• Accueil
  • > Archives pour novembre 2010

Colère des Irlandais : « l’Eire n’est pas à vendre, pas au FMI »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 novembre 2010

Accueil 27 novembre 2010

Au moins 50000 Irlandais défilent contre l’austérité

 

Des dizaines de milliers d’Irlandais mirland.jpganifestaient dans le centre de Dublin samedi à la mi-journée contre le plan de rigueur draconien du gouvernement.

Le cortège de 50.000 manifestants, selon une estimation de la police vers 13 heures (14 heures, heure française), est parti au son des cornemuses des quais de la Liffey pour rejoindre le GPO (General Post Office), lieu symbolique où avait été lue en 1916 la déclaration d’indépendance, dans le centre-ville.

Malgré un froid vif et des chutes intermittentes de neige sur Dublin, les Irlandais se sont mobilisés pour dénoncer le plan du gouvernement en difficulté du Premier ministre Brian Cowen, qui devrait soumettre le pays à un régime d’austérité sévère afin d’assurer le sauvetage de son secteur bancaire.

Les manifestants défilaient en chantant «Nous sommes le peuple, nous détenons les votes». Des bannières proclamaient: «Il y a une voie plus juste et meilleure» ou «l’Eire n’est pas à vendre, pas au FMI».

[Lire la suite sur : humanite.fr/]

 

Publié dans EUROPE, Irlande, Luttes | Pas de Commentaire »

UE-FMI : « la pédagogie de la dette » pour en finir avec les acquis sociaux des peuples européens

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 novembre 2010

Source : Plume de presse27 novembre 2010 – par Olivier Bonnet

 

En finir avec les acquis sociaux des peuples européens

 

DSK, c’est ça…

 

saigneetigreceltiquelqxn9dlopt.jpg Pauvre Irlande ! « Des prêts d’un montant global de 80 à 90 milliards d’euros devraient être accordés par le Fonds européen de stabilité financière (créé en mai 2010 lors de la crise de la dette publique grecque) et par le FMI, récapitule l’excellent article du blog de Gérard Filoche consacré à feu le « tigre celtique ». (…) Le prêt accordé à la Grèce était du même ordre de grandeur : 110 milliards d’euros. Sa réalisation sera, comme pour la Grèce, échelonnée sur 3 ans et les tranches ne seront débloquées que si l’Irlande applique le plan d’austérité dont les modalités viennent d’être fixées par l’accord conclu entre le gouvernement irlandais, l’Union européenne et le FMI.

 

FMI

Aux termes de cet accord, l’Irlande devra réduire de 24 750  le nombre de ses fonctionnaires (l’équivalent de 350 000 en France) ainsi que leurs salaires. Le salaire minimum irlandais  devra lui aussi baisser. Et pas qu’un peu, puisqu’il passera de 8,65 euros de l’heure à 7,65, soit une baisse de plus de 11%. Des coupes claires devront être réalisées dans les dépenses publiques de santé, les allocations chômages, les allocations familiales pour atteindre 2,8 milliards d’euro en 2014. Le taux de la TVA (l’impôt le plus injuste) augmentera de 21 à 23%. Une taxe foncière sera instaurée et la moitié de la population active (la moins aisée) qui ne payait pas d’impôt sur le revenu sera imposée.

Par contre, le taux dérisoire (12,5%) de l’impôt sur les sociétés, ne sera pas revu à la hausse. » Et tout ça pour quelle raison ? Autrement dit, comment expliquer l’actuelle dette publique de l’Irlande ? « Le déficit était nul en 2007. En 2008 il atteignait 7,3% du PIB et 14,4% en 2009. En 2010, il culmine à 32%. Ces 32% de déficit proviennent (comme dans tous les autres pays européens) de la baisse des recettes fiscales mais surtout des sommes colossales versées par l’État irlandais pour sauver les banques privées irlandaises.

[Lire la suite sur : plumedepresse.net/]

L’illustration sur le FMI provient de Webduweb.

Publié dans Austerite, EUROPE, FMI "affameur des peuples", Irlande, Union europeenne | Pas de Commentaire »

Communiqué ATTAC : « Sauver les banques ou les Irlandais ? »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 novembre 2010

Communiqué ATTAC :

Source : Attac France24 novembre 2010

 

Sauver les banques ou les Irlandais ?

 

 

L’Irlande faisait figure, pour les marchés financiers, de bon élève de la zone euro, illustrant le triomphe d’une politique ultralibérale, basée sur des impôts réduits, des excédents budgétaires, ainsi que sur un secteur financier débridé. Pourtant le « tigre celtique » a fini par payer le prix de ses « vertus ». Après l’éclatement de la bulle de spéculation immobilière, les banques irlandaises se sont rapidement retrouvées au bord de la faillite.

Le gouvernement est alors passé à la caisse, et les excédents budgétaires se sont transformés en gouffre : 32% de déficit en 2010. Plus dure sera la chute, non pour les banques mais pour le peuple irlandais. En effet le plan de « sauvetage » lancé par l’Union européenne et le FMI vise avant tout à sauver les banques… étrangères, surtout allemandes, britanniques, françaises, italiennes, qui avaient prêté massivement aux banques irlandaises pour profiter du « miracle irlandais ».

En contrepartie des sommes débloquées pour refinancer le secteur bancaire, le peuple irlandais doit pour la seconde fois remettre le couvert de l’« austérité », de manière encore plus drastique : au programme, plus de 100.000 suppressions d’emplois publics, des coupes dans les allocations chômage et familiales, ainsi qu’une réduction du salaire minimum.

Des mesures d’autant plus drastiques que le gouvernement refuse d’envisager toute augmentation de la fiscalité sur les sociétés (12,5% contre 33% en France) ; Google, Microsoft et Intel, largement implantés en Irlande, l’avaient d’ailleurs menacé de représailles en cas contraire.

[Lire la suite sur : france.attac.org/]

Publié dans Austerite, EUROPE, FMI "affameur des peuples", INFOS, Irlande | Pas de Commentaire »

POUR UN PROGRAMME POPULAIRE ET PARTAGÉ : Rencontre nationale

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 novembre 2010

POUR UN PROGRAMME POPULAIRE ET PARTAGÉ : Rencontre nationale dans Democratie

Site national du PCF

 

fondplayer1.png

 

LES RENCONTRES DU PROJET

 

 

Retransmission en direct de la rencontre nationale du projet

sur le site du PCF à partir de 9 h 30

Publié dans Democratie, IDEES - DEBATS - PHILO, PCF, POLITIQUE, SOCIAL, SOCIETE | Pas de Commentaire »

POUR UN PROGRAMME POPULAIRE ET PARTAGÉ : Rencontre nationale

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 novembre 2010

POUR UN PROGRAMME POPULAIRE ET PARTAGÉ : Rencontre nationale dans Democratie

Site national du PCF

 

fondplayer1.png

 

LES RENCONTRES DU PROJET

 

Restitution de la journée du 27 novembre

 

http://www.dailymotion.com/video/xftj9u

 

Laurent Mucchielli – Sociologue – Chercheur au CNRS

http://www.dailymotion.com/video/xftiwg

 

Susan George – Co-fondatrice d’ATTAC

http://www.dailymotion.com/video/xftiw8

 

Alain Badie – Directeur de recherche au CNRS
http://www.dailymotion.com/video/xftiw5

 

Voir les autres vidéos :  - Restitution de la journée du samedi 27 novembre

 

Publié dans Democratie, IDEES - DEBATS - PHILO, PCF, POLITIQUE, SOCIAL, SOCIETE | Pas de Commentaire »

POUR UN PROGRAMME POPULAIRE ET PARTAGÉ : Rencontre nationale

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 novembre 2010

POUR UN PROGRAMME POPULAIRE ET PARTAGÉ : Rencontre nationale dans Democratie

Site national du PCF

 

fondplayer1.png

 

LES RENCONTRES DU PROJET

 

Restitution de la journée du 26 novembre

 

http://www.dailymotion.com/video/xftiwl

 

http://www.dailymotion.com/video/xftdid

 

http://www.dailymotion.com/video/xft9h9

 

Voir les autres vidéos en cliquant sur le lien ci-dessous

- Restitution de la journée du vendredi 26 novembre  


Publié dans Democratie, IDEES - DEBATS - PHILO, PCF, POLITIQUE, SOCIAL, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Suppression de l’ISF : Les salariés paieront pour les riches !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 novembre 2010

Suppression de l'ISF : Les salariés paieront pour les riches ! dans Politique fiscale 26 novembre 2010

 

Il n’y a pas de hasard, la droite n’a pas oublié que dans la dénomination « ISF »,

il y a « solidarité ».

 » La disparition de l’ISF (…) c’est un peu plus d’inégalité dans l’effort de contribution des citoyens. « 

(Vincent Drezet, syndicaliste des Impôts)

4,1 C’est, en  milliards d’euros l’estimation faite par Bercy de la collecte de l’ISF pour 2011

 

Les trois gros mensonges de la droite sur l’impôt sur la fortune

 

Passage en revue des principales contrevérités de l’UMP pour justifier la

suppression de l’ISF, cet impôt payé par les ménages déclarant au moins

760 000 euros de patrimoine.

L’ISF est-il « confiscatoire » ?

À en croire la droite, l’ISF s’apparente presque à une confiscation orchestrée par l’État. Sauf qu’entre 1988 et 1991, déjà, les gouvernements socialistes l’avaient plafonné à 70 % puis à 85 % des revenus annuels, limitant ainsi son montant. À tel point qu’en 1996, Alain Juppé instaura « un plafonnement du plafonnement », en clair : la remise d’impôt consentie au-delà des 85 % de revenus ne pouvait plus excéder une somme forfaitaire. Par la suite, la droite fera sauter tous les cadres législatifs en instaurant le bouclier fiscal à 60 %, puis 50 % des revenus.

L’ISF favorise-t-il l’exil fiscal ?

Première décision du président Sarkozy élu en mai 2007, l’abaissement du bouclier fiscal de 60 % à 50 % des revenus annuels était censé prémunir la France contre l’exil de ses fortunes. La suite des événements a montré que les plus riches sont aussi les plus ingrats : les cadeaux fiscaux n’ont eu aucun effet sur le placement des fortunes à l’étranger, au contraire ; en 2008, on comptait 821 nouveaux exilés fiscaux, contre seulement 312 retours, contre « seulement » 350 départs en moyenne entre 2000 et 2005, selon le ministère du Budget.

L’Allemagne sans ISF, un modèle ?

L’argument est asséné avec la force de l’évidence. Puisque les « Allemands ont supprimé il y a quelques années l’impôt sur la fortune », déclarait Nicolas Sarkozy à la télévision le 16 novembre, il faudrait donc imiter le pragmatisme germanique et faire converger les systèmes fiscaux pour profiter des vertus du « modèle allemand ». Sauf que… la suppression de l’équivalent de l’ISF en Allemagne n’a en rien fait décoller l’économie allemande. En 2008-2009, elle ne lui a pas évité la plus grave récession de son histoire (- 4,6 %). Et cette année, après un premier trimestre euphorique, la croissance stagne à nouveau, à 0,7 %, contre 0,4 % pour la France.

Sébastien Crépel et Lina Sankari

 

Publié dans Politique fiscale, UMP | Pas de Commentaire »

CAC 40 : jackpot pour les actionnaires !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 novembre 2010

Source : Basta !26 novembre 2010 – Par Ivan du Roy

grossalaires.jpg

Capitalisme

 

CAC 40 : jackpot pour les actionnaires !

 

+ 1.007% ! C’est la progression des dividendes par action du groupe industriel Vallourec entre 2003 et 2009. En parallèle, la masse salariale par salarié de l’entreprise n’a augmenté que de 35%. C’est ce que révèle une enquête réalisée par L’Expansion dans son édition du mois de décembre. Les journalistes du mensuel économique comparent la progression des dividendes par action et celle des salaires dans plus d’une vingtaine de sociétés du CAC 40. Le résultat est… spectaculaire ! Il illustre la « disparité sans précédent » qui existe dans la répartition des richesses produites entre travailleurs et détenteurs du capital, au détriment, bien évidemment, des premiers.

Si les actionnaires de L’Oréal ou de Sanofi-Aventis, par exemple, ont vu leurs dividendes progresser de 100%, les salariés, eux, n’ont au mieux rien vu du tout. En six ans, le groupe pétrolier Total a même reversé davantage d’argent à ses actionnaires (49 milliards d’euros) qu’à ses salariés (41 milliards d’euros).

L’Expansion détaille également la distribution de la valeur ajoutée en 2009 chez plusieurs grands groupes comme EDF, Lafarge ou France Télécom, où la part attribuée aux salaires avoisine les 50%. Le reste est versé aux actionnaires, sert à rémunérer les banques (intérêts), est réinvesti ou paie l’impôt.

(Illustration ajoutée par « Feignies Ensemble »)

Voir également sur ce site :

Chômage

Les bonnes idées du Medef pour remettre jeunes et vieux au travail

15/11/2010 – Ivan du Roy, Nadia Djabali

CAC 40 : jackpot pour les actionnaires ! dans Chomage arton1282-647b4

 

La réforme des retraites à peine digérée, une nouvelle offensive se prépare sur l’emploi des jeunes et des seniors. Le Medef vient de publier un rapport de l’Institut Montaigne qui liste 15 propositions pour en finir avec la « rigidité inadaptée » des CDI ou du droit du travail. Un rapport qui passe sous silence la question cruciale de la répartition des richesses. Selon le think tank d’inspiration néo-libérale, si les jeunes souffrent particulièrement du chômage et des inégalités, c’est la faute aux principes de solidarité mis en œuvre après 1945. Décryptage.

[Lire la suite]

Publié dans Chomage, ECONOMIE, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Le contre-discours de politique générale du Front de gauche : Sarkozy-Fillon, la politique du pire

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 novembre 2010

Source : Plume de presse – 26 novembre 2010Par Olivier Bonnet

Le contre-discours de politique générale du Front de gauche : Sarkozy-Fillon, la politique du pire dans POLITIQUE 4f9a2b3d0167a6ba2181d36b3e982d30

 

 

Au discours de politique générale de François Fillon, insupportable d’auto-satisfaction et d’hypocrisie, qui se félicite de son bilan et entend poursuivre exactement sur la même voie – comme si elle ne conduisait pas la France dans le mur ! -, la sénatrice de Paris Nicole Borvo Cohen-Séat, présidente du Groupe communiste républicain citoyen et des sénateurs du Parti de gauche, oppose un réquisitoire exemplaire que nous publions en intégralité. Un véritable contre-discours de politique générale, précis, implacable et pédagogue, à diffuser sans modération.

 

Quand on mène une politique

contre le peuple, on ne peut se 

prévaloir éternellement de sa

légitimité

«Depuis 2002, la droite est au pouvoir et elle fait une politique contre le peuple : les plus riches se sont enrichis, les pauvres sont plus nombreux. Le pouvoir d’achat et les conditions de vie d’une grande partie de la population se sont dégradés, le modèle social est peu à peu cassé et vous proposez de continuer !

C’est ce que la grande majorité de nos concitoyens a exprimé avec force en soutenant les mobilisations de millions de salariés et de jeunes contre votre réforme des retraites. Ils l’ont fait parce que l’injustice de cette réforme était le symbole de toute votre politique.

Alors, vous continuez, comme M. WOERTH l’a fait, à enfoncer le clou : votre politique est la seule possible ; tous ceux qui la contestent n’agitent que fausses idées, mirages désastreux !

Au fond, rêver de progrès humain fait partie de nos vieux démons !

La « real politique », c’est la dictature des marchés financiers !

On voit le résultat ! Le chômage a atteint 9,9%, 25% chez les jeunes, en progression avant et après la crise !

145 000 ont été supprimés en 2008 et 255 000 en 2009.

8 millions de nos concitoyens, soit 13% de la population, vivent avec moins de 949 euros par mois, avant et après la crise.

Par contre, le nombre de personnes ayant un revenu de plus de 500 000 euros a augmenté de 70% !

Vous avez fait des choix depuis 2002 et vous entendez continuer !

Vous avez multiplié les niches fiscales : leur montant atteint 172 milliards d’euros par an.

Vous avez créé le bouclier fiscal, diminué les impôts des plus riches, rien fait contre l’évasion fiscale. Vous avez multiplié par deux la dette de l’État !

C’est votre bilan et la crise financière est le résultat des politiques ultralibérales, que ce soit en France, en Europe ou aux États-Unis. Les marchés financiers n’ont pas de frontières et pas de lois : ils dictent leur politique aux Etats. Les gouvernements européens, sous la houlette du FMI, ont sauvé les banques et les actionnaires en faisant payer les peuples, pour que tout continue comme avant !

Votre gouvernement a ouvert en 2008 un crédit de 360 milliards d’euros aux banques sans contrepartie.

La BNP Paribas a augmenté ses gains de 93% en 2009, les entreprises du CAC 40 ont fait 50 milliards d’euros de profits et les membres de leurs conseils d’administration ont vu leur rémunération augmenter de 18% un an après la crise. En même temps, elles ont supprimé 40 000 emplois depuis 5 ans.

[Lire la suite sur : plumedepresse.net/]

 

Vous pouvez retrouver toutes les interventions des sénateurs du groupe CRC-SPG dont Nicole Borvo Cohen-Séat est la présidente sur :

Sénateurs du groupe CRC-SPG

 

Publié dans POLITIQUE, Senat | Pas de Commentaire »

Chantiers navals de Marseille : après 503 jours de combat, les navires sont de retour

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 novembre 2010

Source : CGT25 novembre – par Frédéric DayanChantiers navals de Marseille : après 503 jours de combat, les navires sont de retour dans Emplois arton37917-c699b

Chantiers navals de Marseille : les navires sont de retour

Clap de fin pour un conflit victorieux

 

chantiers_marseille-44b87 dans Luttes

 

Le travail a repris aux chantiers navals de Marseille

au terme d’un conflit de 503 jours mené par le syndicat CGT.

L’équipe de Plus belles les luttes a filmé ce conflit

de bout en bout. Ce reportage de fin de conflit nous dit

la fierté des épouses des salariés victorieux.

Elles confient leurs doutes, leurs espoirs.

Il donne aussi la parole aux salariés et militants

qui ont accueilli les premiers navires en réparation.

 

Publié dans Emplois, Luttes, SOCIAL, Syndicats | Pas de Commentaire »

12345...14
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy