Arrêtés anti-expulsion : sept maires communistes de Seine-Saint-Denis convoqués au tribunal

Posté par communistefeigniesunblogfr le 23 juin 2010

L’Humanité – 21 juin 2010 

Arrêtés anti-expulsion : sept maires au tribunal

Par Catherine Peyge, maire communiste de Bobigny

Pourquoi faut-il un service public du logement  ?

En Seine-Saint-Denis, sept maires ont signé le même jour un arrêté anti-expulsion locative. Le 8 mai, ils étaient convoqués devant le tribunal administratif de Montreuil. C’est précisément ce jour-là que la fédération du PCF a décidé de lancer une campagne contre les expulsions et pour la construction de logements sociaux dans ce département. Ce ne sont pas les maires qui ont pris des arrêtés anti-expulsion qui devraient être présentés aux tribunaux mais bien ceux qui ne respectent pas la loi en refusant qu’il y ait sur leur commune au moins 20 % de logements sociaux. Le gouvernement est aussi condamnable car il ne se donne pas les moyens de respecter sa propre loi du droit au logement opposable.

Jamais une famille jetée à la rue n’a retrouvé sa dignité, jamais une expulsion n’a contribué au règlement de ses difficultés, et nous ne mesurons pas toutes les conséquences sociales de telles décisions. Quelles conséquences pour l’avenir d’enfants se retrouvant à la rue et qui, dans le meilleur des cas, seront relogés temporairement dans un hôtel minable  ? Quelles conséquences pour ces familles travaillant parfois durement et qui sont jetées sur le trottoir avec le peu d’affaires que l’huissier leur aura laissées  ? Quel coût pour la société qui paie en partie les nuits d’hôtel où s’entassent des familles entières  ? Les expulsions sont la marque d’une société précarisée, dans laquelle aucun avenir n’est envisageable, où l’avenir est incertain. L’expulsion locative est une remise en question des droits de l’homme.

Le logement n’est pas un bien de consommation. De par sa nature même, le capitalisme ne peut pas être une réponse aux besoins dans un secteur d’utilité publique. Les décisions prises par les différents gouvernements de droite pour le logement s’inscrivent dans sa volonté d’offrir davantage le logement aux appétits des groupes du bâtiment et de la finance.

[Lire la suite]

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy