• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 11 novembre 2010

11 novembre : « A la mémoire des vaincus du capitalisme »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 novembre 2010

Source : 11 novembre : 10 novembre 2010

URL de cet article : http://www.legrandsoir.info/Le-11-novembre-a-la-memoire-des-vaincus-du-capitalisme.html

La boucherie inutile du chemin des Dames amena la contestation dans les deux camps.

Le 11 novembre, à la mémoire des vaincus du capitalisme.

 

arton11934-cab39 dans HISTOIRE

Michel MENGNEAU

Le Ragondin Furieux

 

« Le commun idéal qui exalte et unit les prolétaires de tous les pays les rend plus réfractaires tous les jours à l’ivresse guerrière, aux haines et aux rivalités de nations et de races. Oui, comme l’histoire a donné le dernier mot à la République si souvent bafouée et piétinée, elle donnera le dernier mot à la paix, si souvent raillée par les hommes et les choses, si souvent piétinée par la fureur des événements et des passions. » – Jean Jaurès, extrait du discours à la jeunesse, le 30 juillet 1903 à Albi devant les élèves du Lycée de cette ville où ce grand pacifiste y fit lui aussi ses études.

 

C’était une vision éclatante et perspicace sur nos sociétés, et, par une bassesse honteuse des dominants, ce visionnaire sera assassiné le 31 juillet 1914 trois jours avant le début de la grande hécatombe de 14/18. Etrange destin que celui de cet homme hors du commun qui ne verra pas ce qu’il avait si souvent dénoncé, la guerre et ses horreurs.

Seulement voilà, 107ans après le discours à la jeunesse on est encore à honorer les morts de cette abomination. Que l’on ne s’y trompe pas, s’il n’est pas dans mes idées de contester que l’on rende hommage à ceux qui on laissé leur vie sur les champs de bataille, par contre il semblerait logique que l’on ne se trompât pas de discours…

Certes, on ne peut qu’avoir du respect pour ceux qui on laissé leurs vies, la moitié du visage, un membre, leurs jeunesses pour défendre des causes qui souvent n’étaient pas les leurs, et d’entendre dire que le pays les remercie pour les sacrifices qu’ils ont fait. Non, cela est à peine concevable dans un monde où de temps en temps il serait bien de rétablir certaines vérités et de dire que cette guerre, dont ceux qui en sont sortis vivant diront : « plus jamais ça ! », fut avant tout au service du capitalisme se servant d’un nationalisme exacerbé. Oui, les marchands de canons, les maitres de forge eurent la part belle dans cette tuerie, puisque se sont en fait ces seuls bénéficiaires qu’indirectement on remercie en honorant ceux qui se sont fait tuer pour faire tourner à fond l’industrie du capital.

Les révoltés de mai 1917 ne s’y sont pas trompés en concevant les paroles de « La chanson de Craonne » :

-C’est malheureux d’voir sur les grands boulevards

Tous ces gros qui font la foire

Si pour eux la vie est rose

Pour nous c’est pas la même chose

Au lieu d’se cacher tous ces embusqués

F’raient mieux d’monter aux tranchées

Pour défendre leurs biens, car nous n’avons rien

Nous autres les pauv’ purotins.

[Lire la suite sur : legrandsoir.info/]

 

Vidéo : Marc Ogeret – La chanson de Craonne
http://www.dailymotion.com/video/x5y3lf

Par antidogme

http://www.dailymotion.com/video/x5y3lf_marc-ogeret-la-chanson-de-craonne_music

 

Film : Les Sentiers de la gloire de Stanley Kubrick, sorti en 1957 d’après le livre d’Humphrey Cobb paru en 1935, ne sera visible en France qu’à partir de 1975.

Le film, considéré comme une oeuvre antimilitariste de référence, démontre l’aberration de la guerre et des hommes qui la dirigent. Mais c’est aussi une attaque contre l’aveuglement des généraux de l’armée française pendant la Grande Guerre. Stanley Kubrick  s’est en effet inspiré de faits réels : refus d’obéissance, mutineries (1917) et « fusillés pour l’exemple ».  (2400 soldats ont été condamnés à mort et 600 fusillés pour l’exemple ; les autres étant condamnés aux travaux forcés)

Les Sentiers de la gloire 3/6

http://www.dailymotion.com/video/x6n3vc

http://www.dailymotion.com/video/x6n3vc_les-sentiers-de-la-gloire-3-6_shortfilms

 

Les Sentiers de la gloire 4/6

http://www.dailymotion.com/video/x6n5cd

http://www.dailymotion.com/video/x6n5cd_les-sentiers-de-la-gloire-4-6_shortfilms

 

Pour voir les autres extraits, cliquez sur les liens ci-dessous

http://www.dailymotion.com/video/x6n2h7_les-sentiers-de-la-gloire-2-6_shortfilms

http://www.dailymotion.com/video/x6n6d5_les-sentiers-de-la-gloire-5-6_shortfilms

 

Publié dans Cinema, HISTOIRE, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

FEIGNIES ENSEMBLE N°32

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 novembre 2010

 

FEIGNIES ENSEMBLE                                                     PCF

FEIGNIES POUR TOUS                                                                                novembre 2010 – N°32

http://communistefeigniesunblogfr.unblog.fr/

 

Réforme des retraites : Le combat continue !

 « Je lutte des classes »

 

Vers un rassemblement populaire de transformation sociale

 

Depuis des mois, N. Sarkozy et son clan UMP bloquent toute véritable négociation sur les retraites. Ils bloquent les débats avec les parlementaires de gauche. Ils répondent par l’insulte, le mépris et les violences policières contre les jeunes, les salariés et tous ceux qui expriment leur rejet de cette réforme injuste voulue par le Medef.

En octobre, des millions de citoyens ont répondu à ce blocage par de puissantes manifestations populaires. Fait exceptionnel dans l’histoire sociale de notre pays, les 7 manifestations ont rassemblé à chaque fois entre 2 et 3 millions de manifestants, bien déterminés à poursuivre la lutte. Fait également sans précédent les nombreux messages de soutien d’organisations syndicales d’Europe, d’Afrique, d’Asie. Les travailleurs des autres pays ont compris qu’en descendant dans les rues pour défendre leurs droits à la retraite face aux mesures régressives préparées par le gouvernement de Nicolas Sarkozy, les Français luttaient également pour tous leurs droits sociaux. 

 

Les 10 enseignements de ce premier grand conflit social du XXIe siècle

 

1.     Le gouvernement a perdu la bataille des idées

La retraite à 62 ans et à 67 ans pour le taux plein ne passe pas. Plus de 70 % des Français ont approuvé le mouvement.

2.     Un sentiment d’injustice insupportable

Alors qu’il avait trouvé des milliards pour sauver les banques, le gouvernement a choisi de faire peser 80 % du financement de sa contre-réforme des retraites sur les salariés.

3.     Des salariés qui parlent de pénibilité, de souffrance au travail

« Envie de se poser avant de crever », slogan brandi dans les manifestations. Rappelons que, pour un ouvrier, l’espérance de vie en bonne santé, c’est de 59 ans.

4.     Les femmes face à une réforme particulièrement régressive

Elles, qui occupent 83 % des emplois à temps partiels et dont la pension moyenne est de 826 euros (950 €, le seuil de pauvreté), devront pousser jusqu’à 67 ans  pour ne pas subir de « décote » !

5.     Une solidarité intergénérationnelle

Les lycéens ont rejoint le mouvement des salariés, révélant ainsi leur forte inquiétude face à l’avenir. Le chômage touche 25 % des jeunes et l’âge du premier emploi stable, c’est autour de 28 ans !

6.     Les salariés du privé sont entrés dans le mouvement

Les salariés des 12 raffineries ont mené la grève. 84 % des ouvriers ont soutenu le mouvement social.

7.     Des frontières public-privé qui s’effacent

Cheminots, raffineurs, fonctionnaires et métallos ont participé aux différentes actions de blocage.

8.     Un mouvement qui s’est organisé pour durer

Face aux blocages du gouvernement, la résistance s’est organisée dans toute la France.

9.     Les 8 organisations syndicales ont travaillé ensemble pour mobiliser, pour résister

10.   La démocratie, c’est écouter les millions de Français qui s’expriment dans la rue, la démocratie, c’est respecter la souveraineté populaire

Les Français veulent garder une véritable retraite par répartition. Ils sont contre l’épargne-retraite qui enrichit les financiers comme Guillaume Sarkozy !

Le Parti communiste, avec ses partenaires du Front de Gauche, a pris toute sa part à la mobilisation sur les retraites. Il l’a fait en déposant une proposition de loi alternative au projet Sarkozy-Woerth qui défend la retraite à 60 ans à taux plein. Ses député(e)s et ses sénateurs et sénatrices ont mené la bataille dans leur assemblée respective et ses militants étaient nombreux dans toutes les manifestations.

Cette détermination, face au projet du gouvernement, le Parti communiste veut la mettre aussi dans la construction d’un programme populaire et partagé qui puisse ouvrir la voie à une ère nouvelle démocratique, politique et sociale.

Avec ses partenaires du Front de Gauche, avec des milliers d’acteurs d’actrices du mouvement social, le Parti communiste veut construire, dès maintenant, une véritable alternative politique rompant avec les logiques libérales que nous imposent la droite, le Medef, la Commission européenne ou encore les banquiers du FMI, dirigé par Dominique Strauss-Kahn, ancien secrétaire national du Parti socialiste.

 

Les 50-65 ans sacrifiés pour l’emploi

 

« On voit d’entrée de jeu que le gouvernement tient un double discours : d’un côté, il y a un problème d’emploi des seniors, de l’autre, on crée les conditions pour les sortir de l’emploi » (Maurad Rahi, secrétaire confédéral de la CGT, chargé de l’emploi et du chômage)

16, 7 %, c’est le bond du nombre de personnes de plus de 50 ans inscrites au chômage entre août 2009 et août 2010.

  • Dans le Nord-Pas-de-Calais, le chômage des plus de 50 ans a augmenté de 15 %.
  • En Côte-d’Or, le chômage des seniors a augmenté de 22, 5 % de janvier 2009 à mars 2010.
  • En Franche-Comté, un licenciement sur deux touche un senior…

La réforme des retraites ne fera qu’aggraver cette situation.  

 

Conseil municipal : samedi 18 décembre dès 9 h

 

Ces problèmes vous concernent. Venez en débattre avec nous le dernier vendredi de chaque mois, de 17 h 30 à 19 h à la salle polyvalente, Place de l’église.

 

Publié dans PCF-Front de Gauche Feignies | Pas de Commentaire »

11 novembre 1940. Chronologie

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 novembre 2010

11 novembre 1940. Chronologie  dans HISTOIRE humanite le 10 Novembre 2010

31 juillet 1940. Premiers lancers de tracts et d’œufs au Quartier latin. Papillons placés dans les livres des bibliothèques dénonçant l’occupation allemande, la mainmise de Vichy sur l’université et son « dessein d’asservissement intellectuel de la France ».

3 octobre. Promulgation par Vichy de la loi sur le statut des juifs. Émotion suite à la destitution des enseignants juifs de l’éducation nationale.

30 octobre. Arrestation par l’occupant du professeur Paul Langevin, physicien mondialement connu, figure du combat antifasciste et du Front populaire.

8 novembre. Triple appel à riposter : par l’Union des étudiants et lycéens communistes (UECLF, clandestine, dirigée par Francis Cohen, Suzanne Djian et François de Lescure) : « Vendredi 8 novembre, à 16 heures au Collège de France, là où le professeur Langevin aurait dû faire son cours… N’offrez pas de prétexte à la répression. »

Appel lancé conjointement par François de Lescure, président de l’Unef légale, et Roger Marais, responsable de la corporation lettres, pour le 8, et au-delà pour le 11 novembre.

Premier tract de l’université libre, créée par le gendre de Langevin, Jacques Solomon, avec Georges Politzer et Jacques Decourdemanche, édité à cette occasion.

Quartier latin en état de siège. Au Collège de France, prise de parole de Joliot-Curie. Lancer de tracts, manifestation de moins de 100 jeunes sur le boulevard Saint-Michel aux cris de « Libérez Langevin ! », puis « À bas Pétain ! ». Dispersion au coin de la rue Soufflot.

11 novembre. Manifestation préparée par divers groupes patriotes (voir ci-dessus), dont le Centre d’entraide aux étudiants démobilisés de Claude Bellanger, dans les lycées et facultés.

Toute la journée, les Parisiens fleurissent la statue de Clemenceau. La préfecture comptera 750 bouquets, et 5 600 personnes place de l’Étoile. Certains jeunes sont munis de deux cannes à pêche : « deux gaulles » ! Nombreuses cocardes tricolores. Parmi le millier d’interpellés : 917 hommes et 122 femmes, 545 lycéens et collégiens, 299 étudiants, 57 écoliers, 138 salariés (surtout des enseignants).

Dans l’après-midi, les cortèges de jeunes à l’Étoile sont dispersés par la police française, puis par l’intervention de soldats allemands.

Après la manifestation, l’université de Paris est fermée jusqu’aux congés de fin d’année. Le recteur, Gustave Roussy, est limogé et remplacé par Jérôme Carcopino.

Arrestation de jeunes responsables communistes : Jean Rozynoer, Claude Lalet, Bernard Kirschen, Othman Ben Alya, Maurice Delon, etc.

 

 Source principale : les Jeunes 
et la Résistance, sous la direction 
de  Laurence Thibault. 
AERI/La Documentation française.


Articles associés :

« Le gouvernement de traîtres… »  : « Le gouvernement de traîtres et de corrompus installé à Vichy n’est pas le gouvernement de la France. (…) L’université française ne sera pas fasciste ! »

11 novembre 1940 : un défi au nazisme : le témoignage de Bernard Langevin

 

Publié dans HISTOIRE, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Réforme des collectivités territoriales : Les élus locaux doivent maintenir la pression

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 novembre 2010

Sénateurs du groupe CRC-SPG

Réforme des collectivités territoriales : Les élus locaux doivent maintenir la pression dans Democratie 994346b44663fa0256b6e957ce562bf3

Le vote acquis de justesse au Sénat

ne doit pas mettre un terme

à la contestation des élus locaux

 

Par Michelle Demessine / Sénatrice du Nord / 10 novembre 2010

 

Après la réforme des retraites, le Président de la République et sa majorité persistent et signent dans leur volonté de rester sourds à la contestation du peuple ou de ses représentants en adoptant, à l’arraché, au Sénat, par 167 voix contre 163, une réforme territoriale qui connait une forte opposition des élus locaux de toute sensibilité politique.

Ce texte attaque frontalement une conception solidaire et démocratique de la décentralisation et éloigne les citoyens des centres de décisions notamment en privant les collectivités locales de leurs compétences générales alors qu’elles sont le mieux à même de répondre de façon adéquate aux besoins des populations.

Après la suppression de la taxe professionnelle, elle étrangle financièrement encore un peu plus les collectivités locales. Elle porte en elle la privatisation progressive des services publics locaux au prix d’un abandon des populations les moins solvables, des services les moins rentables, des territoires les moins favorisés…

Enfin, l’élection du conseiller territorial au mode de scrutin majoritaire uninominal tue la parité et la fixation d’un seuil de 12,5% pour le maintien au second tour favorise le bipartisme en remettant en cause le pluralisme. Ce passage en force, cette victoire à la Pyrrhus qui ne tient pas compte de l’avis très majoritaire des élus locaux n’augure pas une route facile pour son application future.

Les élus locaux doivent maintenir la pression : tant que ce texte ne sera pas appliqué, et il ne le sera pas pour l’essentiel avant 2014 et 2015, il peut et doit être remis en cause.

 

Publié dans Democratie, POLITIQUE, Senat | Pas de Commentaire »

Pierre Laurent : « ceux qui luttent n’ont pas une mémoire de poisson rouge ! »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 novembre 2010

Site national du PCF10 novembre 2010

 

Loi sur la réforme des retraites promulguée cette nuit

Pierre Laurent salue le courage de Nicolas Sarkozy

 

Pierre Laurent :

C’est à la sauvette que la loi sur la réforme des retraites a été promulguée cette nuit, à 2h du matin, par le Président de la République. Quel courage !

Faut-il que Nicolas Sarkozy ait eu peur de son propre peuple pour procéder de la sorte. Cette façon de faire illustre jusqu’à la caricature une manière de gouverner qui n’a que trop duré et qui bafoue de plus en plus la légitimité des décision adoptées.

L’adoption de la réforme des collectivités territoriales arrachée à une voix de majorité au Sénat, par l’Élysée en tenant la main des sénateurs de droite réticents en est un autre exemple inquiétant. Jusqu’à quand les parlementaires de droite vont-il accepter de servir de moquette sur laquelle le Président s’essuie les pieds ?

Je tiens à prévenir le Président de la République que la fin de la partie n’est pas sifflée. La colère devant l’injustice est toujours là, intacte, et ceux qui luttent n’ont pas une mémoire de poisson rouge ! Ils se retrouveront dans les rues pour montrer leur détermination, le 23 novembre.

Avoir gagné la bataille de l’opinion sur la réforme des retraites, nous donne de l’ambition et des responsabilités. A nous maintenant de préparer des victoires durables. C’est toute l’ambition du Front de Gauche et du PCF : déployer, construire avec tous ceux qui le souhaitent un programme populaire partagé.

Pierre Laurent, Secrétaire national du PCF, Paris, le 10 novembre 2010.

 

Publié dans Luttes, PCF, Politique nationale, RETRAITES | Pas de Commentaire »

Meeting du 8 novembre : Ripostons, proposons !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 novembre 2010

Meeting du 8 novembre : Ripostons, proposons ! dans PCFProgramme populaire partagé

 dans POLITIQUE
http://www.dailymotion.com/video/xfl0iu

Publié dans PCF, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Manifestation étudiante à Londres contre la hausse des frais d’inscription universitaires

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 novembre 2010

Plus de 50 000 personnes, des étudiants venus de tout le pays mais aussi des enseignants, ont participé à cette manifestation pour protester contre la décision du gouvernement conservateur de David Cameron de doubler, voire de tripler, les frais d’inscription dans les universités anglaises.

Actuellement ces frais sont limités à 3290 livres (3777 €). Le projet de David Cameron est de les fixer à 6 000 livres maximum ( plus de 7000 €) voire 9000 (plus de 10500 €) dans « des circonstances exceptionnelles ».

Un cortège impressionnant
Image de prévisualisation YouTube

Par jimmiwiththeash

http://www.youtube.com/watch?v=OtribSkoxdQ&feature=player_embedded

 

Vers 14 h, la manifestation a dégénéré. Selon The Guardian, environ 200 manifestants ont pris d’assaut l’immeuble abritant le siège du Parti conservateur. Le quotidien britannique précise que le NUS, Syndicat national des étudiants, a condamné ces actes de violence survenus à l’issue de cette manifestation pacifique. 

Pour le secrétaire général du Syndicat britannique des Universités et Collèges (UCU), lui aussi à l’initiative du mouvement, les actions d’une minorité ne doivent pas faire oublier le message envoyé aujourd’hui par les manifestants. « La majorité écrasante des personnels et des étudiants participant à la marche est venue envoyer un message clair et pacifique aux politiciens. Les actions d’une minorité sont regrettables. (Source : The Telegraph)

 

http://www.dailymotion.com/video/xfla4f

Par BFMTV

http://www.dailymotion.com/video/xfla4f_londres-une-manifestation-etudiante-degenere_news

 

Pour plus d’infos : [Manif étudiante à Londres sur : juralibertaire.over-blog.com/]

 

Publié dans Enseignement superieur, EUROPE, Grande Bretagne, Luttes | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy