• Accueil
  • > Politique nationale
  • > Retraites : Soutenues par l’opinion, toutes les organisations syndicales s’opposent au projet de réforme

Retraites : Soutenues par l’opinion, toutes les organisations syndicales s’opposent au projet de réforme

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 septembre 2010

Retraites : Soutenues par l'opinion, toutes les organisations syndicales s'opposent au projet de réforme dans Politique nationale 6 septembre 2010 – Olivier Mayer

 

Retraites, une mobilisation sans faille 

 

Manifestation-contre-les-retraites-a-Marseille_pics_809_1 dans RETRAITES L’Humanité s’entretient avec les leaders de toutes les organisations syndicales. Soutenus par l’opinion, tous s’opposent au projet de réforme des retraites.

Les organisations syndicales sont en passe de gagner leur pari. À l’heure de la journée d’action unitaire interprofessionnelle, elles ont mis le président de la République, le gouvernement et le parti présidentiel sur la défensive. Claude Guéant, le secrétaire général de l’Élysée, l’a répété hier : la réforme « ne pourra pas changer » car « elle est nécessaire ». L’argument, qui n’en est pas vraiment un, est sans doute un peu juste pour parvenir à « la mobilisation totale » des parlementaires
de l’UMP à laquelle appelle Xavier Bertrand, son patron.

Les syndicats déterminés

En tout cas, répéter que la réforme est inévitable ne suffit pas à renverser l’opinion. À 70 %, selon un sondage Ifop pour Ouest-France, les Français approuvent la journée de mobilisation des syndicats. Ce sont les arguments contre le recul de l’âge de départ de 60 à 62 ans qui ont fortement progressé durant l’été. Plus grave pour le pouvoir, les jeunes à 87 %, les employés à 82 % et les ouvriers à 79 % sont les meilleurs partisans de la mobilisation.

Le 7 septembre s’annonce plus gros que le 24 juin. Malgré des différences de points de vue sur le dossier, les syndicats s’accordent sans exception à considérer le projet du gouvernement injuste, et inefficace s’il s’agit de rendre pérenne le système solidaire de retraites. Tous se montrent déterminés non seulement à assurer le succès de la mobilisation demain, mais à la poursuivre et à l’amplifier si le gouvernement n’entendait pas le message. Les grandes manœuvres engagées par le président de la République pour détourner l’attention des Français sur d’autres questions que celles du social ont échoué. Les petites manœuvres pour tenter de faire croire qu’il suffirait de bouger quelques aspects du projet de loi pour satisfaire tel ou tel syndicat et fissurer le front commun ne mènent à rien. Ce que disent les leaders syndicaux, auxquels l’Humanité donne aujourd’hui la parole, en atteste.

 

 

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy