Colombie : Les paramilitaires utilisaient des fours crématoires…

Posté par communistefeigniesunblogfr le 19 mai 2010

Lu sur PRIMITIVI18 mai 2010

Source : Verdad abierta « Los ’paras’ también tenían crematorios en Antioquia »

Traduction : Primitivi

Colombie : le four des paramilitaires…

 

Confronté au même problèmes que les nazis : comment se débarrasser rapidement des corps, les paramilitaires des AUC ont utilisé la même solution : la crémation.

Un ex-paramilitaire a avoué qu’au moins un four crématoire a été utilisé dans la vallée d’Aburrá. Il servait aux Auto-défenses Unies de la Colombie (AUC) à se débarrasser de leurs victimes, mortes ou …vivantes.

Voici les différents choses à propos de ce four qu’a indiquées l’ex-paramilitaires aux officiers de justice rattachés au programme Justicia y Paz, proprement hallucinant.

Mais est-ce si étonnant : La France et la Bataille d’Alger, les USA avec l’École des Dictateurs (toujours en fonction), Abou Grahib, et les différents massacres et tortures du 20° et du tout jeune 21° siècle ? Ce dont il faut également s’inquiéter c’est certainement la généralisation globale de la suspicion envers des populations supposées « subversives » là-bas, ici ou ailleurs.

Colombie : Les paramilitaires utilisaient des fours crématoires... dans Amerique latine matiz20100512-eb792

Ils incinéraient certaines de leurs victimes vivantes : Les paramilitaires avaient aussi des fours crématoires à Antioche par Verdad abierta

Les paramilitaires ont mis en pratique la systématisation de l’horreur dans différentes régions de Colombie.

Pour la première fois, un ex-paramilitaire se réfère à l’usage de ce mécanisme de disparition forcée dans la Vallée d’Aburrá. Le Ministère public fait des recherches sur la base de son témoignage et on s’attend à ce que les autres paramilitaires apportent plus d’information.

A la fin des années 90 l’ordre des commandants des Auto-défenses Unies de la Colombie (AUC) était de faire disparaître leurs ennemis « de toutes les façons », pour ne pas laisser de traces et ainsi éviter que les chiffres des homicides ne croissent de manière disproportionnée dans les zones urbaines, a donné lieu eu à Medellín et dans l’aire métropolitaine l’une des plus cruelles expressions de la guerre paramilitaire : l’utilisation de fours crématoires.

[Lire la suite sur : primitivi.org/]

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy