• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 16 janvier 2011

« Armes à l’uranium appauvri : 20 ans après, où en est-on ? »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 janvier 2011

Lu sur : 

 15 janvier 2011

URL de cet article : http://www.legrandsoir.info/Armes-a-l-uranium-appauvri-20-ans-apres-ou-en-est-on.html

Armes à l’uranium appauvri : 20 ans après, où en est-on ?

 

arton12409-cb56e dans SANTEJoelle PENOCHET

Il y a vingt ans cette année était initiée, pendant la première guerre du Golfe, une nouvelle guerre nucléaire, non visible, avec l’utilisation par les armées occidentales d’armes à l’uranium appauvri (UA). Ce produit, à la fois radiologique et chimique, empoisonne l’environnement des zones touchées pour des milliards d’années et provoque chez les populations des malformations congénitales et des épidémies de cancers et de leucémies. A Falloujah, les conséquences pourraient être plus graves que celles des bombardements d’Hiroshima et Nagasaki en 1945. Depuis 1991, un crime contre l’humanité se déroule dans le silence, et à une échelle inédite.

« La civilisation mécanique vient de parvenir à son dernier degré de sauvagerie. Il va falloir choisir, dans un avenir plus ou moins proche, entre le suicide collectif ou l’utilisation intelligente des conquêtes de l’homme. »

Albert Camus, au lendemain d’Hiroshima, Combat, 8 août 1945

Banalisation d’armes de destruction massive à l’UA lors des nouvelles guerres d’agression

Les armes à l’UA furent d’abord testées en laboratoire dans les années soixante-dix au à LOS ALAMOS (USA), avant de l’être en grandeur nature en Iraq en 1991. En l’absence de réactions de la communauté internationale, leur emploi s’est banalisé et elles sont utilisées lors de toutes les nouvelles guerres menées par les pays occidentaux, sous des formes de plus en plus sophistiquées et puissantes, à des doses croissantes de radioactivité : en Yougoslavie (en Bosnie en 1994-1995, au Kosovo en 1999), de nouveau en Iraq, en 1998 lors de l’opération « Renard du désert » et depuis l’invasion de 2003, en Afghanistan depuis 2001, et enfin, par Israël, au Liban en 2006, et lors de l’opération « plomb durci » à Gaza en 2009. Le PR ROKKE affirme que l’utilisation d’UA par Israël remonterait à la guerre de 1973.

Chaque nouvelle guerre permet une amplification des tests précédents. Alors que les charges d’UA contenues dans les obus antichars utilisés en 1991 ne dépassaient pas 5 kg, celles des bombes téléguidées déversées sur Irak depuis son invasion en 2003 s’élèvent à plus de cent tonnes.

Pour les militaires, l’uranium appauvri possède des avantages inégalés. Tout d’abord, l’extrême densité de ce métal (1,7 fois supérieure à celle du plomb) et ses propriétés pyrophoriques (lors de l’impact sur sa cible, il s’enflamme spontanément au contact de l’oxygène) confèrent aux armes qui en sont équipées une très grande vélocité (pouvant dépasser mach 5) et une capacité de destruction décuplée. Elles peuvent détruire les bâtiments et les blindages les plus résistants en quelques secondes, et traverser des dizaines de mètres de béton pour détruire des bunkers souterrains.

[Lire la suite sur : legrandsoir.info/]

 

Publié dans POLITIQUE, SANTE, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Tel Aviv, 15 janvier 2011 : Vingt mille marcheurs pour « combattre le gouvernement de droite obscurantiste »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 janvier 2011

Source : www.protection-palestine.org/ – Parti Communiste d’Israël

traduction Y. Jardin AFPS-Cornouaille

 

Vingt mille marcheurs à Tel Aviv

contre le MacCarthysme, le racisme et le fascisme.

 

Parti Communiste d’Israël

publié le dimanche 16 janvier 2011.

Samedi 15 janvier 2011

Vingt mille militants, Juifs et Arabes, des mouvements de gauche, des partis et organisations de défense des droits de l’homme, ont marché samedi (15 janvier 2011) à Tel Aviv pour protester contre la décision d’établir une commission d’enquête sur les sources de financement des organisations de défense des droits de l’homme.

La marche de protestation sous le mot d’ordre de “Manifestation (puisque c’est encore possible) pour la démocratie” est partie du Parc Meir de Tel Aviv, en face du quartier général du Likoud, vers la place en face du Musée des Arts de Tel Aviv, où un rassemblement s’est tenu, au cours duquel des membres du Hadash, de Kadima et du Meretz tout comme des responsables de la Paix Maintenant et de groupes de défense des droits de l’homme ont prononcé des discours.

Les protestataires chantaient pour soutenir la démocratie et contre le racisme et le fascisme et portaient des centaines de drapeaux rouges et des pancartes avec des slogans tels que “Juifs et Arabes ensemble contre le fascisme”, “Danger – Fin de la démocratie devant”, “Combattre le gouvernement de droite obscurantiste” et “La démocratie appelle au secours”. Parmi les députés prenant part à l’événement il y avait Dov Khenin (Hadash), Afo Agbarie (Hadash), Meir Sheetrit (Kadima), Hanna Swaid (Hadash), Nitzan Horowitz (Meretz) et Mohammed Barakeh (Président du Hadash, le Front Démocratique pour la Paix et l’Égalité-Parti Communiste d’Israël).

[Lire la suite sur : protection-palestine.org/]

 

Publié dans Democratie, International, Israel, Luttes, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Victoire du mouvement BDS : John Lewis cesse de vendre les produits Ahava en Grande-Bretagne

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 janvier 2011

Source : www.protection-palestine.org/ – Campagne Solidarité Palestine

traduction : JPP

Victoire du mouvement BDS :

John Lewis cesse de vendre les produits Ahava en Grande-Bretagne 

Victoire du mouvement BDS :  John Lewis cesse de vendre les produits Ahava en Grande-Bretagne  dans GAZA - PALESTINE ahlo 

Campagne Solidarité Palestine

publié le samedi 15 janvier 2011.

La décision de John Lewis représente une nouvelle victoire du mouvement BDS (Boycotts, Désinvestissements et Sanctions) en pleine expansion. Les consommateurs refusent d’acheter les produits de sociétés qui tirent profit de l’occupation illégale israélienne.

ah dans Solidarite

Les produits Ahava, manufacturés sur la terre palestinienne, deviennent trop brûlants pour être gardés. L’une des plus importantes enseignes britanniques de distribution, John Lewis, (28 grands magasins, 174 supermarchés, des filiales de vente en ligne) refuse aujourd’hui de vendre cette marque toxique. Le distributeur canadien The Bay (HBC – 92 magasins) confirme lui aussi qu’il a cessé de commercialiser les produits Ahava (1).

La décision de John Lewis représente une nouvelle victoire du mouvement BDS (Boycotts, Désinvestissements et Sanctions) en pleine expansion. Les consommateurs refusent d’acheter les produits de sociétés qui tirent profit de l’occupation illégale israélienne.

Le directeur général de John Lewis, Andy Street, écrit dans une lettre datée du 7 janvier à la Campagne Solidarité Palestine (CSP) :

« En tant que distributeur socialement responsable, John Lewis prend très au sérieux le traitement des salariés et leurs conditions de travail. Nous attendons de tous nos fournisseurs qu’ils respectent non seulement la législation, mais aussi les droits, les intérêts et le bien-être de leurs employés, de leurs communautés et leur environnement. » Et de terminer en disant : « S’agissant de votre demande spécifique concernant les produits Ahava de la Mer Morte, je peux vous confirmer que John Lewis a cessé de vendre ces produits précis ».

[Lire la suite sur : protection-palestine.org/]

Publié dans GAZA - PALESTINE, Solidarite | Pas de Commentaire »

Vous et l’Humanité

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 janvier 2011

 

Crise européenne : signez l’appel de l’Humanité 

Après la Grèce, l’Irlande se voit prescrire une cure de super d’austérité qui va aggraver la pauvreté et augmenter le chômage. Le Portugal, l’Espagne, puis l’Italie et la France sont menacés…

Signez notre pétition en ligne !  

Souscription pour l’Humanité : on continue …

Comme chacune de nos lectrices et chacun de nos lecteurs peut l’observer, l’Humanité est le journal des acquis sociaux. Il fait en permanence appel à la réflexion, au débat, à l’intelligence.

Souscrivez en ligne !

 

Publié dans POLITIQUE, Presse - Medias, Union europeenne | Pas de Commentaire »

Tunisie : 28 jours qui ébranlèrent 23 ans de dictature

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 janvier 2011

Accueil 16 janvier 2011

 

 28 jours qui ébranlèrent 23 ans de dictature (photos+vidéo)

 

Voici une chronologie de la révolte populaire tunisienne  qui a  conduit Ben Ali à fuir la Tunisie, et à débarquer en Arabie saoudite :

Mohhamed Bouaziz

 

17 décembre 2010 : Mohamed Bouazizi, un jeune marchand de fruits et légumes ambulant, proteste contre la saisie de sa marchandise par la police.  Essayant de plaider sa cause et d’obtenir une autorisation et la restitution de son stock auprès de la municipalité et du gouvernorat, il s’y fait insulter et chasser s’immole à Sidi Bouzid (Centre-ouest). Il s’immole par le feu devant le siège de gouvernorat. Des commerçants rejoints par des jeunes qui dénoncent le manque de travail se rassemblent aussitôt pour manifester.

 

19 décembre 2010 : Les manifestations de Sidi Bouzid prennent de l’ampleur et la police fait usage de gaz lacrymogène. Des dizaines de personnes sont arrêtées.

 

Image de prévisualisation YouTube

http://www.youtube.com/watch?v=6chjIV–QlI&feature=player_embedded

 

[Lire la suite sur : humanite.fr/]

 

Pour visionner les photos de la manifestation du 15 janvier à Paris cliquez ici

 

Publié dans International, POLITIQUE, Tunisie | Pas de Commentaire »

BTP : Plan de bataille de la CGT pour la reconnaissance de la pénibilité

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 janvier 2011

BTP : Plan de bataille de la CGT pour la reconnaissance de la pénibilité dans SOCIAL 15 janvier 2011 – Olivier Mayer

Construction

Pénibilité, la CGT reste mobilisée

 

Plan de bataille des cégétistes du BTP pour la reconnaissance de la nocivité du bitume.

« Je suis grutier et à cinquante-six ans, et je ne peux plus travailler. Je suis cassé de partout, mais mon cas n’entre pas dans le tableau des maladies professionnelles ! » Le feu roulant des témoignages secoue le premier congrès de la fédération CGT des salariés de la construction, du bois et de l’ameublement (FNSCBA) qui s’est terminé hier, à Nantes. Les 350 délégués ont montré qu’après la mobilisation sur les retraites, la conflictualité reste grande. Et parmi les revendications, la reconnaissance de la pénibilité tient la corde. Elle a véritablement émergé du conflit, cet automne.

Travailler dans la construction au-delà de soixante ans paraît une absurdité. Personne ne conteste la pénibilité des métiers du bâtiment et des travaux publics. Le travail à la chaleur et au froid, le poids des charges à porter ou à déplacer, l’utilisation de produits dangereux, les vapeurs et les poussières… les salariés de la branche ont une espérance de vie de sept ans de moins que la moyenne. Il faut y ajouter les accidents : un mort par journée travaillée, un accident toutes les minutes, statistiquement, chaque salarié de la construction subira un accident dans sa carrière.

C’est un véritable plan de bataille pour la reconnaissance de la pénibilité qu’a dressé le congrès avec la décision d’une journée nationale d’action, le 28 avril, et d’un rassemblement à Lyon, le 1er février. Le jour où la cour d’appel doit se prononcer sur le jugement qui condamnait la société Eurovia pour « faute inexcusable » après le décès par cancer d’un salarié. Une maladie due, selon le tribunal, à l’exposition au soleil et aux projections de vapeurs de bitume. Une première en France sur le chemin de la reconnaissance de la nocivité du bitume. Comme c’était le cas pour l’amiante, le patronat des entreprises de la routière nie farouchement la nocivité du produit. « Alors qu’on nous explique pourquoi tous ces morts, s’exclame un syndicaliste d’Ille-et-Vilaine. J’en ai marre d’aller aux enterrements ! »

 

Publié dans SOCIAL, Syndicats | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy