• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 17 août 2010

Éric Woerth en janvier 2008 : « A vot’bon coeur msieurdames! »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 août 2010

Source : Plume de presse – 17 août 2010

Auteur :  Olivier Bonnet

Permalien : http://www.plumedepresse.net/spip.php?article1477

Coupable de fausse déclaration de revenus

Woerth de plus en plus dans le foutage de gueule

Une insulte à l’intelligence des citoyens !

Une nouvelle fois confondu par Mediapart, il refuse de s’expliquer avant parution de l’article, commence par nier en bloc une fois celui-ci en ligne, adoptant sa posture favorite de l’homme scandalisé d’être ainsi si injustement attaqué – comme d’habitude -, puis finit par se fendre d’une explication renversante de mauvaise foi et de stupidité. Il n’est pourtant pas idiot : c’est donc bien qu’il prend les Français pour des abrutis. Démission !


cashRésumons la dernière révélation de Mediapart (Quand Eric Woerth déclarait à sa banque vivre avec 112 euros par mois)  :

« Lors d’un emprunt réalisé en 2008 pour sa campagne des municipales, Eric Woerth, obligé comme tout un chacun de transmettre l’état de sa situation financière à sa banque, n’a pas déclaré d’impôts sur le revenu, a certifié gagner seulement 3 000 euros par mois, et avoir comme revenu disponible à peine plus de 100 euros mensuels. Dans le contrat signé, il certifie pourtant ses comptes « complets, exacts, sincères et véritables. » Or, le site d’information calcule qu’en additionnant son indemnité de maire de Chantilly et son salaire de ministre, il gagnait alors « au moins 16 000 euros » par mois.

Le ministre étant toujours en vacances, la première réaction vient de son « entourage », très complaisamment cité hier matin par Le Figaro : « Contacté par l’AFP, l’entourage d’Eric Woerth a assuré lundi que le prêt avait été « souscrit dans des conditions normales comme tous les prêts électoraux« , soulignant qu’il avait été « remboursé également à des conditions normales et classiques ». Hors sujet : Mediapart n’a jamais écrit le contraire ! « Ce prêt est adossé à la garantie de remboursement de l’État après validation des comptes de campagnes (…) et non aux revenus du candidat« , a-t-on ajouté de même source« , relaie encore la Pravda sarkozyste. Hors sujet là encore : garantie de remboursement par l’Etat ou pas, « le ministre était tenu, en vertu du contrat qu’il a lui-même signé, de déclarer l’intégralité de ses revenus ainsi que le montant de son impôt sur le revenu« , rétorque Mediapart, dans un second article judicieusement titré Woerth et le Crédit agricole : Mediapart persiste et prouve :

« Eric Woerth et le Crédit agricole ont remis en cause l’exactitude des documents publiés par Mediapart, et qui montrent qu’en 2008, le ministre, candidat aux municipales, avait fait une fausse déclaration sur ses revenus et ses impôts lors d’un emprunt sollicité auprès de sa banque. Mediapart maintient ses affirmations, publie les documents qui font preuve et précise comment il les a obtenus. » Implacable !

[Lire la suite sur : plumedepresse.net/]

L’illustration représentant Woerth en Mister Cash provient de Cpolitic, illustrant un article revenant sur la scandaleuse loi – qu’il a pilotée – ouvrant les jeux d’argent au secteur privé 

 

A lire sur Le Post l’article : Quelques précisions sur le revenu d’Éric Woerth

Publié dans POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Chimulus : Brice le grand blond aux idées noires

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 août 2010

Vu sur : Chimulus : Brice le grand blond aux idées noires dans Humour dazibaoueb_logo_700

publié par roland (webmaster) – 17 août 2010 RAFLE.jpg

 

Brice le grand blond aux idées noires

 

Auteur : Chimulus - Source : Chimulus dessin de presse

Publié dans Humour, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Iran : Il faut sauver Sakineh et tous(tes) les autres de la lapidation ou de la pendaison

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 août 2010

Accueil le 16 Août 2010 – Abrahim Saravaki

 

Ahmadinejad joue la carte de la répression tous azimuts

 

Des gouvernements européens aux grands noms de la littérature et du cinéma, la mobilisation prenait de l’ampleur lundi pour sauver de la mort par lapidation Sakineh Mohammadi Ashtiani, après des aveux soutirés sous la torture. Depuis l’« aveu » de Sakineh Mohammadi-Ashtiani devant la télévision, l’exécution de la sentence, la lapidation, devient probable. Notre question : Comment aider les femmes et démocrates iraniens ?

Cette femme âgée de quarante-trois ans a déclaré mercredi à la télévision d’État avoir participé au meurtre de son mari et avoir eu une relation extraconjugale avec le cousin de ce dernier. Son avocat, Houtan Kian, affirme qu’il s’agit d’aveux soutirés sous la torture. « Elle a été frappée violemment et torturée jusqu’à ce qu’elle accepte d’apparaître face à la caméra », a affirmé Houtan Kian.

Cet été, une campagne internationale a été lancée en faveur de Sakineh. Un mouvement international s’est ainsi fait jour pour l’annulation de la sentence, émanant notamment de personnalités politiques et du monde du spectacle, notamment aux États-Unis et au Royaume-Uni. En France, la campagne a pris une nouvelle ampleur avec un appel d’intellectuels*. 

Le châtiment atroce est brandi par un pouvoir en difficulté qui a décidé parallèlement d’accentuer la répression contre les milieux politiques et syndicaux. Trois icônes de l’opposition « modérée », Mohsen Aminzadeh, Mostafa Tajzadeh et Mohsen Safai-Farahani, ont de nouveau été incarcérés. Il leur est reproché, ainsi qu’à quatre autres personnes, d’avoir porté plainte devant la Cour de justice iranienne contre des gardiens de la révolution. Cette plainte fait suite aux déclarations de Ahmad Moshfegh, un des commandants des gardiens de la révolution, qui accuse plusieurs personnalités de trahison. Dans la même intervention, dont la vidéo est en ligne, le commandant en question dévoile à son insu le rôle des gardiens de la révolution dans l’organisation de l’élection truquée de Mahmoud Ahmadinejad.

[Lire la suite sur : humanite.fr/]

 

*Les premiers signataires de l’appel d’intellectuels :

Elisabeth Badinter, Juliette Binoche, Rachida Dati, Sussan Deyhim, Mia Farrow, Bob Geldof, Ayaan Hirsi Ali, Milan Kundera, Bernard-Henri Lévy, Patrick Le Hyaric, Patrick Modiano, Taslima Nasreen, Yann Richard, Ségolène Royal, Marjane Satrapi, Jorge Semprún, Wole Soyinka, Simone Veil, Jody Williams.

Pour signer la pétition cliquez sur ce lien:  Libérez Sakine Ashtiani ! Non aux lapidations et aux exécutions !

Iran : Il faut sauver Sakineh et tous(tes) les autres de la lapidation ou de la pendaison dans Monde sakine-150x150

 

Image de prévisualisation YouTube


 

Publié sur : http://hommelibre.blog.tdg.ch/

Lapidation : Sakineh et les autres

Extrait :

« Mais Sakineh n’est pas la seule en attente de lapidation. D’autres y sont condamnées. Actuellement en Iran, trois autres femmes sont dans le même cas que Sakineh.

Quelle que soit la législation d’un pays, que nous soyons d’accord ou non avec des lois issues de la religion et qui gouvernent tous les aspects de la vie privée, la lapidation est en elle-même une pratique dégradante pour ceux qui la pratiquent. Imaginez ce que peuvent ressentir les hommes qui lancent les pierres, qui voient la femme être blessée et mourir peu à peu – car cela prend du temps.

Il y a de quoi être retourné.

Soutenir Sakineh est une chose. Mais toutes les condamnées doivent être soutenues. La lapidation doit être mise hors-la-loi au niveau mondial. Et les lois directement religieuses qui prétendent gouverner toute la vie des gens devraient être refusées par les citoyens du monde entier. (…) »

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Monde | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy