• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 21 décembre 2010

Mediator

Posté par communistefeigniesunblogfr le 21 décembre 2010

Site national du PCF – 20 décembre 2010

Médiator

La mission d’information obtenue par les sénateurs communistes

doit faire avancer la vérité

 

Mediator dans PCF

Les dernières révélations sur le Médiator semble indiquer l’ampleur de la catastrophe. Le chiffre de 2000 morts est maintenant évoqué et les investigations ne font que commencer puisque, depuis sa mise en circulation (1976) jusqu’à sa récente interdiction, on estime de 2,5 à 5 millions le nombre de personnes qui auraient utilisé ce médicament. Nous sommes face à un scandale sanitaire d’une gravité exceptionnelle.

Le PCF demande que la lumière soit faite sur cette sombre affaire. Pourquoi l’agence du médicament a-t-elle été si longue à réagir malgré les multiples signalements depuis 1998 ? Quelle est la nature des relations entretenues entre le pouvoir et les trusts pharmaceutiques ? Rappelons que l’actuelle secrétaire d’État à la Santé, Nora Berra, a été médecin au sein des trois principaux groupes pharmaceutiques.

 

Ces liaisons dangereuses doivent être dénoncées et condamnées et les trusts pharmaceutiques doivent cesser d’agir en toute impunité. Plus que jamais, la proposition du PCF de créer un grand pôle public du médicament à l’échelle nationale et européenne est d’actualité et à toute sa raison d’être. La mission d’information obtenue par les sénateurs communistes et du parti de gauche commencera ses travaux en janvier. Elle doit faire avancer la vérité.

Parti communiste français – Paris, le 20 décembre 2010.

Sur le même sujet lire :

Mediator : Xavier Bertrand en flagrant délit de schizophrénie sur : plumedepresse.net/

 

Publié dans PCF, POLITIQUE, SANTE | Pas de Commentaire »

Dans la série « il vaut mieux être Recteur d’Académie que Smicard », le billet d’humeur de Paul sur « La feuille Charbinoise »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 21 décembre 2010

Source : La feuille Charbinoise - Posté par Paul le 18 décembre 2010

 

Chômeurs, smicards, retraités… Vous aussi virez un enseignant…  

Vous aurez une prime de fin d’année !

 

Extrait :

Dans la série J’ai l’impression qu’en ces temps de grande froidure, plus on en prend plein la tronche et moins on réagit… Les frasques du climat semblent avoir anesthésié l’ensemble de la population, à moins que ce ne soit le « struggle for dinde » de fin d’année qui obnubile l’esprit de tout un chacun. J’espère en tout cas que ce ne sont pas les dernières vociférations de Mme La Pen qui monopolisent l’attention du public. Le problème en tout cas, c’est que, pendant la collecte des marrons indispensables – parait-il – à la confection d’une bonne farce, les annonces de mesures antisociales diverses et avariées continuent.

Impossible de donner un coup de pouce supplémentaire au SMIC nous explique notre bon ministre. C’est la faute aux entreprises qui ne jouent pas le jeu d’une réévaluation de la grille des salaires… Méchants patrons qui, par leur comportement abracadabrant, irritent Monsieur « je te tiens par la barbichette ; le premier qui rira aura une tapette ». Le dilemme est cruel. Si l’on augmente de 30 euro le salaire du gars qui gagne 1047 € par mois et qu’on ne touche pas au salaire de ses collègues grassement payés qui touchaient 1080 ou 1100 €, que va devenir la hiérarchie des salaires ? Comme le gouvernement ne peut intervenir que sur le SMIC, c’est rapé… Cette année, on supprime la dinde et on ne garde que les marrons. C’est la crise : il n’y a plus de sous. Il faut E-CO-NO-MI-SER.

Exemple d’économies particulièrement remarquable : les recteurs, rouages essentiels de la puissante mécanique « Education Nationale », vont toucher une prime revigorante histoire de leur remonter un peu le moral dans cette période difficile ; histoire aussi d’en faire des serviteurs zélés à la puissance 2 du ministère concerné (puissance 2, car zélés ils le sont déjà !) Cette prime (annuelle) s’élève à environ 15 000 euro pour les bons éléments, c’est à dire tous, puisque les mauvais ne deviennent jamais recteurs. Pour ceux qui sont capables d’embrayer rapidement et de passer à la puissance 3, une petite majoration de 7000 euro est prévue pour pouvoir acheter des marrons eux-mêmes farcis au foie gras. Oui mais, mon cher Watson, pouvez-vous traduire votre jargon ? Qu’entendez-vous exactement par un zèle cubique ?

C’est très simple ! L’objectif actuel du ministère est de virer un maximum d’enseignants (sauf dans le « privé » bien sûr). Cet objectif ambitieux s’inscrit dans le vaste plan gouvernemental d’élimination du plus grand nombre possible de fonctionnaires… Un recteur puissance 3 est un recteur particulièrement performant en matière de « nettoyage » de la fonction publique enseignante. Le duo de primes « vanille-chocolat » est en quelque sorte une prime au rendement accordée aux rouages transmettant les ordres du haut de la pyramide avec un minimum de grincements.

Vivement que cette rémunération « au mérite » s’étende aux enseignants. Je propose que l’on paie au SMIC ceux qui râlent pour un oui ou pour un non, estiment impossible de faire du bon boulot devant 40 mômes en furie et réclament une formation continue à la hauteur des problèmes auxquels ils sont confrontés au quotidien. Une partie de l’argent récupéré pourrait permettre d’accorder une prime à leurs collègues qui ne font rien, ne pensent rien et par conséquent ne disent jamais rien de répréhensible ; une prime à ceux qui évaluent à tour de bras et remplissent consciencieusement tous les fichiers possibles et imaginables ; une prime pour ceux qui trouvent géniales toutes les idées du ministre et collaborent avec zèle à la chasse aux « sans-papiers »…

[Lire la suite sur : lafeuillecharbinoise.com/]

N’hésitez pas à visiter ce blog, vous y trouverez des articles très intéressants dans des domaines très variés.

Je lui emprunte ces deux citations :

« la sagesse, c’est d’avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu’on les poursuit »

Oscar Wilde

« Il faut garder en mémoire nos rêves, avec la rigueur du marin qui garde l’oeil rivé sur les étoiles. Ensuite, il faut consacrer chaque heure de sa vie à faire tout ce qui est en notre pouvoir pour s’en rapprocher, car rien n’est pire que la résignation. »

Gilbert Sinoué (écrivain)

 

Publié dans Education nationale, POLITIQUE, SERVICES PUBLICS | Pas de Commentaire »

Espionnage politique

Posté par communistefeigniesunblogfr le 21 décembre 2010

Source : COMITÉ VALMY – 19 décembre 2010 dscn7327.jpg

Protestations contre l’intrusion policière

au meeting communiste unitaire du 12-12.2010

 

I- Communiqué commun du PRCF, de l’URCF et du RCC.

LES ORGANISATIONS REPRÉSENTÉES AU MEETING UNITAIRE COMMUNISTE DU 12 DÉCEMBRE PROTESTENT CONTRE L’INTRUSION POLICIÈRE

Le 12 décembre 2010, plusieurs centaines de personnes se sont retrouvées à Paris, dans une salle privée payante, pour commémorer le congrès de Tours où fut créé le PCF et appeler à développer l’unité d’action communiste au service des luttes sociales dans notre pays.

Ce meeting était organisé de la manière la plus transparente qui soit par deux organisations parfaitement légales, le PRCF et l’URCF, avec la contribution du RCC.

Ont notamment salué le meeting Georges Hage, ancien doyen de l’Assemblée nationale et Henri Alleg, écrivain et journaliste communiste bien connu.

Le meeting a été conclu par un message de Jean Sanitas, héros de la Résistance et par une intervention de Léon Landini, officier de la Légion d’honneur au titre de la Résistance, ancien combattant des FTP-MOI, grand Mutilé de Guerre.

Quelle ne fut la surprise des organisateurs quand ils constatèrent que deux policiers en tenue, envoyés sur ordre (par qui ?), se sont présentés à l’entrée du meeting. Courtoisement, mais en manifestant une gêne certaine, ces policiers ont réclamé et relevé les identités de l’un des organisateurs présents devant les personnes présentes. Celui-ci a vivement protesté contre ces méthodes intimidatrices sans précédent. Les policiers en tenue ont également demandé combien il y aurait de participants et à quelle heure finirait le meeting…

Le grand résistant communiste Pierre Pranchère, ancien FTPF engagé dans les maquis de Corrèze à l’âge de 15 ans, ancien député de la nation, est alors allé discuter avec les policiers, leur a exposé ses états de service… et n’a eu pour toute réponse que l’ordre de présenter à son tour sa carte d’identité qui, elle aussi, a été soigneusement recopiée. Ce qui n’a pas été sans rappeler à notre camarade de sombres périodes de son activité militante…Si telle est désormais la pratique générale à Paris, c’est scandaleux et attentatoire à la liberté d’expression de tous.

[...]

II- Le député du Douaisis, J.-J. Candelier, a interpellé le ministre de l’Intérieur au sujet de cette intrusion.

QUESTION ÉCRITE n° 431

Espionnage politique dans Democratie JJ_Candelier M. Jean-Jacques Candelier alerte M. le Ministre de l’Intérieur, de l’Outre-Mer, des Collectivités territoriales et de l’Immigration sur une intrusion policière dans un meeting politique.

Le 12 décembre 2010, plusieurs centaines de personnes se sont retrouvées à Paris, dans une salle privée, pour commémorer le congrès de Tours où fut créé le PCF et appeler à développer l’unité d’action communiste au service des luttes dans notre pays.

Ce meeting était organisé de manière transparente par deux organisations légales, le PRCF et l’URCF, avec la contribution du RCC. Ont notamment salué le meeting M. Georges Hage, ancien doyen de l’Assemblée nationale, et M. Henri Alleg, écrivain et journaliste.

Le meeting a été conclu par un message de M. Jean Sanitas, héros de la Résistance, et par une intervention de M. Léon Landini, officier de la Légion d’honneur au titre de la Résistance, ancien combattant des FTP-MOI, grand mutilé de Guerre.

Au cours de ce meeting, les organisateurs ont constaté que deux policiers se sont présentés et ont relevé les identités de militants présents.

Dans un pays de libertés comme la France, il lui demande comment il est possible qu’aient cours des méthodes d’intimidation et de fichage de l’opposition communiste.

Il lui demande si tous les meetings partisans font l’objet de telles opérations de surveillance, l’impression étant que, concernant les partis soutenant le Gouvernement, les forces de l’ordre se voient confier des missions de sécurité et non d’espionnage politique.

[Lire l’article complet sur : comite-valmy.org/]

Photo ajoutée par « Feignies Ensemble » (Lille le 6 nov.)

Publié dans Democratie, LIBERTES, Police, POLITIQUE | 1 Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy