• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 13 janvier 2011

Présidentielle 2012 : le PCF écrit à ses partenaires

Posté par communistefeigniesunblogfr le 13 janvier 2011

Présidentielle 2012 : le PCF écrit à ses partenaires  dans France 12 janvier 2011 – Sébastien Crépel

Présidentielle

En vue de 2012, le PCF écrit à ses partenaires 

 

 dans POLITIQUE

Présentant ses vœux, hier, à la presse, Pierre Laurent a rappelé que le débat sur le choix 
du candidat à la présidentielle ne serait tranché qu’au deuxième trimestre.

L’occasion était trop belle. En présence de nombreux journalistes venus assister à ses vœux à la presse, hier, le secrétaire national du PCF, Pierre Laurent, en a profité pour démentir quelques idées reçues véhiculées par les médias sur l’état de santé du PCF et les débats en cours au sein du Front de gauche en vue des élections de 2012.

  • Première mise au point : le Parti communiste « n’a pas inscrit la date de l’enterrement du PCF à son agenda 2011 ».

  • Quant à la question de la candidature du Front de gauche à la présidentielle, que des articles de presse ont présentée comme déjà tranchée, « viendra le temps du choix » au deuxième trimestre, a rectifié Pierre Laurent. « D’ici là, la candidature d’André Chassaigne (député communiste présent, hier, à ses côtés – NDLR), qui mène un travail remarquable pour porter notre conception du Front de gauche, et celle de Jean-Luc Mélenchon (coprésident du Parti de gauche) seront discutées. » Le PCF « mènera ce débat tranquillement », a assuré Pierre Laurent, et « ce qui est certain, c’est que la solution sera collective et devra respecter la place du Parti communiste ».

Le secrétaire national du PCF a écrit, hier, à ses partenaires du Front de gauche (Parti de gauche et Gauche unitaire) pour leur proposer de « travailler sans attendre à quatre questions essentielles ».

  • D’abord, l’écriture « d’un texte d’orientation fixant les ambitions politiques du Front de gauche pour 2012 ». « Pour nous, l’objectif est de battre Nicolas Sarkozy et sa majorité », de « faire gagner la gauche, d’ancrer son projet à gauche » et de « permettre la mise en œuvre de grandes transformations sociales par une nouvelle majorité politique de gauche », a exposé Pierre Laurent.

  • Ensuite, il propose la poursuite de l’élaboration du « programme populaire et partagé », engagé dans tout le pays via neuf grands forums thématiques, et la mise en place d’un « dispositif collectif » de campagne qui « récuse la personnalisation présidentialiste ». Enfin, la définition d’un « cadre commun pour les élections législatives qui doivent être menées de pair » avec la présidentielle.

« 2011 ne sera pas une année blanche, une année d’attente », a promis Pierre Laurent. « Pas une attaque sur le temps de travail, sur le statut des fonctionnaires, contre les services publics, sur la fiscalité ne se fera sans que nous n’organisions la riposte avec notre peuple », a-t-il déclaré. Réagissant à l’annonce dans « l’indifférence générale » de la distribution de 43 milliards de dividendes à leurs actionnaires en 2010 par les groupes du CAC 40, il a exigé « un relèvement immédiat et substantiel des salaires » et « un prélèvement exceptionnel sur ces capitaux » pour alimenter des fonds régionaux pour l’emploi et la formation.

Photo ajoutée par « Feignies Ensemble… »

Vœux à la presse : Discours de Pierre Laurent

http://www.pcf.fr/spip.php?article5317

 

Publié dans France, POLITIQUE, Presidentielle 2012 | Pas de Commentaire »

Voeux de Sarkozy à Toulouse : des militants de la CGT refoulés

Posté par communistefeigniesunblogfr le 13 janvier 2011

Voeux de Sarkozy à Toulouse : des militants de la CGT refoulés dans France humanitefr le 13 Janvier 2011
manifestantretraitecgt0.jpg

 

Voeux de Sarkozy à Toulouse : des militants de la CGT refoulés

 

Une centaine de manifestants ont été maintenus jeudi à distance des usines du constructeur aéronautique Airbus, près de Toulouse, où le président Nicolas Sarkozy était venu présenter ses voeux au monde économique.

Face à une soixantaine de CRS, les manifestants, en majorité de la CGT, ont déployé deux banderoles sur un pont enjambant une rocade de Blagnac, demandant « l’augmentation du pouvoir d’achat, des salaires, des pensions », et affirmant « salaires, emplois, retraites, des solutions il y en a ». Ils ont été refoulés vers le parking d’une grande surface et les CRS ont enlevé les banderoles sous les huées et les insultes, tandis qu’un hélicoptère survolait la zone, proche des hangars d’Airbus, autour desquels un important dispositif policier avait été dressé. « C’est une honte pour la France d’avoir un pouvoir comme celui-là », s’est indigné Jean-François Portajaba, de l’Union départementale de la CGT. « La liberté d’expression est en jeu, ils ne veulent pas qu’on voie les banderoles », a-t-il dit en notant que « Sarkozy est sur les pistes, sa sécurité n’est pas en danger ».

Rappelant que le président était venu à Toulouse pour présenter ses voeux au monde économique, une militante a constaté au micro en s’adressant aux manifestants: « Apparemment, nous ne faisons pas partie des forces économiques ».

La CGT considérait dans un tract qu’il y avait de la part de M. Sarkozy « de l’indécence à se pavaner ainsi alors que maintes entreprises sont en difficulté ou ont dû fermer leurs portes » dans un département au « taux de chômage de 9,5%, supérieur à la moyenne nationale ».  « Venir ici, cela relève de la provocation », a déclaré un des responsables départementaux de la FSU, Jean-Claude Garric, déplorant que le chef de l’État vienne « plastronner à Toulouse », théâtre d’un « mouvement exceptionnel » contre la réforme des retraites, face à son « autisme total ». « Il est dérisoire que pour seule réponse, il ait envoyé les CRS pour enlever les banderoles sur la rocade », a-t-il ajouté.

Pendant ce temps, une délégation d’ex-salariés de l’usine Molex de Villemur-sur-Tarn, près de Toulouse, fermée en 2009, étaient reçus à la préfecture par un collaborateur du chef de l’État sur la question du plan social, que le groupe américain a cessé de financer voici trois mois.

 

Publié dans France, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Déficits : 172 milliards d’euros en niches fiscales et sociales applicables aux entreprises : voilà ce à quoi il faut s’attaquer !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 13 janvier 2011

Parti communiste français – Paris, le 13 janvier 2011.

maîtrise des déficits :

La politique du gouvernement en faillite !

 

Déficits : 172 milliards d’euros en niches fiscales et sociales applicables aux entreprises : voilà ce à quoi il faut s’attaquer !  dans Austerite« Nous devons inscrire dans la Constitution le principe de la maîtrise des finances publiques » a déclaré le Président de la République à l’Élysée lors de ses vœux aux parlementaires. Cette mesure, qui s’inscrit dans la droite ligne des politiques d’austérité conduite par les dirigeants européens, vise à faire payer la crise à notre peuple : Nicolas Sarkozy cède une fois de plus à la dictature des marchés financiers !

Ce ne sont pas les dépenses publiques qui créent les déficits, ce sont les cadeaux fiscaux en tout genre offerts à une minorité de super-riches.

172 milliards d’euros en niches fiscales et sociales applicables aux entreprises : voilà ce à quoi il faut s’attaquer ! Ce n’est pas la France qui est en faillite, c’est la politique de Nicolas Sarkozy.

 

Publié dans Austerite, ECONOMIE, POLITIQUE, Politique nationale | Pas de Commentaire »

PCF : Solidarité avec le peuple tunisien

Posté par communistefeigniesunblogfr le 13 janvier 2011

Site national du PCF – Pierre Laurent, Secrétaire national du PCF – Paris, le 13 janvier 2011.

Tunisie

Les silences du gouvernement sont insupportables !

 

PCF : Solidarité avec le peuple tunisien dans PCFCombien faudra t-il encore de morts pour que le gouvernement français condamne la répression ordonnée par le Président Ben Ali ?

 

Une nouvelle étape a été franchie dans la répression avec l’arrestation d’Hamma Hammami, la mise en place du couvre feu à Tunis et la nouvelle et terrible vague d’assassinats dont celui du Franco-Tunisien Hatem Bettahar. Dans ce contexte, le limogeage du ministre de l’Intérieur apparaît comme une manœuvre fort peu convaincante.

 

L’État tunisien commet des crimes. Les taire, c’est être complice. La France, qui siège au Conseil de sécurité de l’ONU, doit prendre ses responsabilités. Je demande solennellement au Président de la République et à l’ensemble des dirigeants européens de condamner la répression et de prendre des sanctions politiques, économiques et financières contre le régime de Ben Ali.

La Tunisie vit des heures graves. Le PCF réaffirme avec force tout son soutien au peuple, aux démocrates et aux progressistes de ce pays. Il appelle à participer massivement à la journée de manifestations du 15 janvier et à multiplier les initiatives de solidarité.

Solidarité avec le peuple Tunisien

 dans POLITIQUE

 

Manifestation à Paris le samedi à 14h place de la République.

 

À télécharger

 

 

 

Publié dans PCF, POLITIQUE, Solidarite, Tunisie | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy