• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 22 octobre 2010

Revivez les dernières manifestations

Posté par communistefeigniesunblogfr le 22 octobre 2010

12 octobre 2010
PCF Maubeuge 

Servez-vous Sourire

Revivez les dernières manifestations dans Luttes main1.vignette Album: 12 octobre 2010 – Maubeuge
Contre la réforme des retraites
2000 manifestants dont des militants de PCF Sambre-Bavaisis
49 images
Voir l’album

photos joëlle Innocent

Ce même jour, nous étions à Montpellier : 35 000 manifestants

dscn6985.jpgdscn6978.jpgdscn6976.jpgdscn6945.jpgdscn6933.jpg

D’autres photos dans l’album

19 octobre 2010

Lille
http://www.dailymotion.com/video/xfa6zb

 

Paris

http://www.dailymotion.com/video/xfa58e

 

Maubeuge

http://www.dailymotion.com/video/xf9zzx

 

2200 MANIFESTANTS A MAUBEUGE 

Servez-vous !

1.vignette dans RETRAITES Album: 19 OCTOBRE 2010-1
MANIF contre la réforme des retraites.
2200 manifestants… très très impliqués et déterminés.
Forte participation des lycéens (placés en tête de la manif pour leur sécurité)
78 images
Voir l’album
sarko21.vignette dans SOCIAL Album: 19 OCTOBRE 2010-2
MANIF contre la réforme des retraites.
2200 manifestants… très très impliqués et déterminés.
Forte participation des lycéens (placés en tête de la manif pour leur sécurité)
78 images
Voir l’album

photos joëlle Innocent

Ce jour-là, nous étions à Dax : 4 700 manifestants

dscn7060.jpgdscn7058.jpgdscn7057.jpgdscn7050.jpgdscn7044.jpg

 

Publié dans Luttes, RETRAITES, SOCIAL | Pas de Commentaire »

APPEL DU PARTI COMMUNISTE FRANÇAIS du 22 octobre 2010

Posté par communistefeigniesunblogfr le 22 octobre 2010

Site national du PCF

Par : Conseil national
Mis en ligne : 22 octobre

DÉTERMINÉS POUR GAGNER !

APPEL DU PARTI COMMUNISTE FRANÇAIS du 22 octobre 2010 dans PCF

Nous sommes plusieurs millions dans tout le pays à nous mobiliser contre le projet gouvernemental des retraites, plusieurs millions à exiger son abandon et l’ouverture d’un véritable débat sur une réforme alternative garantissant la retraite à 60 ans, à taux plein.

La lutte est massive et populaire : 3 Français sur 4 la soutiennent et condamnent le refus de négocier du gouvernement. 71% des français rejettent ce projet injuste socialement et inefficace économiquement, un vrai recul de société. Le président et son gouvernement méprisent les attentes populaires et traitent la jeunesse en ennemie !

 

De cette société-là, on ne veut pas ! Nous avons tous fait nos comptes ! Le recul de l’âge légal de départ à la retraite, l’allongement de la durée de cotisation, c’est vouloir diminuer le montant de nos pensions et ouvrir la porte à la capitalisation. Cette attaque en prépare d’autres contre la sécurité sociale et les services publics.

Ensemble, nous sommes des millions à rejeter la société ultralibérale, modelée par Sarkozy et sa majorité : une société autoritaire et antisociale, aux ordres du MEDEF et des marchés financiers. Et c’est d’autant plus intolérable que des centaines de milliards d’euros de fonds publics ont été dépensés sans contrepartie, depuis le début de la crise financière, pour sauver les banques et les dividendes. « De vraies retraites et de vrais emplois pour toutes et tous ! » Nous sommes des millions dans la mobilisation à avoir pleinement conscience qu’il faut dès maintenant s’attaquer aux inégalités sociales, de carrière, d’emplois et de salaires, et à la précarité qui fragilisent de plus en plus d’entre nous, femmes et jeunes travailleurs en premier lieu.

Les parlementaires communistes, républicains et citoyens s’opposent avec détermination au projet Sarkozy-Woerth. Ils défendent une autre logique de financement des retraites qui pérennise le système solidaire des retraites par répartition, la retraite à 60 ans à taux plein sans allongement de la durée de cotisation. Ils proposent de mettre à contribution le capital, de développer l’emploi et les salaires : base du financement du système par répartition ; en faisant cotiser les revenus financiers des entreprises et des banques, en modulant le taux de la cotisation sociale patronale, avec une sorte de bonus-malus pour favoriser l’essor de l’emploi, des qualifications et des salaires, en mettant fin aux exonérations de cotisations patronales.

Même si la loi est votée, la mobilisation peut imposer son retrait, comme Jacques Chirac y a été contraint pour le CPE en 2006.

Nous voulons gagner !

Le Parti Communiste Français appelle à amplifier la mobilisation dans l’unité la plus large syndicale et politique, à participer massivement aux journées d’action du 28 octobre, 6 novembre et à apporter la solidarité de luttes et financière aux grévistes et aux entreprises occupées.

Dés la semaine prochaine, il appelle tous les élus de gauche et progressistes du pays à se rendre à l’Élysée et aux Préfectures en province, pour refuser la promulgation d’une loi illégitime, minoritaire, votée en force par des parlements, abaissés par Nicolas Sarkozy à de simples chambres d’enregistrement.

La mobilisation populaire sur les retraites et contre la politique antisociale de l’UMP est en train de tout changer. Deux projets de société s’affrontent :

  • celui d’une protection sociale large à tous les âges de la vie et de services publics étendus contre celui de l’insécurité sociale permanente ;
  • celui de la solidarité, de la coopération et du vivre ensemble contre celui de la mise en concurrence et de l’individualisme ;
  • celui du travail libéré, du temps de vivre, de se cultiver et de s’adonner à des activités sociales choisies contre celui de toutes les aliénations, toutes les exploitations, toutes les dominations.

Le temps est venu de formuler un projet collectif qui puisse ouvrir la voie à une ère nouvelle démocratique, politique et sociale pour notre pays.

[Lire la suite]

Publié dans PCF, POLITIQUE, Politique nationale | Pas de Commentaire »

Un mouvement de contestation qui se durcit

Posté par communistefeigniesunblogfr le 22 octobre 2010

Accueil 22 octobre 2010
Un mouvement de contestation qui se durcit dans Luttes grandpuits

 

Le coordinateur CGT du groupe Total, Charles Foulard, a dénoncé une « entrave au droit de grève », après la réquisition de la raffinerie de Grandpuits (Seine-et-Marne) qui, selon lui, va créer un « électrochoc ».

 

 

 

Un mouvement de contestation qui se durcit

 

Malgré les congés de la Toussaint, la mobilisation ne faiblit bien au contraire avec le blocage de plusieurs raffineries, l’appel de l’Unef à une nouvelle journée d’action mardi prochain pendant qu’au Sénat on vote la réforme dans la précipitation.

18h00. La grève à la raffinerie de Feyzin reconduite « sans date butoir ». La grève lancée le 13 octobre à la raffinerie Total de Feyzin (Rhône), près de Lyon, a été reconduite vendredi « sans date butoir » lors d’une assemblée générale.

17h45. Le plus grand centre de traitement de déchets de France bloqué. L’accès au centre de traitement de déchets d’Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne), le plus important de France, est bloqué depuis jeudi soir par des opposants à la réforme

17h15. Raffinerie de Grandpuits : « évacuation scandaleuse » (PCF), « guerre sociale » (PG). Le PCF a dénoncé vendredi « l’évacuation scandaleuse » et « violente » des salariés de la raffinerie Total de Grandpuits (Seine-et-Marne), le Parti de gauche estimant que Nicolas Sarkozy, en « ami décomplexé du Medef, assume désormais sa guerre sociale« .

Cette « évacuation scandaleuse« , « violente » et « la réquisition de salariés constituent une très grave remise en cause du droit de grève, qui est pourtant un droit constitutionnel« , écrit le PCF dans un communiqué.

« Depuis plusieurs jours, Sarkozy – qui aime à se dire en guerre – a multiplié les déclarations agressives contre les blocages pacifiques mis en oeuvre par les salariés qui sont pourtant largement soutenus dans la population« , poursuit-il, estimant que « le pouvoir est pris dans une fuite en avant répressive dangereuse« .

« Le Front de gauche appelle le gouvernement à revenir à la raison et à ne pas entraîner le pays dans la violence en jouant sur des mécanismes de répression/provocation« , poursuit-il.

17h00. Plusieurs centaines de personnes ont défilé pour la défense des retraites et en soutien à l’hôpital Tenon, en grève depuis 4 semaines.
Parti de l’hôpital Tenon (20e arrondissement), le cortège, dont la banderole de tête était tenue par des salariés de l’hôpital, comprenait des membres de la fédération CGT des cheminots et de la RATP, ainsi que des militants de Solidaires, FO, la FSU et de l’organisation altermondialiste Attac.

16h10. Pour Didier Le Reste, secrétaire général de la CGT-Cheminots,  les départs en vacances vont « se passer pas trop mal »« perturbations limitées », sauf en cas de « provocations » de la part de la SNCF. avec des

15h20. L’Unef appelle les étudiants à une journée d’action mardi. L’UNEF a appelé les jeunes et les étudiants à une journée d’ »actions partout en France » mardi, avec notamment des rassemblements et des sit-in, pour montrer que la mobilisation se poursuit pendant les vacances de la Toussaint, lors d’une conférence de presse vendredi. « Mardi, on appelle les jeunes et les étudiants à multiplier les initiatives de mobilisation lors d’une journée nationale« , a déclaré le président du premier syndicat étudiant, Jean-Baptiste Prévost.

Cette mobilisation, qui intervient avant la journée interprofessionnelle de jeudi, prendra la forme d’ »actions partout en France: rassemblements devant les permanences parlementaires, sièges locaux du Medef, sit-in, actions coup de poing, actions en lien avec l’intersyndicale de salariés localement…« , a-t-il détaillé.

Les vacances de la Toussaint « ne sont pas une parenthèse dans la mobilisation. On va se donner les moyens de la poursuivre« , a-t-il ajouté

15h10. Grand Ouest : dépôts de carburant et grandes surfaces ciblés. Les manifestants du Grand Ouest contre la réforme, qui ciblaient déjà les dépôts de carburant, les dépôts de bus ou encore les ports, ont commencé à s’en prendre aux entrepôts des grandes surfaces comme en Basse-Normandie, où deux étaient bloqués vendredi.

14h30. La grève à la raffinarie Total de Donges reconduite pour une semaine. La grève lancée le 12 octobre à la raffinerie Total de Donges (Loire-Atlantique) a été reconduite en assemblée générale jusqu’au vendredi 29 octobre, a annoncé vendredi la CGT, qui promet aussi des actions symboliques en réponse au déblocage de la raffinerie de Grandpuits (Seine-Maritime).

france-total-greve-20100221 dans POLITIQUE

 

14h00. La commission mixte paritaire (CMP) Assemblée-Sénat se réunira lundi matin (Sénat)

13h15. Des manifestants envahissent le hall de la gare de Bordeaux. Une centaine de manifestants ont envahi le hall de la gare de Bordeaux vendredi à la mi-journée.

13h05. La police repousse des manifestants près de Clermont-Ferrand. La police a repoussé les manifestants qui bloquaient depuis vendredi matin une plate-forme logistique à Cournon d’Auvergne, dans le Puy-de-Dôme, à proximité d’un dépôt de carburant.

12h55. Réquisition à la raffinerie de Grandpuits : « un interdit pur et simple du droit de grève » pour la CGT. Le syndicat s’est indignée de la réquisition des salariés de la raffinerie de Grandpuits par le préfet de Seine-et-Marne, un acte qui constitue, selon elle, « un interdit pur et simple du droit de grève garanti par la Constitution ».

Selon un communiqué de la confédération de Bernard Thibault, « bousculés par la mobilisation massive des salariés contre leur réforme, le président de la République et le gouvernement se murent dans une posture de déni et dérivent vers une politique de répression et de violences policières« .

La CGT « condamne cet acte juridiquement illégal et politiquement insensé » que constitue « la réquisition des 169 salariés en grève à la raffinerie de Grandpuits« .

Elle estime que l’ordonnance de réquisition « détourne le contenu de la loi du 18 mars 2003 sur la sécurité intérieure, fortement encadrée par des décisions du Conseil constitutionnel et du Conseil d’Etat« .

En effet, affirme-t-elle, « l’arrêt de la production dans cette raffinerie ne porte en aucun cas atteinte à la sécurité ni à la santé publique« . « Il s’agit d’un interdit pur et simple du droit de grève garanti par la Constitution, en l’occurrence exercé au sein d’une entreprise privée dans un cadre démocratique et pacifique« , ajoute la CGT.

« La Confédération se joint à l’action juridique demandant l’invalidation de cette réquisition« , précise le communiqué.

Haussant nettement le ton, la CGT accuse le gouvernement « d’opérer un amalgame intolérable entre les manifestations et quelques actes de violence intervenus dans certaines villes« .

« Des militants sont poursuivis, arrêtés, placés en garde à vue, simplement pour avoir collé des affiches comme à Roanne! Les CRS chargent des queues de manifestations, sans aucune raison, comme à Lorient« , affirme-t-elle.

« La CGT appelle les salariés, les grévistes, à la vigilance du fait de la présence de provocateurs dans les initiatives syndicales« , déclare encore le communiqué.

12h40. La gare de La Rochelle bloquée par des manifestants. Environ 300 manifestants, au plus fort de l’action, bloquaient vendredi à la mi-journée la gare de La Rochelle, provoquant des perturbations sur le trafic ferroviaire

12h30. Débloge en force de la zone industrielle d’Amiens.

Le reportage de notre correspondant.

 

Lire la suite… »

Publié dans Luttes, POLITIQUE, RETRAITES, SOCIAL, Syndicats | Pas de Commentaire »

Retraites / Sénat : L’inacceptable dérive autoritaire du pouvoir

Posté par communistefeigniesunblogfr le 22 octobre 2010

Sénateurs du groupe CRC-SPG

22 octobre 2010
http://www.dailymotion.com/video/xfbov1

 

Site national du PCF – 21 octobre 2010

Pierre Laurent

Coup de force au Sénat : La légitimité de Sarkozy entachée

 

Retraites / Sénat : L'inacceptable dérive autoritaire du pouvoir dans Democratie

Face à l’impopularité de sa réforme, le gouvernement vient de choisir le passage en force au Sénat. En demandant le recours au vote unique, il met brutalement fin au débat parlementaire. Minoritaire dans le pays, battue dans toutes les enquêtes d’opinions, la droite espère ainsi mettre l’éteignoir sur le grand débat citoyen qui a lieu dans le pays.

Cette ultime provocation n’arrêtera pas la volonté populaire et ne peut qu’amplifier la mobilisation.

La légitimité du Président Sarkozy et de son gouvernement est durablement entachée. Le peuple n’a pas donné carte blanche à un homme pour qu’il s’arroge les pleins pouvoirs. Le gouvernement doit retirer son projet et ouvrir immédiatement la discussion avec les organisations syndicales sur de nouvelles bases.

Pierre Laurent, Secrétaire national du PCF – Paris, le 21 octobre 2010.

 

Publié dans Democratie, POLITIQUE, RETRAITES, Senat | Pas de Commentaire »

Raffinerie de Grandpuits : « Un acte juridiquement illégal et politiquement insensé »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 22 octobre 2010

Site national du PCF – 22 octobre 2010

Raffinerie de Grandpuits

Une évacuation scandaleuse

 

Raffinerie de Grandpuits :

Vendredi 22 octobre, le Préfet de Seine et Marne a procédé à l’évacuation brutale des salariés de la raffinerie Total de Grandpuits en déployant plus de 200 gardes mobiles. Trois salariés ont été blessés au cours de l’évacuation. Le préfet a réquisitionné plusieurs salariés afin de permettre l’évacuation du stock de carburants.

Cette évacuation violente et la réquisition de salariés constituent une très grave remise en cause du droit de grève, qui est pourtant un droit constitutionnel. Depuis plusieurs jours, Sarkozy – qui aime à se dire « en guerre »- a multiplié les déclarations agressives contre les blocages pacifiques mis en œuvre par les salariés qui sont pourtant largement soutenus dans la population.

Le pouvoir est pris dans une fuite en avant répressive dangereuse car il se retrouve isolé face à la force et la détermination de la mobilisation. Au sein même du patronat, des tensions se font jour du fait de l’intransigeance du gouvernement. La réponse doit être de renforcer et d’enraciner encore la mobilisation le plus largement possible. Les prochaines journées de mobilisation décidées par l’intersyndicale le 28 octobre et le 6 novembre sont décisives. Et la criminalisation des manifestants et des grévistes doit s’arrêter.

Le Front de Gauche appelle le gouvernement à revenir à la raison et à ne pas entraîner le pays dans la violence en jouant sur des mécanismes de répression/provocation. En voulant imiter Margaret Thatcher face aux mineurs britanniques, Nicolas Sarkozy sera le seul comptable des troubles que cela peut occasionner et de la paralysie du pays. En totale solidarité et soutien au mouvement syndical, le Front de Gauche est plus que jamais déterminé à mettre toutes ses forces pour obtenir le retrait de la réforme des retraites.

Parti communiste français (Front de Gauche) – Paris, le 22 octobre 2010.

 

Publié dans Democratie, Luttes, POLITIQUE, Politique nationale, RETRAITES, Syndicats | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy