• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 25 mai 2010

Union européenne : la fin des mythes

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 mai 2010

Publié sur : Union européenne : la fin des mythes dans EUROPE dazibaoueb_logo_700

publié par roland (webmaster) le 25 mai 2010

L’Europe sociale, l’Euro protecteur, la souveraineté partagée…

une mythologie européenne qui vole en éclats

 

Auteur : Jorge Cadima - Source : Solidarité Internationale PCF

Mythologie européenne

Traduction JC pour http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/

par Jorge Cadima, membre du département international du Parti Communiste Portugais

Au cours des deux dernières années, de nombreux mythes ont volé en éclats. Il est clair que, comme en 1929, le capitalisme en fonctionnant conformément à ses principes a provoqué une gigantesque crise mondiale. Et que tout est bon pour sauver le grand capital financier – premier responsable des énormes proportions prises par la crise. Pendant que les travailleurs devaient faire avec le chômage, les États nationaux (confirmant au service de qui ils sont) devaient faire avec les déficits, dettes, « actifs toxiques » et les risques. Sans exiger rien en retour, sans modifier les « règles du jeu », sans limiter le pouvoir et les profits du grand capital. Aujourd’hui, on dit que la situation financière des États est insoutenable. Mais c’est le résultat direct du plan de sauvetage du grand capital financier. Et cela pas seulement en Grèce ou au Portugal, mais dans de nombreux pays – à commencer par les États-Unis et l’Angleterre.

Désormais, de nouveaux mythes s’effritent. Il est évident que nous « ne sommes pas sur le point de sortir de la crise ».

Ceux qui ont cru que « l’Europe serait avec nous » et que l’Euro était « ce qui allait nous protéger », au nom de quoi on devait sacrifier la souveraineté nationale, sont devant la réalité des marchés/spéculateurs.

Pour ceux qui ont cru au « modèle social européen » ou à la « solidarité de nos partenaires européens », il y a la Commission Européenne qui impose la baisse des salaires, la diminution des retraites, le licenciement de milliers de fonctionnaires, les coupes dans les services sociaux.

Non pour « aider » les pays en difficulté à payer leurs dettes, mais pour aider les banquiers créanciers, qui sont surtout français et allemands. Pour ceux qui affirment que l’UE et l’Euro sont « inévitables » et « irréversibles », il y a la nouvelle d’El Pais (14 mai): selon Zapatero, Sarkozy a menacé (tapant du poing sur la table) l’Allemagne d’un retrait de l’Euro, au cas où elle ne donnerait pas le feu vert au plus récent paquet de mesures. Ou les déclarations d’Angela Merkel selon laquelle certains pays pourraient être exclus de l’Euro. C’est un autre mythe qui s’effondre, celui de la « souveraineté partagée ». La « souveraineté » au sein de l’UE est celle des grandes puissances. C’est ce qu’on a vu quand il est arrivé à la fois à la France et à l’Allemagne d’être pénalisées pour avoir dépassé le seuil des 3% de déficit budgétaire: ils ont décidé de suspendre les règles.

C’est-à-dire que certains PIIGS sont plus égaux que les autres…

Il est aujourd’hui évident que la lutte de classe, loin d’être une chose du passé, est le mot d’ordre de la Commission Européenne, et de ses chiens de garde dans chaque pays.

[Lire la suite sur : dazibaoueb.fr/]

 

Publié dans EUROPE, POLITIQUE, Union europeenne | Pas de Commentaire »

Retraites : le projet du gouvernement dévoilé

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 mai 2010

L’HUMANITÉ – 25 mai – Sébastien Crépel

Retraites : le pouvoir veut démolir les 60 ans 
au 1er janvier

Le gouvernement a tranché les axes de sa réforme sans rien en dire aux syndicats pour ne pas faire grossir la mobilisation de jeudi. Selon les révélations de nombreux médias, vendredi, le projet serait de reculer l’âge de départ à 62 ou 63 ans et d’allonger les annuités au-delà de 42 ans après 2020.

 

 

Le scénario est établi depuis des semaines au gouvernement. D’un côté, jouer la montre en faisant traîner

en longueur la présentation de ses propres pistes de réforme, pour ne pas donner du grain à moudre à la

mobilisation sociale. De l’autre, vouloir prendre tout le monde de court en privilégiant une guerre éclair

pour boucler la réforme des retraites en un été, après une phase de pseudo-concertation.

Dans ce contexte, les révélations de la presse sur les vrais projets du gouvernement ne pouvaient plus mal

tomber pour le pouvoir, quelques jours avant la mobilisation sociale de jeudi prochain. Le ministère du Travail

a beau démentir en bloc, les informations parues simultanément sur différents sites Internet de grands médias,

vendredi (le Monde, l’Express, les Échos), concordent avec une étonnante précision sur le contenu de

la réforme du gouvernement. Celui-ci se préparerait à démolir l’âge légal de départ à la retraite à 60 ans

dès le 1er janvier prochain, en reculant le seuil d’ouverture des droits à 62 ou 63 ans. Un projet qui reviendrait

à revenir sur une conquête sociale de près de trente ans, décidée par la gauche arrivée au pouvoir en 1981,

et qu’aucun gouvernement s’étant attaqué à la réforme des retraites jusqu’alors, ni celui d’Édouard Balladur

en 1993, ni celui de Jean-Pierre Raffarin en 2003, n’avait osé remettre en cause.

[Lire la suite sur : humanite.fr/]

 

A lire sur : PCF Cuers Var Cellule Jacques Duclos

Retraite : la bataille du 27 mai 2010 sera déterminante !!…

Publié dans POLITIQUE, Politique nationale, RETRAITES | Pas de Commentaire »

Absentéisme scolaire : C’est l’absence de moyens pour l’école qui doit être sanctionnée

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 mai 2010

Site national du PCF – 25 mai 2010

 

Absentéisme/Allocations familiales :

Sarkozy nous fait le coup de « la carotte et du bâton »

Absentéisme scolaire : C'est l'absence de moyens pour l'école qui doit être sanctionnée dans Education nationale arton4832-75e88

 

Le Président de la République a annoncé que les allocations familiales seraient « versées rétroactivement » dans le cas du retour de l’élève à l’école. Et ce, malgré l’avis unanime de la communauté éducative qui sait, pour l’avoir déjà expérimenté par le passé, l’impasse que constitue la suspension des allocations.

Le Président continue de s’enferrer en choisissant de mettre la pression sur des parents en situation de fragilité extrême. C’est pour le moins contre-productif.

Penser qu’on va résoudre le problème de l’absentéisme en faisant le coup de la « carotte et du bâton », c’est faire injure au métier d’enseignant. Cette fausse proposition sert surtout à maquiller l’absence de politique éducative à l’attention de ceux qui désertent les bancs de l’école.

C’est bien l’absence de moyens pour l’école qui doit être sanctionnée.

 

 

Parti communiste français – Mardi 25 mai 2010.

Publié dans Education nationale, PCF, SERVICES PUBLICS | Pas de Commentaire »

Rythmes scolaires

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 mai 2010


Revoilà les rythmes scolaires

Tandis que la réforme du lycée se profile à la rentrée, le gouvernement lance l’habituel écran de fumée sur les rythmes scolaires.
Une centaine de collèges et lycées vont tester à la rentrée prochaine une nouvelle organisation scolaire, faisant la part belle au sport l’après-midi, comme c’est déjà le cas en Allemagne.

« Il s’agit d’expérimenter un nouveau rythme scolaire », se félicite le ministre de l’Éducation, Luc Chatel, dans Le Parisien. Cette expérimentation « ne concernera qu’une à trois classes dans chaque établissement concerné ».

Sur France Info, il a défendu le nouveau cocktail imaginé – cours de 8h30 à 13h, pause déjeuner incluse, et activités physiques jusqu’à 16h30.

« Faire du sport à l’école, c’est très important. Les valeurs de l’école et les valeurs du sport sont intimement liées : le goût de l’effort, le respect de la règle, l’apprentissage du collectif », a expliqué le ministre.

Luc Chatel a également expliqué que cette nouvelle organisation des journées de cours pourrait contribuer à lutter contre l’absentéisme.

« Les élèves peuvent s’épanouir différemment et cela peut prévenir la violence », a-t-il assuré.

Cette expérimentation est annoncée à quelques semaines de la Conférence nationale sur les rythmes scolaires mais ne présage pas de ces décisions.

« Elle traitera du problème plus global de l’organisation du temps passé à l’école dans la journée, la semaine et l’année », a précisé le ministre de l’Éducation.

Le plan passe également par la relance du sport associatif scolaire, qui ne compte qu’un petit million de licenciés, précise Aujourd’hui en France/Le Parisien. Les moyens alloués à cette ambition n’ont en revanche pas été mentionnés, si ce n’est de puiser dans l’UNSS, l’association du sport en milieu scolaire, auxquels participent déjà les enseignants d’EPS.

 

Publié dans Education nationale, Sport - EPS | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy