• Accueil
  • > Cinema
  • > « Cleveland contre Wall Street », l’histoire d’un procès qui n’aura sans doute jamais lieu

« Cleveland contre Wall Street », l’histoire d’un procès qui n’aura sans doute jamais lieu

Posté par communistefeigniesunblogfr le 19 août 2010

18 août 2010

Le film d’un procès

Jean Roy

Le 11 janvier 2008, les avocats de la ville de Cleveland assignent en justice le gotha des banques, accusées d’être responsables, par leurs agissements inconsidérés, de la crise des subprimes. Les banques ayant les meilleurs juristes, le procès ne cesse d’être renvoyé aux calendes grecques. En attendant, le documentariste suisse, Jean-Stéphane Bron, a imaginé ce qu’il aurait pu être et s’est rendu sur place pour trouver, non des comédiens, mais de vrais juges, avocats et témoins possibles. En résulte un film de procès, dans la grande tradition de Douze Hommes en colère. L’essentiel se déroule dans le prétoire, textes impeccables débités à la mitraillette. Le verdict est prononcé dans la dernière séquence.

« L’idéal est de faire un petit théâtre du capitalisme »

Extrait de l’entretien réalisé par Jean Roy

Comment en êtes-vous venu au sujet précis ?

Jean-Stéphane Bron. En 2008, j’ai lu une brève qui annonçait que la ville de Cleveland avait déposé la plainte rapportée dans le film. À partir de là, il y avait deux possibilités. Soit on était dans l’explication, on démontrait quelque chose, soit on incarnait à travers des figures, donc des personnages, et il fallait alors un casting et des lieux qui permettent d’approcher des films de genre. Mon film précédent a été qualifié de docu-thriller. J’avais les films de Sidney Lumet en tête. J’ai revu plein de films de procès. Je voulais que le spectateur soit en terrain familier. En même temps, je voulais qu’il soit amené à réfléchir, à remonter la chaîne des responsabilités. J’ai pensé à Altman, à un film comme Short Cuts entre autres.

En quelques mois, j’ai compris que le procès n’aurait jamais lieu. Comme dans Erin Brockovich, le film de Steven Soderbergh, l’important n’est pas le procès mais le règlement à l’amiable, le « settlement » auquel on parvient. La ville de Cleveland a attaqué sur la notion de nuisance. Elle s’est appuyée sur une autre ville qui avait traîné devant les tribunaux un marchand d’armes et qui avait gagné. Il y a des avocats spécialisés dans les « class actions ». C’est ainsi que huit mille ouvriers ont poursuivi Nestlé en Califormie car l’entreprise avait truqué les horloges pour gagner quinze minutes de travail par jour. Ils ont calculé que sur toute une carrière, cela pouvait représenter deux ans et demi à temps complet sans être sûr d’obtenir quoi que ce soit.

Il est passionnant de découvrir tout cela. Les Américains ne sont pas des gens politisés mais ils sont très concrets. Il y a un problème. Se pose aussitôt la question de savoir comment on va fédérer les gens. C’est le principe que met si bien en application Michael Moore qui va emmener la victime face à son bourreau. Cela donne une oxygénisation de la société assez étonnante avec de vrais contre-pouvoirs. C’était déjà l’idée de la guérilla urbaine dans les grandes grèves des années trente. Donc, on occupe le siège des banques, on trouve le téléphone du patron, on l’appelle nuit et jour, etc., etc. C’est la pratique d’une violence non violente.

À Cleveland, ville qui est dans la « rust belt » (la « ceinture de rouille », comme on parle ailleurs, par exemple, de celle du maïs), on a cette tradition. À Cleveland, il y a des crédits pour la bouffe du soir, des gens qui paient trois dollars sur une carte et trois sur une autre… J’ai été surpris en y arrivant que les files dans les magasins soient si lentes, c’était à cause de cela.

[Article complet : humanite.fr/]

Vidéos :

  • Entretien accordé à Médiapart, réalisé par Ludovic Lamant et Gaspard Dhellemmes :

http://www.dailymotion.com/video/xeh1ap_creation

http://www.dailymotion.com/video/xeh1dh_creation

http://www.dailymotion.com/video/xeh1eo_creation

  • Bande-annonce

http://www.dailymotion.com/video/xe7o4y

 

Voir d’autres extraits sur : http://www.telerama.fr/cinema/cleveland-une-ville-a-la-derive,56024.phpCleveland contre Wall Street

 

La fiche du film sur Allocine.fr/

 

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy