• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 17 juin 2010

Les Grecs privés des médicaments les plus récents par les groupes pharmaceutiques

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 juin 2010

Lu sur : Les Grecs privés des médicaments les plus récents par les groupes pharmaceutiques dans Grece dazibaoueb_logo_700

publié par roland (webmaster) 16 juin 2010

 

LES GROUPES PHARMA AUX MALADES GRECS :

« VOUS POUVEZ CREVER »

Source : Libertes Internets

Voilà ce qui vous attend… après s’être gavés d’argent publics, les grand groupes pharmaceutiques ne font pas dans le détail : si on peut plus piller les malades, alors on les laisse crever…

Va pas te faire soigner chez les Grecs

[Le Canard Enchaîné - 16/06/2010]

« Nous sommes obligés d’arrêter la vente de nos médicaments modernes en Grèce », a reconnu, peiné, un des patrons de Novo Nordisk, un gros labo danois. «Obligés », c’est le mot. Le gouvernement grec, pressé de faire des économies, ayant décidé de baisser de 25 % le prix des médicaments, il fallait faire un exemple. Imaginez que ça fasse jurisprudence en Europe et que d’autres se permettent de taquiner les marges des labos. Les Grecs seront donc privés des 17 médicaments antidiabétiques les plus récents. Les insulines les plus modernes, ils s’en passeront. De toute façon, avec le plan de rigueur imposé par le FMI, ils ne sont plus à ça près. Et quand on a la chance d’avoir si près de chez soi tous les ingrédients pour un petit régime crétois, grand éradiqueur de cholestérol, il n’y a pas de quoi en faire une maladie !

 

Publié dans Grece, INFOS | Pas de Commentaire »

Une première dans le monde judiciaire

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 juin 2010

L’Humanité – 17 juin 2010 – Anne Royjustice.jpg

Un juge des libertés sanctionné

 

Dix ans après la loi sur la « présomption d’innocence » et l’instauration du juge des libertés et de la détention, l’un d’eux, Xavier Lameyre, vient d’apprendre son éviction à la suite de pressions médiatiques et policières.

Le rassemblement a été organisé « un peu dans l’urgence ». Ils étaient pourtant plusieurs dizaines, magistrats, avocats et fonctionnaires, à avoir répondu, mercredi matin, à l’appel du Syndicat de la magistrature, de l’Union syndicale des magistrats et du Syndicat des avocats de France, devant le tribunal de grande instance de Créteil (Val-de-Marne). L’objet de ce rassemblement : soutenir un collègue en instance d’éviction, et par là même, un principe fort, l’indépendance des juges. Au centre de l’affaire, Xavier Lameyre, juge des libertés et de la détention (JLD), chargé de statuer sur la légalité des placements en détention provisoire. Ses décisions ont eu le malheur de déplaire à certains syndicats de police, Alliance et Synergie en tête, qui l’ont affublé du doux nom de « Liberator ». Ces dernières semaines, à la suite d’une chronique sur RTL reprenant le sobriquet, la polémique a enflé. Jusqu’à trouver une issue surprenante, vendredi, avec la décision du président du tribunal, Henri-Charles Egret, d’évincer le juge. Une première dans le monde judiciaire.

[Lire la suite]

Publié dans Justice | Pas de Commentaire »

Intempéries dans le Var

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 juin 2010

L’Humanité – 17 juin 2010 – Lionel Decottignies

Victimes du manque de prévention

Alors que le bilan des victimes ne cesse de s’alourdir dans le Var, la France se fait épingler pour sa mauvaise gestion des risques.

Le Var n’est pas la Vendée ni la tempête Xynthia, une crue torrentielle. Toutefois, les conséquences et les débats demeurent identiques. À chaque nouvelle catastrophe, d’aucuns pointent non sans raison les défaillances de la gestion française des risques. Si les discours des autorités sont appris par cour, les leçons des sinistres ne semblent guère avoir été tirées. « La France demeure peu sensible à des risques qui se reproduisent régulièrement », déplore ainsi le sénateur (PS) Alain Anziani, auteur d’un prérapport sur la tempête Xynthia présenté mercredi à la Haute Assemblée. Le constat dressé par le texte est cinglant. Il fustige « de graves défaillances dans l’anticipation du risque, une prévision qui n’a pas permis d’anticiper correctement les risques à terre, une vigilance insuffisamment opérationnelle, une occupation des sols exposant au risque d’inondation, une gestion des digues critiquables et enfin une prévention insuffisante ».

Sur ce point, les sénateurs ont révélé qu’« en Vendée et en Charente-Maritime, sur 800 communes exposées au risque de submersion, 46 seulement disposent d’un plan de prévention ». Pour le président de la mission, Bruno Retailleau, sénateur de Vendée, « notre système a été mis en défaut. En France, il n’y a pas de culture du risque ». Et le parlementaire de préciser : pourtant, « on ne manque pas de règles, on a un des codes de l’urbanisme le plus fournis au monde et pourtant, on a eu des défaillances. Il y a les outils mais ils sont peu ou mal appliqués »

[Lire la suite sur : humanite.fr/]

 

Intempéries dans le Var : les associations lancent des appels aux dons

La Croix-Rouge française et Solidarité Laïque ont annoncé jeudi le lancement d’appels d’urgence pour aider les victimes des inondations dans la région de Draguignan dans le Var.

« Plus de 40 volontaires de la Croix-Rouge française sont d’ores et déjà engagés pour venir en aide aux victimes de ces inondations« , écrit la Croix-Rouge dans un communiqué. « La mobilisation des bénévoles de la région montera en puissance sur les sites du département en fonction des besoins au jour le jour« , précise-t-elle.

Solidarité Laïque a annoncé avoir débloqué une première aide de 5.000 euros. « Une attention particulière sera apportée aux établissements scolaires, centres de loisirs, équipements de quartier les plus défavorisés de cette région« , précise dans un communiqué cette ONG internationale qui milite pour l’éducation de tous.

Les dons peuvent être effectués en ligne sur le site de la Croix-Rouge ou par chèque à l’attention de Croix-Rouge française « Intempéries Var » – 75 678, Paris Cedex 14. Sur le site du Secours populaire également Ainsi que sur le site de Solidarité Laïque ou par chèque à l’ordre de Solidarité Laïque pour les sinistrés du Var – 22, rue Corvisart – 75013 Paris.

Publié dans INFOS, Solidarite | Pas de Commentaire »

Congrès du PCF

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 juin 2010

Sébastien Crépel

PCF : un congrès pour une alternative à gauche

634 délégués au 35e congrès du PCF ouvrent leurs travaux dans un contexte de crise capitaliste et de violence accrue de la droite, mais aussi d’espoir de la battre en 2012. Les débats autour de l’avenir du Front de gauche s’inscrivent dans cette optique, à partir des luttes, comme sur les retraites.

Retrouvez l’intégralité du dossier dans l’Humanité de vendredi.

Le 11 décembre 2008, l’actuel coordinateur national du PCF, Pierre Laurent, ouvrait les travaux du 34e congrès du Parti communiste français par ces mots : « Depuis que chacun dans le pays prend conscience de la gravité de la crise dans laquelle le système capitaliste est entré [.] les salariés cherchent comment y faire face. [.] Ils suivent avec attention ce qui peut se passer de neuf à gauche pour ouvrir des perspectives face à la politique de la droite et de Nicolas Sarkozy, et engager sans tarder la construction d’une alternative politique de changement. »

Un an et demi après, le constat n’a rien perdu de sa pertinence. « La vie de notre peuple connaît une brutale dégradation depuis la fin de l’année 2008. Après des mois de crise et de politique sarkozyste, notre pays est aujourd’hui à bout. Il ne supporte plus la violence des politiques gouvernementales [.]. Il veut le changement. Le système capitaliste est mis en cause », estime l’introduction des textes préparatoires au congrès d’étape du PCF, qui se tient à partir de cet après-midi et jusqu’à dimanche à la Défense (Hauts-de-Seine), où sont attendus 634 délégués de toute la France.

Si la crise s’est accrue et, avec elle, la violence des attaques gouvernementales (plan de superaustérité de 50 milliards de coupes supplémentaires dans les budgets publics, retraite à soixante-deux ans), « l’espoir renaît de battre la droite en 2012 » à la suite de sa défaite sans précédent aux régionales, mais sans qu’émerge pour l’instant une alternative suffisamment forte et partagée pour fédérer les « fronts de luttes multiples qui existent dans le pays ». Le record d’abstention observé aux régionales montre que tout reste à faire, à gauche, de ce point de vue.

Évaluer les choix à « mi-parcours »

Voilà pour le contexte. Le précédent congrès du PCF avait fixé « l’objectif de construire un très ample front progressiste et citoyen » qui « mette en mouvement notre peuple en liant le développement d’une dynamique citoyenne et l’objectif d’une union de forces politiques capable de réussir une politique de changement », rappelle le document soumis aux communistes. Une démarche qui s’est traduite par la création d’un Front de gauche autour de ses trois composantes fondatrices (PCF, Parti de gauche, Gauche unitaire), lequel a recueilli 6,45 % des voix aux élections européennes de 2009 et 6,95 % aux régionales de mars dernier, dans les 17 régions sur 22 où il se présentait.

Le congrès d’étape qui s’ouvre aura pour tâche d’évaluer ces choix à « mi-parcours » des trois ans qui séparent deux congrès « ordinaires » (le prochain est prévu en juin 2011).

(…)

 

Publié dans PCF, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

« Les 4 vérités » Marie George Buffet

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 juin 2010

 

http://www.dailymotion.com/video/xdpes5

Publié dans PCF | Pas de Commentaire »

Retraites : L’Humanité publie aujourd’hui les propositions des députés communistes

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 juin 2010

 

À la une dans l\'Humanité

Extrait de l’éditorial de Patrick Apel-Muller


Une gigantesque injustice

 

La suite

Les syndicats font preuve d’une rare unanimité dans la condamnation du projet. Pas de lézardes ! Ils se retrouvent aujourd’hui pour donner toute la force possible à la mobilisation du 24 juin et afin que même les vacances estivales ne soient pas une trêve. Si Éric Woerth espérait compter sur une gauche éparpillée, c’est raté ; le refus de sa réforme est général. Même le maillon faible, Dominique Strauss-Kahn, a préféré rester coi. Le gouvernement entendait resservir à ses opposants la rengaine du « vous critiquez, mais vous ne proposez rien ».

Las, l’Humanité publie aujourd’hui les propositions des députés communistes pour une loi réformant les retraites. Elle prend le contre-pied du caractère au sens propre réactionnaire du projet UMP. Ce sont les revenus financiers parasitaires qui sont sollicités, ce sont les créations d’emplois qui sont favorisées et la justice sociale qui y est privilégiée. Le débat projet contre projet peut avoir lieu. Tous ceux qui se mobilisent contre cette entreprise de démolition peuvent compter sur l’Humanité face au déluge de communication du pouvoir. « Le courage, c’est de ne pas subir la loi du mensonge triomphant qui passe », écrivait Jaurès.

Publié dans PCF, RETRAITES | Pas de Commentaire »

Réforme des retraites : Déclaration de la CGT

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 juin 2010

CGT – Montreuil, le 16 juin 2010

 

Retraite : une réforme brutale pour un recul social sans précédent

Le gouvernement vient de rendre public l’avant-projet de loi sur la réforme des retraites à l’issue d’une pseudo concertation. Pour la CGT, c’est une réforme brutale pour un recul social sans précédent qui appelle ces premiers commentaires :

- En repoussant l’âge de départ à la retraite à 62 ans et l’âge de la retraite à taux plein à 67 ans (au lieu des 60 et 65 ans actuels), et en confirmant l’allongement de la durée de cotisation à 41,5 ans, les conditions d’acquisition des droits à la retraite en France seraient les plus drastiques en Europe,

-  La quasi-totalité des salariés du public et du privé sont concernés,

-  L’âge de départ en retraite serait repoussé à partir du 1er juillet 2011 sur un rythme accéléré pour atteindre 62 ans pour les salariés qui peuvent prétendre aujourd’hui à partir en retraite en 2016,

-  Le droit à la retraite à taux plein serait porté à 67 ans. Les femmes dont 30 % sont déjà contraintes aujourd’hui de partir à 65 ans en seront les principales victimes,

-  Les différentes mesures d’âge vont toucher plus particulièrement les jeunes. Ainsi, d’ici 2016, c’est plus d’un million d’emplois qui ne leur seront pas ouverts parce que leurs parents devront travailler plus longtemps.

-  Le traitement des salariés exerçant des métiers pénibles et astreignants relève de la provocation. Il n’y aurait aucun métier pénible. Seul serait apprécié le degré d’usure du salarié qui, le cas échéant, lui permettrait de continuer de partir à 60 ans. On est loin du droit au départ anticipé avant 60 ans pour une retraite en bonne santé, alors que la CGT estime à 15 % les salariés en emploi pénible,

-  Pour les fonctionnaires, la cotisation retraite augmentera de 2,7 %. Le dispositif de départ anticipé pour les femmes ayant eu 3 enfants disparaîtrait. Au nom de l’équité, c’est l’alignement des droits par le bas,

-  Pour les régimes spéciaux : le gouvernement confirme que les mesures s’appliqueront aux salariés des régimes spéciaux. Il cherche surtout à éviter un front uni de tous les salariés en différant la mise en œuvre en 2017.

 

Ainsi l’ensemble des dispositions affectant les droits en matière de retraite représenterait une ponction de 22,6 milliards d’euros en 2018, 25,1 milliards d’euros en 2020.
Parallèlement, les propositions concernant la mise à contribution des hauts revenus, des revenus du capital, des entreprises ne font qu’égratigner les dispositions en leur faveur.
Leur seule vocation est de créer l’illusion que la réforme est juste. Les recettes attendues sur ce plan sont estimées à 4,4 milliards d’euros en 2020, soit 5 fois moins que les sacrifices imposés aux salariés.

Le projet de loi est très largement marqué de l’empreinte du MEDEF qui réclamait le report de l’âge légal de la retraite. Les entreprises obtiendraient de plus de nouvelles aides financières pour l’emploi des plus de 55 ans.

La brutalité des mesures gouvernementales vise à répondre à la pression conjuguée des marchés financiers et des agences de notation qui exigent une réduction des budgets publics et sociaux dans tous les pays européens.
Non content d’affaiblir encore davantage le système de retraite par répartition, en accentuant les conséquences des réformes antérieures qui amputent déjà le niveau des retraites, le gouvernement n’apporte aucune réponse nouvelle aux défis du chômage, des bas salaires et de la précarité.

C’est pourtant dans la réponse à ces problèmes que réside l’essentiel des solutions garantissant la pérennité des retraites. Pour la CGT, c’est évident, cette réforme des retraites doit être résolument combattue.

Chaque salarié de tout âge et de toute profession doit prendre conscience que c’est de sa mobilisation que tout va désormais dépendre. La CGT appelle tous les salariés à mener campagne pour des grandes manifestations unitaires et interprofessionnelles le jeudi 24 juin prochain et l’organisation de nombreux arrêts de travail dans le privé et le public.

Vidéo

Journée nationale d’action interprofessionnelle unitaire Réforme des retraites : Déclaration de la CGT dans Luttes arton37486-f4af8 

 

 

 

 

 

*********************************

Le document de synthèse du ministère du travail :

Document PDF - 23.4 ko

Publié dans Luttes, RETRAITES, Syndicats | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy