• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 15 juillet 2010

Sarkozy, Pujadas : de la communication d’entreprise

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 juillet 2010

Source : Des Pas Perdus – 14 juillet 2010

Permalien : http://www.despasperdus.com/index.php?post/2010/07/14/Sarkozy%2C-Pujadas-%3A-une-le%C3%A7on-de-communication.

Sarkozy, Pujadas : de la communication d’entreprise


Que pourrions-nous ajouter à tout ce qui a été dit et bien dit sur l’interview de Sarkozy, lundi soir après le journal de 20 heures sur Rance 2 ?

Pas grand chose puisque cette opération de communication maquillée en interview journalistique nous a rapidement lassés, tant la frime était parfaite, si bien qu’au bout de 10 minutes, on regardait le décor, les acteurs, avant de zapper… Et que tout ça nous a inspiré une bien mauvaise blague !

interview.jpg Sarkozy nous a semblé un peu en dedans, autant dire en très petite forme, ailleurs, comme coupé de la réalité du peuple et du monde.

Sans convaincre, Sarkozy a récité la leçon apprise auprès de ses experts en communication. Comme d’habitude, il a repissé dans un violon pour se victimiser, il a menti comme un arracheur de dents, défendu sa politique injuste et inefficace, et soutenu le ministre Woerth !

Un peu comme l’ex number one, nous en sommes ressortis avec une impression négative, tant sur notre grand dirigeant, le président Sarkozy, que sur notre immense journaliste, Pujadas le courageux combattant contre la bien-pensance et le journalisme des bons sentiments ! !

 

(d’après une capture d’écran)

ramonet.jpg

 

Une impression de déjà vu, déjà entendu, tant Pujadas a été fade, mais pouvait-on attendre d’un type – qui a été formaté à LCI et TF1 – autre chose que du journalisme couché, de la complaisance, des silences gênés, des questions convenues, une certaine connivence ?

Karachi, ça te dit quelque chose Pujadas ?

Comment qualifie-t-on un régime dont le chef de l’État choisit discrétionnairement le média et l’unique « journaliste » qui l’interviewera ? Une démocratie ?

Publié dans POLITIQUE, Propagande - Desinformation | Pas de Commentaire »

Yanick Paternotte (UMP) : « Comme on ne compte pas beaucoup d’amis parmi les journalistes, qu’est-ce qu’on attend pour s’attaquer à leur niche ? ».

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 juillet 2010

Source : Le Post - 15 juillet 2010 – par Bruno Roger-Petit

Post vu en Une Yanick Paternotte, le député qui veut faire payer aux journalistes

les 30 millions du bouclier fiscal de Liliane Bettencourt

Blog de Yanick Paternotte

 

Un député UMP du Val d’Oise, Yanick Paternotte, que l’on souhaite calmement épris de sa femme et de sa patrie et dont le regard ne fait aucune embardée au passage des femmes, pharmacien de profession, a demandé lors d’une réunion à huis-clos au ministre du Budget, François Baroin, de supprimer l’allocation pour frais d’emplois accordée aux journalistes au titre de la chasse aux niches fiscales.

 

[Lire la suite sur : lepost.fr/]

Blog de Yanick Paternotte – Capture d’écran

Publié dans Politique fiscale, UMP | Pas de Commentaire »

Affaire Bettencourt : premières gardes à vue

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 juillet 2010

Accueil 15 juillet 2010

Affaire Bettencourt : premières gardes à vue

 

Affaire Bettencourt : premières gardes à vue dans Dessin de presse bettencourt_0

Quatre personnes ont été placées en garde à vue jeudi dans une enquête sur des soupçons d’évasion fiscale de la fortune de Liliane Bettencourt et un présumé conflit d’intérêt du ministre du Travail Eric Woerth.

Les quatre personnes sont le gestionnaire de fortune de l’héritière de L’Oréal Patrice de Maistre, son avocat fiscaliste Fabrice Goguel, le photographe François-Marie Banier et Carlos Vejarano, gérant de l’île d’Arros aux Seychelles achetée par le couple Bettencourt, a déclaré le parquet de Nanterre.

« Il y a quatre personnes en garde à vue dans le cadre d’une enquête préliminaire », a dit une porte-parole du procureur de Nanterre (Hauts-de-Seine) Philippe Courroye.

La procédure vise tous les faits apparus dans les enregistrements clandestins de la milliardaire, réalisés entre mai 2009 et mai 2010 par un employé, publiés dans la presse mi-juin, et remis à la justice, a dit la porte-parole.

La garde à vue peut durer jusqu’à 48 heures.

Après ce délai, le procureur peut les citer directement devant le tribunal, option peu probable, ouvrir une information judiciaire confiée à un juge d’instruction, choix qu’il a exclu, ou les laisser libre et poursuivre l’enquête sous son contrôle.

C’est le dernier développement d’un conflit familial devenu affaire d’Etat qui menace Eric Woerth, ministre du Travail qui a déjà dû quitter en début de semaine son poste de trésorier de l’UMP et de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy.

***********************************************

Vu sur : dazibaoueb.fr/

la vérité toute nue

 

GARDE A VUE BANIER_0002.jpg

 

Auteur : Chimulus 

 

Source : Chimulus dessin de presse

Publié dans Dessin de presse, Fraude fiscale, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

« BP, Goldman Sachs, Halliburton : les rois du (déversement de) pétrole »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 juillet 2010

Source : Les mots ont un sens – 12 juillet 2010 –

URL de l’article : http://www.lesmotsontunsens.com/bp-goldman-sachs-halliburton-les-rois-du-deversement-de-petrole-7634

BP  catastrophe pétrolière Golfe Mexique Goldman Sachs Halliburton BP, Goldman Sachs, Halliburton : les rois du (déversement de) pétrole bp  goldman sachs halliburton les rois du deversement de petrole 7634

Hasards ou coïncidences autour de la catastrophe pétrolière du Golfe du Mexique. BP, Goldman Sachs et Halliburton nagent en eaux troubles.

BP - Goldman Sachs -  Halliburton

Vingt jours avant la catastrophe, Goldman Sachs, le monstre de la finance largement impliqué dans la crise financière, a vendu 44% de ses actions BP. Montant de l’opération : 260 millions de dollars. Quelques semaines plus tard, l’action chutait de 50%. Ce qui s’appelle avoir le nez fin. Tony Hayward, le patron de BP, a aussi sauvé les meubles en vendant un petit pactole de 2 millions de dollars, juste avant l’explosion de la plate-forme, soit environ un tiers de ses actions. Une broutille.

Un hasard ? Peut-être. Mais il serait intéressant de valider cette hypothèse… auprès de Peter Sutherland ? L’homme est plutôt bien informé. Ancien directeur général du GATT et de l’OMC, il est actuellement membre influent d’organisations aussi huppées que la Commission trilatérale et le groupe Bilderberg. Mais il est aussi président de Goldman Sachs (depuis 1995) et ex-président de… BP (1997 – 2010) ! Un homme bien sous tous rapports. Sauf, semble-t-il, pour la Commission Trilatérale qui a supprimé son CV et une bonne partie des articles le concernant de son site Internet (toujours disponible via le cache de web.archive.org). Même topo pour Lord Browne, ancien directeur général de BP et actuel administrateur de la banque d’investissement. En somme, BP a infiltré Goldman Sachs, banque bien connue pour avoir infiltré l’administration US. Un plan qui se déroule sans accrocs ?

Autre coïncidence frappante, dans cette catastrophe pétrolière, Halliburton a été mise en cause pour malfaçon. Dans la journée qui a précédé le drame, la firme avait participé à des opérations de cimentage sur la plate-forme de forage. La tuile. Mais huit jours auparavant, la société avait acheté pour 240 millions de dollars d’actions « Boots & Coots ». Kesako ? Ni plus ni moins qu’une entreprise spécialisée dans… l’extinction de puits de pétrole en feu. Et hop. L’action a gagné 60% en quelques jours. Forcément, puisque la société a été appelée à la rescousse pour aider BP à colmater la fuite de pétrole.

Que le monde est petit…

(Article publié sur le site « Les mots ont un sens »)

Publié dans Environnement, ETATS-UNIS, International, Speculation | Pas de Commentaire »

Avignon : journée d’action des professionnels du spectacle

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 juillet 2010

Accueil 15 Juillet 2010 – Sarah Masson

 Avignon : le monde du spectacle dans la rue

 

Avignon : journée d'action des professionnels du spectacle  dans Culture

En marge du festival d’Avignon, les professionnels du spectacle organisent jeudi 15 juillet une journée d’action pour protester contre la « régression » des financements culturels.

« Je voterai contre toutes les réductions qui amoindriraient l’éclat utile des lettres, des sciences et des arts, qui me paraîtraient tarir les sources mêmes de la vie publique et qui [constitueraient] une faute politique certaine. Vous avez cru faire une économie d’argent, c’est une économie de gloire que vous faites. » Le 10 novembre 1848, Victor Hugo s’adressait en ces termes à l’Assemblée Constituante lors de la discussion du budget de l’État.

Manifestation des intermittents du spectacle en Avignon, le 18 juillet  2008.

Photo : Patrice Leclerc, de la Photothèque du mouvement social.

Alors que se déroule en ce moment le plus important festival de théâtre en Avignon, le monde du spectacle a décidé de cultiver cette « gloire » du spectacle vivant. En marge du festival, la CGT-Spectacle a appelé à une nouvelle journée d’action pour protester contre la « régression générale » des financements. Le secteur s’est mobilisé à trois reprises ces derniers mois (le 29 mars, le 6 mai et le 17 juin) pour exprimer son inquiétude sur l’avenir des aides versées par l’État et les collectivités territoriales.

« On nous propose une réduction de 10 % sur trois ans (5 % pour 2011) du malheureux budget culturel, déjà l’un des plus minces de l’État. Avec une telle diminution, on va détruire en un an ce qu’on a mis quinze ans à construire », explique Jean-François Pujol, secrétaire général adjoint de la CGT-Spectacle. La journée d’action a débuté par une manifestation ce jeudi 15 juillet place du Palais des papes à 14h30, qui a rassemblé environ 2000 personnes.

 

Lire la suite… »

Publié dans Culture, Luttes, Syndicats | Pas de Commentaire »

Télévision participative : un outil du vivre ensemble

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 juillet 2010

Télévision participative : un outil du vivre ensemble dans Presse - Medias 13 juillet 2010

A la Une

Télévisions associatives locales en France 

http://www.dailymotion.com/video/xe06vm

 

Film de présentation de quelques cas de télévisions associatives locales en France.
Loin d’etre exhaustif sur les expériences multiples qui existent au sein de la Fédération Nationale des Vidéos des Pays et des Quartiers, il se veut une introduction à la démarche participative en audiovisuel et à son histoire.

L’audiovisuel de proximité en France

Par bressetv

****************************************************

Source : Rhône-AlpeSolidaires.org/

 

Télévision participative : la télé pour vous, par vous, près de chez vous

Extrait :

Un média qui devient médiateur

Favoriser le lien social est l’objectif premier de la télévision participative. C’est important notamment dans des territoires ruraux où les habitants vivent éloignés les uns des autres, sur le Plateau de Millevaches en Creuse (Télé Millevaches) ou en Ardèche (TV Ardèche) par exemple. Pour O2Zone, basé dans les Bouches du Rhône, la télévision participative, comme outil de proximité, permet « d’améliorer ou renouer le dialogue avec autrui ».

Pour devenir médiatrice, la télévision participative demande un réel travail d’animation de quartier. Selon Thierry Michel, elle va au delà de l’activité télévisuelle, « elle donne la parole aux gens, et tout le temps de la parole ». Les habitants vont donc utiliser cet outil pour favoriser le dialogue, le débat public sur des sujets qui les concernent. Une pluralité d’acteurs de la vie locale sont invités au débat. Le débat public est organisé et pris en main par les habitants eux mêmes. La démarche amène les habitants à plus de responsabilité, plus de citoyenneté, grâce à cet outil rendu accessible à tous.

[Article complet : http://www.rhone-alpesolidaires.org/]

Publié dans Presse - Medias, SOCIETE | Pas de Commentaire »

CRISE POLITIQUE ET MORALE

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 juillet 2010

CRISE POLITIQUE ET MORALE dans Austerite cropped-patrick-le-hyaric-huma3-new2 Publié le par Patrick Le Hyaric

CRISE POLITIQUE ET MORALE

 

Cette semaine, l’anniversaire de la Révolution Française de 1789 est marqué par la droite au pouvoir de contre-symboles à rebours des valeurs portées par le 14 juillet.

La présentation en Conseil des Ministres d’un projet de loi de recul de l’âge de la retraite.

Si celui-ci était adopté, l’âge légal de la retraite passerait à 62 ans, mais nombreux seraient celles et ceux qui n’accèderaient à la retraite qu’à partir de 67 ans. De surcroît, un prélèvement supplémentaire serait appliqué aux salariés pour le financement des caisses de retraites à hauteur de 42 milliards d’euros, quand les contributions supplémentaires demandées aux fortunés et aux sociétés ne seraient que de 4 milliards.

Au même moment, le pouvoir s’appuie sur la crise dont sa politique est responsable pour appliquer au monde du travail et des retraités une purge d’austérité et de sacrifice sans précédent depuis la fin de la seconde guerre mondiale. Cette fois, la droite sarkozyste n’hésite pas à s’attaquer aux aides au logement, aux aides à l’hébergement des étudiants, à l’aide à domicile, aux allocations handicapés, à la déduction fiscale sur les intérêts d’emprunt de crédits immobiliers. Des emplois supplémentaires seront supprimés dans les secteurs publics indispensables, des crédits pour la santé, pour l’agriculture, pour des dispositions incitatives à l’environnement issues du Grenelle de l’Environnement seront réduits.

Jamais nos concitoyens n’ont perçu à ce point l’injustice et l’inégalité de cette politique de classe. Ils constatent avec douleur que leurs rémunérations stagnent voire baissent, alors qu’ils travaillent toujours plus dur ou sont jetés hors du travail, que les prix augmentent, au moment même où personne ne peut plus nier l’indécence des grosses fortunes, les évasions fiscales et les privilèges que procure ce fameux bouclier fiscal, devenu un marqueur des choix sarkozystes. Pour ne prendre que cet exemple emblématique de Madame Bettencourt. Combien de postes d’infirmières ou d’enseignants la ristourne de 30 millions d’euros qu’elle a touchée chaque année aurait-elle permis de maintenir ?

Ajoutons à cela le mépris à l’égard du syndicalisme et des salariés les plus en difficulté dont fait preuve cette droite. Le niveau de concertation sur la modification du système de retraite a été proche de zéro. Et la semaine dernière les parlementaires de l’UMP ont décidé d’écarter plus de 4 millions de salariés travaillant dans les petites entreprises d’un système de dialogue social minimum.

Contre une politique si injuste, si dure, si violente envers le peuple, toute orientée au service des puissants, les salariés, les retraités, les privés d’emploi, les jeunes, doivent sans attendre préparer avec leurs syndicats unis une grande journée nationale d’action le 7 septembre prochain. Ils pourront se retrouver à nouveau avec les autres salariés des pays de l’Union Européenne le 29 septembre à Bruxelles pour une manifestation européenne contre l’austérité. Le combat contre les inégalités et les sacrifices est celui de l’efficacité. Car c’est par une politique de relance, grâce à l’amélioration du pouvoir d’achat populaire et par une lutte sans merci contre la spéculation financière qu’il sera possible de faire reculer la crise économique et sociale. 

[Lire la suite sur : patricklehyaric.net/]

Publié dans Austerite, POLITIQUE, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Des « dictateurs » cordialement invités à Paris pour le défilé du 14 juillet

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 juillet 2010

Accueil14 juillet 2010 – La question du jour

 

Y a-t-il rupture avec la Françafrique ?

 

Des

Étrange défilé militaire à l’occasion du… 14-Juillet, jour de fête nationale en France. Au-delà de la logique paternaliste qui sous-tend la démarche, ce défilé d’unités militaires de quatorze pays africains sur les Champs Élysées ne fut pas sans soulever de questions. Pour lever les soupçons qui entouraient cette célébration du cinquantenaire des indépendances par l’ancien colonisateur, le ministre des Affaires étrangères a joué la partition du « défilé de l’amitié, de l’histoire et des complications ». Puis, poursuivant sur une formule, il a honni le terme de « Françafrique », préférant celui « d’Afrique-France ».

 

À la tribune, les présidents camerounais et burkinabé, Paul Biya et Blaise Compaoré, ou le Tchadien Idriss Déby, qui, à eux seuls, venaient contrecarrer toutes les arguties sur la rupture dans la politique africaine de la France. « Dictateurs et putschistes, responsables pour certains du massacre d’une partie de leur population et du maintien de celle-ci dans la pauvreté viendront s’assurer du soutien politique, économique et militaire et de leur enrichissement personnel auprès de leur ancienne puissance coloniale », dénonçait un collectif d’associations et de partis de gauche, lesquels appelaient à un rassemblement, mardi, à Paris.

[Pour laisser un commentaire sur : humanite.fr/]

A lire également :

14 juillet 2010 la fête nationale française, fête de l’impunité ? (article LDH sur ldh-france.org/)

Publié dans POLITIQUE | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy