• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 11 janvier 2011

Jean-Louis Nadal, premier procureur de France, dénonce « le mépris » et « l’instrumentalisation » de la justice

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 janvier 2011

Jean-Louis Nadal, premier procureur de France, dénonce 10 janvier 2011 – Mehdi Fikri

Justice

Le premier procureur accuse le pouvoir 

 

Lors de l’audience solennelle de la Cour de cassation, Jean-Louis Nadal a dénoncé « le mépris » et « l’instrumentalisation » de la justice, allusions aux propos du chef de l’État et de Brice Hortefeux.

L ’homme était déjà connu pour sa liberté de ton et l’acidité de son verbe. Pour son dernier discours avant son départ en retraite (1), il a fait très fort. Lors de l’audience solennelle de rentrée de la Cour de cassation, Jean-Louis Nadal, premier procureur de France, s’est livré à une contre-attaque en règle pour défendre la justice contre l’exécutif. Personne n’est nommément cité mais, entre les lignes, le magistrat tacle implicitement Nicolas Sarkozy ou Brice Hortefeux.

Le procureur sort ses griffes

« Prenons garde à l’instrumentalisation de la justice ! » lance le procureur général près la Cour de cassation. En septembre 2010, le président avait pris la population à témoin en jugeant « difficilement compréhensible » la remise en liberté d’un homme soupçonné du braquage du casino d’Uriage-les-Bains (Isère). En décembre, surfant lui aussi sur le présumé laxisme des juges, Brice Hortefeux avait déclaré que la condamnation à de la prison ferme de sept policiers par le tribunal de Bobigny pouvait « légitimement apparaître, aux yeux des forces de sécurité, comme disproportionné ». Sur ce point, Jean-Louis Nadal se montre intraitable : « Où sont les repères quand celui qui rappelle que l’accusé a des droits encourt le reproche d’avoir choisi le camp des assassins contre celui des victimes ? » « Inspirer à l’opinion des sentiments bas en instillant de manière extravagante la confusion entre la responsabilité du criminel et celle du juge dont on dénigre la décision  (…), tout cela avilit l’institution et, en définitive, blesse la République », estime Jean-Louis Nadal.

Le syndicat de policiers Synergie officiers, qui avait affirmé que le tribunal de Bobigny « ne condamne quasiment jamais les délinquants multirécidivistes à de la prison ferme », en prend aussi pour son grade. « Par quelles dérives, certains des représentants (de la police) se permettent-ils d’en appeler à l’opinion contre les magistrats quand ils prennent une décision qui leur déplaît ? »

Très remonté, Jean-Louis Nadal s’attaque aussi au statut du parquet, rappelant que le 15 décembre, la Cour de cassation a « dénié au ministère public la qualité d’autorité judiciaire », sans que le gouvernement ne réagisse. Alors que le procureur de Nanterre, Philippe Courroye, a été nommé par l’exécutif, contre l’avis du Conseil supérieur de la magistrature (CSM), le magistrat préconise a contrario de « couper tout lien entre l’échelon politique et le parquet pour ce qui concerne les nominations » et de confier ces dernières au CSM.

Avant de tirer sa révérence, le magistrat cite aussi un de ses prédécesseurs, André Dupin :

« Être indépendant, c’est savoir défendre son opinion, sa croyance et ses actes contre les actes du dehors, contre tous ceux qui, sans avoir le droit, font effort sur notre volonté pour nous imposer la leur. »

 

(1) Lire aussi les principaux extraits du discours 
de Jean-Louis Nadal.

 

Publié dans Justice | Pas de Commentaire »

Union Européenne : Attaque contre l’Europe sociale

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 janvier 2011

CGT 11 janvier 2011, par Pascal

Dicktats de la Commission européenne

Vive réaction de la CES*

 

Dans le cadre des plans de sauvetage de l’UE et du FMI, le dialogue social et la négociation collective sont remis en cause par la Commission Européenne, bafouant ainsi les déclarations de la Commission concernant l’autonomie des partenaires sociaux, l’importance du dialogue social et l’exclusion spécifique dans les traités de l’UE d’une compétence européenne sur les salaires. .

Dans une lettre adressée aujourd’hui au Commissaire européen Olli Rehn, la Confédération européenne des syndicats (CES) dénonce les diktats et les pressions émanant des fonctionnaires de la Commission européenne, visant à réduire les salaires minima et les retraites, à atténuer les “rigidités” salariales et à rendre les marchés du travail plus flexibles en Grèce et en Irlande.

John Monks, Secrétaire général de la CES, demande une réunion d’urgence afin de clarifier ces questions et signale qu’il sera impossible à la CES de soutenir une action de l’UE allant dans cette direction.

Voir la lettre de John Monks

PDF - 222.2 ko
Lettre de John Monks
 

* CES : Confédération Européenne des Syndicats

Publié dans Emplois, PRECARITE, Salaires, SOCIAL, Syndicats, Union europeenne | Pas de Commentaire »

Émeutes en Tunisie : au moins 50 morts

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 janvier 2011

Accueil 11 janvier 2011

Émeutes en Tunisie : au moins 50 morts

 

unis.jpgLe bilan des émeutes depuis la mi-décembre ne cesse de s’alourdir, Souhayr Belhassen, présidente de la Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme (FIDH), annonce que le nombre de morts dans les émeutes en Tunisie s’élève à au moins 35, un responsable syndical avance le chiffre de 50 morts en trois jours dans la région de Kasserine

« Le chiffre de 35 morts s’appuie sur une liste nominative », a déclaré Souhayr Belhassen. « Mais le nombre total des victimes est plus important. Ca tourne autour de la cinquantaine, mais c’est une évaluation », a-t-elle dit. Le bilan humain de cette révolte sociale, enclenchée le 17 décembre après l’immolation par le feu d’un jeune Tunisien de 26 ans, a « tragiquement augmenté » après les manifestations pendant le week-end dans les localités de Regeb, Thala et Kasserine, a-t-elle ajouté.

Selon l’UGTT, « c’est le chaos à Kasserine après une nuit de violences, de tirs de snipers, pillages et vols de commerces et de domiciles par des effectifs de police en civil qui se sont ensuite retirés », a indiqué Sadok Mahmoudi, membre l’Union générale des travailleurs tunisiens (UGTT, centrale syndicale). Le responsable syndical a par ailleurs indiqué mardi que dans la région de Kasserine, les émeutes ont fait plus de 50 morts ces trois derniers jours.

[Lire la suite sur : humanite.fr/]

Solidarité avec les blogueurs tunisiens sur le Net :

http://unclavesien.blogspot.com/2011/01/solidarite-avec-les-blogueurs-de.html

http://www.yann-savidan.com/2011/01/la-tunisie-verrouille-le-web.html

http://cuicuifitloiseau.blogspot.com/2011/01/algerie-et-tunisie-ou-la-preuve-que-les.html

Publié dans AFRIQUE, Tunisie | Pas de Commentaire »

Nouveau gadget à Pôle Emploi

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 janvier 2011

Vu sur : Nouveau gadget à Pôle Emploi dans Chomage dazibaoueb_logo_700

publié par roland (webmaster) – 11 janvier 2011

 

Sois belle et cherche un emploi

 

Auteur : SH - Source : Actuchomage

Une fois par mois, durant toute l’année 2011, Pôle Emploi et un fonds de dotation organisent des journées d’«Action Relooking» à destination de femmes à faible revenu, chômeuses aux minima sociaux ou handicapées, qui rencontrent des difficultés à retrouver du travail après une longue période d’inactivité.

susanboyle dans Emplois… Comme c’est délicat ! La première aura lieu aujourd’hui au 71 avenue de Wagram, le côté chic du 17e arrondissement de Paris, «dans le cadre feutré des shows rooms du “Bureau d’image by Cynthia Cohen Peres”». (On se croirait sur M6 où l’insupportable Cristina Cordula nous propose un «Nouveau look pour une nouvelle vie»…)

Pour ce faire, Cynthia Cohen Peres a peaufiné son logo :

60703440_p dans SOCIAL

Rendez-vous est fixé à 9h30 pour participer, jusqu’à 17h, à divers ateliers de coaching — une «styliste ongulaire» a même été prévue avant le DRH — «dans une ambiance conviviale», afin de «regagner l’estime de soi à travers un travail sur son image, apprendre à se présenter, à s’exprimer devant un futur employeur, mais aussi savoir convaincre sans stress. Mettre toutes les chances de son côté pour retrouver plus facilement un emploi». Demandez le programme !

Au cours de cette séance de «Relooking», un reportage photo sera réalisé et chaque participante sera photographiée avant et après. Visez un peu :

60704160_p

60712206_p

Enfin, au moment de se quitter à l’issue de cette journée de rêve, chaque Cendrillon repartira avec la tête pleine de conseils (les conseilleurs ne sont pas les payeurs, mais ça ne mange pas de pain…) et les mains pleines de cadeaux (produits de maquillage, échantillons soins de beauté, vêtements : notez l’altruisme et la prodigalité des prestigieux sponsors !). Puis, quand le carosse redeviendra citrouille, chacune sera «suivie individuellement» tout au long de l’année par EREEL… et Pôle Emploi, qu’on ne vous présente plus.

Par contre, on vous présente EREEL — qui organise et finance même la pause déjeuner de cette «action de coeur» ! EREEL est un fonds de dotation «au service des innovations en Europe pour favoriser le lien social». Bernard Debré, urologue et député UMP, en est le Président d’honneur. Pénélope Fillon, épouse de notre premier ministre, en est la «Marraine de cœur» tandis que Marie-Anne Chazel, actrice et soutien officiel à Nicolas Sarkozy en 2007, n’est que simple «Marraine»… Mais rassurez-vous : chez EREEL, on est apolitique.

Certes, le vice-président est avocat fiscaliste, mais ça n’a rien à voir avec les déductions fiscales accordées aux mécènes, touchantes et généreuses : faire de la charité pour se donner bonne conscience, voilà qui est rentable ! A l’UMP, y’a pas à dire, on bichonne les riches : par tous les biais on les allège du poids de l’impôt, quitte à priver les finances publiques de recettes pour aider les victimes de la crise qui sont, elles, priées de subir sa politique de rigueur et se contenter de miettes caritatives.

Un “Coiffeurs du Cœur” version bling-bling

Revenons à notre conte de fée. Figurez-vous que, pour l’inauguration de cette «action innovante», les trois sommités ci-dessus (Debré, Fillon et Chazel, «tous très touchés par cette initiative») feront leur apparition à 11h30, accompagnés de la Présidente fondatrice d’EREEL et flanqués de la chef du département partenariats à Pôle Emploi, Nicole Bréjou. De quoi impressionner notre petit groupe de pauvresses — qu’on imagine issues de quartiers populaires et n’ayant pas l’habitude de traîner chez les rupins —, déjà reçues dans ce cadre ô combien « irréel » (voyez sur la photo : un matelas, derrière, est prévu… pour mettre toutes les chances de votre côté !).

Bref, si t’es au chômage, pauvre et mal fagotée, si tu en as marre de te faire égaliser la frange par ta cousine, tu sais ce qu’il te reste à faire : contacter Pôle Emploi pour une coupe-brushing avec collation gratuite chez Cynthia Cohen Peres, à deux pas de l’Etoile. Car ces séances mensuelles parisiennes sont programmées pour toute l’année 2011, et l’opération pourrait être étendue sur toute la France.

Messieurs, ne soyez pas en reste : selon un membre anonyme de ce fonds de dotation venu se justifier sur notre forum, l’opération pourrait s’étendre aux hommes à partir de septembre !

Et maintenant, mieux que le «design sonore» concocté pour l’événement, ce petit interlude musical…

Image de prévisualisation YouTube

mis en ligne par Eric6420

http://www.youtube.com/watch?v=kMw8nIZw2js&feature=player_embedded

 

[Lire la suite sur : dazibaoueb.fr/]

Publié dans Chomage, Emplois, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Garantie de l’emploi dans la Fonction publique : Communiqué de la CGT après la nouvelle provocation de l’UMP

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 janvier 2011

Source : CGT Finances publiques – mis en ligne le 8 janvier 2011

Garantie de l’emploi dans la Fonction publique :

une garantie d’abord pour les citoyens !

 

Président du groupe UMP à l’Assemblée et ancien ministre de la Fonction publique, Christian Jacob a cru bon hier de déclarer qu’ « il ne faut pas s’interdire […] de réfléchir à la pertinence de l’embauche à vie des fonctionnaires », ajoutant « Ne pourrait-on pas envisager, à l’avenir, des contrats d’objectifs sur cinq ou dix ans qui permettraient à des gens de passer du secteur privé au secteur public et vice versa ? ».

Soulignons tout d’abord que l’un des principes régissant la carrière des fonctionnaires est celui de la garantie de l’emploi, et non celui de l’embauche à vie, qui relève du domaine du mythe.

Soulignons surtout que la garantie de l’emploi est avant toute autre chose une garantie pour les citoyens. En 2003, le Conseil d’État a rappelé que les principes statutaires fondamentaux de la Fonction publique, dont la garantie de l’emploi, sont « destinés à assurer l’égal accès aux emplois publics, à garantir les fonctionnaires contre l’arbitraire et le favoritisme et à donner à la puissance publique les moyens d’assurer ses missions sur tout le territoire dans le respect des règles d’impartialité et de continuité  ». La garantie de l’emploi est donc, dans le cadre républicain, un moyen d’assurer aux usagers un service public rendu de manière impartiale, par des agents préservés des pressions politiques et partisanes.

L’attrait de l’UMP pour le modèle américain est connu. On peut de ce fait s’étonner que Christian Jacob ne pousse pas sa logique jusqu’à proposer des durées de contrat calées sur celles des mandats politiques de manière à entrer de plein pied dans le « spoil system », permettant ainsi à une équipe politique de se débarrasser de l’administration en place, au profit d’une nouvelle totalement convertie à ses options idéologiques.

Au travers de la sortie du patron des députés UMP, c’est en effet bien le risque d’une instrumentalisation partisane de l’administration qui est posé, et donc la notion même de service public.

Enfin, pour la CGT, la déclaration de C. Jacob soulève l’enjeu de la pérennité de l’emploi dans notre pays. Note organisation estime que la précarité ne peut devenir la norme. Elle souligne d’ailleurs que sur les 23 millions de salariés du secteur privé, 13% sont en situation précaire (CDD, intérim,…), ce qui est encore trop, mais inférieur à ce que l’on observe dans la Fonction publique où ce taux est au minimum de 17%.

Cette nouvelle provocation de l’UMP à l’égard des fonctionnaires ne peut que conduire à s’interroger fortement quant aux intentions réelles du gouvernement et de sa majorité, alors que doit s’ouvrir mardi prochain une négociation sur la résorption de la précarité dans la Fonction publique.

La CGT sait que les agents de la Fonction publique peuvent compter sur l’attachement des usagers à leurs services publics et à la Fonction publique. Elle appelle les personnels à la plus grande vigilance et à participer en nombre à l’action unitaire du 20 janvier pour le développement de l’emploi titulaire dans la Fonction publique.

Montreuil, le 7 janvier 2011

+ d’infos :

1 million d’agents non titulaires dans toute la Fonction publique

Première réunion de négociation sur les contractuels le 11 janvier : Communiqué de presse commun de 7 organisations syndicales de la Fonction publique 

 

Publié dans Emplois, Luttes, SOCIAL, Syndicats | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy