas (celui de Sakina Arnaud), a été en réalité instrumentalisée par le lobby sioniste en France, et par l’ex-ministre de la Justice Alliot-Marie qui avait accédé aux désirs de ces derniers.

Cette loi de 1972, a-t-il poursuivi, a été conçue pour lutter contre le racisme et la discrimination de nature raciale (ou ethnique, religieuse, etc.) à l’encontre de personnes ou de groupes de personnes, mais en aucun cas pour protéger un Etat et sa politique, l’Etat d’Israël dans les procès en question. C’est la raison pour laquelle les avocats de Sakina Arnaud contestent la condamnation prononcée par la Cour d’Appel de Bordeaux, et ont formé un pourvoi auprès de la Cour de Cassation, la juridiction suprême en France pour ce genre d’affaires.

Ils le font au nom de la « Question Prioritaire de Constitutionnalité » (QPC), une disposition qui permet aux justiciables de contester la constitutionnalité d’un texte de loi, adopté parfois il y a longtemps.

Le tribunal de Perpignan a constaté qu’effectivement, Yamina, Bernard et Jeanne sont poursuivis sur les mêmes fondements que ceux qui ont été utilisés à l’encontre de Sakina à Bordeaux, et qu’en conséquence, il ne pouvait lui-même statuer sur le fond sans avoir en main la réponse que fera la Cour de Cassation au pourvoi que nous avons formé.

Techniquement, les avocats de Sakina ont jusqu’au 1ER mars prochain pour « rendre leur copie » à la Cour de Cassation, et celle-ci doit théoriquement y répondre dans les trois mois, c’est-à-dire avant le 1er juin.

Par prudence, le tribunal de Perpignan a choisi de différer le procès au 26 septembre 2011. Voire au-delà. Car la Cour de Cassation peut parfaitement, comme le lui demande la défense, estimer que l’arsenal juridique déployé contre la campagne de Boycott Israël en France pose bien un problème d’atteinte aux libertés publiques, et alors renvoyer les articles de loi contestés devant le Conseil Constitutionnel, qui est la juridiction juge de la légalité des lois en France.

En attendant, tandis que les avocats des officines sionistes (BNVCA et cie) restaient cois à l’écoute de ce « renvoi administratif » prononcé par le tribunal, nous étions des centaines, dans la rue, à crier non seulement notre satisfaction pour la décision du jour, mais surtout notre détermination à poursuivre le combat.

Non seulement en défense, car d’autres rendez-vous judiciaires nous attendent prochainement (à Mulhouse le 10 février, puis à Bobigny en région parisienne le 17 mars), mais plus que jamais en développant, partout, la campagne BDS (Boycott – Désinvestissements – Sanctions).

Fait à Perpignan le lundi 24 janvier 2011

CAPJPO-EuroPalestine

 

Publié dans GAZA - PALESTINE, INFOS, Israel, Justice | Pas de Commentaire »

« Je suis communiste » par Cyril Mokaiesh

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 janvier 2011

 

http://www.dailymotion.com/video/xgmd52

[Clip] Cyril Mokaiesh – Communiste
envoyé par cyrilmokaiesh.

Publié dans Culture, Musiqe | Pas de Commentaire »

8 février 2011 : sortie en DVD du film « Les arrivants »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 janvier 2011

Durant 4 mois, Claudine Bories et Patrice Chagnard ont planté leur caméra dans les locaux de la Cafda (Coordination de l’accueil des familles demandeuses d’asile) de Paris. Leur film raconte le parcours du combattant des demandeurs d’asile et  présente le dur quotidien des travailleurs sociaux de la Cafda. Le résultat est passionnant. Malheureusement, depuis la sortie du film en avril 2010, la situation des demandeurs d’asile s’est encore aggravée. Alors, comme le propose Kathleen Evin, achetez le DVD et envoyez-le à votre député !

 

photo Un documentaire sur la France d’aujourd’hui

Constat d’une rare intensité… « Les Arrivants », derrière la simplicité de son dispositif, témoigne de la situation abjecte où sont renvoyés les demandeurs d’asile et de l’imbroglio (euphémisme) induit par certains textes juridiques.

En ne coupant pas au montage (surtout pas ! ) les difficultés de communication (incompréhensions parfois dramatiques autour d’une phrase, d’un mot), les cinéastes donnent à voir et à entendre une certaine réalité d’aujourd’hui.

En toile de fond omniprésente : le rapport ambigu de la France avec son immigration.

Source : Rue89

[Lire l’article du journaliste Olivier De Bruyn sur : rue89.com/]

 

http://www.dailymotion.com/video/xcmq0i

 

Ce mardi 25 janvier 2011, Claudine Bories et Patrice Chagnard étaient les invités de  « l’humeur vagabonde », l’excellente émission de Kathleen Evin.

(ré)écouter l’émission : http://sites.radiofrance.fr/franceinter/em/humeurvagabonde/

 

+ d’infos sur : http://www.educationsansfrontieres.org/article25999.html

Dossier_de_presse_-_LES_ARRIVANTS(bis)
Dossier_de_presse_-_LES_ARRIVANTS(bis).pdf

Publié dans Cinema, Culture, Sans Papiers - Immigration | Pas de Commentaire »

Éducation: « Prime à la servilité » pour les chefs d’établissement

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 janvier 2011

Accueil 25 janvier 2011

Éducation :

une « prime à la servilité » pour les chefs d’établissement

 

Les principaux de collèges et les proviseurs de lycées pourront avoir droit à une prime de résultat allant jusqu’à 6.000 euros tous les trois ans, a annoncé mardi sur France Info le ministre de l’Éducation nationale, Luc Chatel.

« Nous avons conclu un accord » en ce sens avec les syndicats représentant les chefs d’établissements, après « plusieurs mois » de discussions, a-t-il expliqué. Les résultats à partir desquels principaux et proviseurs seront évalués pour obtenir, ou non, cette prime, seront par exemple le « projet pédagogique d’un établissement », les « résultats scolaires », la « capacité d’intégrer des élèves en grande difficulté », a détaillé le ministre. « C’est un système éducatif qui cherche à améliorer ses performances et donc qui est capable, pour une part faible, 6.000 euros tous les trois ans, de valoriser l’engagement personnel des acteurs de l’Éducation nationale », a encore fait valoir le ministre.

Le Snes-FSU, principal syndicat des collèges et lycées, a d’ores et déjà dénoncé dans ce dispositif une « prime à la servilité ». Cet accord intervient alors que circule une pétition pour dénoncer le gel des salaires et les suppressions de postes dans la Fonction publique.

Cette décision s’inscrit dans le cadre de la politique du gouvernement consistant à développer des rémunérations variables liés aux performances pour les personnels, notamment d’encadrement. Les recteurs d’académie vont par exemple pouvoir recevoir cette année une prime de résultats pouvant aller jusqu’à 22.000 euros. C’est aussi la première année qu’il leur incombe de déterminer eux-mêmes quels postes d’enseignants ils vont supprimer dans leurs académies.

« Un système éducatif moderne » selon Luc Chatel… Pas sûr que les syndicats d’enseignants soient du même avis.

 

Publié dans Education nationale, SERVICES PUBLICS, SOCIETE | Pas de Commentaire »

12345...13
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy