• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 29 novembre 2010

Le procès des « 12 de Mulhouse » reporté au 10 février 2011

Posté par communistefeigniesunblogfr le 29 novembre 2010

Voir les photos de la manifestation sur : L’Alsace.fr/

« Des sanctions contre Israël, pas contre nous »

Les militants de Boycott 68 participent à la campagne BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions), « une sanction de la politique israélienne pour faire cesser la colonisation des territoires palestiniens, lever le blocus de Gaza et défendre les droits d’un peuple qui vit sous l’occupation »

+ d’infos sur la campagne BDS sur : europalestine.com/

 

 

Source : CAPJO-EuroPalestine

Action BDS en Belgique, en soutien aux inculpés de Mulhouse (Vidéo) ! 

La réputation de Carrefour, complice des crimes de guerre israéliens, dépasse largement le cadre de la France. Action de nos amis belges à Bruxelles hier : voir la vidéo !

Image de prévisualisation YouTube

 

Soutien actif de Mrg Gaillot aux 12 de Mulhouse (Vidéo) 
Interview de Mgr Jacques gaillot avant son départ pour soutenir les 12 prévenus BDS de Mulhouse
http://www.dailymotion.com/video/xftcm3

Jacques Gaillot et la Palestine
envoyé par gerardw. – L’info video en direct.

CAPJPO-EuroPalestine

 

Publié dans GAZA - PALESTINE, Justice, Solidarite | Pas de Commentaire »

« Gaza 2010″ : des photos dures comme l’opération « Plomb durci » qui fit 1 400 victimes

Posté par communistefeigniesunblogfr le 29 novembre 2010

le 27 Novembre 2010 – Magali Jauffret

 

Ces survivants palestiniens qu’on voudrait nous cacher

expo_gaza_jeune_fille_amputee dans GAZA - PALESTINE

Le musée d’Art moderne de la Ville de Paris expose les clichés perturbants de Kaï Wiedenhöfer, premier lauréat du prix Carmignac Gestion du photojournalisme.

Il n’y a pas que l’exposition Larry Clark qui fait scandale, ces temps-ci, au musée d’Art moderne de la Ville de Paris. Le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) se dit « indigné » par « Gaza 2010 », sidérant inventaire des effets de la guerre sur les Palestiniens, dressé par le Berlinois de quarante-quatre ans, Kaï Wiedenhöfer.

Jamila al-Habash, 16 ans, touchée par un missile tandis qu’elle jouait sur le toit de sa maison. Gaza City, février 2010

© Kai Wiedenhöfer / Fondation d’entreprise Carmignac Gestion 

Cette œuvre, qui s’est vu attribuer une bourse par un jury professionnel que présidait William Klein, dont la Fondation Carmignac Gestion était le mécène, est considérée par le Crif comme « une œuvre de propagande contre Israël ». Dimanche, une manifestation a tenté de pénétrer dans le musée pour porter atteinte à l’exposition et la faire fermer. En vain.

Qu’y a-t-il donc de si scandaleux pour Israël sur les cimaises du musée d’Art moderne ?

Des faits, rien que des faits. De l’information brute, dépouillée, sans pathos ou sensationnel. La confrontation la plus simple, la plus directe, yeux dans les yeux, avec quelques-unes des 1 400 victimes de l’attaque israélienne « Plomb durci ». Dans une bande de Gaza déclarée par Israël « entité hostile », dévastée comme l’épicentre d’un tremblement de terre et sur le point d’être déblayée par le programme des Nations unies pour le développement, le photographe a pris des vues très frontales de jeunes gens aux corps suppliciés par la mutilation, l’amputation, réduits à l’état de moignons, de chairs brûlées au phosphore, de membres vidés de muscles, de crânes cabossés, d’orbites vides.

Crime contre l’Humanité

Ces crimes de guerre sont d’autant plus incarnés que son enquête lui a permis de rédiger des légendes qui sont des comptes rendus factuels : Mahmoud Zorba, dix-huit ans, ouvrier de tunnel. Le 5 janvier, à 21 heures, il a été touché par un missile. Trois personnes ont été tuées, trois autres blessées. Mahmoud a perdu la partie 
inférieure de sa jambe, un doigt et la vue. Le 4 janvier, à 15 heures, Jamila Al-Habash, lycéenne de seize ans, a été touchée par un missile alors qu’elle jouait sur le toit de sa maison. Sa sœur et un cousin ont été tués, un cousin a perdu une jambe. Malgré des opérations en Arabie saoudite et en Slovénie, Jamila n’a plus de jambes…

Il a fallu vingt ans à Kaï Wiedenhöfer pour, à la manière d’un Gilles Peress ou d’un Eugene Richards, apprivoiser ce territoire, en apprendre la langue, mettre en confiance ses habitants, restituer la sérénité d’un regard doux et produire, en prenant le temps, des images documentaires en couleur très dérangeantes.

Édouard Carmignac, fondateur de ce prix, déclare notamment : « Le thème de Gaza a été retenu en partant du constat qu’il est inacceptable de voir les victimes de l’une des plus terribles tragédies du siècle rester pratiquement oubliées et abandonnées de tous. Vu d’Europe, ce n’est pas parce que la réalité effroyable des camps de concentration nazis a vu le jour sur le sol de notre continent que l’on peut accepter aujourd’hui la réalité de ce qui est devenu, en soixante ans, avec la radicalisation du conflit israélo-palestinien, un véritable camp d’internement des Palestiniens aux portes d’Israël. Il ne s’agit pas ici de prendre parti pour un camp ou un autre, mais de montrer la réalité nue, dans toute son atrocité, et de contribuer ainsi, non seulement au devoir de témoignage du photojournaliste qu’est Kaï Wiedenhöfer, mais aussi à la prise de conscience des citoyens que nous sommes tous. Ces photos choqueront sans doute, et c’est aussi leur rôle pour contribuer à faire émerger la vérité. »

« Gaza 2010 », musée d’Art moderne de la Ville de Paris, 11, avenue 
du Président-Wilson, Paris 16e. Jusqu’au 5 décembre. Entrée libre.

Catalogue The Book of Destruction, Steidl Publishers/Fondation Carmignac Gestion, 152 pages.

pdf dans Photographie kaiwiedenhofer.pdf

Publié dans Culture, GAZA - PALESTINE, Photographie | Pas de Commentaire »

Au Chili, le décès de Sergio Valech

Posté par communistefeigniesunblogfr le 29 novembre 2010

Au Chili, le décès de Sergio Valech  dans Amerique latine 29 novembre 2010 – Lucile Gimberg

sergiovalech.jpg

 Au Chili, le décès de Sergio Valech

 

Symbole de la lutte pour les droits de l’homme, cet évêque avait dit non à Pinochet.

Santiago du Chili,correspondance.

«Valech amigo, el pueblo está contigo.»(1)

Vendredi, sur le parvis de la cathédrale de Santiago du Chili, de nombreux anonymes sont venus saluer Mgr Sergio Valech, mort à quatre-vingt-trois ans d’un cancer du poumon. Évêque émérite de l’archevêché de Santiago, l’ecclésiastique, né en 1927, était l’une des principales figures de la lutte pour les droits de l’homme sous la dictature d’Augusto Pinochet (1973-1990). Deux jours de deuil national ont été déclarés en son hommage. De 1987 à 1992, Sergio Valech dirige le vicariat de la solidarité, organisme créé aux heures les plus sombres de l’histoire chilienne pour venir en aide aux victimes du régime militaire. Quelques années plus tard, il est nommé par le président Ricardo Lagos (Parti socialiste) à la tête de la commission sur la prison politique et la torture – aujourd’hui connue comme la Commission Valech. En 2004, l’organisme rend publics ses résultats : il a identifié 28 000 victimes de torture et d’emprisonnement politiques sous Pinochet. Ces familles pourront désormais bénéficier d’indemnités de réparation. Vendredi, le président Lagos a salué « un homme qui a été capable de dire non et de faire face à la dictature, avec dignité et autorité ». Il a aussi reconnu le rôle « fondamental » joué par l’évêque au retour de la démocratie, « pour que nous osions regarder ce qui nous était arrivé ». Dans son homélie en hommage au défunt, le cardinal Mgr Francisco Javier Errázuriz a, lui, célébré un homme simple, qui préférait travailler dans la discrétion et a œuvré pour la réconciliation « avec la même ténacité ». Au Chili, la dictature d’Augusto Pinochet a officiellement fait 3 000 morts et disparus. Beaucoup plus, selon les associations de proches des victimes.

(1) « Ami Valech, le peuple est avec toi. »

Publié dans Amerique latine, Chili | Pas de Commentaire »

Le dernier pastiche de « cui cui fit l’oiseau »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 29 novembre 2010

 

Source : Les divagations NRV de cui cui fit l’oiseau22 novembre 2010

Quand le camarade Dominique de Villepin vire sa cuti…

Humour et désastre.

Ce pastiche est à consommer accompagné  d’un verre de « Cuba libre ».

 

Pour asseoir sa nouvelle image de 

révolutionnaire irréductible, Monsieur

Dominique de Villepin commande un 

treillis castriste chez Dior ® ainsi

qu’une barbe postiche en véritables 

poils de talibans parsemés d’émeraudes

de chez Chaumet ©.

Photo choisies par Étienne Courgeotte, rédacteur en Chef.
Une interview d’Yvon Roufiole de la section Dassault n°1 

Y R : Bonjour Monsieur de Villepin, je souhaiterai savoir…
DDV  : Je vous arrête tout de suite appelez moi simplement camarade ou citoyen et tutoie moi, citoyen Roufiole.

 

Y R : Mais je n’ai pas l’habitude, camarade, dans mon milieu on vouvoie sa femme et ses enfants. Et puis si Monsieur Serge [ Dassault ] voyait ça… Je n’ose imaginer sa réaction , camarade Villepin !

DDV : Très bien, tu as enlevé la particule : tu as bien fait car je n’ai jamais été un aristocrate, ma particule est superfétatoire. Mes origines sont populaires, je suis issu de la plèbe, et j’en suis fier, camarade du Jivaro.

Y R :  Comment se fait-il camarade, que du jour au lendemain, tu sois passé de la personnalité du grand bourgeois flamboyant et hautain à la posture du révolutionnaire épris de justice et de liberté pour le peuple ?
DDV : Citoyen Roufiole, j’ai décidé de prendre le maquis. Du haut de mon modeste Hôtel particulier du 17ème arrondissement de Paris, tel le Général de Gaulle dans sa tour de Londres, j’ai choisi de résister au Pétainisme transcendantal dont parle si bien le camarade Alain Badiou !

[Lire la suite sur : cuicuifitloiseau.blogspot.com/]

Publié dans Humour, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Crise européenne : signez l’appel de l’Humanité

Posté par communistefeigniesunblogfr le 29 novembre 2010

Accueil 29 novembre 2010

versailles6.jpg

Après la Grèce, l’Irlande se voit prescrire une cure de super d’austérité, qui va aggraver la pauvreté et augmenter le chômage. Le Portugal, l’Espagne, puis l’Italie et la France sont menacés. Ce n’est pas aux salariés de payer les conséquences d’une crise provoquée par une politique ultralibérale qui a été présentée longtemps comme le seul modèle à appliquer. Signez notre pétition en ligne !

L’avenir de l’Europe est l’affaire des peuples européens

L’Humanité lance cet Appel, que vous pouvez signer en vous rendant ici 

« L’avenir de l’Europe doit devenir l’affaire des peuples européens et non des spéculateurs. L’Union européenne est aujourd’hui minée par les attaques des marchés financiers, de connivence avec le FMI et les institutions européennes. Après la Grèce, l’Irlande se voit prescrire une cure de super d’austérité,  qui va aggraver la pauvreté et augmenter le chômage. Le Portugal, l’Espagne,  puis l’Italie et la France sont menacés. Nul n’est à l’abri de  cette thérapie de choc qui, faute d’être stoppée, ruine l’idée européenne elle-même.

Ce n’est pas aux salariés de payer les conséquences d’une crise provoquée par une politique ultralibérale qui a été présentée longtemps comme le seul modèle à appliquer dans  toute l’Union européenne. La solidarité entre les peuples européens à la merci des agences de notation doit s’exprimer avec force.

Dans l’immédiat,

  • Il est indispensable de créer un fonds de développement humain social et environnemental financé par la Banque centrale européenne qui impulsera  la création d’emplois, le développement des services publics, la réduction des inégalités de développement au sein de l’UE, l’éducation l’innovation environnementale. La Banque centrale européenne doit pouvoir aider les Etats en difficulté en leur permettant d’emprunter par création monétaire et par des refinancements à des taux quasi nuls pour lancer des projets utiles et créateurs d’emplois.

  • Une taxation des mouvements de  capitaux, réclamée régulièrement par le Parlement européen, permettrait de doubler le budget de l’Union européenne et commencerait à limiter la spéculation qui étouffe l’Europe.

L’Union européenne ne sortira de la crise que si elle s’affranchit de la pression des marchés financiers et si elle s’attèle à la construction d’une Europe sociale, solidaire et démocratique telle que le réclame la Confédération européenne des syndicats.

Pour signer cet appel rendez-vous ici

 

Publié dans EUROPE, PETITION, Union europeenne | Pas de Commentaire »

POUR UN PROGRAMME POPULAIRE ET PARTAGÉ : Rencontre nationale

Posté par communistefeigniesunblogfr le 29 novembre 2010

POUR UN PROGRAMME POPULAIRE ET PARTAGÉ : Rencontre nationale dans Democratie

Site national du PCF

 

fondplayer1.png

 

LES RENCONTRES DU PROJET

 

Restitution de la journée du 28 novembre

 

Christiane Marty, membre du Conseil scientifique d’Attac

http://www.dailymotion.com/video/xftts7

 

Roland Gori, psychanalyste, l’un des initiateurs de « L’appel des appels »

http://www.dailymotion.com/video/xfttse

 

Pierre Laurent, Secrétaire national du PCF
http://www.dailymotion.com/video/xfttsj

 

Voir la synthèse des travaux réalisés dimanche matin dans « les ruches » :  http://www.pcf.fr/spip.php?article5245

 

 Ces rencontres organisées par le PCF sont un événement important dans la vie politique de notre pays. Suivies sur Internet par plus de 5 000 personnes, elles ont été de l’avis des participants très enrichissantes, notamment par l’apport de personnes extérieures qui ont apporté leurs savoirs et leurs expériences : « … quelque chose de très intéressant, c’est l’apport de personnes qui ne sont marxistes, pas communistes et qui nous expliquent leur vision du monde ; ça nous rapproche de gens qu’on pense éloignés de nous et ça nous fait évoluer. Ils nous apportent une expérience qui répond à un besoin d’ancrage local… » (extrait de l’un des rapports)

Très intéressantes également en ce sens qu’elles ne visaient pas à élaborer un programme tout fait à  présenter comme étant la Solution, la seule, la vraie, mais au contraire à mettre en commun tous les savoirs – des experts, des militants politiques, des militants associatifs – pour enclencher une dynamique permettant à chacun d’approfondir sa réflexion et, donc, de construire de la politique.

Il s’agit donc maintenant de poursuivre ce dialogue au plan local. C’est un travail passionnant mais sans doute difficile qui attend tous les présents à ces rencontres car les premiers à convaincre seront parfois leurs camarades.  Il s’agira pour  ceux-ci, comme pour tous les citoyens, de se réapproprier le pouvoir de juger, d’analyser, de décider, de ne plus s’en remettre aux camarades « experts » de la politique.

L’enjeu est de taille car il s’agit désormais d’être capable de créer les conditions de la reconquête des pouvoirs et de la politique par le peuple. L’enjeu étant, comme l’a dit Christiane Marty, de réussir à « passer de l’indignation contre tout ce dont on ne veut plus à un enthousiasme pour un nouveau projet, quelque chose qui donne envie, qui mobilise. »

 

 

Publié dans Democratie, IDEES - DEBATS - PHILO, PCF, POLITIQUE, SOCIETE | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy