• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 21 novembre 2010

Rue89 à nouveau cambriolé

Posté par communistefeigniesunblogfr le 21 novembre 2010

Vu sur : Rue89 à nouveau cambriolé  dans Presse - Medias dazibaoueb_logo_700

publié par roland (webmaster) – 21 novembre 2010

rue 89 cambriolé

 

Auteur : Chimulus - Source : Chimulus dessin de presse

RUE 89 CAMBRIOLE.jpg


2111_Porte_inside.jpg

 

 

 

 

 

 

 

http://www.rue89.com/making-of/2010/11/21/rue89-cambriole-une-vingtaine-dordinateurs-voles-176930

 

 

 

 

Publié dans Presse - Medias | Pas de Commentaire »

Un squat de Rroms gazé à Lyon

Posté par communistefeigniesunblogfr le 21 novembre 2010

Source : Rebellyon.info/21 novembre 2010

Un squat de Rroms gazé à Lyon – témoignage

 

Un squat de Rroms gazé à Lyon dans Police arton8080-3f573

Vendredi 19/11 au soir, la police gazait des Rroms sans raison, envoyant trois enfants à l’hôpital, tout en affirmant n’avoir gazé qu’un chien… Témoignage sur ce qui s’est passé ce soir-là route de Vienne, ou chronique d’une violence policière ordinaire.

[Article complet sur : rebellyon.info/]


Lire également sur : lyoncapitale.fr/ : À  Lyon, la police a-t-elle « gazé » un chien ou des Roms ?

 

Publié dans Police, Racisme - Xenophobie, Sans Papiers - Immigration | Pas de Commentaire »

Les Bushmen du Kalahari font appel à la Commission africaine

Posté par communistefeigniesunblogfr le 21 novembre 2010

Source : Survival France.org/19 novembre

 

Les Bushmen du Kalahari font appel à la Commission africaine


Xoroxloo, la grand-mère de Moeti, est morte de déshydratation.

Un Bushman du cœur de la Réserve du Kalahari central s’est rendu en Gambie pour demander de l’aide auprès de la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples.

 

S’exprimant lors de la conférence internationale de la Commission africaine au début de ce mois, Smith Moeti a décrit la lutte des Bushmen pour retrouver leur accès à l’eau et pour échapper à la persécution dont ils sont victimes de la part du gouvernement botswanais.

Xoroxloo, la grand-mère de Moeti,

est morte de déshydratation. © Survival

« Le gouvernement refuse de nous fournir des rations alimentaires tout en nous interdisant de chasser… Si nous voulons manger de la viande, nous sommes obligés de chasser sans licence… Et lorsque nous sommes arrêtés, il est fréquent que les garde-forestiers nous battent » a déclaré Moeti devant la Commission.

Il a ajouté : « Nous vivons dans la Réserve du Kalahari central depuis des milliers d’années. Nous n’utilisons aucune arme à feu. Tant que nous avons assez d’eau et de nourriture, nous ne dépendons presque pas du gouvernement ».

Moeti a également lu devant la devant la Commission la lettre envoyée par sa famille qui vit dans la réserve : « Nous avons été abandonnés. La soif et la faim nous hantent et notre santé est menacée. Demandez à la communauté internationale de nous soutenir. »

[Lire la suite sur : survivalfrance.org/]

 

Survival appelle au boycott des diamants du Botswana tant que les Bushmen n'auront pas retrouvé leur accès à l'eau.


Survival appelle au boycott des diamants du Botswana tant que les Bushmen n’auront pas retrouvé leur accès à l’eau.


Télécharger le visuel en haute définition

Crédit : © Survival

 

Publié dans AFRIQUE, INFOS, Monde, Peuples indigenes, Solidarite | Pas de Commentaire »

Guyane : Les Haïtiens face à l’inhumanité de l’administration française

Posté par communistefeigniesunblogfr le 21 novembre 2010

Source : gisti

URL de l’article : http://www.gisti.org/spip.php?article2106

Fin d’une trêve de la chasse aux Haïtiens sans papiers en Guyane !

Les Haïtiens face à l’inhumanité de l’administration française

 

Neuf mois après le séisme, en Guyane, les interpellations d’Haïtiens sans papiers reprennent et l’État français ordonne à nouveau leur éloignement.

Alors qu’Haïti demeure dans une situation critique, l’ État français brandit cyniquement des obligations à quitter le territoire français et des arrêtés de reconduite à la frontière aux Haïtiens installés en France, et pour beaucoup d’entre eux dans les départements français d’Amérique (DFA). Le ministre de l’immigration s’était pourtant engagé à suspendre le retour forcé des Haïtiens à deux reprises, en janvier et juin 2010.
Dans le même temps, la France a continué à opposer des exigences irréalisables en terme d’état civil privant des Haïtiens de France de leur droit à y résider et à être rejoints par des proches bloqués en Haïti par l’attente d’un visa alors que leur survie y est menacée  [1]

En Guyane, où l’immigration haïtienne est particulièrement importante (27 % de la population immigrée [INSEE 2009]), le séisme a touché de nombreuses familles. Depuis janvier 2010, la Préfecture de la Guyane n’avait délivré aucune obligation à quitter le territoire aux Haïtiens pour honorer le communiqué ministériel qui suspendait l’exécution des mesures d’éloignement des personnes en situation irrégulière. La délivrance récente d’obligations à quitter le territoire et la reprise des interpellations d’Haïtiens en Guyane nous inquiète au plus haut point.
Ainsi, un jeune Haïtien, père d’une enfant française en Guyane n’a pas pu convaincre la préfecture qu’il contribue assez à son éducation pour bénéficier d’une carte de séjour. Il risque donc d’être séparé de sa fille et reconduit de force vers un pays dévasté.
Un autre Haïtien a été interpellé et il lui a été remis un arrêté de reconduite à la frontière. La police aux frontières l’a relâché après quelques heures mais il reste sous le coup de cette mesure d’éloignement exécutable à tout instant.

La reconstruction d’Haïti n’est aujourd’hui encore qu’un vain mot. La région métropolitaine de Port au Prince, garde le visage d’un espace meurtri et détruit : des tas de gravats, des ferrailles, des immeubles ravagés, des maisons écroulées jonchent toujours les rues de la capitale et des camps sont installés sur chaque espace public (Champ de Mars, Place Saint Pierre…). A ce chaos indicible s’ajoute un retour vers les zones des camps de nombreuses personnes qui avaient fui la zone de Port au Prince ; des sociologues haïtiens ont mesuré jusqu’à 1 200 arrivées par jour dans la zone de camp Corail. L’épidémie de choléra, survenue récemment, ne cesse de s’aggraver. L’expulsion par la France d’Haïtiens dans leur pays d’origine serait un véritable déni des bouleversements liés au séisme. Ces retours violent par ailleurs l’article 3 de la Convention européenne des droits de l’homme qui interdit d’exposer quiconque à des « traitement dégradants et inhumains ».

Nos associations dénoncent l’inhumanité de l’administration française à l’égard des Haïtiens qu’aggravent encore la reprise des interpellations et les nouvelles obligations à quitter le territoire de la Guyane, aux antipodes de la solidarité affichée.

19 novembre 2010

Signataires :
Collectif Mom
Réseau éducation sans frontières – Guyane

Notes

[1] Voir Pas de visa pour les Haïtiens : l’administration française ignore l’état du pays et se moque de la souveraineté des autorités », lettre ouverte aux autorités haïtiennes et françaises du 13 septembre 2010

Publié dans Politique nationale, Sans Papiers - Immigration | Pas de Commentaire »

Pudibond, s’abstenir…

Posté par communistefeigniesunblogfr le 21 novembre 2010

A voir sur : http://www.politis.fr/-Bernard-Langlois,218-.html

Remaniement (encore) : Borloo …

… s’en était donné, du mal, pourtant ! Pour être tout beau, bien propre sur lui !

(Ah, c’est malin !)

 

Publié dans Humour | Pas de Commentaire »

Débat sur l’affaire de Karachi

Posté par communistefeigniesunblogfr le 21 novembre 2010

BFMTV  18 novembre 2010

Magali Drouet, co-auteur de « On nous appelle les Karachi », et Fabrice Lhomme co- auteur du livre « Le contrat, Karachi, l’affaire que Sarkozy voudrait oublier », invités de Ruth Elkrief.

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Article associé :

Karachigate : « l’affaire ne fait que commencer » sur : rimbusblog.blogspot.com/

 

Pour + d’infos :

http://www.dailymotion.com/video/xfot27_sarkozy-poursuivi-par-l-affaire-de-karachi_news#from=embed

 

Publié dans POLITIQUE, Politique nationale | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy