• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 8 janvier 2011

Présidentielle 2012 : Quel candidat pour le Front de Gauche ? Déclaration du PCF

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 janvier 2011

Site national du PCF7 janvier 2011

Rumeur du site Lemonde.fr

Déclaration du PCF

Présidentielle 2012 : Quel candidat pour le Front de Gauche ? Déclaration du PCF dans Front de GaucheAlors que le conseil national du PCF débute ses travaux ce matin, une rumeur sur le site LeMonde.fr tend à accréditer l’idée que la direction du PCF aurait d’ores et déjà décidé qu’il faut « se ranger derrière Jean-Luc Mélenchon ».

Cela n’a rien à voir avec le débat engagé par le conseil national. Le texte en discussion dit explicitement que « l’accord souhaitable sur des candidatures du Front de gauche pour 2012 ne pourra se conclure que sur un contrat politique clair. » Il propose aux communistes « d’amplifier dès maintenant ce débat sur le programme, les objectifs, les critères des candidatures que nous devrions porter en 2012. », et précise que le temps de décisions sur les candidatures viendra après, au second trimestre 2011.

Le texte propose la convocation d’une conférence nationale les 4 et 5 juin prochains, avec pour ordre du jour nos choix politiques et de candidatures pour 2012. Cette convocation ouvre dès aujourd’hui l’appel à candidatures. Un conseil national se réunira les 8 et 9 avril pour lancer, en connaissance de toutes les candidatures soumises à la discussion des communistes, la préparation de la conférence nationale.

Parti communiste français – Vendredi 7 janvier 2011.

 

Publié dans Front de Gauche, PCF, POLITIQUE, Presidentielle 2012 | Pas de Commentaire »

Quand Jacques Séguéla se lâche…

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 janvier 2011

Source : Les mots ont un sens – 4 janvier 2011 –

URL de l’article : http://www.lesmotsontunsens.com/seguela-le-salaire-moyen-d-un-chinois-c-est-10-du-smic-et-ils-sont-heureux-8823

Séguéla :

« Le salaire moyen d’un Chinois, c’est 10 % du smic et ils sont heureux »

 

Interrogé par Guy Birenbaum sur BFM TV, Jacques Séguéla se lâche : « Le salaire moyen d’un Chinois, c’est 10 % du smic et ils sont heureux, et ils se battent, et ils y croient« … Et ils ont une Rolex ? Non, parce que sinon…

Séguéla Salaire chinois

Pas mieux que Serge Dassault qui déclarait il n’y a pas si longtemps : « Les Chinois ils travaillent 45 heures, ils dorment sur place dans leurs usines, ils font de bons produits pas chers, parce qu’ils travaillent. La France ne travaille pas« .

Quel talent ! Une petite citation pour la route : « Jacques Séguéla est-il un con ? De deux choses l’une : ou bien Jacques Séguéla est un con, et ça m’étonnerait quand même un peu ; ou bien Jacques Séguéla n’est pas un con, et ça m’étonnerait quand même beaucoup ! » [Pierre Desproges]

 

Une vidéo LePost.fr

http://www.dailymotion.com/video/xgejy4

 

Publié dans Salaires | Pas de Commentaire »

Non, M. Châtel, tout ne va pas pour le mieux dans le meilleur des mondes de l’Éducation !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 janvier 2011

1er décembre 2010 : Tout va très bien Mme la Marquise ! Le ministère s’occupe des professeurs stagiaires. »Moins de 1% » rencontrent des difficultés, les démissions sont moins nombreuses qu’en 2009… Enfin ça, c’est que Luc Châtel affirmait en faisant son auto-satisfecit sur la formation et l’accompagnement des professeurs stagiaires lors de son « point d’étape » de l’année en cours.

Pas de chance pour le ministre, un rapport de la Direction Générale des Ressources Humaines (DGRH) du ministère de l’Éducation nationale, mis en ligne sur le site du Café pédagogique, révèle que, dans le secondaire, le tableau est beaucoup moins rose qu’il ne le peignait. Parachutés, dès la rentrée, sans aucune formation, dans les collèges et les lycées, les professeurs stagiaires rencontrent « des difficultés »

  • « Ils commencent à connaître, en octobre, un état de fatigue. Il leur semble difficile de concilier, dans l’urgence, l’organisation de leurs classes (préparation des cours, gestion de la classe) et leur formation. Les stagiaires estiment manquer de méthodes et du recul nécessaire pour effectuer leur travail et l’apprentissage de leur futur métier. »
  • Fin octobre, 65 stagiaires du second degré avaient démissionné contre 48 l’année précédente, soit une augmentation de 32 % !
  • A la date de l’enquête (novembre 2010), « 139 stagiaires n’avaient pas encore de tuteurs ».
  • Certains se retrouvaient avec un tuteur pour plusieurs stagiaires.
  • « 23 % des tuteurs ne sont pas dans l’établissement de leurs stagiaires ».
  • 13,5 % des stagiaires ont été affectés en éducation prioritaire contrairement à ce qui avait été annoncé.
  • Près de 400 stagiaires ont été nommés sur plusieurs établissements.

Le « point d’étape » du 1er décembre relevait donc plus d’une campagne publicitaire que d’une véritable analyse. Et comme toute campagne publicitaire, elle était destinée à nous faire prendre des vessies pour des lanternes !

 

Lire aussi :

Le rapport sur les stagiaires

http://www.humanite.fr/ »mon-premier-cours-était-une-catastrophe »

http://www.tribune-orleans.fr/Societe/Les-enseignants-stagiaires-dans-la-galere.html

http://www.liberation.fr/vous/01012308115-tableau-de-bord-d-un-prof-deja-a-bout

http://zoomout.fr/2010/09/27/devenir-prof-de-leducation-nationale-temoignage-de-linterieur/

 

Publié dans Education nationale, POLITIQUE, SERVICES PUBLICS | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy