• Accueil
  • > ECONOMIE
  • > Pour la création d’une commission d’enquête sur la situation de l’industrie ferroviaire

Pour la création d’une commission d’enquête sur la situation de l’industrie ferroviaire

Posté par communistefeigniesunblogfr le 3 décembre 2010

Pour la création d'une commission d'enquête sur la situation de l'industrie ferroviaire dans ECONOMIE 2 décembre 2010 – Pierre-Henri Lab

 

Alain Bocquet au chevet des PME ferroviaires 

 

Le député PCF du Nord et le groupe GDR demandent la création d’une commission d’enquête sur la situation de cette industrie.

Le député PCF du Nord, Alain Bocquet, demande « la création d’une commission d’enquête parlementaire sur la situation de l’industrie ferroviaire ». Entouré de ses collègues communistes, Jean-Jacques Candelier, André Chassaigne et Daniel Paul, du député du Parti de gauche, Marc Dolez, et de celui d’Europe Écologie-les Verts, Yves Cochet, il a présenté hier à la presse cette proposition qui a reçu le soutien du groupe de la Gauche démocratie et républicaine (GDR).

« Cette commission doit permettre d’établir un état des lieux de cette industrie et préconiser des solutions pour construire une véritable filière industrielle », explique le parlementaire élu dans une région fortement concernée par cette industrie puisque Alstom, Bombardier et leurs sous-traitants y emploient 12 000 personnes.

En apparence, l’industrie ferroviaire française se porte bien. Avec un chiffre d’affaires de plus de 3 milliards d’euros en 2008, elle se classe au deuxième rang européen derrière l’Allemagne. Sous le poids de l’investissement public en particulier des régions, de la SNCF ou de régies comme la RATP, les carnets de commandes de constructeurs sont pleins. « Les constructeurs ont une visibilité à dix ans sur l’évolution leur charge de travail », note Alain Bocquet, qui relève que « par contre, la situation des sous-traitants est plus précaire ». Le député révèle ainsi que « la visibilité de la plupart de ces PME-PMI sur l’évolution de leur carnet de commandes n’excède pas deux ans ».

Il dénonce aussi « des incitations à la délocalisation de la part des constructeurs ». Selon lui, « ceux-ci affirment que 70 % des entreprises sous-traitantes sont françaises mais, dans le même temps, ils conseillent à ces PME de délocaliser une partie de leur production en Pologne ou ailleurs ». Ce scénario, qui « rappelle les pratiques des constructeurs automobiles, est inacceptable », affirment Alain Bocquet et les autres députés du groupe GDR. « Nous revendiquons que le flux considérable des commandes publiques passées par les collectivités locales ou des entreprises publiques bénéficie à l’ensemble du secteur (PME, équipementier) et crée des emplois », insistent-ils.

La proposition de création de cette commission d’enquête sera examinée mercredi 8 décembre prochain par l’Assemblée nationale.

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy