• Accueil
  • > Archives pour juillet 2010

Souffrance au travail : les recommandations de la mission d’information du Sénat

Posté par communistefeigniesunblogfr le 10 juillet 2010

Souffrance au travail : les recommandations de la mission d'information du Sénat dans Senat 9 juillet 2010 – Yves Housson

Le mal-être en progression

 

mal_au_travail dans Souffrance au travail

Médecine du travail, CHSCT, Code du travail, managers : une mission d’information du Sénat fait une série de recommandations pour agir sur les risques psychosociaux.

Six mois durant, une mission d’information du Sénat, constituée sur proposition de l’élue communiste Annie David, à la suite de la vague de suicides chez France Télécom, vient de plancher sur le mal-être au travail.

Après avoir mené 36 auditions de syndicalistes, patrons, DRH, spécialistes de domaines divers (médecins, psychologues, inspecteurs du travail, sociologues, etc.), et deux visites sur le terrain, au Technocentre Renault de Guyancourt et dans un centre d’appels de France Télécom, les dix-neuf membres de la mission ont adopté à l’unanimité un rapport qui pourrait favoriser l’intervention des acteurs sociaux tant dans les entreprises que dans le débat politique national sur le travail.

Leur diagnostic ? « Le mal-être au travail progresse dans notre pays », « touche tous les secteurs d’activité », les employés comme les cadres, les jeunes comme les seniors, résume Gérard Dériot, le rapporteur (UMP). En cause : la « recherche de la performance à tout prix », mais aussi « l’affaiblissement des collectifs de travail » et la « perte de sens du travail ». Forte de ce constat, la mission formule des recommandations qui, certes, « ne touchent pas aux causes » profondes du mal, « le libéralisme, la recherche du profit sans limites », mais n’en constituent pas moins « un pas intéressant » dans la bonne direction, juge Annie David. C’est le cas, en particulier, du chapitre concernant la médecine du travail, institution en crise, en raison à la fois de la pénurie de professionnels et d’un manque d’indépendance vis-à-vis des employeurs.

« Ouvrir le débat dans les entreprises »

Le rapport, pour « conforter l’indépendance (des médecins) », recommande « une gestion paritaire des services de santé au travail », lesquels pourraient, à cet effet, « être rattachés aux caisses régionales d’assurance maladie ».

Les sénateurs innovent également en prônant un renforcement du rôle des comités d’hygiène et de sécurité (CHSCT) : ils suggèrent de faire élire directement leurs membres par les salariés afin « d’ouvrir le débat dans l’entreprise » et d’augmenter leurs délégations horaires.

Le rapport propose de renforcer le rôle protecteur du Code du travail : à l’obligation existante pour l’employeur d’« assurer la sécurité et de protéger la santé physique et mentale des travailleurs », il suggère d’ajouter une disposition spécifique concernant l’organisation du travail et les méthodes de gestion, qui « ne doivent pas mettre en danger la sécurité des travailleurs, porter une atteinte sérieuse à leur santé, ni compromettre leurs droits et leur dignité ». Le patronat devrait, dans l’évaluation des risques, « prendre en compte la charge psychosociale du poste de travail ».

Enfin, la mission s’intéresse au management, pour le ramener à ses « fondamentaux », en proposant qu’une part de la rémunération variable des managers dépende « d’indicateurs sociaux et de santé au travail ». Manière de leur rappeler, dit Jean-Pierre Godefroy, président (PS) de la mission, que « la performance, ce n’est pas seulement le rendement ».

 

Publié dans Senat, Souffrance au travail | Pas de Commentaire »

Sarkozy sur France2 lundi

Posté par communistefeigniesunblogfr le 10 juillet 2010

 

« On ne peut pas dire la vérité à la télévision : il y a trop de gens qui regardent »

Coluche

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

La droite veut museler la presse

Posté par communistefeigniesunblogfr le 10 juillet 2010

Après la députée UMP  Muriel Marland-Militello qui mène l’offensive à l’Assemblée, c’est au tour de la sénatrice (Union centriste) Nathalie Goulet qui annonce la création d’un groupe de travail sur la réforme du droit de la presse. Elle propose notamment que l’on revoie « les règles de subventions à la presse par l’État ». En clair, elle propose de couper les vivres à la presse qui fait son travail d’information des citoyens. La majorité présidentielle et le chef de l’État rejoignent ainsi la longue liste des prédateurs de la presse.

« La liberté d’expression vaut non seulement pour les « informations » ou « idées » accueillies avec faveur ou considérées comme inoffensives ou indifférentes, mais aussi pour celles qui heurtent, choquent ou inquiètent : ainsi le veulent le pluralisme, la tolérance et l’esprit d’ouverture sans lesquels, il n’est pas de « société démocratique ».

(Jurisprudence (Cour européenne des droits de l’homme, 21 janvier 1999, no 29183/95, Fressoz et Roire c. France) – source : wikipédia)

Publié dans Democratie, LIBERTES, UMP | Pas de Commentaire »

Eric Woerth, Patrick Devedjan et la cagnotte suisse

Posté par communistefeigniesunblogfr le 10 juillet 2010

Lu sur : Eric Woerth, Patrick Devedjan et la cagnotte suisse dans Fraude fiscale dazibaoueb_logo_700  publié par roland (webmaster) – 9 juillet 2010

 

Woerth et Devedjan ont-ils récolté des fonds en Suisse

chez les évadés fiscaux ?

 

Auteur : Milton Dassier - Source : Milton Dassier sur l’actu

valise_argent dans POLITIQUENouveau rebondissement : Un journal suisse très important, l’Hebdo, consacre six pages aux relations tumultueuses entre la France et la Suisse à propos des évadés fiscaux français.

Le titre de l’article :

 « Woerth, ça passe et ça cash ! »

Une bonne partie de l’article relate la stratégie mise en place pour pousser les évades fiscaux français qui résident en Suisse à verser leur obole à l’UMP.

Je vous fais le pitch ? C’est parti !

Il fallait quelqu’un qui connaisse bien ce milieu particulier des exilés fiscaux français en Suisse. Un ancien banquier d’affaire, Pierre Condamin Gerbier, s’est d’abord chargé de séduire les futurs donateurs en créant une UMP « Suisse », puis des personnalités importantes de l’UMP s’y rendirent régulièrement pour porter la bonne parole sarkoziste. On parle entre autres de Valérie Pécresse.

L’objectif : faire connaitre les intentions politiques du candidat Sarkozy et faire cracher au trésor de campagne de l’UMP, une bonne partie des 100.000 exilés fiscaux français qui vivent en Suisse.

Eric Woerth et Patrick Devedjan furent les porteurs de valises ou d’enveloppes. Voici ce qu’en dit l’article :

Ce vendredi 23 mars 2007, c’est en jet privé qu’Eric Woerth et Patrick Devedjian atterrissent à 19 heures sur l’aéroport de Cointrin. L’avion, selon nos informations, un Falcon 10, accueille à son bord les épouses des convoyeurs de fonds de l’UMP, Florence Woerth et Sophie Vanbremeersch. Un avion mis à disposition par un compatriote fortuné au bénéfice d’un forfait fiscal en Suisse. Tout ce petit monde dort à Genève chez des amis respectifs. De retour à Paris, Eric Woerth rencontre Patrice de Maistre, le gestionnaire de fortune de Mme Bettencourt, qui lui aurait remis ce chèque de 150 000 euros qui agite désormais les esprits de la République.

A l’époque en effet, Eric Woerth récolte les fonds pour alimenter la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy. A Paris ou à Genève. Sitôt descendu du Falcon avec Patrick Devedjian, le futur ministre file vers un hôtel cinq étoiles à quelques pas de là, le Crowne Plaza où patientent plus d’une cinquantaine d’adhérents et sympathisants de l’UMP. Avant de rejoindre, vers 21 heures, une petite trentaine d’invités triés sur le volet à la Caviar House, rue du Rhône. Le marathon suisse d’Eric Woerth et de Patrick Devedjian sera bref, mais profitable.

Selon nos estimations relues et confirmées par l’ancien président Pierre Condamin-Gerbier, les deux hommes repartent avec des promesses de dons qui frôlent un demi-million de francs suisses.

Par la suite, un litige opposa Pierre Condamin-Gerbier aux responsables de l’UMP à Paris et à certains donateurs de Suisse, il préféra abandonner toute responsabilité à l’UMP.

Voici ce qu’il dit maintenant à propos d’Eric Woerth :

«Quand Eric Woerth est venu récolter les chèques pour Nicolas Sarkozy, il avait en face de lui différents représentants de la communauté des grandes fortunes de France qui ont voulu s’expatrier. Quelques mois plus tard, au gouvernement, il a totalement ostracisé les mêmes. Ne pas encourager l’expatriation fiscale, soit, mais aller un pas plus loin en caricaturant les gens qui ont décidé de se délocaliser à l’étranger, en les faisant passer pour des mauvais Français, de mauvais patriotes, cela a été très peu apprécié par cette communauté. Ce que je reproche à M. Woerth c’est une mauvaise foi évidente, une forme de malhonnêteté intellectuelle et de cracher dans une soupe dans laquelle il a été ravi de tremper ses lèvres.

Depuis l’an passé, Pierre Condamin-Gerbier n’est plus que sympathisant du parti de Nicolas Sarkozy.

Le journal suisse présente les choses avec pas mal de détails ce qui indique qu’il se base sur des témoignages précis.

Une dizaine de journaux de toutes sortes ont fait des révélations sur l’affaire Bettencourt-Woerth. « Le Point », « Le Canard Enchaîné », « Libération », « Marianne », « Le Monde », « La Tribune de Genève »..etc Et bien sûr « Mediapart ».

Des journaux pas du même bord politique. Et pour la deuxième fois, c’est la presse suisse peu encline à utiliser des méthodes fascistes, staliniennes ou « hitléro-trostkistes » qui s’y met.

Cela commence à faire beaucoup pour Eric Woerth et Nicolas Sarkozy…

 

Publié dans Fraude fiscale, POLITIQUE, UMP | Pas de Commentaire »

Communiqué Resf : La loi ? Quelle loi ? Et c’est vrai aussi pour les étrangers ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 9 juillet 2010

RESF9 juillet 2010

La loi ? Quelle loi ? Et c’est vrai aussi pour les étrangers ?

 

Communiqué de presse  Réseau Education sans frontières  9 juillet 2010

Contact sur ce dossier : Catherine Tourier  RESF LYON  06 81 51 81 44

Martin et Esther sont mariés depuis 2008. Ils vivent et travaillent tous les deux au Royaume Uni. Martin est français, Esther est ivoirienne et possède une carte de séjour britannique valable jusqu’en 2014. Fort de ces papiers, ils peuvent voyager librement, ensemble ou séparément, dans l’ensemble des 27 pays de l’Union Européenne. C’est le droit communautaire applicable en France. Du moins on le croyait.

Esther est enceinte et elle est venue en France pour un suivi médical. Mardi 6 juillet, Esther a été arrêtée, placée en garde à vue puis enfermée en centre de rétention comme « étrangère sans papier ». Papiers qu’elle a pourtant en règle. 

L’arrestation s’est faite en dehors de toutes règles de droit et ne parlons pas de l’aspect humain ! Esther était en compagnie d’un enfant de trois ans qu’elle gardait en l’absence de sa mère. Les policiers de la Police de l’Air et des Frontières (PAF) ont refusé de prendre en compte le titre de séjour présenté par Esther, ils le lui ont confisqué avec son passeport et ils l’ont embarquée avec le bambin. Ils sont restés en garde à vue de 8 h à 17h sans qu’on leur fournisse ni eau, ni nourriture. Alerte canicule dans le Rhône ! Heureusement Esther avait eu la présence d’esprit de prendre une bouteille d’eau et quelques victuailles. A la fin de la garde à vue, Esther a été emmenée en rétention malgré la légalité de sa présence en France. L’enfant de trois ans lui, a été emmené à l’IDEF (institut départemental de l’enfance et de la famille) par la PAF, brutalement séparé après 9 heures de garde à vue, de la seule personne qu’il connaissait. Ce bébé est resté la nuit et la journée suivante à l’institut sans pouvoir voir aucune personne de sa famille, le temps que le juge, en urgence, décide qu’on pouvait le rendre à sa mère. Toute cette peur, toute cette angoisse enfantine, pour pouvoir enfermer illégalement une femme dans une prison pour étrangers.

Martin, le mari d’Esther est resté sans nouvelle jusqu’à ce qu’Esther puisse lui téléphoner depuis le centre de rétention le 6 juillet. Pendant la garde à vue, elle n’a pas eu la possibilité de contacter un avocat ni de prévenir son mari. La loi française l’exige pourtant. Martin a dû abandonner son travail et faire garder de toute urgence sa fille de huit ans pour se précipiter dans le premier avion pour la France, ne pouvant comprendre ce qui se passait.

La préfecture du Rhône, qui a donné son accord tout le long de la procédure, loin de reconnaître une erreur de droit, a maintenu sa position devant le juge des libertés jeudi 8 juillet et devant le tribunal administratif ce vendredi matin. Après une journée de garde à vue, deux nuits et une journée au CRA de Lyon, Esther a été assignée à résidence par le juge des libertés dans l’attente d’une remise aux autorités britanniques ! ! OUI, on ne parle pas d’expulsion, ni de reconduite à la frontière selon l’euphémisme habituel, mais bien qu’Esther soit en règle, il est prévu de la « remettre aux autorités britanniques ». Ce matin le tribunal administratif a refusé de se prononcer pour des raisons de droit. Un référé liberté sera audiencé à 16 h cette après-midi du vendredi 9 juillet.

Publié dans LIBERTES, Sans Papiers - Immigration | Pas de Commentaire »

La députée UMP Marland-Militello veut réguler la liberté de la presse

Posté par communistefeigniesunblogfr le 9 juillet 2010

Lu sur : Numerama.com/ – 9 juillet 2010 – Guillaume Champeau

URL de l’article : http://www.numerama.com/magazine/16209-la-deputee-ump-marland-militello-veut-reguler-la-liberte-de-la-presse.html

La députée UMP Marland-Militello veut réguler la liberté de la presse

 

La députée Muriel Marland-Militello (UMP) souhaite que le Parlement adopte une résolution pour encadrer la liberté de la presse, après la publication des informations de Mediapart dans l’affaire Bettencourt.

La députée UMP Marland-Militello veut réguler la liberté de la presse dans LIBERTES Muriel_marland_militello Ceux qui ont suivi les débats sur la loi Hadopi se souviennent que de sa voix haut perchée, la députée UMP a parfois égayé les soirées tristes où l’on voyait jour après jour un Parlement aux ordres voter une loi inadmissible qui allait être jugée inconstitutionnelle, car attentatoire à la présomption d’innocence et à la liberté d’expression. Dans la torpeur des débats, l’élue des Alpes-Maritimes nous a souvent permis de rire, tant sa défense de la loi Hadopi était caricaturale et d’une mauvaise foi patente.

« Le terrorisme cybernétique ne gagnera pas« , avait-elle un jour déclaré alors que le site de propagande Jaimelesartistes.fr venait de subir une attaque DDOS. « Ce qui compte en démocratie ce ne sont pas les internautes, ce sont les concitoyens« , avait-elle ajouté lorsque son blog a été submergé de visites et de commentaires, et qu’elle a cru être elle-même victime d’attaques de vilains hackers.

Avec l’affaire Woerth, cette grande fan d’Internet veut maintenant réguler la liberté de la presse. Car bien sûr, le problème n’est pas de se mettre en position de conflit d’intérêts et de mettre alors l’Etat en position d’être suspecté de malversations, mais d’oser enquêter sur le sujet pour vérifier ces soupçons. « Déterminée à ce qu’une certaine conception de la presse ne devienne jamais la règle dans les médias français, j’ai souhaité prolonger ma démarche par une action législative« , annonce-t-elle sur son site Internet. « C’est la raison pour laquelle je vais prochainement déposer une proposition de résolution » dans laquelle « je rappellerai solennellement des grands principes qui fondent notre République« .

Elle fait le lien entre les publications de Mediapart, qui s’est d’abord basé sur des enregistrements illégaux attentatoires à la vie privée des personnes écoutées, et celles du journal L’Express qui le mois dernier a publié des extraits du dossier médical de Johnny Hallyday. Elle veut ainsi rappelé dans sa résolution « l’équilibre, consacré par les textes et les jurisprudences, entre liberté de la presse, droit d’informer, droit au respect de la vie privée et respect des informations couvertes par des secrets professionnels, en particulier le secret médical« .

« Je ne doute pas que cette proposition de résolution sera prochainement inscrite à l’ordre du jour de l’Assemblée nationale et adoptée« , conclut-elle.

Mais la Justice, elle, a déjà tranché en ce qui concerne Mediapart. Dans un jugement du 1er juillet, le tribunal de Nanterre a jugé que la diffusion d’extraits des enregistrements pirates relevait « de la publication d’informations légitimes et intéressant l’intérêt général« , et qu’ordonner leur retrait serait « exercer une censure contraire à l’intérêt public, sauf à ce que soit contesté le sérieux de la reproduction des enregistrements – ce qui n’est pas le cas en l’espèce« .

Article diffusé sous licence Creative Common by-nc-nd 2.0, écrit par Guillaume Champeau pour Numerama.com

Publié dans LIBERTES, POLITIQUE, Presse - Medias, UMP | 1 Commentaire »

Attaques contre la presse : communiqué du SNJ-CGT

Posté par communistefeigniesunblogfr le 9 juillet 2010

Source : Acrimed – 9 juillet 2010

URL de l’article : http://www.acrimed.org/article3411.html

Quand Xavier Bertrand insulte les journalistes (SNJ-CGT)

communiqué du SNJ-CGT

Xavier Bertrand, le patron de l’UMP, vient de dévoiler sa véritable nature à propos de l’affaire Woerth – Bettencourt accusant de façon totalement scandaleuse le site Mediapart d’utiliser des « méthodes fascistes » et appelant au lynchage. Il ne s’agit pas d’un dérapage, un de plus comme le porte-parole Frédéric Lefèbvre est coutumier, mais bien d’une réaction dictée par l’Élysée.

Le premier ministre Fillon en a rajouté devant la presse pour dénoncer le site dont le but est, selon lui, d’être « dans l’entreprise systématique de déstabilisation », de vouloir se livrer à la « chasse à l’homme » mais aussi de pratiquer « des dénonciations calomnieuses ». Preuve supplémentaire d’une stratégie coordonnée au plus haut niveau de l’État.

Mise en grande difficulté par les informations parues dans la presse sur cette affaire notamment après les révélations de l’ex-comptable de la famille Bettencourt, la majorité, président de la République compris, tente de détourner l’attention des citoyens en dénonçant les journalistes. Engluée dans les affaires, elle n’a pas trouvé mieux que de tenter de faire croire que les journalistes sont responsables de tous les malheurs du clan présidentiel. On retrouve ici les mêmes procédés qu’en Italie avec Silvio Berlusconi.
Mais à qui les hommes du président veulent-ils donner des leçons ? Ce n’est pas en lançant des anathèmes contre les journalistes que l’on fera avancer la démocratie dans ce pays où l’Élysée met la presse en coupe réglée.

Pour le SNJ-CGT quoiqu’il en soit ces méthodes sont inadmissibles et doivent cesser sous peine de déni de démocratie. Le syndicat examine toutes les réactions, y compris judiciaires pour faire cesser ces attaques sans précédent de la profession.

Montreuil le 8 juillet 2010

Publié dans Democratie, LIBERTES, Presse - Medias, Syndicats, UMP | Pas de Commentaire »

Pour Sarkozy et Bachelot, la priorité c’est la santé… des banques !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 9 juillet 2010

Pour Sarkozy et Bachelot, la priorité c'est la santé... des banques ! dans Politique nationale 9 juillet 2010 – Cécile Rousseau

 

Le dépeçage sur ordonnance de l’AP-HP

urgencesite_0 dans SANTE

Le plan de casse des hôpitaux de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) a été présenté aux syndicats mercredi. Malgré la mobilisation, la direction générale passe en force sous la pression du gouvernement.

Le couperet est tombé. En plein été, presque en catimini. Le plan stratégique de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), signant le regroupant de 37 hôpitaux en 12 pôles, a été présenté mercredi à la CGT, SUD, FO, la CFDT et le SNCH au comité technique central d’établissement (CTCE). Après huit heures de discussions, les syndicats réunis au sein de l’instance consultative ont rejeté à l’unanimité ce projet, qui prévoit 5 000 suppressions de postes d’ici à 2014. Chiffre que les organisations ont calculé elles-mêmes face au mutisme de la direction.

Balayant d’un revers de main l’occupation du siège de l’AP-HP en mars, les mobilisations syndicales dans les hôpitaux, les menaces de démission des professeurs du plus grand CHU de France, la direction générale a quasiment présenté la même mouture qu’en janvier, ajoutant au passage 1 000 suppressions de postes d’après les syndicats. « On a vraiment le sentiment d’avoir perdu notre temps en négociant. Je suis dégoûtée de participer à cette mascarade », constate Annie Pivin, secrétaire générale adjointe CFDT. « La voie des économies est tracée. On s’y attendait depuis le conseil de surveillance du 3 juillet, les ordres viennent de là-haut, du ministère de la Santé, de l’Élysée », commente Gilles Ibanez, secrétaire adjoint au syndicat FO. Le déficit de l’AP-HP, près de 100 millions d’euros en 2009, doit être stabilisé en 2010. Des chiffres à prendre avec des pincettes étant donné que l’EPRD (l’état prévisionnel des recettes et des dépenses), le budget de l’année en cours, n’a toujours pas été voté !

[Lire la suite sur : humanite.fr/]

Publié dans Politique nationale, SANTE, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Quand Lefèbvre plagie Zola

Posté par communistefeigniesunblogfr le 9 juillet 2010

Lu sur : ARTICLE XI – 8 juillet 2010 – Le Charançon Libéré - par JBB

URL de l’article : http://www.article11.info/spip/spip.php?article862

Quand Lefèbvre plagie Zola dans Politique nationale vig_zolaLa lettre est arrivée en fin d’après-midi, enveloppe bordée d’un liséré noir signalant sa provenance. Pas une surprise : à A11, on est habitués à recevoir des courriers de l’au-delà, missives balancées du royaume des morts en réaction aux conneries des vivants. Cette fois, l’envoi est signé Émile Zola, le défunt écrivain s’insurgeant contre le J’accuse publié ce matin par Frédéric Lefèbvre.

 

Lettre de l’au-delà : Émile Zola répond à Frédéric Lefèbvre

 

Pour le contexte : ça a pu t’échapper, même si j’en doute. Émile Zola, donc, a souhaité réagir à ce texte de Frédéric Lefèbvre, publié ce matin dans France Soir. Sous le titre « J’accuse », le porte-parole de l’UMP y prend la défense d’Éric Woerth. Et repousse toutes les limites communément admises, même pour lui…

Par ailleurs, je te signale que ce n’est pas la première fois qu’Émile Zola s’exprime sur ce site. En octobre 2008, il avait abordé la situation des banlieues : c’était ICI.

——————— . M. Frédéric Lefèbvre, .

Monsieur ? Monsieur le porte-parole ? Cher agitateur politique ? Je ne sais exactement quel titre vous donner. Institutionnellement, vous n’êtes rien ; pour le reste, vous ne valez pas grand chose. Mais puisque j’ai cru comprendre que vous aviez des velléités littéraires – où en êtes-vous donc de ce grandiose ouvrage que vous annonciez pour le printemps dernier ? – et que je constate que vous n’hésitez pas à mettre vos médiocres pieds dans mes larges pas, je vais m’adresser à vous comme à un égal. Cher confrère…

Je subodore que mon nom ne vous dira pas grand chose, hormis le prestige que vous savez lui être attaché. Vous ne brillez pas, il est vrai, par votre culture, non plus que par votre goût pour les choses littéraires. Vous foulez même ces dernières aux pieds à chaque fois que vous prenez la parole ou la plume, aussi sauvagement meurtrier pour la syntaxe que Jacques Lantier l’a été – à coups de marteau ! – pour sa maîtresse dans mon roman La Bête humaine. Je sais : vous ne l’avez pas lu. Mais souffrez que je cite des livres que vous ne connaissez pas, au risque sinon de n’en évoquer aucun.

Simplifions les choses, donc : je suis l’auteur de ce modeste article que vous vous êtes cru autorisé à pasticher, en reprenant le titre – J’accuse ! – et en dénaturant le thème. Non que je réclame des droits d’auteur : votre crime serait accessoire s’il ne s’agissait que de ma modeste personne. Mais c’est en réalité l’un des rares pans glorieux de la récente histoire de France que vous plagiez ici avec médiocrité. Cela appelait une réaction de l’au-delà, à défaut d’une réponse ici-bas. Je m’en charge. 

[Lire la suite sur : article11.info/]

Sur le même thème, lire :

Après Jaures, Moquet, Bakounine, Blum, le sarkozysme pompe Zola  sur :   http://sarkostique.over-blog.com/

Publié dans Politique nationale | Pas de Commentaire »

L’affaire Woerth / Bettencourt en schéma

Posté par communistefeigniesunblogfr le 9 juillet 2010

Vu sur : Moissac au coeur.elunet.fr/ – 9 juillet 2010

Woerth / Bettencourt : un schéma pour essayer de comprendre

On clique pour agrandir (schéma via Audine)

source : http://jegpol.blogspot.com/

Emberlification.png

Merci Arnaud
 

Publié dans POLITIQUE | Pas de Commentaire »

1...34567...10
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy