• Accueil
  • > ECONOMIE
  • > Yves Bur, député UMP, déclare la guerre aux mineurs

Yves Bur, député UMP, déclare la guerre aux mineurs

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 janvier 2011

Yves Bur, député UMP, déclare la guerre aux mineurs dans ECONOMIE humanitefr le 14 Janvier 2011

mineur.jpgLe rapport Bur, « c’est la mort du régime minier »

 

Jacques Candelier, député communiste du Nord, demande à Xavier Bertrand d’ »opposer officiellement (…) une fin de non-recevoir » au rapport dans lequel le parlementaire voit « une déclaration de guerre aux mineurs ».

Mineurs actifs et retraités, élus de toutes obédiences et syndicats sont vent debout contre un rapport parlementaire « liquidant », selon eux, le régime spécial de sécurité sociale des mineurs qu’il préconise de verser « le plus tôt possible » au régime général.

« Déclaration de guerre », « attaque en règle », « provocation »: dans les trois anciens grands bassins miniers du pays –Moselle, Nord/Pas-de-Calais et Bouches-du-Rhône–, le rapport remis fin décembre au ministre de la Santé, Xavier Bertrand, par le rapporteur général du budget de la Sécu, le député (UMP) du Bas-Rhin Yves Bur, fait l’unanimité contre lui.

Le parlementaire recommande de transférer le risque maladie du régime minier vers le régime général ainsi que les « oeuvres » (centres de santé, maisons de retraite, pharmacies) et les 6.600 personnes qui en assurent la gestion. Les activités hospitalières (environ 4.300 lits) devront être reprises par l’hôpital public.

Pour le syndicat CGT des mineurs du Nord/Pas-de-Calais, le rapport Bur, « c’est la mort du régime minier ». La remise en cause de la gratuité de certaines prestations équivaut à un « refus de soins », tonne son secrétaire général, Raymond Frackowiak.

La CGT prépare la contre-attaque. « Le ministre Xavier Bertrand veut baser la concertation sur l’avenir du régime minier sur un rapport dont les conclusions ne sont pas acceptables, et qui s’est fait sans concertation », explique Raymond Frackowiak  dans une intervieuw à découvrir dans la voix du Nord. La CGT a fait le compte des points qui fâchent : « Il y a dans ce rapport 21 recommandations qui nous posent problème. Ces 21 points signent la disparition du régime minier de sécurité sociale. »

« Notre revenu moyen est 29 % inférieur à celui des salariés et retraités du régime général ! », dénonce Raymond Frackowiak. Lui et ses camarades de la CGT préparent des contre-propositions pour garantir les droits des affiliés malgré la « liquidation » annoncée du régime minier. « Nous mettrons en place un cahier des charges précis, pour réclamer une continuité des droits des mineurs et veuves. Il faudra que ce soit gravé dans le marbre. »

[Lire la suite sur : humanite.fr/]

 

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy