• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 5 octobre 2010

La gauche en débats : entretien avec Pierre Laurent, secrétaire national du PCF

Posté par communistefeigniesunblogfr le 5 octobre 2010

La gauche en débats : entretien avec Pierre Laurent, secrétaire national du PCF dans PCF 5 octobre 2010 – Entretien réalisé par Sébastien Crépel

Rencontre « La gauche en débats »

Pierre Laurent :

« L’intervention populaire peut faire bouger les choses »

 dans POLITIQUE

 

Pour le secrétaire national du Parti communiste français, le projet partagé 
du Front de gauche doit être le fruit d’un débat public et transparent afin d’énoncer ce que 
la gauche devrait faire pour réussir à changer vraiment la vie 
en 2012.

La gauche en débats : L’Humanité a entamé la publication d’une série d’entretiens avec les leaders de gauche. Aujourd’hui, le secrétaire national du PCF.

Pensez-vous qu’il est encore possible de faire reculer 
le pouvoir sur la réforme 
des retraites ?

Pierre Laurent. Le gouvernement a perdu la bataille des idées. La journée du 2 octobre a montré que l’élargissement du nombre de personnes dans l’action se poursuit. C’est la clé de la victoire, qui sera possible si la majorité d’idées qui unit le pays contre cette réforme se transforme en majorité dans l’action. Les jours à venir, la grève du 12 octobre et ses suites seront décisifs.

La nouveauté à gauche est que, désormais, toutes ses composantes 
se rencontrent et parlent 
de rassemblement. Est-ce un signe positif pour l’alternative en 2012 ?

Pierre Laurent. Ça bouge à gauche parce que ça pousse dans tout le pays. Mais ces manifestations d’unité, essentielles pour battre Sarkozy, ne résolvent pas à elles seules tous les défis posés à la gauche. Pour crédibiliser une alternative, il faut que la gauche ait du courage face aux marchés financiers et s’accorde sur les objectifs politiques à réaliser. Or le débat demeure, comme on le voit sur les retraites. La lumière ne jaillira pas du face-à-face entre formations. Seule l’intervention populaire peut faire bouger les choses. C’est le sens du Front de gauche. De même que leur entrée dans l’action contre la réforme des retraites change la donne, l’irruption des citoyens sur le terrain politique peut déplacer les lignes à gauche.

[Lire la suite sur : humanite.fr/]

Mercredi : Jean-Luc Mélenchon

Publié dans PCF, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Au Sénat, le bras de fer continue !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 5 octobre 2010

Sénateurs du groupe CRC-SPG

 

Chronique d’une bataille parlementaire (1)

 

Réforme des retraites, le bras de fer continue

Par le groupe CRC-SPG – 5 octobre 2010

A partir du 5 octobre et pour deux semaines, peut-être trois, le Sénat examine à son tour la réforme des retraites. Cette discussion, parole de sénateurs communistes et du Parti de Gauche, n’aura rien de feutré ! Retrouvez ici un résumé quotidien des interventions et des actions venant de parlementaires mobilisés contre une réforme « totalement injuste » et qui se veulent à l’unisson de la protestation populaire.

Ambiance de ruche, ce matin dans les locaux du groupe CRC-SPG au Sénat. Assis autour d’une grande table, des collaborateurs actualisent et classent le « dossier de séance », un pavé qui rassemble les interventions et les 600 amendements déposés par le groupe. Au mur, de grands tableaux détaillent article par article, le déroulement de la discussion à venir. Dans des cases, on inscrit les initiales du sénateur qui sera appelé à prendre la parole à tel ou tel moment.

12HOO. Pierre Laurent arrive au Palais du Luxembourg. Devant les élus du groupe CRC-SPG, le secrétaire national du PCF souligne que le pays et les salariés regardent aujourd’hui vers le Sénat. « Nous vivons un moment politique et social très particulier. Le gouvernement a perdu la bataille d’idée, ce qui n’était pas le cas au printemps. Aujourd’hui, personne ne peut dire ce qui va se passer. Dans ce contexte, la résistance parlementaire à ce projet et toute nouvelle démonstration que des alternatives sont possibles sont autant de signes d’encouragement pour le mouvement populaire. C’est pour cela que votre rôle est si important. »

12h30. Le responsable du PCF entouré des élus du groupe, écharpes tricolores en bandoulière, rejoint la manifestation organisée par l’intersyndicale devant les portes d’entrée du Sénat. Martine Aubry, Jean-Luc Mélenchon et plusieurs sénateurs socialistes sont aussi là. Une pluie de drapeaux syndicaux les accueillent. Slogans entendus : Grève générale ! Tous ensemble, tous ensemble…

[...]

Alors que le Sénat entame aujourd’hui l’examen de la réforme, plus aucun politologue averti ne se risque au petit jeu des pronostics. Et pour cause : nul ne sait à l’heure actuelle si le pouvoir finira pas obtenir gain de cause oùus’il sera contraint de faire machine arrière. L’importance de la mobilisation, sa persistance, le soutien grandissant de la population, le contraignent à un bras de fer qu’il pensait éviter.

[...]

« Pour nous, considèrent les élus du groupe CRC-SPG, la question des retraites des femmes est d’abord et avant tout la question du travail précaire, de la massification du chômage et des inégalités salariales. Les femmes, comme l’ensemble des salariés, n’ont pas à payer, une fois l’âge de la retraite atteint, les effets d’une politique qui tire toujours les salaires vers le bas tout en accroissant les dividendes perçus par les actionnaires ».

Ces ajustements de dernières minutes sont « des propositions de diversion » résume Guy Fischer, sénateur communiste du Rhône. Les élus du groupe CRC-SPG « entrent en résistance dès l’ouverture des débats contre un projet qui constitue le recul social le plus important de l’après-guerre », prévient-il. « Nous serons omniprésents ». Ce qu’on imagine sans mal : avec près de 600 amendements déposés, les sénateurs communistes et du Parti du gauche ont déposé à eux seuls la moitié de tous les amendements qui seront discutés. Au cours des débats, ils ont l’intention de « proposer une vraie alternative pour une réforme en faveur des salariés et non pas contre eux, pour une réforme qui ne ferme pas l’avenir à la jeunesse.

Le cœur de ces propositions, c’est la taxation des revenus du capital.

Chacun le sait maintenant, c’est aux salariés qu’on demande de mettre la main à la poche et certainement pas aux plus fortunés. L’objectif du groupe CRC-SPG est simple : la retraite à 60 ans à taux plein pour tous en allant chercher l’argent où il est, sur les marchés financiers. » Alors que le projet du gouvernement vise surtout à réduire la dette publique pour satisfaire les agences de notation, et répondre de la sorte aux exigences du MEDEF, plutôt qu’à assurer un retour à l’équilibre des comptes sociaux ou à pérenniser le système de retraite par répartition. Son caractère injuste est maintenant une évidence.

Ainsi, 85 % du coût de la réforme des retraites sera supporté par les salariés, 10 % seulement par les détenteurs de capitaux. Tout est dit. Le gouvernement affirme vouloir dégager 20 milliards d’euros. Mais il passe sous silence les 34 milliards d’euros qui manquent à la sécurité sociale du fait de la crise du capitalisme et que, depuis 1983, les milieux financiers ont capté chaque année – sous forme de dividendes, de stock-options ou de parachutes dorés – plus de 100 milliards d’euros.

L’examen de la réforme des retraites doit commencer vers 17 heures, après le vote des conclusions de la commission mixte paritaire relative au projet de loi sur la dette sociale. Et qui sait, ce vote peut durer un peu plus longtemps que prévu…. Une chose est certaine : les sénateurs communistes et du Parti de Gauche s’apprêtent à recevoir Eric Woerth avec toute l’attention que mérite le ministre du Travail.

[Article complet sur : groupe-crc.org/]

 

Publié dans Luttes, POLITIQUE, RETRAITES, Senat, SOCIAL | Pas de Commentaire »

MediaPorte n°4 : « Pauvre Carlita »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 5 octobre 2010

Source : MEDIAPART – 4 octobre 2010 – La rédaction de Mediapart 

http://www.dailymotion.com/video/xf29i7

http://www.mediapart.fr/journal/france/041010/mediaporte-n-4-pauvre-carlita

 

Publié dans Humour | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy