• Accueil
  • > Police
  • > Un homme est mort après avoir reçu deux décharges de Taser

Un homme est mort après avoir reçu deux décharges de Taser

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 novembre 2010

Les faits sur : humanite.fr/

Un homme est mort après avoir reçu deux décharges de Taser dans Police rapport_taser_RAIDHsmall

 

Site national du PCF – 30 novembre 2010

Drame de Colombes

Le Gouvernement doit reconnaître la dangerosité du Taser

 

 dans SOCIETE

Nous apprenons ce matin avec colère et tristesse qu’un homme est décédé la nuit dernière à Colombes après avoir reçu deux décharges de Taser.

Nous dénonçons depuis trop longtemps la dangerosité de cette arme à impulsion électrique dont les risques sont connus. Il est scandaleux que cette arme, vendue comme « pistolet antibavures par excellence » ou encore à « létalité réduite » se trouve une nouvelle fois au cœur de la polémique.

Une enquête est ouverte. En tout état de cause, nous n’attendrons pas ses conclusions pour demander dès maintenant que la dangerosité de cette arme soit, enfin, officiellement reconnue et son usage remis en cause. Il faut un moratoire immédiat sur l’utilisation du Taser conformément aux recommandations du Comité contre la torture des Nations Unies.

Ian Brossat, responsable national à la sécurité au PCF – Isabelle Lorand, réseau droits et libertés du PCF

 

D’autres réactions :

Source : humanitefr le 30 Novembre 2010

Jean-Michel Baylet, président du PRG, sénateur du Tarn-et-Garonne : « Les radicaux de gauche réclament une nouvelle fois la mise en place d’une commission d’enquête parlementaire sur le Taser ». Jean-Michel Baylet avait déjà demandé la création d’une telle commission d’enquête en octobre 2008, rappelle-t-il. « A ce moment-là les représentants de Taser exerçaient systématiquement des pressions judiciaires sur celles et ceux qui pointaient la dangerosité de ces armes »

Julien Dray, député PS de l’Essonne, vice-président du conseil régional d’Ile-de-France : « Cet événement et d’autres dans l’actualité récente ont montré que ces équipements – taser, flashball – peuvent causer au minimum des dégâts irréparables aux personnes qui en sont la cible, alors qu’ils étaient censés offrir une alternative à l’usage d’armes à feu. Les conditions de leur emploi doivent être réexaminées, et l’usage du taser suspendu tant que toute la lumière n’aura pas été faite sur ses effets réels sur la santé »

Philippe Sarre, le maire PS de Colombes, a recommandé la prudence, affirmant que rien ne permettait actuellement   »de tirer des conclusions sur la responsabilité des forces de police, ni même sur le lien avec l’utilisation du Taser. »

 

Source : www.raidh.org – 30 novembre 2010

URGENT : Premier mort par Taser en France ?

Extrait :

RAIDH, qui mène campagne en faveur d’une régulation des conditions d’usage et de dotation de cette arme qui adresse une décharge de 50 000 volts, ne peut que regretter la surdité des pouvoirs publics face à nos multiples alertes quant aux dangers du Taser X26 dont sont équipés plus de 4000 policiers et gendarmes en France.

Dans l’attente des résultats de l’autopsie pratiquée sur la victime, RAIDH demande que toute la lumière soit faite quant aux modalités d’utilisation de l’arme envers la personne décédée et des réponses immédiates s’agissant des questions suivantes :

  • Pourquoi a-t-elle été utilisée à deux reprises ?
  • Les policiers étaient-ils en situation de légitime défense au moment de l’usage du Taser ?
  • La vidéo censée se déclencher en cas de tir à distance a-t-elle été visionnée et sera-t-elle rendue publique ?

RAIDH saisit cette occasion malheureuse mais inéluctable pour rappeler la nécessité d’initier un moratoire immédiat de cette arme de torture susceptible de donner la mort conformément aux recommandations du Comité contre la torture des Nations Unies.

Rappel : le Conseil d’État interdisait récemment la dotation du Taser X26 aux policiers municipaux, une interdiction récemment levée par le décret et l’arrêté initiés par les services du Ministère de l’Intérieur en dépit des réserves de la plus haute juridiction administrative française.

RAIDH a, depuis, de nouveau saisi le Conseil d’État s’agissant de la dotation des policiers municipaux et la Cour européenne des droits de l’Homme s’agissant de la dotation des policiers nationaux.

En savoir plus : Faits et chiffres sur le Taser :

Taser_faits_et_chiffres


 



Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy