• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 23 novembre 2010

Lyon, novembre 1831, 1ère révolte des canuts : « Vivre en travaillant ou mourir en combattant »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 23 novembre 2010

 

Lyon, novembre 1831, 1ère révolte des canuts :

La révolte des canuts de novembre 1831

 

« Vivre en travaillant ou mourir en combattant »

 

Rebellyon.info, publie sur ce sujet, une série d’articles très intéressants que je vous

recommande vivement.

Je vous invite également à lire un extrait du texte de Saint-Marc Girardin publié dans le Journal des Débats du 8 décembre 1831. Le discours des classes possédantes d’aujourd’hui n’est guère très différent.

http://aimable-faubourien.blogspot.com/2010/01/saint-marc-girardin-les-barbares-qui.html

 

Rebellyon.info

Publié le 21 novembre

arton1105-37a36 dans HISTOIRE

21 novembre 1831 : début de la révolte des canuts

Les ouvriers en soierie de Lyon se soulèvent en novembre 1831 en prenant pour devise « Vivre en travaillant ou mourir en combattant ». La révolte des canuts est devenue légendaire dans le monde entier, un des premiers mouvements de la classe ouvrière, une référence pour Marx, Jean Jaurès… même s’il y eut de nombreuses rebeynes ou révoltes avant elle à Lyon. Et quelques unes après, dont celle que nous avons vécu avec les jeunes des quartiers en novembre 2005.

[Lire la suite]

 

Publié mardi 22 novembre

arton1117-22fe1

Mémoire

C’est tout le peuple de Lyon qui se révolte le 22 novembre 1831

L’insurrection des canuts prend de l’ampleur…

 

Publié mardi 23 novembre

arton1120-08a26

Mémoire

23 novembre 1831 : le peuple de Lyon maître de la ville depuis 3h du matin

Le 2 frimaire de l’an 40, l’Hôtel de ville de Lyon est aux mains des canuts, des ouvriers, de tout le peuple insurgé.

 

Image de prévisualisation YouTube

ccffpa

Publié dans HISTOIRE | Pas de Commentaire »

L’UE et le FMI au chevet de l’Irlande : le pire est à craindre pour les Irlandais

Posté par communistefeigniesunblogfr le 23 novembre 2010

PCF – 22 novembre 2010

L’Irlande cuisinée à la sauce grecque, passe à la casserole

 

L'UE et le FMI au chevet de l'Irlande : le pire est à craindre pour les Irlandais dans ECONOMIE

L’Union Européenne et le Fond Monétaire International (FMI) sont à la manœuvre : le pire est à craindre pour l’Irlande.

Après avoir sévit en Grèce, c’est autour des Irlandais de bénéficier – pour leur malheur- des mannes de l’Union Européenne. 90 milliards d’euros vont ainsi être consacrés à ce qu’il est abusivement appelé « sauvetage » de son secteur bancaire, mais qu’il serait plus juste de renommer « destruction » de son économie ! Comme la population grecque le peuple irlandais va payer le prix fort des errements de ses dirigeants. Sa dette colossale est devenu une aubaine pour les marchés financiers qui y voient un formidable terrain de jeu pour la spéculation financière.

 

La médication à venir est connue. Elle comprend de nouvelles réductions des allocations chômage et familiales ainsi que de nouvelles suppressions d’emplois publics. Le gouvernement irlandais s’apprête même à s’attaquer au salaire minimum. Après la Grèce au printemps dernier, l’Irlande va ainsi devenir le deuxième pays de la zone euro à passer sous les fourches caudines des marchés financiers. Cette potion est pire que le mal. Au bout c’est le désespoir pour les Irlandais, sans que les causes qui ont rendu possible cette situation de déficit abyssal soient résolues. Rien n’est possible s’il n’est pas mis un terme à tous ces mécanismes financiers dédiés aux plus riches et déconnectés de l’économie réelle. La BCE doit être placée sous l’autorité des peuples européens et non l’inverse.

Le PCF dénonce ce plan d’affameur où pieds et poings liés, l’Irlande passe à la casserole à la sauce grecque.

Parti communiste français, Paris, le 22 novembre 2010.

 

Publié dans ECONOMIE, EUROPE, FMI "affameur des peuples", Union europeenne | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy