• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 2 septembre 2010

L’ÉDITO DE L’HUMANITÉ DIMANCHE : Repousser la peur

Posté par communistefeigniesunblogfr le 2 septembre 2010

Source : Patrick Le Hyaric.net/ – 2 septembre 2010

Repousser la peur

 

Super austérité et autoritarisme sont les deux moteurs du sarkozysme.

Pour imposer la première, il s’agit pour le pouvoir de manier le second afin de créer un climat d’inquiétude, de peur et de division. L’objectif est de tétaniser le peuple, de l’empêcher d’avoir prise sur les événements qui le concernent. Le gouvernement se sert de l’insécurité et de la délinquance non pas pour sanctionner tel ou tel individu qui aurait commis un méfait ou un crime, mais pour stigmatiser et transformer en boucs-émissaires des communautés comme les Roms ou les gens du voyage, ceux qu’ils appellent « les étrangers », parfois les jeunes. Les quartiers populaires sont visés comme étant forcément des lieux dangereux. Jour après jour, les bulletins d’information égrènent le nombre de destructions de camps de Roms et d’expulsions avec la même importance et la même banalité que la présentation d’un second bulletin météo.

Cette inflexion vers l’extrême-droite des choix du pouvoir inquiète jusqu’à l’intérieur de la droite républicaine elle-même. La France, la France de Manouchian et de Picasso, « ces étrangers et nos frères pourtant », est aujourd’hui montrée du doigt dans le monde entier. Des commissions de l’ONU, l’Église catholique, des journaux étrangers, certaines institutions européennes, s’interrogent, s’inquiètent, émettent de sévères critiques. Jamais cela n’était arrivé depuis la Libération.

Au lieu d’en tenir compte, le pouvoir persévère et s’acharne. Pourquoi ? Il veut certes désactualiser la question sociale, l’injuste contre-réforme des retraites. Il veut aussi pouvoir camoufler « les affaires » qui mêlent, au travers d’un ministre, le Président de la République lui-même. Mais une question grave commence à se poser : A quoi servent ces grands policiers nommés préfets, ces cohortes de voitures de CRS stationnées devant les quartiers, ces propos violents contre certaines catégories de population ? Cherche-t-il à déclencher un grave incident pour renforcer encore sa pression sur le pays ?

[Lire la suite sur : patricklehyaric.net/]

Publié dans POLITIQUE, Politique nationale | Pas de Commentaire »

Fête du PCF à Louvroil samedi 4 septembre : inscrivez-vous !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 2 septembre 2010

Courriel

logo1.gif
Section PCF Sambre-Bavaisis      

Samedi 4 septembre, c’est la fête du Parti

Château Boch à Louvroil à partir de 19H00

Soirée festive et combative

Fabien Roussel, secrétaire de la fédération du Nord du PCF, sera présent

     

Faites connaître votre participation à Alain Groisne
NB : samedi 4 septembre à 14 H 00, rassemblement à la stèle des 93, place de l’Hôtel de ville à  Maubeuge

Publié dans PCF, POLITIQUE, SOCIAL, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Projet de loi relatif à la dette sociale : du sur mesure pour les agences de notation

Posté par communistefeigniesunblogfr le 2 septembre 2010

Sénateurs du groupe CRC-SPG

 

FINANCES, IMPÔTS ET BUDGET

Du sur mesure pour les agences

de notation

Projet de loi relatif à la dette sociale

Par le groupe CRC-SPG – 1er septembre 2010

La commission des affaires sociales du Sénat, qui débute aujourd’hui ses travaux sur le projet de loi organique relatif à la gestion de la dette sociale « donne le ton » pour les semaines à venir.

En effet, alors que le projet de loi prévoit de rallonger la durée de vie de la Caisse d’Amortissement de la Dette Sociale (CADES) de quatre ans et de piocher dans les ressources et les actifs détenus par le Fonds de Réserve des Retraites (FRR), ni le Gouvernement – en amont du projet de loi – ni son rapporteur au Sénat n’ont cru bon d’auditionner les organisations syndicales.

Pour Guy FISCHER, Vice-président du Sénat, « ce projet de loi qui constitue la première étape de la tétralogie législative consacrée à la réforme des retraites (dette sociale, projet de loi des retraites, PLFSS et PLF) confirme ce que nous ne cessons de dénoncer. Il ne s’agit pas tant pour le Gouvernement et sa majorité d’assurer un financement pérenne des régimes de retraites ou de la protection sociale dans son ensemble, que de satisfaire les exigences de la banque centrale européenne et des agences de notation.

Preuve en est, la commission des affaires sociales qui n’a pas souhaité entendre les organisations syndicales sur le sort que le Gouvernement entend réserver au Fonds de Réserve des Retraites auditionne aujourd’hui même l’agence de notation « Fitch France ». Et de préciser :

« Depuis l’élection de Nicolas SARKOZY à la Présidence de la République, la Conférence des Finances Publiques, à laquelle participent les organisations syndicales, ne s’est pas réunie une seule fois depuis la nomination d’Eric WOERTH le 18 mai 2007 au poste de Ministre du Budget, comme si les syndicats n’avaient pas leur mot à dire sur la manière de réduire la dette sociale ».

Les sénatrices et sénateurs du groupe CRC-SPG qui ont par ailleurs appris hier par voie de presse que le Gouvernement envisageait également de taxer, une nouvelle fois, les mutuelles, donc les assurés sociaux, considèrent que cette situation n’est pas acceptable et est révélateur de l’entêtement du Gouvernement à vouloir imposer contre les salariés, les étudiants et les retraités, des projets de loi toujours plus injustes, à l’image de la contre réforme sur les retraites.

Publié dans ECONOMIE, POLITIQUE, Politique fiscale, Politique nationale, Senat | Pas de Commentaire »

CAC 40 : un trésor de guerre de 80 milliards d’euros pour la relance du « casino financier »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 2 septembre 2010

Site national du PCF31 août 2010

Pierre Laurent, Secrétaire national du PCF, 30 août 2010

 

D’où sort le trésor de guerre du CAC 40 ?

 

CAC 40 : un trésor de guerre de 80 milliards d'euros pour la relance du

Les 20 plus importantes entreprises du CAC 40 annoncent qu’elles ont accumulé un trésor de guerre de près de 80 milliards d’euros et le groupe pharmaceutique français SANOFI-AVENTIS a rendu publique son offre d’achat de 14,5 milliards d’euros sur la société américaine de Genzyme.

En pleine crise financière, d’où sort cette masse d’argent ?

Certainement pas des coffres-forts de leurs actionnaires !

En trois ans, SANOFI-AVENTIS a restructuré l’entreprise pour fermer 5 de ses 12 sites français et détruire 2 513 postes de travail liés au secteur recherche et développement alors qu’il a dégagé, en 2009, un bénéfice net de 5,3 milliards d’euros.

Ces grands groupes s’y sont mis, sans aucun état d’âme, avec un mépris et un cynisme sans borne pour leurs salariés. Par exemple, le groupe TOTAL, numéro 1 au CAC 40 qui dispose d’un magot de 15 milliards d’euros, joue la montre contre la décision de justice qui lui ordonne de redémarrer les activités de la raffinerie des Flandres à Dunkerque.

Plus de 164 000 vies ont été ainsi saccagées, en 2009, dans l’industrie. Voilà de quoi est fait ce « confortable matelas » pour la spéculation et les OPA : de coups d’assommoir sur le monde du travail ! Au moment où le Président de la République et le gouvernement veulent faire passer en force leur projet de réforme des retraites et instaurent une politique de rigueur, on voit encore une fois que les richesses créées existent pour financer un développement social solidaire mais qu’elles sont gaspillées dans la relance du casino financier.

Une autre réforme des retraites est décidément possible, ces chiffres le montrent avec éclat !

Publié dans Austerite, ECONOMIE, Emplois, POLITIQUE, Speculation | Pas de Commentaire »

Éducation

Posté par communistefeigniesunblogfr le 2 septembre 2010

Site national du PCF2 septembre 2010

Conférence de presse de Pierre Laurent jeudi 2 à 11h00

« Rassembler autour d’une nouvelle ambition pour l’École »

 

Éducation dans Education nationale

Les réformes éducatives en cours et à venir forment un puzzle sordide. Des professeurs inégalement formés pour des écoles aux objectifs différents, voilà le réel but de la politique gouvernementale actuelle !

A la veille de la rentrée scolaire, les communistes sont plus que jamais mobilisés pour ne rien céder au gouvernement dans son objectif de démantèlement de l’École publique. Le PCF sera de tous les combats pour rassembler la communauté éducative autour d’une nouvelle ambition pour l’École. Ils seront présents demain partout en France devant les établissements pour porter ces objectifs.

Pierre Laurent présentera les propositions du PCF lors d’une conférence de presse, jeudi 2 septembre 2010 à 11h00 devant le site des Batignoles de l’IUFM de Paris (56, boulevard des Batignolles – 75017 Paris)

En présence de Pierre Laurent, Secrétaire national du PCF, Stéphane Bonnery, Responsable de la commission École, au PCF

Parti communiste français – Paris, le 1er septembre 2010.

 

Publié dans Education nationale, Enseignement superieur, PCF, POLITIQUE, SERVICES PUBLICS | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy