Fête de l’Humanité : 10, 11 et 12 septembre 2010

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 août 2010

 

80 ANS, C’EST LA FÊTE !
http://www.dailymotion.com/video/xe3r27

Publié dans Culture, LIBERTES | Pas de Commentaire »

Le vrai sondage

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 août 2010

Source : http://sebmusset.blogspot.com/ – 6 août 2010

 

http://3.bp.blogspot.com/_eGLsalkgCLc/TFvWPxcmJxI/AAAAAAAABg8/tqj1BauSs6k/s1600/levraisondage.jpg

 

Lire également sur ce blog l’article sur Christian Estrosi : La loi c’est bon pour les autres

Publié dans Politique nationale | Pas de Commentaire »

Tarifs de l’électricité : + 3 % pour les ménages !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 août 2010

 

Accueil 15 août 2010
La hausse des tarifs de l’électricité entre en vigueur

Plus 3% en moyenne : une telle augmentation n’avait pas été enregistrée depuis juillet 2003 en ce qui concerne les ménages. Et si on y ajoute l’augmentation des tarifs aux entreprises (+4% à +5,5%), il n’y a pas d’équivalent dans les années 2000.

Les tarifs réglementés de l’électricité vont augmenter à partir de dimanche, avec des hausses variables en fonction des clients et du type d’abonnement et qui vont tourner en moyenne autour de 3% pour les ménages.

Le ministère de l’Énergie a justifié ce relèvement, annoncé vendredi dans un arrêté paru au Journal Officiel, par la nécessité pour le groupe public d’électricité EDF d’assurer « l’intégrité du système électrique français », alors qu’il s’est lancé depuis quelques années dans une relance de ses investissements en France.

L’augmentation sera différente selon les cas. Pour les 27,5 millions d’abonnés au « tarif bleu résidentiel », elle devrait atteindre 3% en moyenne. L’impact sur la facture sera compris entre -2% et +5,7% pour 9 clients sur 10, assure  EDF soit des hausses de facture ne dépassant pas 4 euros par mois (48 euros par an). Quelques « rares » consommateurs subiront toutefois une hausse de prix de 8%, reconnaît le ministère de l’Énergie.

Les professions libérales, les artisans, ainsi que les entreprises, sont également concernés, avec des hausses moyennes de 4% à 5,5% selon les catégories.

Publié dans ECONOMIE, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Roms : Après Montreuil, des voix s’élèvent à droite pour dénoncer des méthodes « qui rappellent les rafles pendant la guerre »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 août 2010

Source : http://humanite.fr/ – 14 août 2010

Une politique « ignoble »

Le député UMP villepiniste de l’Hérault Jean-Pierre Grand a dénoncé, dans une déclaration à l’AFP, cette expulsion à Montreuil  estimant que « cette politique de démembrement des camps illégaux tournait à l’ignoble ». « Peut-on être un député de la République et laisser faire cela sans réagir quand on découvre que les forces de l’ordre, intervenant très tôt le matin, trient les familles, les hommes d’un côté, les femmes et enfants de l’autre, avec menace de séparer les mères et les enfants? », s’est insurgé l’élu. « Tous les Républicains ne pourront que condamner ces méthodes qui rappellent les rafles pendant la guerre », poursuit le député UMP, appelant à la démission du préfet de Seine-Saint-Denis.

De son côté, l’ex-ministre Christine Boutin , présidente du Parti Chrétien Démocrate (PCD, allié à l’UMP), a jugé que « les déclarations de circonstances sont toujours mauvaises » et « il n’est pas bon de monter les Français les uns contre les autres, car il existe une violence latente ». Interrogée sur la déchéance de nationalité dans certains cas de crime, préconisée par Nicolas Sarkozy, elle répond: « Tous les textes existent déjà, et ils sont difficilement applicables. De telles déclarations vont créer une instabilité chez nos compatriotes ». Précédemment sur son blog, le maire de Bordeaux Alain Juppé a mis en garde contre les lois de « pure circonstance » et appelle Sarkozy à « moins d’idéologie » et « plus de pragmatisme ».

Publié dans Discriminations, Politique nationale, Racisme - Xenophobie | Pas de Commentaire »

Emploi

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 août 2010

Publié sur : http://www.cgt.fr/ – 10 août 2010 – par Alessandro Vitagliano

256 100 emplois détruits en 2009

URL de cet article :
http://www.cgt.fr/spip.php?article37649

L’emploi salarié en France a reculé de 1,5% en 2009, pour atteindre « un niveau jamais observé depuis l’après guerre », selon les chiffres définitifs publiés jeudi par « Pôle emploi ».

256 100 postes de travail ont été perdus en 2009, portant à 16 287 700 le nombre de salariés des secteurs concurrentiels, un niveau proche de 1992, date de la précédente période récession économique en France.
Le secteur industriel, dans lequel travaillent 19% des salariés français, a été le plus touché (-5,2%, soit moins 168.200 postes), suivi par le secteur de la construction, employant 9,1% de la population active, qui a perdu 2,9% d’emplois, soit 43 800 emplois, après onze années de hausse consécutive.
Le secteur tertiaire, qui représente 71,9% de la population salariée totale, a enregistré une baisse de 0,4% (- 44 200 postes. L’emploi féminin a chuté en 2009 de 0,7%, soit 51.400 postes, une première depuis 1993, mais résiste mieux que l’emploi masculin (- 2,2%, soit – 204 700 postes).
Pour autant, relève Pôle emploi, « la part des femmes dans l’emploi salarié continue de progresser (+0,4%), atteignant 44,5% fin décembre 2009″. Cette progression s’explique par une féminisation croissante du secteur tertiaire, 85,5% de femmes y travaillent contre 61,1% d’hommes.
Toutes les régions de France métropolitaine sont touchées par la diminution globale de l’emploi salarié en 2009, à l’exception de la Corse (+ 1,7%, soit 1.050 emplois) grâce aux emplois dans le tertiaire, l’industrie et dans la construction.

Voir le dossier sur la politique industrielle : « Sortir de la crise »

 

Publié dans ECONOMIE, Emplois, SOCIAL | Pas de Commentaire »

APPEL DU 7 SEPTEMBRE 2010

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 août 2010

Publié sur : http://ber60.over-blog.com/3 août 2010

 

APPEL DU 7 SEPTEMBRE 2010

 

Résistons à la mise par terre de notre sécurité sociale. Refoulons les forces assurantielles qui ont investi le pouvoir pour rafler le mise de centaines de milliards d’euros destinés aux retraites. Mettons en place des comités populaires de défense de la sécurité sociale. Bref, entrons en résistance contre l’ennemi qui a pour nom le profit.

Après des années de travail de sape contre la plus belle conquête ouvrière de la libération, la bourgeoisie française, celle qui avait collaboré avec les nazis durant la seconde guerre mondiale, s’apprête à prendre sa revanche et à briser notre sécurité sociale solidaire mise en place en 1945 par Ambroise Croizat, ministre du travail du Général de Gaulle, communiste et syndicaliste, en application des décisions du Conseil National de la résistance.

C’est donc un appel à tous les travailleurs, quel que soient leur âge, leur sexe, leurs professions, leurs catégories, d’entrer en résistance pour empêcher que la sécurité sociale, et particulièrement la retraite et l’assurance maladie, qui les protègent depuis plus de 65 ans, ne soit rayée de la carte des droits sociaux. C’est d’autant plus nécessaire que les bataillons des assurances privées sont déjà en train de fourbir et de peaufiner un système à l’américaine permettant de tirer de gros revenus sur la santé et sur les retraites par capitalisation en laissant de côté des millions de personnes qui ne pourront plus se payer une protection sociale faite alors pour les riches et les hauts revenus.

Le ver est dans le fruit depuis les ordonnances de De Gaulle en 1967, ce ver a demeuré à l’état végétatif un certain temps,  s’est développé à partir des premières restrictions de fonds comme le forfait hospitalier et les déremboursements sous les gouvernements de Mitterrand puis par les décrets Balladur de 1993 en plein été, ensuite par la réforme Juppé et celle de Bachelot concernant l’assurance maladie et la destruction d’hôpitaux publics pour les remplacer par des cliniques privées restreignant les droits aux soins comme le stipule pourtant la déclaration des droits de l’homme et du citoyen.

Des individus se sont fourvoyés dans l’acceptation de ces remises en causes et certains ont fait allégeance avec les assureurs privés. Vous les connaissez, pour certains ils ont eu des responsabilités gouvernementales :  ce sont ces hommes-là que la droite utilise pour par exemple casser nos services hospitaliers publics en ce moment et certains proviennent de la mutualité française  ou de la gauche réformiste. L’histoire de France nous a appris que de tout temps des renégats ont servi contre les intérêts de la population et au profit d’une minorité de privilégiés mais les résistances ont su prendre le dessus sur le malheur, sur l’injustice, les souffrances  occasionnées. Si nous ne réagissons pas, le sinistre Denis Kessler, ancien vice-président du Medef, Président des sociétés d’assurances privées aura gagné son pari : exiger de Sarkozy qu’il remette en cause la plus belle conquête sociale : la sécurité sociale.

Ce personnage, en effet, au nom de sa classe, celle qui avait trahi en 1940 en s’accointant avec l’occupant, avec Vichy, veut sa revanche et mettre fin à ce compromis passé entre les gaullistes résistants et les communistes créant la sécurité sociale et d’autres conquêtes sociales. Nul doute que la pseudo réforme des retraites entraînant demain des départs pour les générations actuellement au travail se traduira par des retraites servies après 67 ans voir 70 ans. Nous en reviendrons alors à la retraite pour les morts que dénonçait la CGT en 1910. Il s’agit en fait, ni plus ni moins, de reprendre la partie de la valeur ajoutée que la bourgeoisie française a dû céder en 1945 aux salariés par la cotisation entreprise et non celle de l’employeur qui est une contre-vérité.

La valse des milliards actuellement dans les grands groupes industriels et financiers, les frasques de ceux-ci à l’exemple de l’Oréal avec l’affaire Bettancourt Woerth attestent que les capitalistes entendent récupérer cette manne des cotisations sécurité sociale pour leur profit aux risques de dégradation de la santé et du niveau de vie de la population.

La retraite est la première cible, après viendront l’assurance maladie puis les accidents  du travail car le patronat n’a jamais avalé la mise en place de ce risque particulier détenu avant guerre par les sociétés d’assurances.

Il est encore temps d’empêcher la catastrophe sociale derrière la remise en cause de cette grande conquête sociale de la libération. Il faut empêcher KESSLER, WOERTH,SARKOZY,PARISOT,ROCARD,EVIN de vendre au capital ce qui a fait l’honneur de notre pays dans le monde entier; nous n’avons pas besoin d’un « nouveau Montoire » et d’une capitulation savamment préparée par ceux qui pactisent avec les assurances privées.

J’appelle tous les travailleurs, hommes et femmes, jeunes et retraités, immigrés, sans papiers à se lever contre cette capitulation voulue et recherchée par cette cinquième colonne du capital qui dans le gouvernement s’apprête à obéir aux ordres de Kessler pour en finir avec ce compromis historique et rendre la retraite, la santé aux compagnies d’assurance.

Partout dans le pays doivent se mettre en place des fronts de défense de la sécurité sociale et des retraites, chaque salarié, chaque retraité doit se mobiliser pour bouter dehors la finance et les spéculateurs de la santé et des retraites.

Le 7 septembre, sera une journée nationale de lutte pour la défense de nos retraites.

Il y va de l’avenir de notre sécurité sociale.

Tous dans la rue ce jour-là.

Bernard LAMIRAND

 

Ambroise Croizat

 

dp8ccamm3hincaw0ajr1cadagp9ccal4jp8ycard31tvca6cgoaccamluk1jcayskv5jcac6fxm4cayqk2efcaly418zcal9gcz8cab6bf6gcapzh7cxcarfh0crca37w413caco8f74cawsclkccagexb08.jpgncpeca0nmnsjca3x6xodca61owbpca92wkn8caakonpecauknqiccaew0bjcca8oe3b2capmhy64cawnvym2caig1o6eca3bvqz3cae7au1tcas6frxncah2g55dcathf82kcam12j85carn2mcecac64pm1.jpg

 

“En deux ans de temps, de 1945 à 1947, il produisit avec une équipe de syndicalistes à ses cotés une quantité de lois sociales qui firent de la France le pays le plus développé sur les réalisations sociales.

La reconnaissance des travailleurs était telle que ceux-ci l’avaient baptisé:” le ministre des travailleurs” au lieu de ministre du travail. Une appellation que jamais plus en France on ne retrouvera depuis.

Sa principale réussite fut la sécurité sociale.” (Bernard Lamirand)

Voir sur notre blog l’article :

Ambroise Croizat, “le ministre des travailleurs”, honoré par la ville de Paris

 

Publié dans Luttes, RETRAITES, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Été 2010 : Le gouvernement encourage la xénophobie et le racisme / 4 et 18 septembre : Les artistes ripostent…

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 août 2010

rocksanspapiers.org/

 

Été 2010 : Le gouvernement encourage la xénophobie et le racisme / 4 et 18 septembre : Les artistes ripostent... dans PETITION siteon0-dc90f

Été 2010 : Le gouvernement encourage la xénophobie et le racisme / 4 & 18 septembre : Les artistes ripostent ...

mercredi 11 août 2010

arton204-74f63 dans Sans Papiers - ImmigrationAlors que se prépare la nouvelle loi Besson, les récentes déclarations de MM. Sarkozy, Hortefeux, et autres amalgamant gens du voyage citoyens français et Roms originaires de Roumanie et de Bulgarie (par ailleurs membres de l’Union Européenne) tous désignés à la vindicte publique puis leurs propos insultant les immigrés, présentés comme responsables de l’insécurité , témoignent d’une volonté délibérée du gouvernement de durcir encore sa politique migratoire et d’envoyer de nouveaux messages de haine de l’autre aux relents racistes manifestes.

Le 4 septembre à 11 heures, les artistes du concert Rock sans Papiers du 18 septembre à Bercy accompagnés de nombreux autres artistes, d’intellectuels, de cinéastes, d’écrivains, de scientifiques, de syndicalistes, d’associatifs, d’élus et de citoyens, représentants des larges couches de la population que cette politique indigne, se rassembleront à proximité du ministère de l’Immigration.

Régine, Jane Birkin, Agnès Jaoui, Jeanne Cherhal, Clarika et d’autres interprèteront « Les P’tits papiers », chanson symbolique et ironique porteuse d’espoir dans la tourmente.

Une délégation demandera à être reçue au ministère pour exprimer son refus d’une politique inhumaine à l’égard des familles et des travailleurs sans papiers.

Nous irons ensuite rejoindre Place de la République le grand rassemblement républicain qui se construit pour marquer un coup d’arrêt à une politique raciste, xénophobe et sécuritaire.

4 SEPTEMBRE 2010

11 HEURES « LES P’TITS PAPIERS » MÉTRO VARENNES 

15 HEURES RASSEMBLEMENT PLACE DE LA RÉPUBLIQUE

____________________________

L’APPEL DU 18 SEPTEMBRE

Je signe l’appel Ils ont signé…

 

Télécharger - next picture

Nous, auprès des artistes, musiciens, comédiens, réalisateurs, écrivains, plasticiens, professionnels de la musique, du spectacle, du cinéma, de l’information, de la culture, des scientifiques et universitaires, des personnalités associatives, syndicales et politiques, avec la majorité des citoyens français, nous déclarons solidaires des milliers de sans-papiers qui grandissent, étudient, et vivent à nos côtés dans notre pays.

  • Nous refusons que des enfants, souvent nés et scolarisés en France, soient expulsés avec leurs parents vers des pays qu’ils ne connaissent pas ou plus et dont certains ne parlent même pas la langue.
  • Nous refusons que des parents soient arrêtés, menottés, rudoyés, humiliés et enfermés dans des Centres de Rétention Administrative sous les yeux de leurs enfants.
  • Nous refusons que des familles parce qu’elles n’ont pas de papiers soient séparées, le père brutalement expulsé à des milliers de kilomètres tandis que la mère et les enfants restent ici, souvent dans la misère et traumatisés à vie.
  • Nous refusons que des travailleurs, qui bien souvent exercent leur métier dans des conditions pénibles, car sans droit, dont la plupart cotisent (retraites, maladie, chômage…) et paient des impôts en France vivent en permanence dans la peur et la clandestinité.
  • Nous refusons les lois Besson sur l’immigration qui bafouent le droit d’asile français et font honte au pays des Droits de l’Homme.Comme certains l’ont fait en d’autres périodes de l’histoire, en accord avec les principes du droit international qui protègent les migrants, en accord avec les droits de l’homme et de l’enfant, comme avec les valeurs universelles de
    fraternité, d’égalité, de liberté et d’accueil de notre République, nous appelons à résister à ces pratiques indignes et inhumaines.
  •  

    arton67-6785f dans SolidariteLettre d’expulsion (Parodie Renan Luce)

    http://www.bradouchka.com/
    http://www.dailymotion.com/video/x7113q

     

    Publié dans PETITION, Sans Papiers - Immigration, Solidarite | Pas de Commentaire »

    Honduras : coups de feu et brutalités policières dans un collège

    Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 août 2010

    Publié sur : primitivi.org/ – 27 juillet 2010 – par Primitivi

    Source : Kaosenlared « Honduras : estudiantes son agarrados a balazos y toletazos por policías dentro de su colegio »
    Traduction : Primitivi  

    Honduras :

    coups de feu et brutalités policières dans un collège 

     

    Des étudiants ont été victimes de coups de feu et frappés par des policiers dans leur collège
    par Dina Meza, journaliste de defensoresenlinea.com

    Le COFADEH* initie des actions légales afin de punir ces actions qui mettent en danger la vie des étudiants.

    Un des étudiants frappé par la police (photo : defensoresenlinea.com)

    Honduras : coups de feu et brutalités policières dans un collège dans Amerique latine 140375_golpe-fe091

    Une vingtaine de policiers de la Quatrième Station a fait irruption dans l’Institut Jésus Aguilar Paz en tirant des coups de feu en l’air et a ensuite frappé les étudiants qui faisaient la queue pour réclamer le bon estudiant (bono estudiantil) de ce collège, ils ont arrêté quatre d’entre eux. Depuis plusieurs semaines étudiants et étudiantes de différents collèges sont sortis dans la rue pour réclamer le bon d’étudiant face aux tromperies répétées de l’actuel régime qui n’a pas payé un cinquième de ce qu’il doit pour l’année.

    Comme mesure pour dissuader la protestation pacifique le gouvernement a lancé une répressions policière, qui la semaine dernière a entraîné la détention de plus de 10 étudiants de l’Institut Central et de l’Institut Jésus Aguilar Paz. Parmi ceux-ci des enfants de 12 et 13 ans, qui ont été finalement libérés suite aux démarches du COFADEH, des autorités de ces centres d’enseignement et pour les élèves provenant du deuxième collège, à l’arrivée d’un avocat professionnel venu du Front des Avocats contre le Coup.

    Ces faits arrivent alors que de fortes pressions sont actuellement faites par les États-Unis pour que l’Organisation des États Américains, OEA, réincorpore le Honduras et ne fasse pas cas des violations aux droits de l’homme en constante augmentation et du fait que leurs responsables et que les auteurs du coup d’État n’ont toujours pas été jugés.

    [Lire la suite sur : primitivi.org/]

    * Le COFADEH, organisation humanitaire créée en 1982, regroupe les parents et les amis des victimes des disparition forcées. Ils luttent aussi, plus généralement contre toutes les formes de violation des droits humains.

    Publié dans Amerique latine, Honduras, Luttes | Pas de Commentaire »

    ADN business : « Les biobanques stockent cellules et tissus humains »

    Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 août 2010

    ADN business : 12 août 2010 – Ulysse Mathieu
    Bioéthique

    l’ADN business «Les biobanques stockent cellules et tissus humains »

    Ces dernières années, le développement de la génétique a engendré celui des biobanques. Ces structures concentrent parfois de très nombreuses données génétiques. Le cadre juridique 
de leurs activités est flou. Elles suscitent des interrogations
et des appétits.

    Elles abritent des collections gigantesques. Ce sont des bibliothèques un peu spéciales, appelées biobanques, qui recèlent dans leurs rayonnages des ouvrages un rien particulier. Fragments d’ADN, extraits de cordons ombilicaux, échantillons de tumeurs cancéreuses se comptent en milliers, parfois même en centaines de milliers. C’est le cas au Royaume-Uni, où l’ADN de plus de cinq cent mille personnes est répertorié. Si la conservation de fragments humains à des fins de thérapie ou de recherche est une pratique qui existe depuis longtemps, ces dernières années, avec le développement des biotechnologies, leur nombre croît de façon exponentielle. « C’est d’abord un outil de recherche de première importance pour les scientifiques, explique Christine Noiville, juriste et chercheur au CNRS, directrice du Centre de recherches en droit des sciences et techniques. Le développement des biotechnologies, allié à celui de l’outil informatique, permet de comparer des milliers de fragments d’ADN, et ainsi d’identifier les gènes prédisposant à certaines maladies. » L’analyse des échantillons, notamment d’ADN, a aussi permis de retracer le parcours de groupements humains. Mais le matériel génétique est aussi source d’informations sur les individus et le regroupement de telles quantités de données soulève bien des interrogations.

    « En Europe, et particulièrement en France, la législation qui protège les donneurs s’articule autour de deux axes : consentement et confidentialité, rappelle Christine Noiville. Un des enjeux majeurs est celui de l’ampleur du consentement. Certains donneurs seraient ainsi prêts à fournir leur ADN pour aider la recherche contre le cancer, mais pas la recherche en cosmétique. » Si la plupart des biobanques informent les donneurs de l’avenir de leurs échantillons, tel n’est pas le cas de certaines sociétés privées comme deCODEme, qui proposent des services de dépistage de prédisposition à certaines maladies. Leurs contrats prévoient que les informations génétiques des donneurs pourront être utilisées à des fins de recherche. Quels types de recherches ? Pendant combien de temps ? Une absence d’information que ces sociétés entretiennent savamment ?

    De même, il est difficile de savoir comment ces sociétés privées assurent la confidentialité des données. Christine Noiville pointe par ailleurs un manque dans la législation : « Pour les biobanques d’ADN, publiques ou privées, rien n’est prévu dans le cas d’une faillite de l’organisme gérant les collections. » Un flou juridique qui peut s’avérer dangereux. Ainsi, au Japon, on a vu des biobanques privées vendre leur collection aux enchères avec le mobilier.

    [Lire la suite sur : humanite.fr/]

    PUF

     

    Les biobanques, de Florence Bellivier 
et Christine Noiville. « Que sais-je  ?» PUF, 2009. 128 pages, 9 euros.

     

     


    Publié dans IDEES - DEBATS - PHILO, Sciences | Pas de Commentaire »

    « Le chômeur, une marchandise comme une autre »

    Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 août 2010

    Publié le 30 juillet  sur :

    URL de cette brève

    http://www.legrandsoir.info/+Le-marche-du-chomage-ouvert-a-tous-les-marchands+.html

     

    Le « marché du chômage » ouvert à tous les marchands

     

    Le 12 juillet, les sénateurs ont adopté définitivement une mesure mettant en place la libéralisation totale du placement des demandeurs d’emploi. Leur placement « à but lucratif » est désormais inscrit dans la loi.

    Au détour d’une loi sur les chambres de commerce et des métiers portant sur « la fourniture de services de placement », le gouvernement a réussi à démanteler encore un peu plus la protection des chômeurs.

    Pour Sylvette Uzan-Chomat (SNU-Pôle Emploi), « il s’agit d’un véritable retour au XIXe siècle. En 1904, une loi avait limité le champ des activités que l’on pouvait simultanément exercer, interdisant par exemple de cumuler débits de boisson, restauration, hébergement et placement. À cette époque d’exode rural, il n’était pas rare que les chômeurs soient logés par les placeurs, ce qui donnait lieu à leur sur-exploitation. Et lorsqu’on regarde les motivations du texte, qui sont d’améliorer la mobilité des travailleurs en Europe, on peut craindre que le placement ait pour condition de loger dans telle ou telle chaîne d’hôtel ».

    Car, avec ce texte, il n’y a plus aucune limite. En 2005, une loi avait déjà entamé le monopole de l’ANPE sur le placement des chômeurs en autorisant les agences d’intérim à proposer des CDI. Mais ce premier texte faisait la distinction entre service public de l’emploi et secteur privé. En outre, il ne pouvait s’agir d’une activité lucrative. Et si les cabinets de conseil en recrutement et certaines officines pouvaient se livrer à ce type d’activité, c’était bien à condition qu’il s’agisse de leur activité principale.

    Le chômeur, une marchandise comme une autre

    Plus rien de tout cela dans la nouvelle loi : « Dorénavant, n’importe qui pourra faire du placement de demandeurs d’emploi », explique Sylvette Uzan-Chomat. Et le texte prévoit même que cela pourra être une activité lucrative. La rapporteure de la loi à l’Assemblée nationale, Catherine Vautrin, maîtresse en novlangue, écrit : « Le texte du projet de loi enrichie (sic) cette définition en prévoyant que cette activité peut être exercée à titre lucratif ». À défaut d’enrichir la définition d’activité de placement, on peut être sûrs que les officines qui profiteront de la loi verront leurs profits augmenter considérablement. Pire, les déclarations préalables obligatoires pour l’exercice de placement sont supprimées et, par conséquent, le contrôle que pouvait exercer à cette occasion l’Inspection du travail n’existe plus non plus.

    La motivation du texte est, comme souvent, l’application en France de directives européennes, en l’occurrence la fameuse directive Bolkestein sur la libéralisation des services, que la population avait majoritairement refusée et qui est revenue par la fenêtre. Mais, là encore, le gouvernement se moque ouvertement de nous. Il se trouve que, justement, le placement des chômeurs — comme la santé ou les jeux de hasard — faisaient partie des exceptions qui ne tombaient pas sous le coup de la directive. Le pouvoir va beaucoup plus loin, il ne connaît aucune limite pour contenter les capitalistes.

    En attendant, les salariés de Pôle Emploi viennent d’apprendre de leur ministre de tutelle, Laurent Wauquiez, que leurs effectifs seront réduits de 1,5% par an à compter de 2011, puisque le non-renouvellement d’un départ à la retraite sur deux leur sera appliqué. Sans compter qu’à la fin de l’année, un millier de CDD embauchés pour faire face au surcroît de travail arriveront à échéance, sans espoir de titularisation.

    Pendant ce temps-là, la BCE annonce que le chômage, qui est passé dans la zone euro de 7,8% en mars 2008 à 10% en mai 2010, « devrait rester élevé ». Décidément, les années 2010 ressemblent de plus en plus aux années 1930…

    Source : http://www.npa2009.org/content/plac…

    Publié dans ECONOMIE, Politique nationale, SOCIAL | Pas de Commentaire »

    1...56789
     

    ahmed remaoun |
    Fabrice FRICHET |
    LE BLOG EDUCATIF |
    Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
    | MATTNA
    | Bloc-notes de Raoul d'Andrésy