• Accueil
  • > PCF
  • > PCF : Les militants écrivent le futur en rouge

PCF : Les militants écrivent le futur en rouge

Posté par communistefeigniesunblogfr le 31 décembre 2010

PCF : Les militants écrivent le futur en rouge dans PCF 30 décembre 2010 – Lina Sankari

événement PCFdscn6800.jpg

Les militants écrivent le futur en rouge dscn6799.jpg

 

Les communistes réaffirment la pertinence de l’outil PCF. Au cœur de la crise, ils entendent s’appuyer sur le legs historique et jouer un rôle dans la transformation de la société.

Le nous employé par les militants communistes est toujours celui de la distinction. Celui qui marque l’originalité de leur formation politique. Aux gros titres de la presse qui martèlent le déclin, ils répondent : « Nous sommes les seuls à incarner la présence à la fois dans les luttes et dans les institutions. Pendant le mouvement sur les retraites, des dizaines de milliers de personnes ont signé la pétition qui portait les propositions des députés PCF et PG, et une quarantaine de personnes ont adhéré en Loire-Atlantique. Dans les manifestations, les porte-à-porte des quartiers populaires, les entreprises, tout le monde trouve cela normal de nous voir », explique Aymeric Seassau, secrétaire fédéral de la Loire-Atlantique. C’est également le cas de Fabien Roussel, secrétaire fédéral du Nord, qui a renoué avec les grandes campagnes d’adhésion où « les communistes iront voir 100 à 150 personnes avec qui ils ont partagé des combats sur différents bassins ». Objectif : une adhésion sur deux.

En accord avec la résolution du 34e Congrès, les militants réaffirment le choix de l’utilité du PCF. Avec l’élaboration de propositions au premier plan. Peu de place, dans ce contexte, pour les seules questions stratégiques. Aymeric Seassau garde en tête l’histoire du Parti et notamment son influence dans le monde ouvrier, la révolution d’Octobre, le Front populaire ou les grandes conquêtes sociales de la Libération afin de construire l’avenir : « Le PCF a montré son efficacité lorsqu’il a su rassembler et qu’il a épousé les revendications populaires. » Pas de « purisme révolutionnaire » donc. « De nombreux militants ont adhéré après la chute du mur, dans un monde qui avait changé. » Même discours du côté de Fabien Roussel pour qui le communisme a été trop vite « enterré alors que le capitalisme fait la démonstration qu’il n’est pas porteur de solutions. Le communisme reste porteur d’émancipation humaine et le débat d’idées montre que les idées de Marx sont d’actualité. À nous de faire des propositions pour une autre utilisation de l’argent, par exemple ».

Photos ajoutées par « Feignies Ensemble… »

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy