• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 20 novembre 2010

Au PS, comme à l’UMP, on se veut « dé-complexés »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 20 novembre 2010

Source : ARTICLE XI19 novembre 2010par JBB

Le Charançon Libéré 

Au PS, comme à l'UMP, on se veut C’est fou ce qu’ils devaient avoir comme complexes… Les (prétendus) ténors de la droite, mais surtout ceux de la gauche, passent leur temps à se revendiquer décomplexés, pour rompre avec les derniers vestiges de leur tradition politique et plonger plus avant dans l’ignominie. Le mot a ainsi un succès fou – spécialement quand le PS redéfinit sa doctrine sécuritaire. Révélateur .

 

Des « complexes » et de ceux qui les brisent

 

Il est des mots dont la fortune vaut parfait indice des temps. Sans cesse, ils se donnent à lire, à entendre, ils s’affichent en tous lieux et en toutes bouches, ils rebondissent à l’envi – repris par l’un et brandis par tous les autres, comme portés en étendard. Ils sont partout et ne veulent rien dire, sinon tout et son contraire. Pris isolément, ils sont tromperies ; rassemblés, ils révèlent beaucoup. Demain, dans quelques siècles, ils seront minutieusement mis à jour, exhumés, nettoyés par des historiens et archéologues politiques armés de plumeaux et brosses-à-dent : ils vaudront alors vérité de notre (peu glorieuse) époque.

Parmi ceux-là, un terme : décomplexé. Lui a connu le début de son heure de gloire dans les années 1980, quand il s’agissait de chanter l’argent-roi, la sacralisation de l’individu et la richesse revendiquée : Vive la crise, proclamaient alors Yves Montand et Libération, et chacun se devait de remplir son compte en banque pour réussir sa vie. Le terme a vu son usage s’étendre progressivement, passant de la sphère fiduciaire à celle de la politique. Jusqu’à être largement utilisé, aujourd’hui, par deux partis se prétendant adversaires, l’un de l’ultra-droite et l’autre de la fausse gauche. Le premier prétend « libérer la parole » [1], le second espère se dégager des « oripeaux » du passé pour s’afficher moderne et renouvelé ; les deux se posent en rupture avec leur tradition. Une même posture pour traduire une ambition commune : il s’agit de se libérer des ultimes barrières morales léguées par leurs prédécesseurs, qu’il s’agisse de la droite gaulliste ou de la gauche (molle). Se dé-complexer.

[Lire la suite sur : article11.info/]licence dans POLITIQUE

 blanc

 

Publié dans POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Élections sénatoriales

Posté par communistefeigniesunblogfr le 20 novembre 2010

Site national du PCF19 novembre 2010

 

Sénatoriales : Rien n’est réglé à gauche

 

Élections sénatoriales dans POLITIQUEDepuis quelques jours le Parti socialiste communique en laissant entendre que des accords seraient conclus entre les formations de gauche sur les élections sénatoriales. Nous n’en sommes pas là. L’état actuel des discussions n’est pas satisfaisant.

Le Parti socialiste ne peut s’arroger le droit d’une répartition unilatérale des candidats éligibles au Sénat. L’enjeu est considérable, il s’agit d’obtenir la majorité au Sénat et plus généralement de développer de dynamiques gagnantes pour la gauche jusqu’en 2012, y compris à l’occasion des élections cantonales.

La bataille des retraites où celle autour de la réforme des collectivités territoriales ont montré combien il serait utile pour notre pays d’avoir une majorité de gauche dans une des chambre du parlement. Mais cette dynamique de reconquête dépend d’accord loyaux, gagnant/gagnant pour l’ensemble des formations qui appellent à construire ces majorités.

Le Parti communiste français ne peut accepter des accords qui aboutiraient à réduire le groupe Front de Gauche, Républicain et citoyen au Sénat alors que dans le même temps d’autres formations verraient accroître leur nombre d’élus. C’est ensemble qu’il faut battre la droite. Les discussions doivent se poursuivre dans le respect de chaque formation.

Francis Parny, Responsable aux relations extérieures pour le PCF

Paris, le 19 novembre 2010

Publié dans POLITIQUE, Politique nationale, Senat | Pas de Commentaire »

Et si un jour…

Posté par communistefeigniesunblogfr le 20 novembre 2010

CGT : Expression directe :

Tous dans l’unité et dans l’action le 23 novembre 2010

 

http://www.dailymotion.com/video/xfpds4

Publié dans Luttes, RETRAITES, SOCIAL | Pas de Commentaire »

SERVICES PUBLICS – SNCF – FRET – ENTREPRISES

Posté par communistefeigniesunblogfr le 20 novembre 2010

Source : cgtmaubeugeenvirons.unblog.fr/ – 17 novembre 2010

cgtuldemaubeugeetenvirons1.jpg

Appel à tous les syndicats

Suite à l’Assemblée Générale du 16 novembre 2010, décision a été prise pour le 23 novembre, de constituer une caravane de voitures pour se rendre à Aulnoye-Aymeries et de manifester avec les UL d’Aulnoye et Fourmies pour la défense de l’emploi, des salaires, des retraites

Rassemblement à L’Union locale le 23 novembre à 13 heures

pour un départ en caravane de voitures

    

_____________________________________ 

 

Appel des Organisations Syndicales 

CGT – CFDT/FGAAC  – UNSA – SUD

Aux cheminots, à la population de Sambre-Avesnois

 

Depuis le 12 octobre et le début du conflit sur la réforme des retraites,  Aulnoye a retrouvé son esprit de  ” lutte ”.

Après ce conflit national, Monsieur PEPY arrive de nouveau à situer Aulnoye sur la carte.

Durant ces 17 jours de lutte, nous n’avons pas été dupes et nous avons parfaitement compris que l’avenir des cheminots était directement lié à cette réforme injuste. Localement, notre conflit a été mené de manière exemplaire tant sur le plan de la démarche que sur l’unité syndicale où les 4  OS présentes durant ce conflit  se sont toujours exprimées ensemble et en toute transparence.

Mais ensuite….
Le 12 Décembre arrive à  grands pas et toujours rien.
Plus de 70 emplois supprimés et pas la moindre piste sérieuse.

Une seule phrase laconique et répétitive, pour la direction :

“L’activité FRET n’est plus rentable sur Aulnoye”

C’est d’ailleurs pour ça qu’une Entreprise Privée de transport ferroviaire veut s’implanter et cherche désespérément des locaux. C’est bien connu une entreprise privée n’est pas là pour faire des bénéfices (sic).

Et derrière le FRET….

Les OS et les cheminots ne se sont pas laissés berner. L’activité voyageurs dans sa globalité sera la prochaine sur la liste. Que vous soyez sédentaire ou roulant, tout le monde sera touché directement ou indirectement.

Le FRET, l’équipement, les voyageurs, l’infra, il est temps d’endiguer cette hémorragie.

 

C’est pourquoi les Organisation syndicales appellent l’ensemble des cheminots, la population à une manifestation unitaire pour la sauvegarde des activités ferroviaires SNCF au cœur de la Sambre.

Ne laissons plus la SNCF mettre à mal nos emplois

et c’est uniquement ensemble que l’avenir de nos différents métiers sera préservé.

Parce qu’il n’est jamais trop tard, nous vous appelons à une manifestation

      Mardi 23 novembre 2010 à 14 h 30

    Face au Centre Administratif d’Aulnoye-Aymeries   

C’est toute une région qui est concernée

ENSEMBLE, défendons le Service Public   

Voir aussi :


Sncf – Fret ferroviaire
Luttes – Akers Berlaimont – Fret Sncf

Luttes – Akers – Sncf

Luttes – Sncf – Fret

 

Publié dans Luttes, RETRAITES, SERVICES PUBLICS, Transports - SNCF | Pas de Commentaire »

Karachigate : La guerre Villepin-Sarkozy reprend

Posté par communistefeigniesunblogfr le 20 novembre 2010

Accueil 20 novembre 2010

Karachigate : Villepin s’attaque à l’Élysée

 

Dominique de Villepin a renforcé vendredi les soupçons judiciaires de corruption pesant sur la campagne présidentielle d’Edouard Balladur en 1995, suscitant une vive réaction de l’Élysée.

Ce dossier pourrait être lié à l’attentat-suicide qui tua en 2002 à Karachi (Pakistan) 15 personnes dont 11 Français qui travaillaient à la construction de sous-marins vendus par la France en 1994.

Dominique de Villepin, secrétaire général de l’Élysée en 1995, a donné du crédit sur TF1 à la piste de la corruption et annoncé qu’il avait demandé à être entendu par le juge d’instruction Renaud Van Ruymbeke.

Pour la première fois, l’Élysée a réagi dans un long communiqué qui dénonce des « insinuations » et qualifie de « rumeur malveillante » la piste mettant en cause Edouard Balladur, dont Nicolas Sarkozy fut un des principaux soutiens.

Dominique de Villepin, qui fut Premier ministre de 2005 à 2007 et qui est aujourd’hui un rival politique de Nicolas Sarkozy, a confirmé que Jacques Chirac avait demandé en 1995 de mettre fin aux « contrats qui pouvaient donner lieu à rétro-commissions ».

Cela a été fait concernant les sous-marins du Pakistan car, a dit Dominique de Villepin, une enquête avait suscité de forts soupçons sur un retour frauduleux en France d’une partie des quelque 84 millions d’euros de commissions légales convenues.

« Il y avait des commissions qui revenaient vers la France vers des personnalités politiques ou non politiques qui, elles, étaient totalement illégales », a dit Dominique de Villepin.

Il n’a pas cité de noms. L’argent, selon une piste suivie par la justice, pourrait avoir servi à la campagne présidentielle d’Edouard Balladur en 1995, dont Nicolas Sarkozy était le porte-parole.

Un rapport de police luxembourgeois versé au dossier judiciaire montre que des structures ont été constituées au Luxembourg au moment du contrat pakistanais, avec l’aval de Nicolas Sarkozy en qualité de ministre du Budget et celui d’Edouard Balladur, Premier ministre.

Il s’agissait de payer les commissions au Pakistan, mais aussi, pensent les enquêteurs, d’organiser le retour illégal d’une partie des fonds en France.

[Lire la suite sur : humanite.fr/]

Publié dans POLITIQUE, Politique nationale | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy