• Accueil
  • > Justice
  • > Hortefeux : La chasse aux juges ou comment occuper la scène médiatique pour masquer la réalité

Hortefeux : La chasse aux juges ou comment occuper la scène médiatique pour masquer la réalité

Posté par communistefeigniesunblogfr le 20 septembre 2010

Arlette Grosskot, députée UMP du Haut-Rhin :

« Nous sommes dans un esprit de cour où les courtisans surenchérissent pour plaire au roi en faisant abstraction des réalités. On crée des divisions dans le peuple en oubliant la cohésion sociale et le bien commun »

 

Site national du PCF – 20 septembre 2010 -  Ian Brossat

 

Hortefeux/Délinquance : A la recherche du bouc émissaire

Hortefeux : La chasse aux juges ou comment occuper la scène médiatique pour masquer la réalité dans Justice

Dans un entretien au Figaro Magazine, le Ministre de l’Intérieur s’attaque à tout et à tout le monde, outrepassant ses fonctions, confondant droit et justice et jouant sur les émotions et sur les peurs.

Aux abois, le gouvernement égrène une longue liste de boucs émissaires pour éluder ses responsabilités dans la faillite de sa politique ultra-sécuritaire. Après les parents de mineurs délinquants, les « Français d’origine étrangère » et les gens du voyage, Brice Hortefeux stigmatise les magistrats. Sur plusieurs pages, il les accuse de remettre en liberté des criminels et des violeurs, de mettre en danger la population et de manquer de bon sens.

Face à une délinquance qui progresse, notamment à Paris (1,2% en 2010), le Ministre relativise les suppressions de postes de policiers et invoque la vidéo-surveillance. Il nous promet en vérité des lendemains qui déchantent puisque cette dernière ne fait progresser le taux d’élucidation que de moins de 5% sans prévenir les crimes et les délits.

Plus caricaturale que jamais, la politique de sécurité du gouvernement se résume à une politique pénitentiaire. Plutôt que de faire baisser la délinquance, le Ministre de l’Intérieur veut bourrer les prisons. Les Français qui attendent que le droit à la sécurité soit respecté, attendront…

Ian Brossat, chargé des questions de sécurité au PCF

*****************************

Quelques réactions aux propos de Brice Hortefeux :

  • Jean-René Lecerf, spécialiste des questions de justice à l’UMP :

« Ces propositions ne me paraissent pas sérieuses. Soit on va vers un système américain et on crée des shérifs, soit on reste dans notre système avec des juges formés dont la compétence ne peut être mise en cause et l’indépendance reste garantie par le Conseil supérieur de la magistrature. L’élection des juges n’a pas de sens. On élit des parlementaires, pas des juges. Le métier de juge est complexe, difficile et requiert des compétences techniques. C’est gênant de voir le ministre de l’intérieur se substituer à la ministre de la Justice. Les attaques à l’encontre des juges d’application des peines créent un climat délétère entre le gouvernement et les magistrats… » (source Public Sénat)

  • Laurent Bedouet, magistrat, secrétaire général de l’Union Syndicale des Magistrats

« Les seuls qui se réjouissent, aujourd’hui, des propos de monsieur Hortefeux, ce sont les voyous. C’est du pain béni pour eux d’entendre un ministre qui critique les magistrats. Il est temps que tout le monde revienne à la raison. La réalité est que comme l’État est en faillite et que l’on supprime des postes de juges, d’éducateurs et de policiers, il faut faire des grands discours pour cacher la réalité et faire croire qu’on fait quand même quelque chose pour lutter contre la délinquance. » (source TF1News)

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy