• Accueil
  • > ECONOMIE
  • > Déremboursement des médicaments : les mutuelles emboîtent le pas à la Sécu

Déremboursement des médicaments : les mutuelles emboîtent le pas à la Sécu

Posté par communistefeigniesunblogfr le 21 août 2010

Déremboursement des médicaments : les mutuelles emboîtent le pas à la Sécu dans ECONOMIE humanite le 20 Août 2010 – Cécile Rousseau

Les mutuelles instaurent la santé à la carte

 

Les complémentaires souhaitent à leur tour rembourser les médicaments en fonction de leur « efficacité ».

Les remboursements de médicaments fondent comme neige au soleil. Suivant le mouvement de la Sécurité sociale, les complémentaires de santé souhaitent désormais couvrir uniquement les médicaments prescrits « en fonction de leur efficacité et non plus du barème de la Sécurité sociale », comme indiqué dans le Parisien de mercredi. La Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) a en effet autorisé les mutuelles à prendre connaissance des informations sur l’utilité médicale des produits qu’elles doivent rembourser. Après de premières expérimentations, l’objectif est de généraliser cette pratique, « pour ne plus rembourser à l’aveugle », explique Jean-Martin Cohen-Solal, directeur général de la Mutualité française.

Les mutuelles reprennent l’argument de l’efficacité qui a déjà permis la décote de 150 produits remboursés à seulement 15 % (les vignettes orange), au printemps, sur avis de la Haute Autorité de santé (HAS). La Mutualité avait vivement contesté cette mesure de la Sécu, qui pouvait alourdir automatiquement la charge des complémentaires.

Sur son site Internet, la Mutualité française recommande aux patients de se passer de ces fameux médicaments, notamment pour les brûlures, la constipation, le rhume. Elle justifie sa décision en affirmant vouloir concentrer ses efforts « sur les médicaments plus efficaces ». Du côté des usagers, le Dr Bernard Coadou, membre du Collectif national contre les franchises, crie au scandale : « La plupart des critères pour dérembourser ces médicaments sont politiques et administratifs. Pas médicaux. C’est une autorité indépendante qui doit fixer les remboursements, il faudrait surtout demander leur avis aux associations qui connaissent bien la question. » Christian Saout, du Collectif interassociatif sur la santé, dénonce une « avancée vers les couvertures à plusieurs vitesses. Nous allons voir apparaître des contrats de plus en plus low cost qui ne remboursent que les médicaments à utilité élevée ».

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy