FEIGNIES ENSEMBLE N°32

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 novembre 2010

 

FEIGNIES ENSEMBLE                                                     PCF

FEIGNIES POUR TOUS                                                                                novembre 2010 – N°32

http://communistefeigniesunblogfr.unblog.fr/

 

Réforme des retraites : Le combat continue !

 « Je lutte des classes »

 

Vers un rassemblement populaire de transformation sociale

 

Depuis des mois, N. Sarkozy et son clan UMP bloquent toute véritable négociation sur les retraites. Ils bloquent les débats avec les parlementaires de gauche. Ils répondent par l’insulte, le mépris et les violences policières contre les jeunes, les salariés et tous ceux qui expriment leur rejet de cette réforme injuste voulue par le Medef.

En octobre, des millions de citoyens ont répondu à ce blocage par de puissantes manifestations populaires. Fait exceptionnel dans l’histoire sociale de notre pays, les 7 manifestations ont rassemblé à chaque fois entre 2 et 3 millions de manifestants, bien déterminés à poursuivre la lutte. Fait également sans précédent les nombreux messages de soutien d’organisations syndicales d’Europe, d’Afrique, d’Asie. Les travailleurs des autres pays ont compris qu’en descendant dans les rues pour défendre leurs droits à la retraite face aux mesures régressives préparées par le gouvernement de Nicolas Sarkozy, les Français luttaient également pour tous leurs droits sociaux. 

 

Les 10 enseignements de ce premier grand conflit social du XXIe siècle

 

1.     Le gouvernement a perdu la bataille des idées

La retraite à 62 ans et à 67 ans pour le taux plein ne passe pas. Plus de 70 % des Français ont approuvé le mouvement.

2.     Un sentiment d’injustice insupportable

Alors qu’il avait trouvé des milliards pour sauver les banques, le gouvernement a choisi de faire peser 80 % du financement de sa contre-réforme des retraites sur les salariés.

3.     Des salariés qui parlent de pénibilité, de souffrance au travail

« Envie de se poser avant de crever », slogan brandi dans les manifestations. Rappelons que, pour un ouvrier, l’espérance de vie en bonne santé, c’est de 59 ans.

4.     Les femmes face à une réforme particulièrement régressive

Elles, qui occupent 83 % des emplois à temps partiels et dont la pension moyenne est de 826 euros (950 €, le seuil de pauvreté), devront pousser jusqu’à 67 ans  pour ne pas subir de « décote » !

5.     Une solidarité intergénérationnelle

Les lycéens ont rejoint le mouvement des salariés, révélant ainsi leur forte inquiétude face à l’avenir. Le chômage touche 25 % des jeunes et l’âge du premier emploi stable, c’est autour de 28 ans !

6.     Les salariés du privé sont entrés dans le mouvement

Les salariés des 12 raffineries ont mené la grève. 84 % des ouvriers ont soutenu le mouvement social.

7.     Des frontières public-privé qui s’effacent

Cheminots, raffineurs, fonctionnaires et métallos ont participé aux différentes actions de blocage.

8.     Un mouvement qui s’est organisé pour durer

Face aux blocages du gouvernement, la résistance s’est organisée dans toute la France.

9.     Les 8 organisations syndicales ont travaillé ensemble pour mobiliser, pour résister

10.   La démocratie, c’est écouter les millions de Français qui s’expriment dans la rue, la démocratie, c’est respecter la souveraineté populaire

Les Français veulent garder une véritable retraite par répartition. Ils sont contre l’épargne-retraite qui enrichit les financiers comme Guillaume Sarkozy !

Le Parti communiste, avec ses partenaires du Front de Gauche, a pris toute sa part à la mobilisation sur les retraites. Il l’a fait en déposant une proposition de loi alternative au projet Sarkozy-Woerth qui défend la retraite à 60 ans à taux plein. Ses député(e)s et ses sénateurs et sénatrices ont mené la bataille dans leur assemblée respective et ses militants étaient nombreux dans toutes les manifestations.

Cette détermination, face au projet du gouvernement, le Parti communiste veut la mettre aussi dans la construction d’un programme populaire et partagé qui puisse ouvrir la voie à une ère nouvelle démocratique, politique et sociale.

Avec ses partenaires du Front de Gauche, avec des milliers d’acteurs d’actrices du mouvement social, le Parti communiste veut construire, dès maintenant, une véritable alternative politique rompant avec les logiques libérales que nous imposent la droite, le Medef, la Commission européenne ou encore les banquiers du FMI, dirigé par Dominique Strauss-Kahn, ancien secrétaire national du Parti socialiste.

 

Les 50-65 ans sacrifiés pour l’emploi

 

« On voit d’entrée de jeu que le gouvernement tient un double discours : d’un côté, il y a un problème d’emploi des seniors, de l’autre, on crée les conditions pour les sortir de l’emploi » (Maurad Rahi, secrétaire confédéral de la CGT, chargé de l’emploi et du chômage)

16, 7 %, c’est le bond du nombre de personnes de plus de 50 ans inscrites au chômage entre août 2009 et août 2010.

  • Dans le Nord-Pas-de-Calais, le chômage des plus de 50 ans a augmenté de 15 %.
  • En Côte-d’Or, le chômage des seniors a augmenté de 22, 5 % de janvier 2009 à mars 2010.
  • En Franche-Comté, un licenciement sur deux touche un senior…

La réforme des retraites ne fera qu’aggraver cette situation.  

 

Conseil municipal : samedi 18 décembre dès 9 h

 

Ces problèmes vous concernent. Venez en débattre avec nous le dernier vendredi de chaque mois, de 17 h 30 à 19 h à la salle polyvalente, Place de l’église.

 

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy