• Accueil
  • > ECONOMIE
  • > Molex : 283 personnes à la rue pour financer quelques actionnaires

Molex : 283 personnes à la rue pour financer quelques actionnaires

Posté par communistefeigniesunblogfr le 29 octobre 2010

Alors que Molex vient de cesser de financer le plan social, l’équipementier a annoncé, mercredi, une hausse de 15 % des dividendes versés aux actionnaires après un bénéfice record de 75 millions de dollars, au 3e trimestre 2010. Une véritable provocation pour les salariés de Villemur-sur-Tarn qui s’étaient battus durant 11 mois.

« Ces annonces, alors que le groupe vient de refuser d’honorer le financement du plan social, laissant les représentants du personnel de l’entreprise Molex Villemur-sur-Tarn sans aucune ressource depuis fin août 2010, sont indécentes et scandaleuses.

Elles sont la traduction sans pudeur d’une évolution d’une économie mondiale de plus en plus dominée par l’obsession de la rentabilité du capital à des taux d’usure, au mépris des salariés. » ( Martin Malvy, Président de la région Midi-Pyrénées, source : Toulouse 7.com)

 

Site national du PCF – 28 octobre 2010

Hold-up des actionnaires de Molex : 283 victimes

Molex : 283 personnes à la rue pour financer quelques actionnaires dans ECONOMIE

Molex vient de dénoncer l’approche soi-disant « très agressive » de la France à son encontre. Ce qui est agressif, c’est d’oser afficher sa fierté à faire des bénéfices monstrueux lorsqu’on a mis des centaines de salariés dans la rue.

L’attitude de l’équipementier américain est inadmissible. Il s’agit là d’une véritable délinquance sociale et elle doit être condamnée.Les Français ne sont pas dupes de l’attitude du gouvernement dans ce conflit. Christian Estrosi peut bien verser des larmes de crocodile mais le pouvoir tout entier a accompagné ce hold-up des actionnaires contre l’emploi.

Le PCF a toujours soutenu les Molex et il reste aux côtés des salariés pour que justice leur soit rendue. Plus que jamais des pouvoirs nouveaux doivent être donnés aux salariés et à leurs représentants dans les entreprises pour garantir l’utilité sociale des investissements. Les licenciements boursiers doivent être interdits. Les parlementaires communistes ont déposé en avril 2009 une proposition de loi en ce sens. Cette proposition apportera une réponse immédiate aux urgences exprimées par les salariés.

Parti communiste français, Paris, le 27 octobre 2010.

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy