• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 7 juillet 2010

Affaire Bettencourt : Le cercle se resserre désormais autour du chef de l’État

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 juillet 2010

Affaire Bettencourt : Le cercle se resserre désormais autour du chef de l’État  dans POLITIQUE 6 juillet 2010 – Dominique Bègles

Argent et politique : Sarkozy mis en cause

 

57 dans Politique nationale

Après les dernières révélations, un financement occulte de la campagne présidentielle est sur la sellette. La question n’est plus tant la démission d’Éric Woerth que celle du gouvernement. L’Élysée pourrait y être contraint plus vite que prévu.

Une affaire de régime, assurément. Une affaire d’État, à coup sûr. Pas encore un enjeu de société, mais on y arrive. Les confirmations de l’existence de liens consubstantiels entre l’argent et la droite pour imposer un pouvoir de communauté d’intérêts contre « ceux qui se lèvent tôt » se succèdent. Le cercle se resserre désormais autour du chef de l’État lui-même, pour cause de financement illicite de sa campagne :
 le roi est nu. Ne lui reste que le fusible Woerth, après que les fusibles de ce dernier ont sauté avec les limogeages des sous-ministres Joyandet et Blanc.

Le fait du jour concerne en effet Nicolas Sarkozy en personne. Cette fois, c’est l’ex-comptable des Bettencourt, déjà placée en garde à vue, qui accuse, après avoir été interrogée par les policiers, agissant dans le cadre de l’enquête préliminaire ouverte par le parquet de Nanterre, à la suite de la révélation des enregistrements pirates réalisés au domicile de la riche héritière de L’Oréal.

« Il est temps de dire  ce qu’il s’est passé »

L’ex-comptable aurait décidé de se mettre à table, refusant de payer pour d’autres : « J’en ai marre de voir tous ces gens ne pas assumer leurs responsabilités, raconter n’importe quoi. Il est temps de dire ce qu’il s’est passé. Après tout, moi, je n’ai rien à me reprocher », aurait-elle confié à Mediapart. Alors elle balance. Ès qualités, peut-on dire, puisqu’elle a travaillé douze ans pour le couple Bettencourt et qu’elle retirait elle-même des comptes bancaires de fortes sommes en liquide. Elle parle de 50 000 euros par semaine. « Une partie, explique-t-elle, servait à payer des médecins, des coiffeurs, du petit personnel. Le reste, c’était pour les politiques. Certaines enveloppes atteignaient parfois 100 000, voire 200 000 euros. Les Bettencourt ont toujours financé la droite. » En particulier en 1995, en soutenant le candidat Balladur, dont Nicolas Sarkozy était le porte-parole et son ministre du Budget. Puis, en mars 2007. Quelque 150 000 euros pour, prétend-elle, « financer la campagne présidentielle de Sarkozy ». C’est Éric Woerth, le porteur d’enveloppes. Mais pas seulement. « Nicolas Sarkozy recevait lui aussi son enveloppe kraft demi-format », entre 1983 et 2002, alors qu’il était maire de Neuilly-sur-Seine.

S’il y a des fusibles, il pourrait bien y avoir aussi des contre-feux. Aussi graves soient ces dernières accusations, elles ont aussi l’avantage d’écarter de l’avant-scène une réalité qui ne souffre pas de contestations, bien plus accusatrice sur la nature du pouvoir : le chèque de 30 millions d’euros établi par le fisc en faveur de Liliane Bettencourt au titre du bouclier fiscal. Ou encore la cécité manifestement délibérée sur la fraude fiscale qu’aurait eu à connaître l’épouse d’Éric Woerth.

[Lire la suite sur : humanite.fr/]

SUICIDE COLLECTIF.jpgSource : Chimulus dessin de presse (vu sur Dazibaoueb)

 

 A lire également sur :  http://www.lematin.ch/ Madame arrosait Nicolas Sarkozy

Publié dans POLITIQUE, Politique nationale | Pas de Commentaire »

Les étudiants, victimes de la rigueur

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 juillet 2010

Les étudiants, victimes de la rigueur dans Austerite humanitefr le 6 Juillet 2010

Jean-Baptiste Prévost au Congrès de l’Unef
JB%20Prevost dans Enseignement superieur

Menace sur les APL :

Jean-Baptiste Prévost dénonce « une provocation »

 

Suite aux déclarations de François Baroin, Jean-Baptiste Prévost, président de l’Unef (Union nationale des étudiants de France), première organisation étudiante de France, a répondu aux questions de l’Humanité et fait part de ses inquiétudes concernant la suppression du cumul de l’aide au logement étudiant.

Dans une interview accordée au journal Les Echos ce mardi matin, François Baroin, ministre du budget, a annoncé une baisse des aides de l’État. Cela fait suite aux 150 mesures de « modernisation de l’État » – le gouvernement ne préférant pas parler de mesures d’austérité- présentées le mercredi 30 juin au Conseil des ministres. Il apparaît que les étudiants seront aussi les victimes de la rigueur, François Baroin ayant annoncé que le gouvernement aller supprimer « la possibilité donnée aux étudiants et à leurs parents de cumuler l’aide personnalisée au logement et la demi-part fiscale pour enfant à charge. Il faudra choisir entre l’une et l’autre ».

Le président de l’Unef juge cette décision « inacceptable » et la perçoit comme une « une véritable provocation pour les étudiants ». L’aide sociale aux étudiants sera fortement ébranlée, il faut effectivement prévoir une baisse de l’aide de plusieurs centaines de millions d’euros. Le contexte social actuel et la difficulté d’accès au logement rendent cette mesure « profondément injuste ». Ne disposant pas de bourses  les classes moyennes pourraient être les premières victimes de cette suppression du cumul. Aujourd’hui 700 mille étudiants bénéficient de l’aide personnalisée au logement (APL) et la demi-part fiscale représente un budget total de plus d’1,1 milliard d’euros.

Selon Jean Baptiste Prévost les étudiants renonceront à la demi-part fiscale en priorité ce qui se traduira par une perte de 50 à 150 euros par mois pour leurs familles. Le président de l’Unef craint un accroissement de la « précarité étudiante », certains étudiants pouvant renoncer de fait à leurs études par manque de moyens financiers. En pleine période de crise le gouvernement « maintient la tête sous l’eau des étudiants », déjà confrontés à des conditions de vie difficile -pour certains-et à à la baisse du pouvoir d’achat.

Après le dossier des retraites qui ne présage rien de bon pour l’avenir de la jeunesse, cette nouvelle décision gouvernementale fragilise encore plus la période d’apprentissage et de formation.

[Lire la suite sur : humanite.fr/]

Publié dans Austerite, Enseignement superieur, Politique nationale | Pas de Commentaire »

Agriculture française : un avenir bien sombre

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 juillet 2010

Publié sur : PCF EVRY5 juillet 2010

Source : Site national du PCF

Un bras d’honneur aux paysans

agriculteur.gifLe projet de loi de Modernisation agricole et de la pêche présenté à l’Assemblée nationale par  le gouvernement est un véritable bras d’honneur aux paysans  qui voient leurs revenus baisser d’année en année jusqu’à atteindre moins 34% en 2010.

La droite, avec ses vieilles recettes libéra­les, propose comme seul devenir de l’agri­culture un projet de loi réactionnaire, avec notamment la contractualisation entre transformateurs et producteurs. Les  actionnaires de l’agro-alimentaire dans le domaine de la transformation et de la grande distribution vont donc continuer à s’enrichir sur le dos des travailleurs de la terre et de la mer.

Il faut maintenant répondre aux besoins humains, relever les défis sociaux et envi­ronnementaux en garantissant des revenus décents aux producteurs tout au long de leur vie. Cette loi voulue par Nicolas Sarkozy est un plan social, sans le nom, visant à adap­ter l’agriculture française à une Politique agricole commune déman­telée à l’horizon 2013. La vraie ambition agricole est de redonner du sens aux métiers de la terre et de la mer, en rému­nérant ses travailleurs.

Face à ce capitalisme indigeste, la droite doit avoir le courage de tourner le dos aux pratiques socio-économiques qui condui­sent à affamer le peuple, à détruire notre éco-système, à appauvrir les paysans, à kidnapper les terres de pays pauvres.

Les propositions alternatives pour moder­niser l’agriculture et la pêche existent. Le PCF propose d’interdire la spéculation financière sur les produits agricoles, de taxer les importations abusives pour relo­caliser nos productions, de mettre en œu­vre un coefficient multiplicateur,  définir les prix minimum indicatifs, construire l’agenda de la conférence annuelle par production associant l’ensemble du monde agricole, et donnant lieu à négociation sur les prix.

 

À télécharger

Publié dans Agriculture, EUROPE, Union europeenne | Pas de Commentaire »

Arnaud Beauquel, nouveau secrétaire du PC Sambre-Bavaisis

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 juillet 2010

PCF Jeumont2 juillet 2010

 

http://www.dailymotion.com/video/xdwa4q

 

1468photo2small.jpg

 Alain Groisne (à droite) fut le secrétaire du PCF sambrien   trente-trois ans durant. Arnaud Beauquel lui succède.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Alain Groisne (à droite) fut le secrétaire du PCF sambrien trente-trois ans durant. Arnaud Beauquel lui succède.

Voir les différents articles sur :   http://unispourjeumont.unblog.fr/

Publié dans PCF | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy