• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 16 septembre 2010

Assurance-maladie : les patients toujours perdants !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 septembre 2010

Accueil 16 septembre 2010 – Frédéric Mazéas

 

La limitation du déficit de l’assurance-maladie passe par l’assuré

 

Assurance-maladie : les patients toujours perdants ! dans Austerite Assurance%20Maladie

Les assurés vont être mis à contribution par la loi de finances 2011, pour limiter le déficit de la branche de l’assurance-maladie à 12 milliards d’euros.

Le gouvernement ne présentera son plan que le 28 septembre, mais le journal Les Echos dévoile ce matin les principales mesures pour la limitation du déficit de l’assurance-maladie.

Trois mesures phares vont toucher l’assuré.

Premièrement une réduction de 35% à 30% du taux des remboursements de certains médicaments, destinés aux traitements d’affections sans gravité. Cela représente plus d’un « quart des volumes prescrits par les médecins, mais moins de 8% des remboursements » selon le quotidien.

Puis une hausse du ticket modérateur de 0,5 point. La prise en charge de la sécurité sociale pour une consultation d’un docteur en ville passerait de 70% à 69,5%.

Et enfin un remboursement moindre des actes compris entre 91 et 120 euros à l’hôpital. Concrètement, le plafond qui fixait le forfait acquitté par le patient à partir des actes payés 90 euros est relevé aux actes payés 120 euros. Le forfait, 18 euros, devrait mécaniquement monter à 24 euros.

Le gouvernement estime que ces mesures rapporteront 400 millions d’euros d’économie, sur les 2,5 milliards d’économies espérées. Ce qui pourrait conduire le déficit global de la sécurité sociale à se stabiliser autour des 23 milliards d’euros.

 

Publié dans Austerite, ECONOMIE, SANTE, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Un jour, peut-être…

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 septembre 2010

Source : Le blog de Jean-Pierre Martin - 15 septembre 2010 –

 

Continental : le référendum de la honte

URL de l’article : http://onsefechier-anatic6.blogspot.com/2010/09/continental-le-referendum-de-la-honte.html

 

« C’est purement et simplement du chantage. Nous avons assisté à un racket social« . Le PDG de Continental France ne décolère pas après le coup de force de lundi. Les organisations syndicales ont en effet « forcé » les actionnaires de Continental réunis en assemblée générale extraordinaire, à se prononcer par référendum sur leur Plan de Sauvegarde des Profits. Un plan approuvé à 52% qui prévoit une réduction des dividendes du titre et des profits du groupe contre une augmentation générale des salaires. « C’était ça ou la fermeture de tous les sites et donc la mort du groupe » affirme le représentant de l’intersyndicale « les salariés de Continental ne pouvaient plus continuer dans ces conditions. Je pense que les actionnaires ont choisi la voie de la raison« .

Ça passe son temps à geindre et ça se pavane en voiture de sport

Un jour, peut-être... dans Humour renault_fuego

Malgré tout, la direction de Continental ne désarme pas. Jugeant cette consultation « illégale« , elle déplore le machiavélisme du procédé. « Les syndicats ont menti aux actionnaires. Quand je les entends dire que les salariés sont exsangues, c’est une imposture! Vous savez on vit très bien en France avec le SMIC« . En visite sur le parking de l’usine de Foix, le président du conseil de surveillance a invité les journalistes à admirer « les mégane et les laguna flambant neuves de ces pauvres miséreux« . Avant d’ajouter : « Quand on est au bord de la ruine, on ne dépense autant d’argent pour tuner sa voiture. Regardez moi ce becquet arrière. Et j’en connais même qui ont des écrans plats!« 

Au Medef, c’est la résignation qui prévaut. « Vous savez, ce n’est pas la première consultation du genre. Bien souvent les patrons sont mis devant le fait accompli. On vous demande d’abord de geler vos bonus, de supprimer votre retraite chapeau et votre golden parachute. Puis c’est les stock options, les profits, etc….c’est sans fin » soupire Laurence Parisot. La cause de ce désastre? « La mondialisation » s’exclame la patronne des patrons. « La mondialisation du syndicalisme est un frein à la compétitivité et à la croissance. Les grèves sont internationales dorénavant. Nous n’avons plus aucune marge de manœuvre. Notre capital pèse peu face à leur force de travail« .

A France Télécom, les syndicats ont des moyens de pression un peu limites

france+telecom dans Humour


 

Alors comment lutter face à ce nouveau péril rouge?

« L’espoir c’est la conquête spatiale et la vie extraterrestre. Quand on pourra délocaliser la production sur Pluton, ils feront moins les malins les prolos!« .

 

 

Publié dans Humour | Pas de Commentaire »

« Quand le gouvernement ressemble de plus en plus à l’équipe de France de football… »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 septembre 2010

Source : Les mots ont un sens.com/ – 15 septembre 2010 –

«Le problème, ce n’est pas [Bettencourt],

c’est le traître qu’il faut éliminer… »

Une fraude fiscale à plusieurs centaines de millions d’euros ? Un ministre possiblement impliqué ? Et tout cela qui se retrouve dans la presse… Aïe, aïe, aïe. Il fallait agir, et vite ! Le traître a été viré. Ouf, l’honneur de la République est sauf ! Ou quand le gouvernement ressemble de plus en plus à l’équipe de France de football…

Affaire Le Monde / Sarkozy / Bettencourt

« Le problème, ce n’est pas Anelka, c’est le traître. C’est lui qu’il faut éliminer du groupe » a déclaré le valeureux capitaine de l’équipe de France de foot après la révélation par l’Equipe de l’insulte d’Anelka à l’encontre de son sélectionneur préféré. Aujourd’hui, Evra pourrait quasiment demander des droits d’auteur à l’équipe de France du gouvernement. Car que se passe-t-il, au juste ? Un avant-centre du ministère de la justice, David Sénat, a balancé à la presse quelques infos truculentes sur une enquête de police. Embêtant… une femme de ministre aurait été embauchée après intervention expresse de son mari, dans une obscure TPE soupçonnée d’avoir couvert, sinon organisé, une fraude fiscale à plusieurs centaines de millions d’euros ?! Pas franchement du meilleur effet. Il fallait agir et vite… pour fusiller l’indic’ qui a lâché l’information. Ce traître !

En attendant, la fraudeuse multi-milliardaire virevolte toujours en liberté, posant fièrement dans nos meilleurs canards aux côtés d’un gode en or massif. Une façon de dire « Allez vous faire [enfumer], sales fils de [prudes]« , de façon un peu plus… subtile ?

Plus sérieusement (ou pas). « Dans le cadre de sa mission de protection de la sécurité des institutions« , la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) a enquêté sur le félon. « L’Elysée a eu recours, courant juillet, à des procédés qui enfreignent directement la loi sur la protection du secret des sources des journalistes. En conséquence, Le Monde a décidé de déposer une plainte contre X pour violation du secret des sources« , écrit la directrice de la rédaction du Monde. Quant à Monsieur « Y », à l’origine de la fuite, il a été recasé en Sibérie Guyane. Carton rouge !

[Lire la suite sur : lesmotsontunsens.com/]

Publié dans Fraude fiscale, LIBERTES, POLITIQUE, Politique nationale, Presse - Medias | Pas de Commentaire »

De l’importance des mots

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 septembre 2010

De l'importance des mots dans Culture 16 septembre 2010

La France sarkozienne par François Taillandier

Questions de vocabulaire

 

Les mots forgent notre réalité. N’existe pour nous que ce que nous savons nommer. Si on ne surveille pas 
les mots, ils nous aliènent, car ils posent du sens, avec ou sans notre consentement, y compris par ce qu’ils excluent. 
Cette conviction qui explique mon insistance sur l’expression, la langue et 
le langage, j’y ai été ramené en lisant 
le Despotisme des modernes, texte d’une conférence prononcée en mars dernier 
par Bernard Vasseur (*).

C’est précisément du vocabulaire employé – c’est-à-dire accepté – par le monde politique, et en particulier celui qui se dit d’opposition, que part sa réflexion. Il montre ainsi comment les débats autour de l’emploi ont fait largement oublier, sur le forum politique, la réflexion sur le travail – l’expérience concrète du travail, ses processus, 
son sens, son but humain. De même, 
la question récurrente du pouvoir d’achat. Le droit à avoir de quoi vivre est une chose ; cela implique-t-il qu’il faille renoncer à toute autre question, considérer la consommation à outrance – c’est-à-dire 
le nerf du système marchand – comme 
la clef du bonheur ? Que si tout 
le monde pouvait s’offrir un iPad, un séjour touristique en Croatie et les nouvelles baskets « de marque » à 150 euros 
la paire, tout irait bien dans le meilleur 
des mondes ?

Tout cela montre qu’en reprenant sans examen les mots ambiants, ou dont l’évidence s’impose, on laisse d’autres notions (et avec elles, ce qu’elles recouvrent) s’effacer du débat. Et comme rien n’est idéologiquement incolore, on a de bonnes chances de rester dans l’horizon même de ce que l’on croit combattre.

Vasseur nous en rappelle ainsi les mots quasiment oubliés d’émancipation humaine. Il y en a bien d’autres que 
je trouve, pour ma part, regrettablement absents ou raréfiés. Par exemple, peuple, pays, souveraineté publique. Et même : pouvoir (où est le pouvoir ? qui le détient ? et qui se le demande ?). Et aussi : politique – non pas « la » politique, mais 
« le » politique, ce qui est politique. Vasseur émet à ce sujet de passionnantes remarques concernant la télévision, dont 
le rôle à cet égard va bien plus loin que son éventuelle complaisance envers 
le gouvernement. Bref : il nous ramène au vieil adage selon lequel s’opposer, ce n’est pas répondre différemment aux mêmes questions, c’est poser d’autres questions.

 

(*) Fondation Gabriel-Péri, 32 pages, 3 euros.

www.gabrielperi.fr, conférence reprise dimanche dernier au Village du livre.

 

Publié dans Culture, IDEES - DEBATS - PHILO | Pas de Commentaire »

Panique

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 septembre 2010

Source : Olivier Dartigolles.com/ – 16 septembre 2010Par Olivier Dartigolles

Panique.

accoyer.jpgSur ordre de l’Élysée, en décidant d’interrompre brutalement les débats parlementaires sur l’avenir des retraites, le président de l’Assemblée nationale vient, à lui seul, de donner le vrai visage de la droite : celui de l’affolement, de la fébrilité, celui d’une dérive autoritaire au prix d’un véritable déni démocratique. Lors des « débats » – mais peut-on encore utiliser un tel terme ? – , les députés de gauche ont été privés de la possibilité, en raison du « temps législatif programmé », d’exprimer leurs positions et leurs propositions  sur les sujets essentiels de la pénibilité, de l’égalité salariale, de l’emploi des seniors et des personnes handicapées…

Les député-e-s communistes, républicains, citoyens, du Parti de gauche

« appellent à une mobilisation d’une ampleur sans précédent, le 23 septembre prochain, pour faire barrage à la droite et à son projet de régression sociale. Ils alertent les républicains de notre pays sur la gravité des atteintes répétées aux droits démocratiques auxquelles se livre la majorité présidentielle ».

[Lire la suite sur : olivier-dartigolles.com/]

Publié dans Democratie, POLITIQUE, Politique nationale | Pas de Commentaire »

Le billet de « cui cui fit l’oiseau »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 septembre 2010

Source : Les divagations NRV de cui cui fit l’oiseau – 15 septembre 2010

Quand un pouvoir aux abois fait appel aux barbouzes…

 

C’est qu’il se sent bien coincé…

De tout temps, en tout lieu, lorsqu’un régime politique commence à faire appel à une police plus ou moins parallèle, plus ou moins officielle, sans passer par la Justice, pour sauver du scandale quelques membres éminents d’un gouvernement, c’est non seulement la démonstration imparable d’une déliquescence d’un pouvoir sur la défensive mais surtout la preuve que la maison brûle.

 

Le billet de
La photo symbole du règne 2012 – 2017 ?

Cette nouvelle démarche prouve au moins 2 faits incontournables.

- 1) Il y a indubitablement des choses à cacher, c’est la preuve d’une culpabilité quasiment certaine aux plus hauts niveaux de l’État ! Sinon, pourquoi sortir les grands moyens pour une affaire sans intérêt ?
Écrase t-on une puce avec un char d’assaut ?

- 2) Apparemment le nombre de sources d’informateurs ne cesse de croître dans tous les administrations, dans toutes les strates de la société. Le majordome de Madame Bettencourt en a été l’initiateur. Ce dégoût de la part de citoyens ordinaires écœurés par nombre de pratiques immorales montre combien les fondements de ce régime sont en train de dangereusement vaciller.

On ne dira jamais assez combien le comportement de certains fonctionnaires dénonçant à la presse des abus indigne d’une vraie démocratie et de comportements qui contreviennent à la Loi est un signe d’intégrité, d’honneur et du sens de la Collectivité .

La vie citoyenne ne consiste pas seulement à voter une fois tous les 5 ans pour des alternatives restreintes, c’est aussi, dans la mesure du possible, entraver la mainmise d’un parti, d’une oligarchie, d’un groupe économique sur l’État.

[Lire la suite sur : cuicuifitloiseau.blogspot.com/]

 

Publié dans Democratie, POLITIQUE, Politique nationale | Pas de Commentaire »

L’appel des sommets

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 septembre 2010

Source : Humaginaire.net/15 septembre 2010Par TL

Ascensions républicaines, le 12 septembre 2010, Mont-Blanc, photo de Manuel Roberty

L’appel des sommets

Le week-end dernier, des dizaines d’alpinistes citoyens ont escaladé quelques-unes des montagnes les plus hautes du pays. Il s’agissait pour eux de contester les politiques de Nicolas Sarkozy et de son gouvernement contraires aux valeurs fondamentales de la République.

« Il y a aussi ce côté clin d’œil, pied-de-nez, confie Yannick Vallençant, un guide de haute montagne à l’origine de l’initiative. Si vous voulez nous empêcher de dire notre opposition à Sarkozy, ben vous n’avez qu’à venir nous chercher pour nous mettre en garde à vue ! »

Photo: Manuel Roberty sur le Mont-Blanc

Plus de détails et d'autres images dans une double page de l'Humanité du 16 septembre 2010.

URL de l’article : http://www.humaginaire.net/post/L-appel-des-sommets

Publié dans Luttes, Politique nationale | Pas de Commentaire »

Coup de force du pantin de l’Élysée à l’Assemblée

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 septembre 2010

Source : Coup de force du pantin de l'Élysée à l'Assemblée dans Democratie humanitefr 15 Septembre 2010

Retraites : coup de force à l’Assemblée

 

1411663_3_dcb0_les-deputes-de-gauche-avaient-enfile-leur dans POLITIQUE

18h, la journée marathon se termine. Pas la mobilisation qui se continuera dans la rue, le jeudi 23 septembre. Objectif : faire mieux que le 7 !

17h15, Pierre Laurent (PCF) et Martine Aubry (PS) veulent « contrer la dérive » du gouvernement. La rencontre des deux responsables a eu lieu ce matin, au siège du PS, rue de Solférino à Paris. Pierre Laurent a expliqué que le dialogue avait porté

« sur la gravité de la crise politique dans laquelle le gouvernement s’enfonce après l’interruption autoritaire des débats parlementaires par le président de l’Assemblée. On a convenu de réfléchir aux moyens de contrer cette dérive en tous domaines, la presse, le Parlement, la justice. »

Dans un communiqué commun, le parti socialiste et le parti communiste ont déclaré que « cette situation engendre une grande responsabilité pour l’ensemble des forces de gauche. Aussi bien pour apporter un soutien sans faille au mouvement social, notamment sur les retraites, et combattre toute nouvelle régression sociale et démocratique, que pour exiger que le président et le gouvernement écoutent le pays pour tenir compte de ce qui s’exprime et pour changer de cap. Dans le même temps, la gauche doit porter des propositions qui montrent avec crédibilité, la possibilité d’une autre voie. »

15h48, la réforme est adoptée. 329 voix pour, 233 contre, 11 votes non exprimés. C’est le résultat du vote à l’assemblée nationale. Les groupes UMP et Nouveau centre ont voté pour. Huit députés villepinistes déclarés se sont abstenus, parmi lesquels François Goulard, Jean-Pierre Grand, Jacques Le Guen, Marie-Anne Montchamp, Marc Bernier, tous UMP, ainsi que l’ex-UMP Daniel Garrigue. Parmi les non-inscrits, François-Xavier Villain, proche de Nicolas Dupont-Aignan (Debout la République), a voté contre le projet. François Bayrou, président du MoDem, et Jean Lassalle, député Modem des Pyrénées-Atlantiques, ont également voté contre. Les groupes PS, PC et Verts ont fait de même pour un projet de loi que le Sénat examinera dès le 1er octobre.

  • 71% d’opinions négatives pour la politique économique du gouvernement

15H05, 71% d’opinions négatives pour la politique économique du gouvernement. Selon un sondage BVA-Absoluce publié mercredi, la politique économique du gouvernement a atteint un record d’impopularité depuis l’élection de Nicolas Sarkozy, sur fond de désaveu de la réforme des retraites, avec 71% de mauvaises opinions (+4 points depuis juin).

15h, Assemblée Nationale. Les députés démarrent la séance de l’après-midi. Bernard Accoyer a décidé de ne pas autoriser les députés de l’opposition à se faire entendre lors de cinq minutes d’explications de vote individuelles.

[Lire la suite sur : humanite.fr/]

 

Publié dans Democratie, POLITIQUE, Politique nationale, RETRAITES | Pas de Commentaire »

Pierre Laurent à la Matinale de C+

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 septembre 2010

Source : http://www.dailymotion.com/CN-PCF

 

http://www.dailymotion.com/video/xets3t

Par CN-PCF / http://www.dailymotion.com/video/xets3t_pierre-laurent-pcf-matinale-c_news

 

Publié dans PCF, POLITIQUE, Politique nationale | Pas de Commentaire »

Retraites : Élus et salariés unis dans la lutte

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 septembre 2010

Source : PCF.fr15 septembre 2010

Assemblée nationale

Les parlementaires communistes à la rencontre des manifestants

 

Retraites : Élus et salariés unis dans la lutte dans Luttes _EAR1998

Des milliers de salariés et militants syndicaux se sont rassemblés mercredi à la mi-journée place de la Concorde face à l’Assemblée nationale, pour exhorter les députés à ne pas voter la réforme des retraites dont l’adoption en première lecture a finalement eu lieu dans l’après midi. Les députés et sénateurs communistes ont décidé d’aller à leur rencontre pour manifester solidarité et détermination : « La retraite, c’est 60 ans ! ».

 

L’accès au Palais Bourbon étant interdit rive gauche par une rangée de CRS, les députés et sénateurs communiste et du parti de gauche, privés de paroles par le président de l’Assemblée nationale, sont allés rencontrer les manifestants (déclaration de Pierre Laurent). Une trentaine d’élus PCF, et du Parti de Gauche, députés et sénateurs, se sont frayés un chemin sur le pont de la Concorde, ainsi que Pierre Laurent, secrétaire national du PCF. « Cette loi, on la fera sauter même s’ils la votent ce soir », a lancé Marie-George Buffet, acclamée par des manifestants. « Les députés avec nous ! », ont-ils scandé. Rendez- vous est pris pour le 23 septembre.

Image de prévisualisation YouTube

gosnatretraites

http://www.youtube.com/watch?v=LgsKJo0ddzU&feature=player_embedded

_EAR1946 dans PCF

 

_EAR1990 dans POLITIQUE

 

 

_EAR2011 dans RETRAITES

_EAR2018

 

 

Publié dans Luttes, PCF, POLITIQUE, RETRAITES | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy