• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 2 novembre 2010

David Harvey : Conférence donnée à l’École d’architecture de Belleville

Posté par communistefeigniesunblogfr le 2 novembre 2010

Source : ARTICLE XImardi 26 octobre 2010, par LémiDavid Harvey : Conférence donnée à l'École d'architecture de Belleville dans ECONOMIE licence

blanc dans IDEES - DEBATS - PHILO

vignette_harvey dans POLITIQUE Jeudi dernier (21/10), le théoricien marxiste David Harvey, chef de file de la « Radical geography », donnait une conférence à l’École d’Architecture de Belleville. Au cœur de son propos, les errements d’un système capitaliste en fin de course, entre recherche effrénée de nouveaux marchés et auto-destruction. Une conférence limpide, qu’il eut été criminel de ne pas retranscrire…

David Harvey :

« Pour que le système change vraiment,

il faut que les travailleurs se fâchent »

Conférence à l’Ecole d’architecture de Belleville / Jeudi 21 octobre

Longtemps boudé par le champ académico-universitaire français [1], l’anglais David Harvey est pourtant le théoricien marxiste le plus traduit au monde (avec Frederic Jameson). Ce n’est que justice : le penseur – pas forcément très simple d’accès, rien à voir avec Mike Davis ou Slavoj Žižek – est un décrypteur acharné du règne du capital. Surtout, ce théoricien de la Radical Geography a dépoussiéré l’héritage marxiste en lui adjoignant une dimension spatiale, posant l’étude des espaces du Capital comme préalable indispensable à une compréhension globale du monde tel qu’il tourne (mal).

Pour cette conférence donnée à l’École d’architecture de Belleville [2], David Harvey s’est éloigné de la géographie pour se concentrer sur le thème des son dernier livre, encore inédit en français, L’énigme du capital. À partir d’une analyse basique des différentes étapes de la production, se focalisant sur la récente crise généralisée, il pointe les diverses failles du système et les inégalités criantes qu’il engendre. Avec cette interrogation, en toile de fond : puisque ce système est si mauvais, pourquoi ne pas en changer ?

David_Harvey dans SOCIAL

 

[Lire la suite de cet excellent article sur : www.article11.info/

 

 

 

 

 

 Voir également sur ARTICLE XI :

Abonnement Article11 – We need you !!!

Vers le papier ? | 28 octobre 2010 | par Article11 -

Vignette_abonnement Branle-bas de combat. Si les 15 000 exemplaires ne sont pas encore imprimés, s’il nous reste une semaine (environ) pour peaufiner les derniers textes, Article11 papier n’est qu’à quelques encablures de la publication. Du coup, on lance enfin la « campagne » d’abonnement, avec l’espoir que, peut-être, vous nous donnerez un petit coup de pouce en diffusant l’information.

> Lire la suite

 

Publié dans ECONOMIE, IDEES - DEBATS - PHILO, POLITIQUE, SOCIAL | Pas de Commentaire »

« Du bon usage de la télévision »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 2 novembre 2010

Vu sur :

publié par babelouest (dans l’égalité, libre un max) – 2 novembre

URL de l’article : http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=17369

 

Du bon usage de la télévision

 

Auteur : R*B - Source : reçu par courriel

RUM-media02

©R*B

sabre au clair

 

Publié dans Humour | Pas de Commentaire »

Réforme des retraites : La résistance continue

Posté par communistefeigniesunblogfr le 2 novembre 2010

Source : humanite.fr/ : Le fil du jour – 2 novembre 2010

Ivry-sur-Seine, samedi. « Nous pouvons tenir jusqu’à Noël » : une vingtaine d’éboueurs de la ville de Paris opposés à la réforme des retraites bloquaient toujours 
le centre de traitement de déchets d’Ivry-sur-Seine 
(Val-de-Marne), le plus important de France. « Le maire de Paris doit prendre ses responsabilités », a expliqué Régis Vieceli, secrétaire général CGT nettoiement : 
« Il ne peut pas à la fois nous soutenir pendant 
les manifestations et ne pas faire un geste. »

Cognac, samedi. Pour la troisième semaine consécutive, la coordination de Cognac contre la réforme des retraites s’est rassemblée pour un pique-nique militant, place François-Ier. « Répétons-le partout, la loi n’est pas promulguée. Quand bien même, avec l’exemple du CPE, nous savons qu’il est possible de revenir en arrière », expliquait un de leurs tracts.

Le Havre, samedi et dimanche. Les dockers du Havre sont toujours en lutte. Les ouvriers portuaires ont décidé de continuer le mouvement et ont appelé 
à un arrêt de travail de 24 heures samedi par les agents du Grand Port maritime du Havre (GPMH) et à un arrêt de travail de 24 heures le dimanche 31 octobre par les ouvriers dockers.

Lectoure, vendredi. La centrale Intermarché de Lectoure, dans le Gers, a été bloquée par une trentaine de manifestants vendredi soir. En empêchant ainsi les camions d’approvisionner les 136 supermarchés des six départements de la région, les manifestants voulaient « toucher le patronat pour atteindre le gouvernement ».

A lire également :

Infos lutte retraites, 2 novembre sur : dazibaoueb.fr/

Au Havre, la résistance continue en musique sur : bellaciao.org/fr/

 

Publié dans Luttes, RETRAITES, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Jugé pour rébellion contre des expulsions

Posté par communistefeigniesunblogfr le 2 novembre 2010

Source : Laissez-passer – L’actualité des sans-papiers par Marie Barbier, journaliste à l’Humanité

URL de l’article : http://www.laissezpasser.info/post/barthelemy

Jugé pour rébellion contre des expulsions

Cheveux gris impeccablement peignés et costume élégant, André Barthelemy, 73 ans, se tient droit derrière la barre des accusés. « La défense des droits de l’Homme a été une constante dans ma vie, dit-il aux juges. Je ne pouvais pas rester impassible face à cette atteinte à la dignité humaine ». Le président de l’ONG lyonnaise Agir ensemble pour les droits de l’homme comparaissait vendredi devant la cour d’appel de Paris. En février 2009, le tribunal de Bobigny l’avait condamné à 1 500 euros d’amende pour « provocation active à la rébellion » et « entrave volontaire à la circulation d’un aéronef ».

Les faits remontent au 16 avril 2008. Le vol Paris-Brazzaville sur lequel voyage André Barthelemy compte aussi deux expulsés. « Ils étaient entouré de six policiers et criaient « Vous me faites mal ! », se souvient l’accusé. Une trentaine de passagers se sont levés pour protester ». Le commandant de bord refuse de décoller avec les « reconduits ». Quelques passagers sont débarqués, dont André Barthelemy, menotté et gardé à vue pendant dix heures. « Je suis intervenu parce qu’ils étaient maltraités » se justifie-il aujourd’hui, rappelant que les méthodes de coercition utilisés par la police peuvent parfois conduire à la mort de ces expulsés, comme ce fut encore le cas du congolais Jimmy Mubenga, mort étouffé dans un vol Londres-Luanda le 12 octobre dernier.

« Je défends un homme d’honneur, un juste » a lancé Me William Bourdon dans une plaidoirie particulièrement éloquente. « Il existe dans ce pays, des hommes et des femmes qui trouvent légitime de se rebeller contre une loi inique ». L’avocat demande la relaxe au nom de la « résistance citoyenne ». Le parquet a requis une peine d’amende. Rendu du jugement le 3 décembre.

Article publié dans l’Humanité du 2 novembre

Publié dans Justice, Sans Papiers - Immigration, Solidarite | Pas de Commentaire »

Europe : Sacrifices des peuples et autoritarisme au profit du Capital

Posté par communistefeigniesunblogfr le 2 novembre 2010

  Europe : Sacrifices des peuples et autoritarisme au profit du Capital dans Austerite cropped-patrick-le-hyaric-huma3-new2 2 novembre 2010 – par  Patrick Le Hyaric

 

C’est l’Europe des sacrifices

 dans ECONOMIE

 

Tous les pays européens sont aujourd’hui enserrés dans les politiques européennes issues du traité de Maastricht et de Lisbonne.

 

  • Partout, ce sont de durs sacrifices qui sont demandés au monde du travail, des retraités, de la jeunesse.

  • Partout, la sécurité de l’emploi est remplacée par la précarité derrière ce vocable choc de « flexsécurité ».
  • Partout, les petits et moyens agriculteurs affrontent de plus en plus de difficultés et de souffrances.

 

En France, depuis des mois, plus de la moitié des nouveaux emplois sont en contrats précaires. Au Royaume-Uni, ce sont 500 000 emplois publics qui sont menacés ; en Grèce, c’est la cure d’austérité ; au Portugal on abaisse les salaires et on augmente la TVA de 5% ; dans l’est de l’Europe, c’est une alliance entre le Fonds Monétaire International et les institutions européennes qui ajoutent des sacrifices aux sacrifices.

En France, c’est la réduction des budgets publics et des services publics, la déstructuration des collectivités locales, l’augmentation des prélèvements sur les revenus du travail ou des retraites, la casse de la retraite à 60 ans et le projet d’une taxe pour payer la dépendance.

Voilà que dans ce contexte le Conseil européen demande de « serrer encore plus la vis au monde du travail et des retraités », alors que le monde de la finance pavoise. La spéculation et les profits augmentent au détriment de la rémunération du travail. De plus, le Conseil européen veut s’ériger en tribunal contre des États en leur infligeant des sanctions financières, voire leur interdiction de voter au sein de ce même Conseil, s’ils n’appliquent pas ces choix d’austérité et de destruction du travail. C’est l’autoritarisme de plus en plus poussé pour soutenir la violence de la dictature du capital. M. Sarkozy et Mme Merkel ont même demandé de changer le traité de Lisbonne pour le rendre de plus en plus dur afin de faire appliquer les sacrifices au peuple, avec une discipline de fer. Ce n’est sûrement pas l’Europe protectrice qui se construit. C’est l’Europe des sacrifices pour les plus modestes et l’Europe de l’argent pour les puissants.

Dans ce cadre, est envisagée une réduction des crédits affectés à la politique agricole européenne. Ceci augure très mal de la prochaine réforme de la PAC.

Les peuples ne se laissent pas faire ! De tous les pays, comme en France, en Espagne, au Portugal, en Italie, en Roumanie, les citoyens se lèvent et agissent contre les diktats de la finance.

C’est cette solidarité qui permettra de forcer la porte d’une autre Europe sociale et démocratique. Celle-ci passe par le démantèlement de ce qui est appelé « pacte de stabilité », qui n’est qu’un pacte entre les puissances d’argent pour imposer un pacte d’austérité contre les peuples.

A la place il faut inventer un  pacte citoyen  européen de développement  humain, de progrès social et environnemental, avec un nouveau rôle de la Banque centrale européenne, associée à un nouveau système de banque, devenant la propriété des citoyens et géré pour l’intérêt commun.

  • Cela implique une fiscalité qui pénalise le capital spéculatif et favorise le travail, les investissements utiles, la recherche.
  • Cela implique aussi un crédit favorable à l’emploi, à l’agriculture et à de nouveaux services publics.

Le traité de Lisbonne mine les pays européens, fait souffrir les peuples. Le débat pour en sortir et le changer doit reprendre.

 

Publié dans Austerite, ECONOMIE, Emplois, EUROPE, Luttes, SERVICES PUBLICS, SOCIAL, Union europeenne | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy