• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 18 juin 2010

Décès de José Saramago

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 juin 2010

l’Humanite.fr/ – 18 juin 2010

Décès de l’écrivain et prix Nobel José Saramago

L’écrivain et prix Nobel portugais José Saramago est décédé à l’âge de 87 ans sur l’île espagnole de Lanzarote (Canaries), a annoncé vendredi une porte-parole de sa maison d’édition en Espagne.

 

L’auteur de « Le Dieu manchot », « L’évangile selon Jésus-Christ », ou « Le Radeau de Pierre », qui avait reçu le prix Nobel de littérature en 1998, vivait à Lanzarote depuis 1993 avec son épouse, la journaliste Pilar del Rio.

Il avait été hospitalisé à plusieurs reprises ces dernières années, notamment en raison de problèmes respiratoires.

Selon les médias espagnols, citant des sources dans sa famille, l’écrivain est mort vendredi à son domicile après avoir passé « une nuit tranquille ».

Le Nobel ?  » C’est comme Miss Portugal, dit-il dans un entretien accordé à l’Humanité, l’an prochain, on l’aura oubliée. « 

Lors du Forum social européen de 2003, l’écrivain engagé, membre depuis 1969 du Parti communiste portugais, signataire du Manifeste altermondialiste de Porto Alegre écrivait :

« Une Europe de cultures plurielles, une Europe décentrée, une Europe de différences serait obligée, par sa nouvelle nature, à faire observer une relation de parité opérationnelle entre les diverses cultures qui la composent, toutes les cultures sans exception. Elle devrait respecter l’espace propre de chacun comme partenaire de plein et entier droit sans sujétion à ces autres, qui pour des raisons politiques et stratégiques se conduisent encore d’une façon impériale, comme par une espèce de droit divin, en recueillant tous les bénéfices et avantages grossièrement matériels que n’importe quel type d’hégémonisme favorise (…). Ce qui présupposerait certainement la nécessité d’une nouvelle idée de la démocratie, si l’on ne veut pas sombrer dans le désastre, voilà donc ce que je propose aux Européens. »

[Lire la suite sur : humanite.fr/]

 

Pour + d’infos :

http://www.bibliomonde.com/auteur/jose-saramago-499.html

http://www.lemonde.fr/livres/article/2006/11/23/jose-saramago-nous-ne-vivons-pas-en-democratie_837678_3260.html#ens_id=1375172

http://www.humanite.fr/2008-07-05_Cultures_Jose-Saramago-un-essayiste-deguise-en-romancier

http://caderno.josesaramago.org/ : le blog de l’écrivain

Vendredi, le blog de Saramago affichait un dernier message  « Pensar, pensar » / « Penser, penser », mis en ligne par sa Fondation et se concluant par ces mots : « il me semble que, sans idées, nous n’allons nulle part ». (source : actu.voila.fr)

 

Publié dans Culture, Hommages, Litterature | Pas de Commentaire »

Congrès du PCF

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 juin 2010

 
l’Humanite.fr/ – 18 juin 2010 - Sébastien Crépel

Les débats sur le Front de gauche ouvrent le bal du

congrès

Le 35e Congrès du PCF, qui se tient jusqu’à dimanche, à la Défense, s’est ouvert, vendredi, avec le débat sur la poursuite de la stratégie de Front de gauche dans les luttes et aux élections de 2012. Les délégués ont insisté sur le besoin de donner un véritable ancrage populaire au rassemblement.

Les premières interventions entendues, vendredi après-midi, au 35e Congrès du PCF, réuni jusqu’à dimanche, à la Défense (Hauts-de-Seine) démentent d’entrée de jeu l’idée véhiculée dans les médias que les communistes enterreraient leur parti. « Crise systémique », « dépassement du capitalisme » : les communistes ne renoncent ni à leurs analyses ni à leurs ambitions. Un congrès en prise avec les luttes du monde du travail, aussi, à l’instar de l’intervention d’un délégué du Nord réclamant que le Congrès s’exprime pour condamner « les licenciements boursiers » à la suite de la confirmation, jeudi, de l’intention de la direction de Total de fermer sa raffinerie des Flandres, à Dunkerque.

Dès l’ouverture de leurs travaux, les délégués sont entrés dans le vif des débats sur l’évaluation et la poursuite de leur
stratégie mise en œuvre dans le cadre du Front de gauche, aux européennes des 2009, puis aux régionales de mars dernier. Consacrée à l’évaluation de la stratégie décidée au 34e Congrès de décembre 2008, la discussion a mis en lumière le besoin de ne pas en rester au « statu quo » pour être à la hauteur de la réponse à la crise, comme y a invité Robert Injey, membre de la coordination nationale du Parti, dans l’introduction générale des débats.

« Ce qui est à l’ordre du jour c’est bien de transformer radicalement cette société. [.] Lors de ces deux scrutins, nous avons pu mettre en ouvre la démarche du Front de gauche, et cela se traduit par des aspects positifs mais aussi de nombreuses limites. » Si les congrès départementaux partagent cette « appréciation positive » et la volonté de « renforcer » et de « prolonger » cette démarche, la principale limite pointée par les communistes est « son manque d’ancrage populaire et le fait qu’elle apparaît trop comme un cartel d’organisation », a rapporté Robert Injey.

Un ancrage populaire dont la plupart des délégués ont réclamé la mise en pratique. Certains appelant à « rompre avec toute démarche de sommet électoraliste », comme Yves Dimicoli, de Paris, d’autres, à l’instar de Daniel Cirera, de Seine-Saint-Denis, dénonçant une politique de « fait accompli » après la tenue du sommet du Front de gauche du 9 juin. Ce débat se doublant d’un autre sur l’élection présidentielle, la plupart plaidant pour que le principe d’une candidature de rassemblement ne soit pas opposé à ce que celle-ci puisse être issue du PCF. Le député du Rhône, André Gerin, proposant pour sa part de consulter les communistes avant la fin de l’année sur une candidature communiste en 2012.

 

Le débat en direct reprendra demain dès 9 h :

http://www.alternatv.fr/35eme-congres-du-pcf-le-direct/a-la-une

Publié dans PCF, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Sur France Inter, le pétainiste eurofondateur Robert Schuman a pris les habits du pionnier résistant Maurice Schumann

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 juin 2010

Lu sur : Sur France Inter, le pétainiste eurofondateur Robert Schuman a pris les habits du pionnier résistant Maurice Schumann dans Presse - Medias dazibaoueb_logo_700

publié par roland (webmaster) – 18 juin 2010

Honneur, patrie, mensonges et radio publique !

Auteur : Frédérik Brandi - Source : Comité Valmy

Maurice Schumann

Maurice_Schumann dans Propagande - Desinformation

Bonjour,

On apprend de ces choses, parfois… Une nouvelle étonnante, un vrai scoop : saviez-vous que Robert Schuman (1886-1963), futur « Père de l’Europe », fut la voix de la France libre sur Radio-Londres en 1940 ? Saviez-vous que c’est lui qui prononçait les mots « Honneur et Patrie, voici le Général de Gaulle… » au début des émissions ?

Ah bon, vous ne le saviez pas ? Vous pensiez naïvement, comme moi, que la voix de ce présentateur résistant était celle de MAURICE Schumann (1911-1998), et que ROBERT, lui, à la même époque, était député et allait voter les pleins pouvoirs au Maréchal Pétain… Eh bien grâce à FRANCE INTER, ce 18 juin 2010 à 6h30, la « vérité » eurocompatible est enfin rétablie ! Maurice est devenu Robert, le pétainiste eurofondateur a pris les habits du pionnier résistant… Et hop, par la magie de la radio publique – c’est beau – l’europravda est en marche !

Je ne sais pas vous mais moi, à la place de la famille de Maurice, j’aurais la haine… Et nous sommes tous un peu de la famille de Maurice.

Frédérik Brandi

[Lire la suite sur : dazibaoueb.fr/]

 

Publié dans Presse - Medias, Propagande - Desinformation | Pas de Commentaire »

Scandales

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 juin 2010

Lu sur : bellaciao – 18 juin 2010

Source : Scandales dans INFOS pucehttp://sarkofrance.blogspot.com/2010/06/retraites-et-affaire-woerth-mais-ou-est.html

Auteur : Juan

Les scandales de la semaine à la cour du roi Louis XVI.

Le site SARKOFRANCE revient sur les scandales Christian Blanc et ses 12 000 euros de cigares payés par les contribuables, Alain Joyandet et son permis de construire bidon, Rama Yade et sa chambre d’hôtel, Eric Woerth et son épouse, etc.

Lisez cet article :

Un secrétaire d’Etat (par ailleurs invisible) se fait payer 12 000 euros de cigares. Un autre gouvernant se ménage un permis de construire en béton à Saint Tropez. L’une de ses collègues loge dans une chambre plus chère que celle de l’Equipe de France de Football qu’elle dénonçait voici 15 jours. Décidément, la Sarkofrance a du mal avec l’exigence éthique. Sarkozy, là aussi, se cache. De République irréprochable, il n’en est plus question. Les «sans-gênes» sont au pouvoir.

Les affaires de Sarkofrance n’ont plus de mal à percer l’actualité. L’édredon sarkozyen fonctionne cependant à merveille. Ainsi le Karachigate ne parvient-il à s’imposer que péniblement, quelques heures, parfois deux jours. La presse est-elle usée, ou menacée ? Il faut insister, relancer sans cesse.

Mediapart a sorti un nouveau scoop. Une espèce de Woerthgate, qui implique le ministre du travail et son épouse, et … l’Elysée dans une affaire de fraude fiscale autour de l’héritage de Liliane Bettencourt, milliardaire et actionnaire principale de L’Oréal. La fille de cette dernière avait transmis des enregistrements pirates de conversations téléphoniques entre sa mère et des conseillers à la brigade financière. Médiapart en a écouté certains. Qu’apprend-on ?

[Lire la suite sur : bellaciao.org/]

 

A lire également sur : http://canaille-le-rouge.over-blog.com/

Plus blanc que Blanc ? impossible…dit-il.

Publié dans INFOS, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

« Dans notre rubrique « Ferme ta gueule ! », Eric Woerth »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 juin 2010

Publié par : Plume de presse – 18 juin 2010 – Olivier Bonnet

Permalien : http://www.plumedepresse.net/spip.php?article1438

  • Retraites et pénibilité : « une avancée sociale absolument majeure », ose-t-il

Dans notre rubrique « Ferme ta gueule ! », Eric Woerth

ewIl n’y a donc plus aucune limite à l’arrogance de cette clique qui nous gouverne ! Voilà que le ministre de la Guerre sociale Eric Woerth commet une intolérable provocation en osant parler, à propos de la façon dont le gouvernement entend prendre en compte la pénibilité pour fixer l’âge légal du départ à la retraite d’ « un droit nouveau dans le système de protection sociale et une avancée sociale absolument majeure ». De quoi s’agit-il ? « La reconnaissance d’un métier pénible ouvrira la possibilité, pour le salarié qui l’exerce, d’un départ en retraite à 60 ans – alors que le gouvernement prévoit de relever progressivement l’âge légal de départ, à 62 ans en 2018 – et à taux plein « quel que soit leur nombre de trimestres », insiste Woerth, c’est-à-dire même s’ils n’ont pas en principe suffisamment cotisé« , relate Libération. Jusque-là, tout va bien. Mais comment un métier sera-t-il reconnu comme pénible ? C’est là un véritable scandale ! « Une approche individualisée, constatation médicale à l’appui. Sont concernés les salariés souffrant « d’un affaiblissement physique avéré au moment de la retraite ». (…) Le taux d’incapacité de 20% devra être « constaté par un médecin », a ajouté le ministre. » Respirons un bon coup. D’abord, les salariés qui bénéficieront de cette infinie clémence de la part du patronat – aux ordres duquel l’Union pour une Minorité de Privilégiés s’est toujours placée – pourront-ils partir plus tôt à la retraite ? Sans la contre-réforme de la droite, l’âge légal du départ est pour eux, comme pour tout le monde, de 60 ans. Avec le texte que nous prépare Woerth*, il sera de… 60 ans ! Sous cet angle, l’ « avancée sociale majeure » du cynique Woerth consiste simplement à leur éviter de trimer deux ans de plus comme les autres.

Mais il y a bien pire : pour avoir ce droit, il faut donc 20% d’incapacité constatée par un médecin. Ce qui revient à dire que les chanceux qui, bien qu’exposés à un métier pénible, tiennent encore debout, devront continuer jusqu’à tomber malades ! Ce qui revient à dire que ceux qui sont au contact de substances toxiques, qui ne produiront leurs dégâts que plus tard (ainsi des cancers), mgdevront continuer de s’empoisonner à petit feu deux ans de plus ! Et quid du travail de nuit ? Le sociologue Michel Gollac, auteur de Les conditions de travail (Editions La découverte, 2007), constate dans Le Monde ses « effets à long terme sur la santé, sur la qualité du sommeil, sur l’état cardio-vasculaire, sur l’état du système digestif« . La CFDT le chiffre : « Plusieurs études sur le travail de nuit montrent que l’espérance de vie peut être réduite de 8 à 10 ans« , alerte-t-elle.

[Lire la suite sur : plumedepresse.net/]

Publié dans POLITIQUE, Politique nationale, RETRAITES, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Le Congrès en direct

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 juin 2010

Site national du PCF

 

Le débat en direct :

http://www.alternatv.fr/35eme-congres-du-pcf-le-direct/a-la-une : Débat sur le texte stratégie

Au coeur du débat :

  • la préparation de ce congrès : le poids de l’appareil, la démocratie dans le parti…   
  • le front de gauche : ni fusion, ni dilution du parti dans le Front, pas de grand mouvement populaire sans un grand parti communiste…
  • le communisme aujourd’hui

*****************************************

http://www.dailymotion.com/video/xdpf4e

 

Dans leur document d’orientation, les communistes voulaient, lors de leur dernier congrès tenu du 11 au 14 décembre 2008, « rassembler une majorité pour battre Sarkozy » et « trouver une issue de progrès social et humain à la crise du capitalisme ». Un « processus » impliquant des « rendez-vous », parmi lesquels « un congrès d’initiatives et d’actions » à « mi-parcours ». C’est ce « congrès d’étape » qui est convoqué du 18 au 20 juin, à la Défense

Le 35e Congrès n’a pas pour tâche de redéfinir les orientations définies au précédent congrès, mais d’« évaluer le che­min parcouru pour décider de franchir de nouvelles étapes », notamment dans l’objectif de construire un très ample « front progressiste et citoyen ». Cette démarche s’est traduite par la constitution du Front de gauche (PCF, Parti de gauche et Gauche unitaire) aux élections euro­péennes de juin 2009 (6,45 % des voix) puis, élargi à de nouvelles composantes, aux régionales de mars dernier dans 17 régions sur 22 (6,95 % des voix).

C’est de l’avenir de cette expérience qu’il sera question en particulier lors du congrès. « Nous sommes parvenus à réinstaller dans le paysage un nouveau chemin d’espoir à gauche, estime l’un des documents soumis au débat des communistes, et consacré à la « poursuite » des choix du 34e Congrès. C’est un acquis précieux et prometteur qui valide à cette étape notre choix de congrès. »

Mais sa mise en œuvre suscite « des débats » et des « contradictions » dans la perspective des élections de 2012 entre partenaires du Front de gauche et qui exigent de « pousser l’évaluation » pour les « dépasser » et engager « une nouvelle phase », dit le texte. Il ne s’agit de faire du Front de gauche ni « un cartel » ni un « nouveau parti », mais une « démarche politique citoyenne et politique ouverte » : « C’est le double enjeu des élections présidentielle et législatives de 2012 : nous voulons battre Sarkozy en créant les condi­tions, pour l’après-Sarkozy, d’une nouvelle ère politique, sociale et démo­cratique. Cela ne se fera pas sans créer les conditions d’une intervention populaire et d’une majorité de changement à gauche », poursuit le docu­ment.

Plusieurs questions sont posées : « Comment faire émerger les grands repères d’un projet populaire réellement transfor­mateur ? » ; « comment créer les espaces d’engagement des acteurs du mouvement sociaux et citoyens dans le Front de gauche ? » ; « comment permettre aux milieux populaires de s’approprier le Front de gauche ? » Pour éviter le « piège » de la « bipolarisation », le document propose de travailler en priorité au « rassemblement maximal sur un projet partagé, […] la désignation d’une candidature à l’élection présidentielle (devant) s’appuyer sur ce processus et non le précéder ».

Le texte se prononce pour un débat « sans tabou » dès maintenant, mais propose de trancher le nom de la candidature au « congrès de 2011 ». Il s’agit de préparer « les élections présidentielle et législatives en revalori­sant ces dernières, pour faire dominer dans le débat la construction d’un projet et d’une majorité de changement »

Publié dans PCF, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Sénat / Retraites : Intervention de Bernard Vera, sénateur communiste de l’Essonne

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 juin 2010

Sénateurs du groupe CRC-SPG

 

 LES QUESTIONS D’ACTUALITÉ


Avec le vote de la loi, le contrôle de l’action du gouvernement est constitutionnellement l’autre grande prérogative du Sénat. Celle-ci s’exerce notamment au travers des questions d’actualités (deux jeudis par mois), des questions orales, avec ou sans débat, et des questions écrites.

EMPLOI, SALAIRES ET RETRAITES

Avec ce projet, vous cumulez injustice et inefficacité

Réforme des retraites

Par Bernard Vera – 17 juin 2010

 

Monsieur le Président, Monsieur le Ministre, Mes chers collègues,

Monsieur le Président, ma question s’adresse à Monsieur le Premier Ministre. Votre projet de réforme des retraites est sans surprise. Vous avez fait le pire choix possible, celui de la remise en cause d’un acquis historique : le droit à la retraite à 60 ans.

Il s’agit là d’une régression sociale sans précédent. Alors que l’allongement de l’espérance de vie est une chance, vous la présentez comme un fardeau pour les comptes publics.

Vous allez contraindre les salariés de notre pays à travailler plus longtemps, alors que le chômage frappe durement les jeunes. Non seulement votre réforme est socialement scandaleuse mais elle est aussi profondément injuste.

Les salariés, ceux qui ont connu des périodes de chômage ou qui subissent la précarité ; les femmes, dont les carrières sont morcelées et incomplètes, celles et ceux qui ont commencé à travailler tôt, sont les grands perdants de cette réforme. Ils devront travailler jusqu’à 67 ans s’ils veulent bénéficier d’une retraite à taux plein.

Quant aux salariés qui effectuent des travaux pénibles et qui vivent moins longtemps, vous les condamnez à une retraite de courte durée, dans des conditions de vie et de santé fortement dégradées.

En revanche, vous épargnez les plus riches, ceux qui vivent de leurs rentes ou qui complètent leurs retraites par des stock-options ou des parachutes dorés. Alors que les hauts revenus et les revenus du capital, ne contribueront à l’effort de financement qu’à hauteur de 1.7 milliards d’euros, les salariés eux, seront ponctionnés de 22 milliards d’euros.

En agissant ainsi, vous cumulez injustice et inefficacité. Car, en ponctionnant les revenus des salariés, vous allez assécher la consommation et pénaliser la croissance et la création d’emplois.

Monsieur le Premier Ministre, 63 % de nos concitoyens et l’immense majorité des organisations syndicales sont opposés à votre réforme.

Vous ne pouvez pas toujours gouverner contre la volonté du peuple, alors même que Le Président de la République ne s’estimait pas légitime pour mener cette réforme, quand il déclarait en mai 2008, à propos du recul de l’âge de départ à la retraite : « Je ne le ferai pas… Ce n’est pas un engagement que j’ai pris devant les Français, je n’ai donc pas de mandat pour faire cela ».

Alors, Monsieur le Premier Ministre, ma question est simple : allez-vous imposer votre réforme et passer en force ou allez-vous entendre la colère et l’opposition des salariés et des organisations syndicales qui vous demandent de retirer votre projet ?

 

Publié dans Non classé, PCF, POLITIQUE, RETRAITES, Senat | Pas de Commentaire »

Brésil : Des Indiens tupinambá détenus après leur retour sur leur terre ancestrale

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 juin 2010

Source : Survivalfrance.org/ – 15 juin 2010

Des Indiens tupinambá détenus après leur retour
Un Tupinambá atteint par les tirs de la police lors d'une    précédente attaque en 2008.

sur leur terre ancestrale 

Babau, un leader tupinambá de l’État de Bahia, au Brésil, son frère, sa sœur et son neveu, ont été incarcérés après avoir réoccupé leurs terres ancestrales avec d’autres membres de leur groupe.

La police a violemment frappé Babau à son domicile le 10 mars au matin, avant de l’arrêter et de l’emprisonner. Son frère, Givaldo Ferreira da Silva, a été emprisonné dix jours plus tard.

La sœur de Babau, Gliceria Tupinambá, et son bébé de deux mois, ont été incarcérés le 3 juin, peu après une rencontre avec le président Lula au cours de laquelle elle lui avait fait part des violences subies par son peuple.

Les organisations brésiliennes des droits de l’homme ont dénoncé auprès des Nations Unies ces ‘détentions arbitraires’ qui selon elles sont la conséquence de la forte opposition des éleveurs de la région à la protection des territoires tupinambá.

[Lire la suite sur : survivalfrance.org/]

Photo :  Un Tupinambá atteint par les tirs de la policelors d’une précédente attaque en 2008. © Survival

Publié dans Amerique latine, Peuples indigenes | Pas de Commentaire »

Sur les ruines du système capitaliste, un monde nouveau (eva R-sistons)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 juin 2010

 

Publié sur Sur les ruines du système capitaliste, un monde nouveau (eva R-sistons)    dans IDEES - DEBATS - PHILO dazibaoueb_logo_700 par R-sistons (Eva r-sistons à l’intolérable) - 17 juin 2010

 

Sur les ruines du système capitaliste, un monde nouveau (eva R-sistons)

 

Auteur : eva R-sistons - Source : http://r-sistons-actu.skynetblogs.be


Bonjour

 

L’Occident a pavoisé: Il a eu raison du Système communiste soviétique ! Chute du Mur de Berlin, ensuite… oui, mais remplacé par le Mur de l’Argent dont on disait que celui-là serait indestructible.

Las ! A son tour, le Système capitaliste s’écroule, victime de ses excès fous. Liberté d’entreprendre ? Même plus. Liberté de spéculer… jusqu’à la lie ! On spécule sur la mauvaise santé de l’Euro, des États, de l’Europe….Tout est source de profits ! Même la faillite d’un État, même, pour certains patrons, le suicide d’un employé… Et les Anglo-Saxons, ces champions du cynisme avec Israël, commencent à spéculer sur l’euro afin de mieux abattre le concurrent européen, tout en se l’asservissant au sein de l’OTAN pour leurs guerres meurtrières et réductrices de population !

Après la Grèce, l’Espagne et le Portugal s’écroulent. La France va suivre, en dépit des fanfaronnades de ses dirigeants (à l’instant, j’écoute sur LCP Kouchner annoncer la sortie de crise !) et de ses Médias pourris. Et ne parlons pas des USA, avec ses 40 millions de pauvres, et ce n’est qu’un début ! La grande puissance est elle-même au bord de la faillite, pour s’en sortir elle prépare une guerre mondiale qui redonnera des couleurs aux industriels de mort (armement, chimie, nucléaire, pétrole, agro-alimentaire, reconstruction etc).

Ayons le courage de le dire : La crise ne se termine pas. Elle commence ? Pire, elle ne prendra plus fin, le Système est vicié à la base, et de toutes façons il se déconsidère lui-même, d’ailleurs les citoyens n’en veulent pas, car il repose sur une surconsommation indigeste, une compétition démente, la guerre économique, le sacrifice des populations, les guerres prédatrices meurtrières, et j’en passe….

Le Système est à bout de souffle. Les plans d’austérité s’ajoutent les uns aux autres, créant toujours plus de pauvreté et plus de déficits et de dettes, le serpent se mord la queue, c’est sans fin… L’emploi n’est même plus une priorité ! Une minorité seulement s’en met plein les poches, et les Médias sont complices, et vecteurs,  de ce Racket planétaire. La vérité ? Le Système est pourri, il s’effondrera (une maison bâtie sur des fondations pourries s’écroule tôt ou tard). Et il est géré par une mafia apatride qui mérite au pire la potence, au mieux la prison pour crimes contre l’humanité…

[Lire la suite sur : dazibaoueb.fr/]

 

Publié dans IDEES - DEBATS - PHILO, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy