• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 10 décembre 2010

En Colombie, l’engagement révolutionnaire se paye par le sang

Posté par communistefeigniesunblogfr le 10 décembre 2010

En Colombie, l'engagement révolutionnaire se paye par le sang dans Amerique latine img_logo_lgs

Source :

Loïc RAMIREZ

« C’est un putain de choc ! » confiait Simon Trinidad face caméra, encore vêtue de sa tenue vert-olive de guérillero. De son vrai nom Ricardo Palmera, né en juillet 1950, Simon Trinidad est un dirigeant des FARC, arrêté en 2004 à Quito (Equateur).

Après des études d’économie à l’université de Bogota, d’où il sort diplômé en 1975, Ricardo Palmera devient banquier et s’installe avec sa famille à Valledupar (nord du pays). Intellectuel engagé, Palmera est enthousiasmé lors de la création de l’Union Patriotique en 1984 : un front politique légal fondé par les FARC (en trêve), le parti communiste et d’autres composantes de la gauche colombienne. Mais rapidement, comme l’ensemble des militants de gauche, il est confronté au massacre systématique des membres et dirigeants de cette nouvelle formation politique.

Une répression d’une violence inouïe s’abat sur l’UP dès sa création et jusque dans les années 90, jusqu’à ce que s’éteigne définitivement le mouvement. Loin d’accepter l’existence de ce nouveau parti, la droite réactionnaire et son bras armé, les groupes paramilitaires, vont vouer une traque sans pitié à l’ensemble des composantes de l’Union Patriotique. Plus de 3.000 assassinés vont hanter à jamais la gauche colombienne lui rappelant cruellement le prix à payer pour entrer dans le jeu “démocratique” du pays.

[Lire la suite sur : legrandsoir.info/]

 

Un hommage à Simon Trinidad, Sonia et à tous les Guérilleros
Image de prévisualisation YouTube

unomas40

http://www.youtube.com/watch?v=S4DfgAWmt5o&feature=related

 

Publié dans Amerique latine, Colombie | Pas de Commentaire »

Martinique : procès colonial à l’encontre de Ghislaine Joachim Arnaud

Posté par communistefeigniesunblogfr le 10 décembre 2010

CGTMontreuil, le 8 décembre 2010

Martinique

La CGT apporte son soutien à Ghislaine Joachim Arnaud

 

La Cgt apporte son soutien à Ghislaine Joachim Arnaud, Secrétaire Générale de la CGTM (Martinique)

Ghislaine Joachim Arnaud, secrétaire générale de la CGTM comparaîtra le mercredi 15 décembre devant le Tribunal Correctionnel de Fort de France.

Assignée en justice suite à une plainte déposée par une obscure association (« Respect DOM » dont le siège est à Paris 16ème) il lui est reproché, lors d’une émission de télévision, d’avoir écrit sur le livre d’or, le fameux slogan identitaire scandé en 2009 par tous les manifestants martiniquais

Au nom de la justice française, notre camarade martiniquaise est donc appelée à comparaître pour « provocation à la discrimination, à la haine ou à la violence à l’égard d’un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non appartenance à une ethnie, une nation ou une race déterminée ». Dans un message adressé à la Secrétaire Générale de la CGTM, Bernard Thibault assure la totale solidarité de la CGT à l’égard de la dirigeante syndicale.

« Le prétexte de cette comparution est inquiétant » écrit le Secrétaire Général de la CGT. « En engageant ce mauvais procès, le patronat local et l’État français cherchent à intimider la CGTM, à museler l’expression de sa vigilance et sa volonté d’interpeller sur les dangers de politiques visant à minorer les droits des salariés et du peuple martiniquais. Diamétralement opposé à toute idée de haine votre histoire, celle de la CGTM, est bien celle des luttes des exploités contre les exploiteurs. »

En opposition à ce procès colonial, et à l’initiative du Comité de soutien de Ghislaine, une pétition est en ligne :

http://www.lapetition.be/en-ligne/Petition-en-faveur-de-notre-camarade-ghislaine-joachim-arnaud-8814.html

 

Publié dans Justice, LIBERTES, PETITION, Syndicats | Pas de Commentaire »

Épisode neigeux : communiqué de la CGT Équipement et Environnement

Posté par communistefeigniesunblogfr le 10 décembre 2010

Source : CGT Equipement – 9 décembre 2010

Communiqué de presse :

Épisode neigeux.

 

Épisode neigeux : communiqué de la CGT Équipement et Environnement dans Politique nationale 1-2

Carence manifeste des pouvoirs publics, il faut changer

la donne !

Sans prendre en compte la gravité de l’alerte des services de Météo-France, le 8 décembre, le ministre de l’Intérieur s’est voulu rassurant auprès de l’opinion en déclarant qu’il n’y aurait pas de blocage de la circulation. Le 9 au matin, il lance un appel à la population, lui demandant de ne pas utiliser sa voiture !

Dès les premières chutes de neige, des événements graves sont intervenus avec des milliers de gens bloqués sur les routes y compris pendant la nuit. Apparaît le constat évident d’une part, de l’incapacité d’intervention des moyens opérationnels de déneigement et de retour au noir des chaussées ainsi que d’autre part, de la mobilisation illusoire au dernier moment de 5000 agents des forces de l’ordre.

A l’évidence, on voit les conséquences des politiques menées par ce gouvernement, de réduction continue et massive des effectifs et des moyens des services publics de l’Équipement comme d’ailleurs la fermeture annoncée de la moitié des centres départementaux de Météo-France.

Face à ce constat qui doit tous nous interpeller et en première lieu les pouvoirs publics, la CGT exige une nouvelle donne pour le développement et la reconquête des services publics contrairement aux choix budgétaires du projet de loi de finances 2011, et aux choix de maintenir les niches fiscales et de supprimer l’ISF.

Cela passe par l’arrêt immédiat des réductions des effectifs dans des secteurs aussi vitaux et à forte incidence économique. Observons que le coût de ces blocages est sans commune mesure avec les économies recherchées de façon dogmatique sur les emplois publics.

Cela passe aussi par une autre politique de transport public assurant effectivement les moyens de déplacement et que donc les routes soient déneigées pour le réseau bus mis hors circulation.

Ceci est significatif du désengagement de l’État et des conséquences des restructurations brutales intervenues (Décentralisation, Réforme de l’Etat, RGPP) qui ont conduit à la dégradation de son organisation sur les territoires et de sa capacité à prévenir et gérer les situations de crise et éviter que les usagers soient pris au piège. Le dialogue social doit être au cœur de la mobilisation de la viabilité hivernale des services de l’Équipement.

La CGT demande l’ouverture d’un débat public national pour sortir de cette situation avec l’objectif de réponse aux besoins ce qui suppose la reconquête des moyens publics pour assurer les missions d’intérêt général.

 

Publié dans Politique nationale, SERVICES PUBLICS, Transports - SNCF | Pas de Commentaire »

Marie-George Buffet : Interdire les coupures d’électricité du 1er novembre au 15 mars

Posté par communistefeigniesunblogfr le 10 décembre 2010

Source : le blog de Marie-George Buffet – 10 décembre 2010

Une loi pour interdire les coupures d’électricité

Parce que trois à quatre millions de foyers connaissent une situation de précarité énergétique,

parce que 100 000 d’entre eux subissent des coupures d’électricité, y compris en période hivernale,

Marie-George Buffet a déposé jeudi 9 novembre 2010 une proposition de loi visant à interdire les coupures d’électricité, de chaleur et de gaz entre le 1er novembre et le 15 mars de l’année suivante.

Il n’est pas plus justifié de couper l’électricité ou le gaz à des familles que de les mettre à la porte de leur logement.

Pour l’énergie, comme pour le logement, l’instauration d’une trêve hivernale est indispensable.

 

Publié dans POLITIQUE, PRECARITE, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Pierre Laurent : Décidément François Fillon n’aime pas le service public !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 10 décembre 2010

Site national du PCF10 décembre 2010 – Pierre Laurent, secrétaire national


Pierre Laurent : Décidément François Fillon n'aime pas le service public ! dans PCF

Météo France :

 

Décidément François Fillon n’aime pas le service public !

 

Le Premier ministre a trouvé le coupable de l’immense pagaille qui a paralysé l’ensemble de la région Ile-de-France mercredi 8 décembre. Contrairement aux apparences, ce n’est pas la neige, les intempéries ou l’incurie du gouvernement. Trop facile. L’objet du courroux de François Fillon est tout autre. Il se nomme Météo France.

Singulier sens de l’État que celui qui consiste à s’en prendre aux météorologues du service public pour éviter que la faute lui incombe. Décidément François Fillon n’aime pas le service public ! Incapable de reconnaître les conséquences de sa propre politique de RGPP qui a réduit drastiquement les moyens des services de l’équipement et par là même leurs moyens d’interventions, le Premier ministre n’hésite pas à se défausser, quitte à travestir la vérité. Malheureusement pour lui, les agents de Météo France avaient fait leur travail en temps et en heure en prévenant des risques d’intempéries. Cette semaine des milliers de Français ont été en souffrance sur nos routes faute de moyens publics conséquents. Cette situation ne doit plus se reproduire. Cela nécessite qu’il soit mis un terme au dogme du « toujours moins de services publics », tellement en vogue au sommet de l’État.

Au nom du PCF, je tiens au contraire à rendre hommage au dévouement des agents du service public qui se dépensent sans compter pour répondre aux urgences du pays. Plus que jamais, il est nécessaire de leur donner les moyens d’exercer leurs missions.

 

Publié dans PCF, SERVICES PUBLICS | Pas de Commentaire »

Mille milliards de mille sabords (et autant de bobards)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 10 décembre 2010

Source : Les mots ont un sens – 6 décembre 2010 –

URL de l’article : http://www.lesmotsontunsens.com/mille-milliards-de-mille-bobards-sabords-8593

 

«Mille milliards de mille sabords (et autant de bobards)»

 

3 300 milliards de dollars aux États-Unis, 2 000 milliards d’euros pour l’Europe. Les États banquent… en toute discrétion.

Mensonges, crise financière

Mercredi dernier, sous la contrainte du Congrès, la réserve fédérale US s’est résignée à publier le détail des 21 000 transactions effectuées entre le 1er décembre 2007 et le 21 juillet 2010. Sur cette période de panique généralisée, la Fed a distribué 3300 milliards de dollars d’aides d’urgence. Et l’on découvre qu’on a frôlé la catastrophe planétaire, malgré les déclarations éminemment rassurantes de nos valeureux dirigeants.

3 300 milliards de dollars aux États-Unis

Depuis le début de la crise, des banques réputées « solides » se sont succédé au guichet de la Fed pour quémander des centaines de milliards de dollars d’aides en tous genres. Par exemple, Citigroup a demandé l’intervention de la Fed au moins 174 fois. Même topo pour Merrill Lynch, Goldman Sachs et Morgan Stanley, parmi tant d’autres.

Mais aussi des banques étrangères. UBS a reçu 74,5 milliards. 200 milliards pour la Barclays. BNP Paribas, Société Générale, Natixis, Dexia, Bayerische Landesbank, Dresdner Bank et Commerzbank et même… la Banque centrale européenne ont également bénéficié de ces aides d’urgence. Mais aussi des sociétés commerciales. Caterpillar, Harley-Davidson, General Electric, McDonald’s, Toyota (…) ont tiré profit de ces programmes de prêts gratuits débloqués en catastrophe. Bref, du sauve-qui-peut à qui-n’en-veut.

http://www.dailymotion.com/video/x7cw1i

 

Comme des petits pains…

« Je pense que nos actions ont empêché un résultat encore plus désastreux« , s’est défendu Donald L. Kohn, l’ancien vice-président de la Fed. D’autant que la plupart de ces aides seraient maintenant remboursées. « Après des années de tergiversations de la Fed, le peuple américain est enfin informé des détails incroyables et à couper le souffle du plan de sauvetage [...] de Wall Street et des entreprises » privées, a déclaré Bernard Sanders, sénateur du Vermont, qui n’en revient toujours pas que la Fed soit devenue la « banque centrale du monde« .

2 000 milliards d’euros en Europe

En Europe, ce sont plus de 2 000 milliards d’euros d’aides d’État qui ont été refourgués aux établissements financiers, en 2008 (957) et 2009 (1106), selon un récent rapport de la Commission européenne. Ces aides sont quasiment intégralement liées à la crise. Bien sûr, pendant tout ce temps, les autorités (ultra)compétentes ont toujours prétendu que la situation était sous contrôle. Dormez tranquilles, citoyens.

Pendant ce temps là, la Grèce et l’Irlande se sont écroulées, le Portugal titube, l’Espagne vacille… Et, 50 millions de chomeurs plus tard, les banques continuent de spéculer à tout va, sans aucun contrôle, reversant des records de bonus en tous genres à leurs tauliers.

Plus belle, la crise…

 

Publié dans ECONOMIE, ETATS-UNIS, EUROPE, Speculation | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy