• Accueil
  • > RETRAITES
  • > Retraites / Sénat : « Coup de pub » du gouvernement pour tenter de « dégonfler » la mobilisation

Retraites / Sénat : « Coup de pub » du gouvernement pour tenter de « dégonfler » la mobilisation

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 octobre 2010

Site national du PCF - 7 octobre 2010

Amendements retraites :

le gouvernement amuse la galerie et multiplie les subterfuges

 

Retraites / Sénat :

Le gouvernement a annoncé ce matin au Sénat deux amendements en faveur de certains parents ayant eu des carrières interrompues ou dont les enfants sont handicapés. Mais que va devenir l’écrasante majorité des mères qui ne sont pas concernées par cette annonce ?

Voila plusieurs mois que le gouvernement amuse la galerie à coups d’annonces dont on ne voit jamais la couleur.

Sur la défensive, il multiplie les subterfuges et artifices de communications. Il ne semble pas se rendre compte de la colère qui est en train de monter dans le pays et qui fait qu’aujourd’hui sept Français sur dix refusent la réforme des retraites parce que profondément injuste. Chacun sait que le débat porte pour l’essentiel sur l’âge du départ en retraite : 60 ans et à taux plein. C’est sur celui-ci et seulement celui-ci que ce pouvoir impopulaire doit reculer.

 

Parti communiste français – Paris, le 7 septembre 2010.

Sénat :

Guy Fischer : « Vous venez monsieur le ministre de faire la démonstration du mépris scandaleux avec lequel vous considérez le Parlement. Nous ne pouvons accepter de débattre en découvrant en début de séance les amendements du gouvernement. Sur le fond, ces annonces ne changent rien à l’injustice de votre réforme. La majorité voudrait désamorcer le mouvement de fond qui est en train de monter du pays. Mais vous n’avez pas parlé du recul de l’âge de départ à la retraite. Là est le problème. Il faut la retraite pour tous à 60 ans. Ne sous-estimez pas les appels à des grèves reconductibles. Vous verrez la France se lever ! La France va résister ! »

Difficile en effet de considérer comme un progrès des dispositions destinées à rendre légèrement moins régressive une réforme qui l’est totalement.

« Cette mesurette touche 130 000 mères, souligne Annie David. Et toutes les autres, toutes celles qui sont pénalisées, qui subissent des discriminations, qu’en faites-vous ? Ne croyez pas qu’avec ces amendements vous allez nous amadouer ! Vous présentez en outre le financement de cette mesure de façon truquée. »  (Source : groupe-crc.org/)

 

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy