• Accueil
  • > Droits des femmes
  • > Samedi 6 novembre à Paris : Mobilisation nationale pour la défense du droit à l’avortement

Samedi 6 novembre à Paris : Mobilisation nationale pour la défense du droit à l’avortement

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 octobre 2010

Rendez-vous à 14 h, Place d’Italie à l’initiative de l’A.N.C.I.C., de la C.A.D.A.C., et du Planning Familial

A.N.C.I.C. : Association nationale des centres d’interruption de grossesse et de contraception  http://www.ancic.asso.fr/

C.A.D.A.C. : Collectif national pour les droits des femmes  http://www.collectifdroitsdesfemmes.org/

La manifestation pour la défense du droit à l’avortement et contre le démantèlement de l’hôpital public est soutenue par de nombreuses associations féministes, des syndicats et des partis politiques ; elle fera convergence avec le mouvement social à Bastille.

Plus que jamais, la mobilisation continue !

*************************************************

Source : http://www.osezlefeminisme.fr/

Samedi 6 novembre à Paris : Mobilisation nationale pour la défense du droit à l'avortement dans Droits des femmes pdf img1.pdf
Édito – Numéro 10 – octobre 2010

UN ENFANT SI JE VEUX

 

35 ans après l’adoption de la loi Veil légalisant l’avortement, 9 ans après la loi de 2001 qui a allongé les délais légaux et permis aux mineures d’avorter sans l’accord parental, on pourrait penser que le droit à l’avortement, liberté fondamentale des femmes à disposer de leur corps, est définitivement acquis.

Et pourtant, en 2010, ce droit obtenu de haute lutte par les femmes est encore attaqué. L’accès à l’avortement est de plus en plus difficile : centres d’interruption volontaire de grossesse regroupés ou fermés, délais d’attente pour un premier rendez-vous qui s’allongent, les médecins qui pratiquent des avortements moins nombreux, loi de 2001 non appliquée… Et surtout, aucune volonté politique de remédier à ces difficultés.

Le dossier de ce mois-ci revient donc sur ces remises en cause, ainsi que sur les différentes idées reçues qui pèsent encore sur les femmes, entravant l’exercice libre et serein de ce droit.

Au vu de cette réalité, les association féministes se mobilisent :

  • parce que l’avortement est au cœur de l’émancipation des femmes, de leur droit à choisir d’avoir ou non un enfant,
  • parce que nous refusons que la logique économique prenne le pas sur les droits des femmes,
  • pour défendre le droit à l’avortement « où je veux, quand je veux, comme je veux »,

nous serons dans la rue le 6 novembre prochain à Paris, et espérons vous

y retrouver nombreuses et nombreux.

 

Numéro 10

24/10/2010 

Télécharger

 

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy