• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 2 juillet 2010

Les élu-e-s communistes et républicains se mobilisent pour le Fret

Posté par communistefeigniesunblogfr le 2 juillet 2010

Site national du PCF

 

Rassemblement – Mardi 6 juillet à L’Assemblée Nationale – 15h/18h

Les élu-e-s communistes et républicains se mobilisent pour le Fret

Les élu-e-s communistes et républicains se mobilisent pour le Fret dans PETITION

L’Association Nationale des Elus Communistes et Républicains sera aux cotés des associations et les syndicats pour exiger moins de camions et plus… de wagons !

Face aux renoncements du gouvernement de se donner réellement les moyens d’atteindre les objectifs de réduction des émissions de Gaz à Effet de Serre de 20%, d’ici 2020, dans le secteur des transports, face aux conséquences dramatiques du nouveau plan FRET de la SNCF qui jetterait des centaines de milliers de nouveaux camions sur les routes, l’ANECR a pris l’initiative le 7 mai 2010 de relayer auprès des élus et des populations le communiqué des associations environnementales et des syndicats pour que la copie du plan FRET SNCF soit revue d’urgence.

Le 2 juin, les représentants de 365 élus de toutes les sensibilités de la gauche et des écologistes tenaient une conférence de presse, et mettaient à disposition des élus et des citoyens sous forme de pétition nationale(1) un texte reprenant les exigences portées par les syndicats et les associations (…)

[Lire la suite]

Publié dans PETITION, SERVICES PUBLICS, Transports - SNCF | Pas de Commentaire »

PCF-Section Sambre-Bavaisis

Posté par communistefeigniesunblogfr le 2 juillet 2010

Publié sur : PCF Maubeuge – 2 juillet 2010

A bientôt Alain ! Salut Arnaud !

Parti communiste français – section Sambre-Bavaisis

Notre Camarade Alain Groisne (Louvroil)
cède la responsabilité de la Section Sambre-Bavaisis
à Arnaud Bauquel (Jeumont)

Article La Voix du Nord

 

Publié dans PCF, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Centres d’appels : La souffrance en ligne

Posté par communistefeigniesunblogfr le 2 juillet 2010

Centres d'appels : La souffrance en ligne dans ECONOMIE humanite 2 juillet 2010 – Mehdi Fikri

Centres d’appels, la politique du pire

 

callcenter_site dans SOCIAL

Contrôle permanent des flux, cahiers des charges ultrarestrictifs, dépersonnalisation et flicage des salariés : dans ce secteur en proie àun violent dumping social et aux délocalisations, les conditions de travail sont déplorables.

C’est l’envers du décor. Celui des grands opérateurs comme France Télécom, SFR, Bouygues, Canal Plus ou EDF-GDF, qui délèguent les services clientèles ou le dépannage pour tirer sur les prix. Les centres d’appels sont devenus, en quelques années, un modèle de dumping social et de déshumanisation du travail (voir notre  témoignage : Centres d’appels, télévente : chronique d’un stress annoncé ).

« Avec l’industrialisation du secteur tertiaire, on retrouve à présent dans les centres d’appels les mêmes méthodes de management que dans les usines », résume Frédéric Madelin, responsable des centres d’appels chez SUD-PTT. Et à bien y regarder, c’est presque pire que dans l’industrie d’antan, car la combinaison des outils informatiques et de la téléphonie permet à présent « un management panoptique ». C’est-à-dire un contrôle total des flux, assorti d’un flicage permanent des actions des salariés.

Travail à la chaîne

Résultat : sur les plates-formes d’appels, des ouvriers version high-tech travaillent à la chaîne. Leurs conditions de travail sont délirantes, kafkaïennes. Casques sur les oreilles, ils doivent changer de postes tous les jours – ce que les directions appellent le « free sitting » – pour ne pas lier d’amitié avec leur voisin. À l’autre bout du fil, des « appels mystères » et des « clients cachés », qui sont autant de sources de pression. Et sur les serveurs, la durée et le nombre d’appels traités sont comptabilisés en temps réel, tandis que les communications sont parfois enregistrées, pour mesurer la performance de chacun. « Le mal-être des employés ne vient pas d’un cumul d’éléments négatifs. C’est tout un système, rationalisé à l’extrême, de taylorisation et de dépersonnalisation qui est à l’œuvre », confirme Alice Roupy, responsable des centres d’appels pour la FAPT CGT. La perte d’identité de l’opérateur est telle que l’appel du client peu atterrir, sans qu’il s’en rende compte, au Maghreb (voir encadré) ou même à la prison des femmes de Rennes, où B2S a installé un centre d’appels en 2009.

[Lire la suite sur : humanite.fr/]

Publié dans ECONOMIE, SOCIAL, Souffrance au travail | Pas de Commentaire »

Honduras : Les mobilisations du 28 juin contre la dictature

Posté par communistefeigniesunblogfr le 2 juillet 2010

Publié sur : primitivi.org/ – 29 juin 2010

Source : Adital « Demostración de fuerza y descontento del pueblo preocupa a los golpistas »
Traduction : Primitivi

 

Honduras :

Les démonstrations de force populaire inquiètent les putschistes

 

par Natasha Pitts (Adital)

Cela fait un an qu’un coup d’État a eu lieu au Honduras. Les nouvelles étaient tout d’abord confuses pour qui ne connaissait pas l’histoire de ce petit pays. La plupart des journaux et des médias internationaux forçant le trait et dépeignant Manuel Zelaya comme un dictateur en puissance.

Mais quelques semaines après, grâce à l’organisation des honduriens, aux médias alternatifs et à toutes les informations circulant sur la toile la réalité des faits était connue : Zelaya était un président progressiste et on avait affaire à un putsch oligarque.

Mais depuis rien n’est rentré dans l’ordre, bien que la dissimulation du coup d’État ait échoué le gouvernement des États-Unis a continué son jeu machiavélique bientôt suivi par les gouvernements européens avides d’accords commerciaux, laissant avec ô combien d’aisance les droits de l’homme et l’équité de côté ils se sont précipités pour reconnaître Porfirio Lobo en tant que chef d’État légitime alors qu’il n’est qu’un pantin oligarque.

Honduras : Les mobilisations du 28 juin contre la dictature dans Amerique latine 26694_133839703307309_100000438405158_279530_3428720_n-89444

 

Mais, et heureusement pour eux, les Honduriens ne lâchent pas l’affaire. Ce putsch est la goutte de trop pour nombre d’entre eux, et ils désirent plus ardemment encore mettre en place une société équitable. Les assassinats et les exactions n’y changeront rien, le peuple hondurien est en marche et il semble qu’il ne s’arrêtera pas en chemin même si les puissances de l’argent et du pouvoir s’ingénient à le semer d’embûches.

La détermination sans faille que montre actuellement la population hondurienne est un exemple de pugnacité que d’autres nations (plus occidentales) ferait bien de prendre en exemple.

 

- le site voselsoberano propose deux galeries d’images sur la commémoration du coup d’État à San Pedro Sula, ainsi que quelques images des activité du comité indigène COPINH à La Esperanza, Intibucá : San Pedro Sula (jour), San Pedro Sula (nuit), La Esperanza (à la fin de l’article) -

[Lire la suite sur : primitivi.org/]

Publié dans Amerique latine, Honduras, Luttes | Pas de Commentaire »

Reculer sans fin l’âge de la retraite

Posté par communistefeigniesunblogfr le 2 juillet 2010

Reculer sans fin l'âge de la retraite  dans POLITIQUE humanite 1er juillet 2010 – Max Staat

Reculer sans fin l’âge de la retraite

Les députés UMP et Nouveau Centre veulent aller plus loin que le gouvernement.

Jean-François Copé, président des députés UMP, est le monsieur du « toujours plus » de la majorité présidentielle. Il présentait hier, à l’Assemblée nationale, onze propositions pour « améliorer » le texte gouvernemental sur les retraites qu’il avait présentées le matin même au ministre du Travail, Éric Woerth. Jean-François Copé veut « en finir avec les psychodrames et les débats sans fin sur l’âge de départ à la retraite » et régler une fois pour toutes le problème. Et de proposer « une clause qui indexe, à partir de 2018, l’âge de départ à la retraite sur l’espérance de vie ».

En clair, à chaque fois que celle-ci progressera, automatiquement l’âge de la retraite reculera. Et l’ensemble des propositions sont à l’avenant. Ainsi, au nom de l’équité, il appelle à l’harmonisation de l’ensemble des régimes de retraite, particulièrement ceux du public, même si cela se traduit par une régression sociale pour nombre de catégories sociales. En revanche, interrogé sur la contribution des hauts revenus et du capital, Jean-François Copé, au-delà des mots, en reste aux seules mesures du gouvernement qui font peser l’effort à hauteur de 85 % sur les salariés. Il propose même d’aller plus loin. « Il faut développer l’épargne retraite », affirme-t-il. « Les entreprises devraient y contribuer. » Une démarche qui s’inscrit dans la volonté manifeste de la majorité de favoriser la privatisation de la retraite au détriment du système solidaire de la retraite par répartition.

Enfin, interrogé sur la question de la pénibilité, non seulement Jean-François Copé s’inscrit dans la démarche du gouvernement de refuser une approche collective, par métier, de cette question, mais un député de son groupe affirme, sans honte, que « les syndicats professionnels », donc le Medef, « ne souhaitent pas que l’on flèche tel ou tel métier pour sa pénibilité ». Nous sommes loin des intérêts des salariés.

***************************************

 

A lire sur : Le Village des NRV :

2021, l’odyssée des retraites selon Éric Woerth 

Publié dans POLITIQUE, RETRAITES, UMP | Pas de Commentaire »

Les augmentations au 1er juillet

Posté par communistefeigniesunblogfr le 2 juillet 2010

Les augmentations au 1er juillet dans ECONOMIE humanitefr 1er juillet 2010

ggggazzzzzzz dans SOCIAL

1er juillet : ce qui va augmenter

Tous les ans, au 1er juillet, c’est la « traditionnelle » hausse des tarifs de certains services et allocations. L’essentiel sera répercuté sur les factures de gaz et les billets de transports.

Les tarifs SNCF augmentent de 2,5 % en moyenne sur les Corail, Intercités et TER (entre 10 centimes et 2,30 euros selon la distance parcourue). A la  RATP, l’augmentation globale est de 3,9 %. Le prix des abonnements augmente de 3,80 euros. La carte mensuelle pour les zones 1 et 2 passe par exemple de 56,60 à 60,40 euros. Le ticket à l’unité reviendra désormais à 1,70 euro (au lieu de 1,60 euro). Une baisse toutefois : celle de la prime à la casse pour les automobiles qui passe de 700 à 500 euros !

Les prix du gaz vont augmenter de 5 %, portant la hausse depuis le début de l’année à 15 %. Cela représente une hausse de la facture de huit euros par an pour ceux qui utilisent le gaz pour l’eau chaude et la cuisine et de 45 euros par an pour ceux qui l’utilisent également pour se chauffer. Une hausse de l’électricité est à prévoir pour le mois d’août.

Enfin, les prix du timbre pour les plis de moins de 20 grammes passent de 56 à 58 centimes. En moyenne, les tarifs du courrier augment de 1,6 %.

Les augmentations de salaires ou d’allocations suivent difficilement le rythme des hausses de tarifs dans les services.  Ainsi, le salaire des 5, 2 millions de fonctionnaires  augmente de 0,5 % mais sera gelé en 2011. Les deux millions de chômeurs inscrits à Pôle Emploi vont voir leur assurance chômage revalorisée de 1,2 %.

Dans le domaine du travail, les sanctions pour les entreprises de plus de vingt salariés qui n’emploient aucune personne handicapée sont multipliées par trois, passant à environ 13 000 euros par personne manquante. Enfin, on peut noter l’entrée en vigueur d’un décret permettant aux victimes d’accidents du travail ou de maladie professionnelle de toucher une indemnité journalière dès le mois qui suit la déclaration d’inaptitude, sans attendre la seconde visite à la médecine du travail, ni la décision de reclassement ou de licenciement.

 

Publié dans ECONOMIE, SOCIAL | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy